L'attention à autrui et aux plus humbles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'attention à autrui et aux plus humbles

Message par etienne lorant le Lun 30 Sep 2013 - 10:14

Le lundi de la 26e semaine du temps ordinaire

Livre de Zacharie 8,1-8.

La parole du Seigneur de l'univers me fut adressée :
J'éprouve pour Sion un amour jaloux, j'ai pour elle une ardeur passionnée.
Je suis revenu vers Sion, et je fixerai ma demeure au milieu de Jérusalem. Jérusalem s'appellera : « Ville fidèle », et la montagne du Seigneur de l'univers : « Montagne sainte ».
Les vieux et les vieilles reviendront s'asseoir sur les places de Jérusalem, le bâton à la main, à cause de leur grand âge ; les places de la ville seront pleines de petits garçons et de petites filles qui viendront y jouer.
Si tout cela paraît une merveille pour les survivants de ce temps-là, est-ce que ce sera aussi une merveille pour moi ? déclare le Seigneur de l'univers.
Voici que je sauve mon peuple, en le ramenant du pays de l'orient et du pays de l'occident.
Je les ferai venir pour qu'ils demeurent au milieu de Jérusalem. Ils seront mon peuple et je serai leur Dieu, dans la fidélité et dans la justice.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,46-50.
Une discussion s'éleva entre les disciples pour savoir qui était le plus grand parmi eux.
Mais Jésus, connaissant la discussion qui occupait leur pensée, prit un enfant, le plaça à côté de lui et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom cet enfant, c'est moi qu'il accueille. Et celui qui m'accueille accueille aussi celui qui m'a envoyé. Et celui d'entre vous tous qui est le plus petit, c'est celui-là qui est grand. »
Jean, l'un des Douze, dit à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu'un chasser les esprits mauvais en ton nom, et nous avons voulu l'en empêcher, car il n'est pas avec nous pour te suivre. » Jésus lui répondit : « Ne l'empêchez pas : celui qui n'est pas contre vous est pour vous. »


Cy Aelf, Paris

Les textes de ce lundi se rejoignent sur la présence et le rôle des enfants et des petits dans la venue du Royaume. Mais, dans l’Évangile, Jésus tient compte, en plus, de ceux que nous ne connaissons pas, mais dont le discours nous est favorable. A nous de demeurer humbles et attentifs !  Car l'Eglise que le Seigneur est venu établir sur la terre ne doit pas fonctionner comme les autres institutions humaines.
Dans l'ordre de la charité, celui qui n'est pas contre nous est pour nous - et donc l'inconnu qui fait la volonté de Dieu doit être reconnu. Pour exprimer son désaveu des hiérarchies établies selon la manière humaine, Jésus dira encore: "Celui qui parmi vous veut être le plus grand, qu'il soit votre esclave".
Personnellement, je me souviens clairement d'hommes et de femmes qui semblaient ne pas partager ma foi, mais qui se sont montrés capables de m'apporter plus que je l'aurais fait moi-même.
Ainsi, parmi les pauvres de notre époque, nombreux sont ceux capables d'une amitié sans détour, sans jugement, et qui manifestent la plus grande sincérité.
Eux aussi, d'une façon que Dieu connaît, ont quelque chose à nous apporter et méritent donc notre accueil.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum