Un fardeau léger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un fardeau léger

Message par etienne lorant le Mer 11 Déc 2013 - 10:16

Le mercredi de la 2e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 40,25-31.

A qui donc pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? dit le Dieu Saint.
Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l'armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance qu'il n'en manque pas une.
Pourquoi parles-tu ainsi, Jacob ? Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché à mon Dieu, le Seigneur néglige mon bon droit » ?
Tu ne le sais donc pas, tu ne l'as pas appris ? Le Seigneur est le Dieu éternel, c'est lui qui crée la terre entière, il ne faiblit pas, il ne se lasse pas. Son intelligence est insondable.
Il rend des forces à l'homme épuisé, il développe la vigueur de celui qui est faible.
Les jeunes gens se fatiguent, se lassent, et les athlètes s'effondrent,
mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils prennent leur essor comme des aigles, ils courent sans se lasser, ils avancent sans se fatiguer.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,28-30.
En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos.
Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »



Cy Aelf, Paris

Le thème commun des deux textes est tout à fait de saison: il y est question de lassitude, de peine, d'épuisement et d'effondrement. Tout à fait de saison ! Je peux le dire après avoir moi-même hésité de me jeter dans le grand froid de la nuit pour me rendre à la messe. Dans la chapelle, nous n'étions que la moitié du nombre de fidèles habituels. A part moi - ce qui ne m'étonne guère, tous s'étaient regroupés instinctivement vers l'avant, à quelques pas de l'autel: sans doute parce que celui-ci, très bien éclairé, fait briller une croix toute dorée.

Notre prêtre n'a pas manqué de remarquer toutes ces choses et nous a livré une homélie de circonstance. Ce que Jésus apporte de plus que le Dieu Saint dont Isaïe exalte la puissance dans les étoiles, c'est sa proximité. Il vient également offrir à tous une religion de la miséricorde - beaucoup plus bonne et forte à vivre que celle gouvernée par la loi mosaïque. Jésus ne s'adresse pas aux hommes avec des concepts qui suscitent la réflexion, mais qui parlent d'une relation d'amour partagé avec le Père. Le changement est extraordinaire, fantastique, à l'oreille de ses auditeurs. Encore de nos jours, toute la différence qui entraîne la conversion vient du fait que notre foi demeure dans une relation, elle n'est pas un concept qui excite l'intelligence, mais qui rencontre la souffrance de chacun et rend courage dans l'espérance.


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum