L'audace dans le rapport à Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'audace dans le rapport à Dieu

Message par etienne lorant le Ven 8 Nov 2013 - 10:13

Le vendredi de la 31e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 15,14-21.

Je suis convaincu, mes frères, que vous êtes très bien disposés, remplis d'une haute connaissance de Dieu, et capables aussi de vous reprendre les uns les autres.
Si, malgré cela, dans cette lettre, je me suis permis sur certains points de raviver votre mémoire, c'est en vertu de la grâce que Dieu m'a donnée.
Cette grâce, c'est d'être ministre de Jésus Christ pour les nations païennes, avec la fonction sacrée d'annoncer l'Évangile de Dieu, pour que les païens deviennent une offrande acceptée par Dieu, sanctifiée par l'Esprit Saint.
En Jésus Christ, j'ai donc de quoi m'enorgueillir pour ce qui est du service de Dieu.
Car je n'oserais pas parler, s'il ne s'agissait pas de ce que le Seigneur a mis en œuvre par moi pour amener les païens à l'obéissance de la foi : la parole et les actes,
la puissance des signes et des prodiges, la puissance de l'Esprit Saint. Ainsi, depuis Jérusalem en rayonnant jusqu'à la Dalmatie, j'ai mené à bien l'annonce de l'Évangile du Christ ;
j'ai mis cependant mon honneur à n'évangéliser que là où le nom du Christ n'avait pas encore été prononcé, car je ne voulais pas bâtir sur les fondations posées par un autre,
mais je voulais me conformer à cette parole de l'Écriture : Ceux à qui on ne l'avait jamais annoncé, ils verront ; ceux qui n'en avaient jamais entendu parler, ils comprendront.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 16,1-8.
Jésus disait encore à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu'il gaspillait ses biens.
Il le convoqua et lui dit : 'Qu'est-ce que j'entends dire de toi ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires. '
Le gérant pensa : 'Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Travailler la terre ? Je n'ai pas la force. Mendier ? J'aurais honte.
Je sais ce que je vais faire, pour qu'une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m'accueillir. '
Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : 'Combien dois-tu à mon maître ?
- Cent barils d'huile. ' Le gérant lui dit : 'Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante. '
Puis il demanda à un autre : 'Et toi, combien dois-tu ? - Cent sacs de blé. ' Le gérant lui dit : 'Voici ton reçu, écris quatre-vingts. '
Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge : effectivement, il s'était montré habile, car les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière.


L’Évangile d'aujourd'hui nous livre une parabole qui a souvent fait peiner beaucoup de commentateurs, même parmi les plus ouverts. Allons bon, comment le maître (que l'on identifie naturellement au Seigneur) peut-il faire l'éloge d'un gérant malhonnête - qui a truqué ses comptes afin de parer aux inconvénients de son renvoi ? Comment Jésus aurait-il pu dire cela ! Un bon prêtre, que j'ai côtoyé jusqu'à son décès, éprouvait toujours un malaise devant ce texte.

La finale livre pourtant un élément de compréhension. Les fils de la lumière (les enfants de Dieu, les baptisés, les fidèles) se montrent moins habiles entre eux concernant ce qui constitue leur propre vie de croyants, que ceux qui ne croient pas ! C'est bien ce que le texte déclare et je ne m'en détourne pas. Eh bien, en effet, les croyants se montrent bien peu habiles pour obtenir du Seigneur ce dont ils ont besoin. Et ce manque d'habileté est le contraste de l'audace du gérant de la parabole. Autrement dit, beaucoup de fidèles manquent d'audace dans leur foi et leur rapport à Dieu. Ils croient, mais ils se font une représentation de Dieu tellement... humaine ! Il semble que les mystiques seul(e)s ont découvert le bon rapport avec le Père. Comment se fait-il ? Dans cette parabole, je suis persuadé que c'est notre manque d'audace, dans notre vie spirituelle, qui est exposée ici.

Dans son épître, saint Paul évoque l'Ecriture exactement dans le même sens. En effet "Ceux à qui on ne l'avait jamais annoncé, ils verront ; ceux qui n'en avaient jamais entendu parler, ils comprendront." Notre effort de connaissance, lorsqu'il passe uniquement par le mode rationnel, n'aboutit pas à une véritable relation à Dieu".


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum