Les Québécois n'ont jamais rejeté la religion catholique et chrétienne, de nouveaux sondages le confirment...

Aller en bas

Les Québécois n'ont jamais rejeté la religion catholique et chrétienne, de nouveaux sondages le confirment...

Message par MichelT le Mer 2 Oct 2013 - 14:33


2 octobre 2013 13:27


Les Québécois n'ont jamais rejeté la religion catholique (nouveaux sondages)


Les Québécois n'ont jamais rejeté la religion catholique. C’est ce que viennent confirmer les maisons de sondage jour après jour. Et pourtant, à écouter les discours dans nos médias, « on » n’en finit plus d’affirmer qu’« on » a mis la religion dehors volontairement.

ON?

Pas la majorité du peuple québécois, mais une petite élite athée regroupée autour du Mouvement laïque québécois qui n’a jamais toléré l’existence d’une transcendance reconnue par la population et travaille depuis des décennies à éradiquer progressivement les traces du christianisme sur le territoire québécois. Le procès fait par le Mouvement laïque québécois contre le Maire Tremblay et la prière traditionnelle centenaire à l’hôtel de ville en est un exemple flagrant, alors que la majorité de la population approuve la résistance du maire Tremblay.

Rappelons que le premier ministre Lesage affirmait avoir perdu ses élections aux mains de Daniel Johnson père parce qu’il avait retiré des mains du clergé le contrôle de l’éducation et que la perte de confessionnalité des commissions scolaires et des écoles s’est faite contre la volonté majoritaire de la population québécoise. De même pour l’instauration du cours d’Éthique et Culture religieuse que le bon sens populaire n’a jamais et n’aurait jamais demandé…

Ce qui est très étonnant dans ce débat, c’est justement le discours de réécriture de l’histoire sur la Révolution tranquille faite par « les Québécois »… Non, jamais les Québécois n’ont voulu l’exclusion de leur religion chrétienne.

Seul un petit groupe d’intellectuels intolérants s’est arrogé le droit de parler au nom des « Québécois ». Il est étonnant que des journalistes et des éditorialistes bien renseignés feignent de s’en étonner…



(L'éditorialiste André Pratte) Sur le site du journal La Presse du 24 septembre 2013 :



" (...)
Cela dit, l’opinion de la majorité «de souche» n’est pas dépourvue de paradoxes. Par exemple, l’extraordinaire attachement au catholicisme. Je sais bien que cette attachement est de nature culturelle plutôt que religieuse. Nous aimons les traditions, le rappel de notre histoire, l’architecture imposant des églises. Néanmoins, comme le Québec est censé avoir rompu radicalement avec l’Église, je trouve étonnant que, selon notre récent sondage CROP:

- 78% des Québécois trouvent «important de préserver les symboles historiques catholiques;

- 56% estiment que «la religion catholique devrait avoir un statut spécial au Québec.

Où est passée notre colère contre les curés qui, selon nos historiens et nos souvenirs, nous auraient si durement dominés? N’aurions-nous pas dû souhaiter la disparition de tout ce qui nous rappelle cette époque supposément pénible?



(...) Pourtant, toujours selon le sondage CROP:



- 62% des Québécois disent appartenir à une religion. «Appartenir», ce n’est pas rien.



- 61% des personnes interrogées affirment que «ma religion est importante pour moi». De quelle religion parlent-elles? Du catholicisme? Je pensais qu’on l’avait rejeté…



(...) Chose certaine, le Québécois moyen ne semble pas aussi éloigné de la religion, catholique ou autre, qu’on l’entend souvent dire. (...)


(...) Pourtant, toujours selon le sondage CROP:



- 62% des Québécois disent appartenir à une religion. «Appartenir», ce n’est pas rien.



- 61% des personnes interrogées affirment que «ma religion est importante pour moi». De quelle religion parlent-elles? Du catholicisme? Je pensais qu’on l’avait rejeté…



(...) Chose certaine, le Québécois moyen ne semble pas aussi éloigné de la religion, catholique ou autre, qu’on l’entend souvent dire. (...)
- See more at: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Peut-être que la minorité du « ON » devrait cesser de s'imaginer qu'elle parle au nom du peuple québécois? Et ce « ON », selon les sondages, c'est le laïc intolérant et fermé, flirtant avec le Mouvement laïc québécois, dont le sociologue Guy Rocher, prix Condorcet 2009, est l'illustration...

(Guy Rocher, co-auteur du rapport Parent que la population avait rejeté, est l'un des propagateur de la fable « historique » sur le « rejet » de la population québécoise de la foi chrétienne.)



MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Québécois n'ont jamais rejeté la religion catholique et chrétienne, de nouveaux sondages le confirment...

Message par Rémi le Mer 2 Oct 2013 - 14:51

Bon texte. Malheureusement le peuple québécois est très amorphe et ne réagit plus beaucoup aux assauts contre sa culture car il est trop occupé avec ses loisirs et à assouvir ses passions pas toujours saines. Le Québec est dans la morosité la plus complète et semble s'y complaire.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Québécois n'ont jamais rejeté la religion catholique et chrétienne, de nouveaux sondages le confirment...

Message par jaimedieu le Mer 2 Oct 2013 - 16:55

Le peuple québécois ne s'intéresse pas assez à son histoire. Il est vrai que l'histoire du pays est jeune, mais il semble qu'ici, contrairement à plusieurs pays, les gens oublient ou veulent oublier comment et par qui le pays a été fondé et structuré.

Quand j'étais jeune, on nous racontait en détail l'histoire des saints martyrs canadiens par exemple. Essayez aujourd'hui de trouver un jeune qui connaît le père Bréboeuf, le père Lalemand ou le père Jogue?
On n'en parle pas, peut-être pour ne pas offusquer nos frères hurons et iroquois qui, aujourd'hui sont considéré comme des victimes du catholicisme. Pourtant ces hommes ont été des héros de l'évangélisation ici.

Quand on nie l'histoire d'un pays, on nie l'âme de celui-ci, un pays sans histoire est un pays sans âme.
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Québécois n'ont jamais rejeté la religion catholique et chrétienne, de nouveaux sondages le confirment...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum