Fête de Saint Etienne, premier martyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fête de Saint Etienne, premier martyr

Message par etienne lorant le Jeu 26 Déc 2013 - 10:23

Livre des Actes des Apôtres 6,8-10.7,54-59.
Étienne, qui était plein de la grâce et de la puissance de Dieu, accomplissait parmi le peuple des prodiges et des signes éclatants.
Un jour, on vit intervenir les gens d'une synagogue (la synagogue dite des esclaves affranchis, des Cyrénéens et des Alexandrins) et aussi des gens originaires de Cilicie et de la province d'Asie. Ils se mirent à discuter avec Étienne,
mais sans pouvoir tenir tête à la sagesse et à l'Esprit Saint qui inspiraient ses paroles.
En écoutant cela, ils s'exaspéraient contre lui, et grinçaient des dents.
Mais Étienne, rempli de l'Esprit Saint, regardait vers le ciel ; il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu.
Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts : le Fils de l'homme est debout à la droite de Dieu. »
Ceux qui étaient là se bouchèrent les oreilles et se mirent à pousser de grands cris ; tous à la fois, ils se précipitèrent sur lui,
l'entraînèrent hors de la ville et commencèrent à lui jeter des pierres. Les témoins avaient mis leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul.
Étienne, pendant qu'on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. »



Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 10,17-22.
Jésus disait à ses disciples : " Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues.
Vous serez traînés devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens.
Quand on vous livrera, ne vous tourmentez pas pour savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là.
Car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous.
Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort.
Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé.

Cy Aelf, Paris

Les textes d'aujourd'hui se répondent parfaitement l'un à l'autre, la façon dont est mort le diacre Etienne illustrant de manière très vive (si l'on peut dire) ce que Jésus avait prédit à propos du témoignage chrétien.

En effet, le témoignage peut se faire de vive voix, devant une assemblée réunie, après une annonce publique. Mais ce témoignage souffrira de l'effet d'annonce: la plupart du temps, le public qui assiste assiste à une telle prédication sera globalement en harmonie avec le témoin, ou bien simplement curieux. Mais c'est dans la confrontation, c'est tout autre chose. Lorsqu'un croyant est mis en accusation à cause même de sa foi, c'est tout autre chose qui sort de sa bouche lorsqu'on lui demandera d'en rendre compte.

S'il est une chose dont je suis persuadé, c'est que dans de tels moments, comme pour Etienne, c'est bien l'Esprit Saint qui intervient et donne les réponses qui conviennent. Mais même sans que des paroles soient dites, que se passe-t-il de nos jours dans certains pays arabes lorsqu'un chrétien se rend à l'église ? Il ne peut le faire que parce que sa foi est plus forte que sa crainte. Et combien d'entre les martyrs de notre temps ont témoigné du Christ, dans le martyre, simplement par leur présence à l'Eucharistie ? Que dire, encore,de la force qui anime le prêtre lors d'une telle messe - une messe dont il peut très bien ne jamais revenir ?

Mais qu'il s'agisse de témoigner dans la vie courante comme dans le martyre, le témoignage chrétien entrera toujours en opposition, non avec autrui, mais avec l'esprit mauvais qui règne en ce monde. Ce matin, le lendemain de Noël, nous n'étions plus que cinq à la chapelle, dont le prêtre et un diacre. Comment se fait-il qu'aujourd'hui, tous les autres fidèles - qui habitent le quartier, qui ont moins de cent mètres à parcourir, ne sont pas venus ? En ce qui me concerne, tout le monde le sait déjà: il se produit en moi, à chaque réveil une lutte féroce entre la tentation de rester au lit - c'est une forme d'accablement profond - et ma prière du chapelet qui en vient chaque fois à bout.

Une chose encore : un fidèle sincère témoigne de toute manière, même s'il ne s'en doute pas. Sa seule présence suffit, mais lui-même, tout ce qu'il ressent c'est qu'il a besoin de venir à la messe, un besoin plus grand que sa fatigue ou sa maladie.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Saint Etienne, premier martyr

Message par etienne lorant le Jeu 26 Déc 2013 - 15:53

Allocution du pape avant l'angélus

Chers frères et sœurs, bonjour !

La liturgie prolonge la solennité de Noël pendant huit jours : c’est un temps de joie pour tout le peuple de Dieu ! Et en ce deuxième jour de l’octave, dans la joie de Noël, s’insère la fête de saint Étienne, premier martyr de l’Église. Le livre des Actes des apôtres nous le présente comme « un homme rempli de foi et d’Esprit-Saint » (6,5), choisi avec six autres pour le service des veuves et des pauvres dans la première communauté de Jérusalem. Et il nous raconte son martyre lorsque, après un discours enflammé qui suscita la colère des membres du Sanhédrin, il fut traîné hors des murs de la ville et lapidé. Etienne est mort comme Jésus, en demandant le pardon pour ceux qui le tuaient (7,55-60).

Dans atmosphère joyeuse de Noël, cette commémoration pourrait nous paraître hors de propos. En effet, Noël est la fête de la vie, qui nous inspire des sentiments de sérénité et de paix : pourquoi troubler cet enchantement par le souvenir d’une violence aussi atroce ? En réalité, dans une perspective de foi, la fête de saint Étienne est en parfaite harmonie avec la signification profonde de Noël. En effet, dans le martyre, la violence est vaincue par l’amour, et la mort par la vie. L’Église voit dans le sacrifice des martyrs leur « naissance au ciel ». Nous célébrons donc aujourd’hui le « noël » d’Étienne, qui jaillit en profondeur du Noël du Christ. Jésus transforme la mort de ceux qui l’aiment en aurore d’une vie nouvelle !

Dans le martyre d’Étienne, c’est la même confrontation entre le bien et le mal, entre la haine et le pardon, entre la douceur et la violence que celle qui a culminé dans la Croix du Christ. La mémoire du premier martyre vient ainsi, immédiatement, détruire une fausse image de Noël : une image édulcorée de conte de fée qui n’existe pas dans l’Évangile ! La liturgie nous ramène à la signification authentique de l’Incarnation, en reliant Bethléem au Calvaire et en nous rappelant que le salut de Dieu implique la lutte contre le péché et passe par la porte étroite de la Croix. C’est la route que Jésus a clairement indiquée à ses disciples, comme l’atteste l’Évangile de ce jour : « vous serez haïs de tous à cause de mon nom, mais celui qui aura tenu bon jusqu'au bout, celui-là sera sauvé. » (Mt 10,22)

C’est pourquoi, prions aujourd’hui particulièrement pour les chrétiens qui subissent des discriminations à cause du témoignage qu’ils rendent au Christ et à l’Évangile. Soyons proches de ces frères et sœurs qui, comme saint Etienne, sont accusés injustement et deviennent l’objet de toutes sortes de violences. Je suis certain que, malheureusement, ils sont plus nombreux aujourd’hui que dans les premiers temps de l’Église. Il y en a tellement ! Cela arrive spécialement là où la liberté religieuse n’est pas encore garantie ou n’est pas pleinement réalisée.

Mais cela arrive aussi dans des pays et des milieux où, sur le papier, on protège la liberté et les droits humains, mais où en fait les croyants et spécialement les chrétiens rencontrent des limitations et des discriminations.

Le chrétien ne s’en étonne pas, parce que Jésus l’a annoncé comme une occasion propice pour rendre témoignage. Cependant, au plan civil, l’injustice doit être dénoncée et éliminée. Que Marie, Reine des martyrs, nous aide à vivre Noël avec l’ardeur de la foi et de l’amour qui rayonne en saint Étienne et dans tous les martyrs de l’Église.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum