San Damiano:DANGER

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty San Damiano:DANGER

Message par Francesco le Ven 6 Fév 2009 - 1:03

Rappel du premier message :

SAN DAMIANO......Qu'en est-il ?


2 février 1968 :


Monseigneur MALCHIODI, évêque de PACENZA :
Citation:

dénués de fondement surnaturel


1970 :

Monseigneur Enrico MANFREDINI, évêque de PACENZA :


Citation:
"En raison des devoirs de ma charge pastorale, en communion avec le Siège apostolique, en considération également de ma responsabilité collégiale à l'égard de mes frères évêques dans les diocèses desquels sont propagés les faits de San Damiano - ce qui cause des maux graves et désoriente leurs fidèles, - je déclare et prescris ce qui suit :

1. Ce qu'on appelle "les faits de San Damiano", c'est-à-dire les prétendus messages, les soi-disant visions et les présumés prodiges, n'ont rien de surnaturel ; les preuves alléguées n'ont aucune valeur probante ; il existe, par contre, beaucoup de preuves indubitablement contraires.

2. Rosa Bozzini in Quattrini, qui est au centre de cette affaire, fait certes preuve d'une prudence toujours plus grande dans ses expressions. Mais, en substance, elle a continuellement désobéi publiquement à son évêque en continuant à se considérer comme une "voyante" et comme "l'instrument de la Sainte Vierge". Nous l'avertissons formellement que si elle persiste dans cette attitude, nous nous verrons dans l'obligation de lui refuser les sacrements et même l'accès à l'église. Celui, en effet, qui rompt l'unité par la désobéissance et la rébellion, ne peut être admis à l'eucharistie qui est centre et source de charité unifiante.

3. Dans le décret de révocation - décret confirmé par le Saint-Siège, - le prêtre Edgardo Pellacani, ancien curé de San Damiano, a reçu l'ordre formel de ne plus s'occuper des faits en question. Nous réitérons publiquement cet ordre, en y ajoutant la menace de suspense a divinis au cas où il y contreviendrait à l'avenir.

4. Nous avertissons les autres personnes, prêtres et laïcs, qui sont responsables de ce phénomène et le soutiennent - et qui, malgré l'interdiction portée par l'évêque du lieu, ont continué à promouvoir les faits de San Damiano, à se faire les propagandistes des prétendues apparitions et des soi-disant messages, à organiser des voyages, - que s'ils persistent dans cette attitude, nous nous verrons dans l'obligation de leur interdire nominativement dans ce diocèse l'accès à l'église et aux sacrements, et de les frapper de suspense a divinis s'ils sont prêtres. Pour tous, nous nous réservons d'en informer leurs Ordinaires.

5. LES PELERINAGES COLLECTIFS ET INDIVIDUELS QUI SE RENDENT A SAN DAMIANO DANS LES BUT DE DEVOTION SONT INVITES A S'ABSTENIR D'Y VENIR. Nous les avertissons aussi que, s'ils persistent dans leur désobéissance, nous nous verrons dans l'obligation de leur interdire l'accès à l'église paroissiale de San Damiano et aux églises du diocèse."


1971 :

Monseigneur Enrico MANFREDINI, évêque de PACENZA (nouvelle notification)


Citation:
"Les fauteurs de manifestations et la personne qui en est au centre n'ont pas obéi à l'évêque, et les faits ont continué. La vaste propagande qui a conduit à San Damiano de nombreuses personnes provenant en partie de diocèses d'Italie, mais en majeure partie de l'étranger, s'est poursuivie. Il est pénible que l'on prétende honorer la Sainte Vierge par une attitude de sournoise désobéissance à l'autorité de l'Église. Tout cela me peine aussi parce que de nombreuses personnes de bonne foi qui viennent là pour honorer la Sainte Vierge sont induites en des erreurs mettant en danger la foi et la vraie piété chrétienne."



Citation:
Dans le cas de San Damiano, l'évêque du diocèse de Plaisance dont dépend San Damiano, a demandé après enquête, la fermeture de ce lieu. Ce n'est pas une réserve mais une interdiction. Comme l'écrivait Mgr Coffy en demandant aux catholiques du diocèse d'Albi de s'abstenir d'aller en pèlerinage à San Damiano : "Peut-on se dire fidèle à l'Église et ne pas tenir compte de cette interdiction ?" (Documentation catholique du 4 mars 1984, p. 271).

2005 :

Dernière intervention officielle diocèse de Piacenza, qui est une Notification de l’Eveque Manfredini datée du 1er mai 1980 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Traduction :


Citation:
- L’eveque confirme le jugement négatif de son prédécesseur (les faits n’ont aucun fondement surnaturel)

- Aucun culte à la Bienheureuse Vierge Marie, qui soit lié à ces présumées apparitions et messages, ne peut être pratiqué ou encouragé.

- Ceux qui diffusent des publications de propagande, organisent des pélèrinages et fréquentent San Damiano pour des motifs de dévotion, désobéissent ouvertement à l’Eglise.

- Les pretres qui n’appartiennent pas au diocèse de Piacenza n’ont pas d’autorisation pour célébrer la Messe à San Damiano. S’ils désobéissent à cette disposition, ils seront suspendus a divinis. La communion eucharistique devrait etre refusée à ceux qui se rendent à San Damiano pour des questions de dévotion à ses présumées apparitions.

- Les curés des paroisses et ordres religieux qui reçoivent des pèlerins qui se rendent à San Damiano, sont priés de leur donner une correcte catéchèse sur l’authentique dévotion mariale et sur le devoir d’obéissance à la légitime autorité de l’Eglise.

Comme vous voyez, c’est un document très sévère qui est toujours en vigueur. Dans sa rèponse à mon mari, le secrétaire de l’eveque précise que Mgr Monari, eveque de Piacenza à cette date, a confirmé la validité de ce document de son prédécesseur. Si quelqu’un a encore des doutes, je l’encourage vivement à prendre contact avec le diocèse de Piacenza




Citation:

Marthe Robin était fréquemment consultée sur San Damiano.
Elle avait coutume de répondre : "Vous ne trouvez pas qu'elle devient bien bavarde, la Maman ? "


Citation:
ERREUR THEOLOGIQUE relevée par Mgr Charrière, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, dans son bulletin diocésain (19 février 1970). :
"Un nouveau témoignage nous a été donné par les amis de San Damiano eux-mêmes dans la publication du message qu'ils affirment avoir recueilli le dimanche 9 novembre 1969 et selon lequel la communion dans la main serait un sacrilège. Nous avons dit nous-même assez clairement que personne n'est obligé de recevoir la communion dans la main, mais nous avons dit aussi que le Souverain Pontife a autorisé cette manière de communier. Le Vicaire du Christ ne saurait autoriser un acte sacrilège: il n'est pas possible que la Sainte Vierge ait inspiré les paroles prononcées par Dame Rosa ce 9 novembre. Nous déclarons donc une nouvelle fois que notre devoir est d'obéir à l'autorité ecclésiastique qui nous demande de ne pas accorder foi à des faits «qui ne méritent pas confiance»."


Citation:
Mgr ETCHEGARAY écrit dans le bulletin de son diocèse (l'Église aujourd'hui à Marseille, 23 mai 1976) :

Il ne se passe pas de semaine que ne tombent sur mon bureau ces nouveaux aérolithes que sont des opuscules étalant avec complaisance d'interminables confidences de la Vierge ou du Christ lui-même, des récits de visions apocalyptiques. Certains ne savent plus où donner de la tête : les voilà qui courent partout où est annoncée une apparition d'autant plus recherchée que l'Église après examen en a récusé le bien-fondé. A San Damiano, le 25 mars dernier, on a compté plus de 400 cars..., dont plusieurs immatriculés 13. Ce matin, je reçois un tract faisant campagne pour forcer le Pape à révéler "le troisième secret de Fatima", qui "contient la solution de tous les problèmes".

Trop de gens se laissent "ballotter, mener à la dérive, à tous vents de doctrine" (Ep 4, 14). Le phénomène est bien connu, il obéit au double besoin de sécurité personnelle et de dénonciation de ceux que l'on considère comme des fauteurs de trouble. Le climat d'angoisse dans lequel nous vivons engendre toutes les crédulités possibles. On se délecte à lire des messages célestes relatant les châtiments des mauvais pasteurs, y compris évêques et pape.

Toutes ces pseudo-révélations développent une eschatologie tragique, lient l'obtention du salut à des dévotions facultatives, voire suspectes, prônent une spiritualité qui détourne d'une foi en prise avec la vie, aussi bien dans l'Église que dans le monde. Nul non plus n'est à l'abri de fraudes : un récent livre montre que sainte Thérèse de Lisieux, comme beaucoup de ses contemporains, a été victime de ce virtuose de la mystification religieuse qu'était le Marseillais "Léo Taxil" ; quand ce dernier passa aux aveux, ce fut pour l'humble carmélite l'enfoncement poignant dans la nuit de la foi.

Nous connaissons la prudence de l'Église face aux révélations privées, sa rigueur et sa lenteur dans la reconnaissance de certaines d'entre elles, sa mesure pour en marquer le caractère relatif par rapport à la Révélation, à la Parole de Dieu vécue et célébrée en Église. Ce ne sont ni le nombre ni la ferveur des personnes adhérant à des révélations qui en font les critères de vérité, mais le seul jugement du pape et des évêques. Bien plus, il faut savoir que jamais l'Église n'impose une apparition comme article de foi ; elle se contente de se prononcer sur le contenu du message.

Dans quelques jours, 1.500 pèlerins du diocèse se rendront à Lourdes. Ce haut lieu a été reconnu par l'Église comme une terre d'Évangile. Nous le devons à sainte Bernadette, dont la vie silencieuse a témoigné de la vérité du message de Notre-Dame. Nous le devons aux générations de pèlerins qui n'ont jamais cherché à juger les autres, mais simplement à apporter plus de foi et de charité dans leur propre existence.

Courir après les révélations, écrit saint Jean de la Croix, serait non seulement une sottise, mais faire injure à Dieu qui a déjà tout dit en Jésus-Christ (cf. la Montée du Carmel, I, II, chap. 22). Relisons aussi saint Jean l'Évangéliste qui, déjà au temps apostolique, a dû faire appel au discernement des esprits : "Mes bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit..., car un esprit qui divise Jésus n'est pas de Dieu." (1 Jn 4, 1-6).

Le 23 mai 1976. + Roger ETCHEGARAY.


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas


San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Titi le Jeu 17 Juil 2014 - 23:26

Rémi, pour que j'avertisse mon amie, pouvez-vous préciser en quoi les fidèles qui désobéissent à cette décision de l'Eglise commettent un péché mortel? Merci.
Titi
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Rémi le Ven 18 Juil 2014 - 0:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Rémi, pour que j'avertisse mon amie, pouvez-vous préciser en quoi les fidèles qui désobéissent à cette décision de l'Eglise commettent un péché mortel? Merci.

Péché d'orgueil, se croire au-dessus de l'Église catholique en refusant de se soumettre à une décision des évêques de ce lieu et aussi d'une décision du Vatican. Pour qu'il y ait péché mortel, il faut être au courant de désobéir à une décision de l'Église et d'aller quand même en ce lieu.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Titi le Ven 18 Juil 2014 - 9:05

Merci.
Titi
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par flo mary le Mar 22 Juil 2014 - 16:59

Merci Rémi pour ces informations dont la plus récente remonte à 1980.


[La publicité d'un lieu de fausses apparitions et condamné est interdite sur le forum]

Sauf erreur de ma part, le Saint-Curé d'Ars aurait condamné les apparitions de La Salette qui seront reconnues plus tard comme véridiques (avez-vous des infos là-dessus ?).

Avant d'être réhabilitée puis canonisée le 16 mai 1920, Jeanne d'Arc a été condamnée au bûcher le 30 mai 1431 à Rouen (cette erreur de l'Eglise a duré cinq siècles !).

L'Eglise a aussi condamné Giordano Bruno (1600), Copernic (1616), Galilée (1632) alors que la science a prouvé maintenant qu'ils avaient raison...

[La publicité d'un lieu de fausses apparitions et condamné est interdite sur le forum]


Alors, ne privons pas des fidèles catholiques de la joie d'apprendre à réciter le rosaire tous les jours !

Le monde a tant besoin de prières !!!

 AngeTrompette AngeTrompette Marie Vatican AngeTrompette AngeTrompette
flo mary
flo mary

Date d'inscription : 17/07/2014
Localisation : paris 7

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Amazone le Mar 22 Juil 2014 - 18:02


Flo Mary, la décision de l'Eglise est très claire.
"L’évêque confirme le jugement négatif de son prédécesseur (les faits n’ont aucun fondement surnaturel)"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En ce qui concerne les 3 Rosaires, c'est très bien mais ne vaut-il pas mieux dire 1 seul Chapelet de tout son coeur et avec Amour que 75 Chapelets à contre coeur ou à la va vite...
Je me demande d'ailleurs comment c'est possible en une journée, car un Chapelet dure au minimum 30 minutes...  scratch 


SAN DAMIANO......Qu'en est-il ?


2 février 1968 :

Monseigneur MALCHIODI, évêque de PACENZA :

dénués de fondement surnaturel


1970 :

Monseigneur Enrico MANFREDINI, évêque de PACENZA :

"En raison des devoirs de ma charge pastorale, en communion avec le Siège apostolique, en considération également de ma responsabilité collégiale à l'égard de mes frères évêques dans les diocèses desquels sont propagés les faits de San Damiano - ce qui cause des maux graves et désoriente leurs fidèles, - je déclare et prescris ce qui suit :

1. Ce qu'on appelle "les faits de San Damiano", c'est-à-dire les prétendus messages, les soi-disant visions et les présumés prodiges, n'ont rien de surnaturel ; les preuves alléguées n'ont aucune valeur probante ; il existe, par contre, beaucoup de preuves indubitablement contraires.

2. Rosa Bozzini in Quattrini, qui est au centre de cette affaire, fait certes preuve d'une prudence toujours plus grande dans ses expressions. Mais, en substance, elle a continuellement désobéi publiquement à son évêque en continuant à se considérer comme une "voyante" et comme "l'instrument de la Sainte Vierge". Nous l'avertissons formellement que si elle persiste dans cette attitude, nous nous verrons dans l'obligation de lui refuser les sacrements et même l'accès à l'église. Celui, en effet, qui rompt l'unité par la désobéissance et la rébellion, ne peut être admis à l'eucharistie qui est centre et source de charité unifiante.

3. Dans le décret de révocation - décret confirmé par le Saint-Siège, - le prêtre Edgardo Pellacani, ancien curé de San Damiano, a reçu l'ordre formel de ne plus s'occuper des faits en question. Nous réitérons publiquement cet ordre, en y ajoutant la menace de suspense a divinis au cas où il y contreviendrait à l'avenir.

4. Nous avertissons les autres personnes, prêtres et laïcs, qui sont responsables de ce phénomène et le soutiennent - et qui, malgré l'interdiction portée par l'évêque du lieu, ont continué à promouvoir les faits de San Damiano, à se faire les propagandistes des prétendues apparitions et des soi-disant messages, à organiser des voyages, - que s'ils persistent dans cette attitude, nous nous verrons dans l'obligation de leur interdire nominativement dans ce diocèse l'accès à l'église et aux sacrements, et de les frapper de suspense a divinis s'ils sont prêtres. Pour tous, nous nous réservons d'en informer leurs Ordinaires.

5. LES PELERINAGES COLLECTIFS ET INDIVIDUELS QUI SE RENDENT A SAN DAMIANO DANS LES BUT DE DEVOTION SONT INVITES A S'ABSTENIR D'Y VENIR. Nous les avertissons aussi que, s'ils persistent dans leur désobéissance, nous nous verrons dans l'obligation de leur interdire l'accès à l'église paroissiale de San Damiano et aux églises du diocèse."


1971 :

Monseigneur Enrico MANFREDINI, évêque de PACENZA (nouvelle notification)

"Les fauteurs de manifestations et la personne qui en est au centre n'ont pas obéi à l'évêque, et les faits ont continué. La vaste propagande qui a conduit à San Damiano de nombreuses personnes provenant en partie de diocèses d'Italie, mais en majeure partie de l'étranger, s'est poursuivie. Il est pénible que l'on prétende honorer la Sainte Vierge par une attitude de sournoise désobéissance à l'autorité de l'Église. Tout cela me peine aussi parce que de nombreuses personnes de bonne foi qui viennent là pour honorer la Sainte Vierge sont induites en des erreurs mettant en danger la foi et la vraie piété chrétienne."


Dans le cas de San Damiano, l'évêque du diocèse de Plaisance dont dépend San Damiano, a demandé après enquête, la fermeture de ce lieu. Ce n'est pas une réserve mais une interdiction. Comme l'écrivait Mgr Coffy en demandant aux catholiques du diocèse d'Albi de s'abstenir d'aller en pèlerinage à San Damiano : "Peut-on se dire fidèle à l'Église et ne pas tenir compte de cette interdiction ?" (Documentation catholique du 4 mars 1984, p. 271).

2005 :

Dernière intervention officielle diocèse de Piacenza, qui est une Notification de l’Eveque Manfredini datée du 1er mai 1980 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Traduction :

- L’eveque confirme le jugement négatif de son prédécesseur (les faits n’ont aucun fondement surnaturel)

- Aucun culte à la Bienheureuse Vierge Marie, qui soit lié à ces présumées apparitions et messages, ne peut être pratiqué ou encouragé.

- Ceux qui diffusent des publications de propagande, organisent des pélèrinages et fréquentent San Damiano pour des motifs de dévotion, désobéissent ouvertement à l’Eglise.

- Les pretres qui n’appartiennent pas au diocèse de Piacenza n’ont pas d’autorisation pour célébrer la Messe à San Damiano. S’ils désobéissent à cette disposition, ils seront suspendus a divinis. La communion eucharistique devrait etre refusée à ceux qui se rendent à San Damiano pour des questions de dévotion à ses présumées apparitions.

- Les curés des paroisses et ordres religieux qui reçoivent des pèlerins qui se rendent à San Damiano, sont priés de leur donner une correcte catéchèse sur l’authentique dévotion mariale et sur le devoir d’obéissance à la légitime autorité de l’Eglise.

Comme vous voyez, c’est un document très sévère qui est toujours en vigueur. Dans sa rèponse à mon mari, le secrétaire de l’eveque précise que Mgr Monari, eveque de Piacenza à cette date, a confirmé la validité de ce document de son prédécesseur. Si quelqu’un a encore des doutes, je l’encourage vivement à prendre contact avec le diocèse de Piacenza




Marthe Robin était fréquemment consultée sur San Damiano.
Elle avait coutume de répondre : "Vous ne trouvez pas qu'elle devient bien bavarde, la Maman ? "

ERREUR THEOLOGIQUE relevée par Mgr Charrière, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, dans son bulletin diocésain (19 février 1970). :
"Un nouveau témoignage nous a été donné par les amis de San Damiano eux-mêmes dans la publication du message qu'ils affirment avoir recueilli le dimanche 9 novembre 1969 et selon lequel la communion dans la main serait un sacrilège. Nous avons dit nous-même assez clairement que personne n'est obligé de recevoir la communion dans la main, mais nous avons dit aussi que le Souverain Pontife a autorisé cette manière de communier. Le Vicaire du Christ ne saurait autoriser un acte sacrilège: il n'est pas possible que la Sainte Vierge ait inspiré les paroles prononcées par Dame Rosa ce 9 novembre. Nous déclarons donc une nouvelle fois que notre devoir est d'obéir à l'autorité ecclésiastique qui nous demande de ne pas accorder foi à des faits «qui ne méritent pas confiance»."

Mgr ETCHEGARAY écrit dans le bulletin de son diocèse (l'Église aujourd'hui à Marseille, 23 mai 1976) :

Il ne se passe pas de semaine que ne tombent sur mon bureau ces nouveaux aérolithes que sont des opuscules étalant avec complaisance d'interminables confidences de la Vierge ou du Christ lui-même, des récits de visions apocalyptiques. Certains ne savent plus où donner de la tête : les voilà qui courent partout où est annoncée une apparition d'autant plus recherchée que l'Église après examen en a récusé le bien-fondé. A San Damiano, le 25 mars dernier, on a compté plus de 400 cars..., dont plusieurs immatriculés 13. Ce matin, je reçois un tract faisant campagne pour forcer le Pape à révéler "le troisième secret de Fatima", qui "contient la solution de tous les problèmes".

Trop de gens se laissent "ballotter, mener à la dérive, à tous vents de doctrine" (Ep 4, 14). Le phénomène est bien connu, il obéit au double besoin de sécurité personnelle et de dénonciation de ceux que l'on considère comme des fauteurs de trouble. Le climat d'angoisse dans lequel nous vivons engendre toutes les crédulités possibles. On se délecte à lire des messages célestes relatant les châtiments des mauvais pasteurs, y compris évêques et pape.

Toutes ces pseudo-révélations développent une eschatologie tragique, lient l'obtention du salut à des dévotions facultatives, voire suspectes, prônent une spiritualité qui détourne d'une foi en prise avec la vie, aussi bien dans l'Église que dans le monde. Nul non plus n'est à l'abri de fraudes : un récent livre montre que sainte Thérèse de Lisieux, comme beaucoup de ses contemporains, a été victime de ce virtuose de la mystification religieuse qu'était le Marseillais "Léo Taxil" ; quand ce dernier passa aux aveux, ce fut pour l'humble carmélite l'enfoncement poignant dans la nuit de la foi.

Nous connaissons la prudence de l'Église face aux révélations privées, sa rigueur et sa lenteur dans la reconnaissance de certaines d'entre elles, sa mesure pour en marquer le caractère relatif par rapport à la Révélation, à la Parole de Dieu vécue et célébrée en Église. Ce ne sont ni le nombre ni la ferveur des personnes adhérant à des révélations qui en font les critères de vérité, mais le seul jugement du pape et des évêques. Bien plus, il faut savoir que jamais l'Église n'impose une apparition comme article de foi ; elle se contente de se prononcer sur le contenu du message.

Dans quelques jours, 1.500 pèlerins du diocèse se rendront à Lourdes. Ce haut lieu a été reconnu par l'Église comme une terre d'Évangile. Nous le devons à sainte Bernadette, dont la vie silencieuse a témoigné de la vérité du message de Notre-Dame. Nous le devons aux générations de pèlerins qui n'ont jamais cherché à juger les autres, mais simplement à apporter plus de foi et de charité dans leur propre existence.

Courir après les révélations, écrit saint Jean de la Croix, serait non seulement une sottise, mais faire injure à Dieu qui a déjà tout dit en Jésus-Christ (cf. la Montée du Carmel, I, II, chap. 22). Relisons aussi saint Jean l'Évangéliste qui, déjà au temps apostolique, a dû faire appel au discernement des esprits : "Mes bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit..., car un esprit qui divise Jésus n'est pas de Dieu." (1 Jn 4, 1-6).

Le 23 mai 1976. + Roger ETCHEGARAY.




Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par flo mary le Mar 22 Juil 2014 - 19:11

Si le maire d'un village représente l'Etat dans le village, et que le préfet représente l'Etat dans le département, il ne sont pour autant ni l'un ni l'autre ni l'Etat ni le Président de la République en personne !

Leur représentation n'engage pas la responsabilité de l'Etat telle qu'en lui-même.

[La publicité d'un lieu de fausses apparitions et condamné est interdite sur le forum]

Ainsi, pour répondre à Rémy qui dit : "Péché d'orgueil, se croire au-dessus de l'Église catholique en refusant de se soumettre à une décision des évêques de ce lieu et aussi d'une décision du Vatican. Pour qu'il y ait péché mortel, il faut être au courant de désobéir à une décision de l'Église et d'aller quand même en ce lieu."

Il faut répondre : "Péché d'orgueil, se croire se croire au-dessus de l'Église catholique en refusant de se soumettre à une étude de ce lieu par le Saint-Siège et condamner par avance, et sans jugement, une possible réalité pour l'accroissement du triomphe de la Sainte-Eglise Catholique par la Très Sainte Mère de Dieu."

En outre, cher Rémi, il n'y a péché mortel qu'en matière grave, consciente et délibérée.


[La publicité d'un lieu de fausses apparitions et condamné est interdite sur le forum]


Enfin, pour répondre à Amazone qui ne comprends pas comment il est possible de réciter trois rosaires par jour je lui dirais que ce lieu est spécial et qu l'on n'y ressent aucune fatigue (sans doute la présence réelle de la Très Sainte Vierge Marie !). Par conséquent, les pèlerins se lèvent sans difficulté aucune à 4H30 pour commencer d'un seul cœur le rosaire à 5H00, puis un autre rosaire commence à 11H30 et un autre en fin d'après-midi. Ces trois rosaires sont récités sans lassitude mais dans la joie. Rien à voir avec les groupe de chapelet hypnotique des repenties qui s'ennuient et récitent sans conviction...

Compte tenu de l'afflux des pèlerins qui viennent du monde entier, le rosaire est récité en latin (plus rapide que le français).

En outre, le rosaire est une prière de méditation durant laquelle la récitation égrenée des Ave Maria porte à contempler les Mystères de la vie du Christ intimement lié avec celle de Sa Très Sainte Mère la Vierge Marie.

[La publicité d'un lieu de fausses apparitions et condamné est interdite sur le forum]


 AngeTrompette AngeTrompette Marie Vatican AngeTrompette AngeTrompette
flo mary
flo mary

Date d'inscription : 17/07/2014
Localisation : paris 7

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Rémi le Mer 23 Juil 2014 - 15:11

L'évêque a autorité sur le lieu qu'il sert, désobéir à ces décisions est désobéir à l'Église. Si un jour hypothétiquement une décision de Rome venait défaire celle de l'Évêque du lieu, vous ne seriez plus en désobéissance mais pour l'instant vous prôner de désobéir à l'Église et ceci n'est pas tolérer sur ce forum, alors soit vous arrêter de promouvoir la désobéissance ou soit vous nous quitter.

Merci.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Benoit.S le Mer 23 Juil 2014 - 23:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:...péché mortel pour les fidèles.

Excusez mon ignorance et mon aparté... le péché mortel est bien le contraire du péché véniel?
Selon ce que j'ai lu à ce sujet, si nous mourrons avec un péché véniel sur l'âme, nous n'allons qu'au purgatoire. Le péché mortel nous mène droit en enfer.
D'autres disent que les péchés mortels sont graves, tel un crime. Les péchés véniels sont plus mineurs comme : un manquement à la messe du dimanche. Ou, autrefois, manger de la viande le vendredi.
Aujourd'hui, il parait que ce péché véniel pour la viande du vendredi, n'en est plus un, selon un pape...

Mais... et un enfant? Et ce petit enfant innocent qui ne connaît pas toutes ces «règles» selon lesquelles Dieu aime?
Certains disent si un enfant meurt avant d'être baptisé dans la foi, cet enfant va dans les limbes.

J'ai lu aussi, si on meurt avec ce péché sur l'âme, on va au purgatoire. C'est pourquoi il est bon d'aller à confesse. Vraiment, aussi souvent qu'on le peut. Certaines personnes y vont chaque semaine, voir tous les jours. Ainsi, elles peuvent passer l'éponge, effacer l'ardoise au cas
où elles mourraient...

J'avoue que de lire ceci, appellent à vivre dans la peur constante. Et non comme on dit souvent : Dans la paix du Christ, dans sa confiance, dans son Amour...

J'aimerais avoir vos éclaircissements sur ce point que vous soulevez svp.

Benoit.S

Date d'inscription : 20/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par flo mary le Mer 23 Juil 2014 - 23:54

Bonjour Rémi,

En ce cas expliquez moi pourquoi le Canon 1232 § 1 du code de droit canonique dit " L'Ordinaire du lieu est compétent pour approuver les statuts des sanctuaires diocésains; la conférence des Évêques pour les statuts des sanctuaires nationaux et le Saint-Siège seul pour ceux des sanctuaires internationaux.".

[La publicité d'un lieu de fausses apparitions et condamné est interdite sur le forum]

Merci et bien humblement.

NB : êtes-vous docteur en droit canon ?

 AngeTrompette AngeTrompette Vatican Marie AngeTrompette AngeTrompette
flo mary
flo mary

Date d'inscription : 17/07/2014
Localisation : paris 7

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Titi le Jeu 24 Juil 2014 - 9:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Excusez mon ignorance et mon aparté... le péché mortel est bien le contraire du péché véniel?
Selon ce que j'ai lu à ce sujet, si nous mourrons avec un péché véniel sur l'âme, nous n'allons qu'au purgatoire. Le péché mortel nous mène droit en enfer.
D'autres disent que les péchés mortels sont graves, tel un crime. Les péchés véniels sont plus mineurs comme : un manquement à la messe du dimanche. Ou, autrefois, manger de la viande le vendredi.
Aujourd'hui, il parait que ce péché véniel pour la viande du vendredi, n'en est plus un, selon un pape...

Mais... et un enfant? Et ce petit enfant innocent qui ne connaît pas toutes ces «règles» selon lesquelles Dieu aime?
Certains disent si un enfant meurt avant d'être baptisé dans la foi, cet enfant va dans les limbes.

J'ai lu aussi, si on meurt avec ce péché sur l'âme, on va au purgatoire. C'est pourquoi il est bon d'aller à confesse. Vraiment, aussi souvent qu'on le peut. Certaines personnes y vont chaque semaine, voir tous les jours. Ainsi, elles peuvent passer l'éponge, effacer l'ardoise au cas
où elles mourraient...

J'avoue que de lire ceci, appellent à vivre dans la peur constante. Et non comme on dit souvent : Dans la paix du Christ, dans sa confiance, dans son Amour...

J'aimerais avoir vos éclaircissements sur ce point que vous soulevez svp.


voici ce que dit le catéchisme de l'Eglise catholique sur ce point :

IV. La gravité du péché : péché mortel et véniel
1854 Il convient d’apprécier les péchés selon leur gravité. Déjà perceptible dans l’Écriture (cf. 1 Jn 5, 16-17), la distinction entre péché mortel et péché véniel s’est imposée dans la tradition de l’Église. L’expérience des hommes la corrobore.
1855 Le péché mortel détruit la charité dans le cœur de l’homme par une infraction grave à la loi de Dieu ; il détourne l’homme de Dieu, qui est sa fin ultime et sa béatitude en Lui préférant un bien inférieur.
Le péché véniel laisse subsister la charité, même s’il l’offense et la blesse.
1856 Le péché mortel, attaquant en nous le principe vital qu’est la charité, nécessite une nouvelle initiative de la miséricorde de Dieu et une conversion du cœur qui s’accomplit normalement dans le cadre du sacrement de la Réconciliation :
Lorsque la volonté se porte à une chose de soi contraire à la charité par laquelle on est ordonné à la fin ultime, le péché par son objet même a de quoi être mortel... qu’il soit contre l’amour de Dieu, comme le blasphème, le parjure, etc. ou contre l’amour du prochain, comme l’homicide, l’adultère, etc ... En revanche, lorsque la volonté du pécheur se porte quelquefois à une chose qui contient en soi un désordre mais n’est cependant pas contraire à l’amour de Dieu et du prochain, tel que parole oiseuse, rire superflu, etc., de tels péchés sont véniels (S. Thomas d’A., s. th. 1-2, 88, 2).
1857 Pour qu’un péché soit mortel trois conditions sont ensemble requises : " Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré " (RP 17).
1858 La matière grave est précisée par les Dix commandements selon la réponse de Jésus au jeune homme riche : " Ne tue pas, ne commets pas d’adultère, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, ne fais pas de tort, honore ton père et ta mère " (Mc 10, 18). La gravité des péchés est plus ou moins grande : un meurtre est plus grave qu’un vol. La qualité des personnes lésées entre aussi en ligne de compte : la violence exercée contre les parents est de soi plus grave qu’envers un étranger.
1859 Le péché mortel requiert pleine connaissance et entier consentement. Il présuppose la connaissance du caractère peccamineux de l’acte, de son opposition à la Loi de Dieu. Il implique aussi un consentement suffisamment délibéré pour être un choix personnel. L’ignorance affectée et l’endurcissement du cœur (cf. Mc 3, 5-6 ; Lc 16, 19-31) ne diminuent pas, mais augmentent le caractère volontaire du péché.
1860 L’ignorance involontaire peut diminuer sinon excuser l’imputabilité d’une faute grave. Mais nul n’est censé ignorer les principes de la loi morale qui sont inscrits dans la conscience de tout homme. Les impulsions de la sensibilité, les passions peuvent également réduire le caractère volontaire et libre de la faute, de même que des pressions extérieures ou des troubles pathologiques. Le péché par malice, par choix délibéré du mal, est le plus grave.
1861 Le péché mortel est une possibilité radicale de la liberté humaine comme l’amour lui-même. Il entraîne la perte de la charité et la privation de la grâce sanctifiante, c’est-à-dire de l’état de grâce. S’il n’est pas racheté par le repentir et le pardon de Dieu, il cause l’exclusion du Royaume du Christ et la mort éternelle de l’enfer, notre liberté ayant le pouvoir de faire des choix pour toujours, sans retour. Cependant si nous pouvons juger qu’un acte est en soi une faute grave, nous devons confier le jugement sur les personnes à la justice et à la miséricorde de Dieu.
1862 On commet un péché véniel quand on n’observe pas dans une matière légère la mesure prescrite par la loi morale, ou bien quand on désobéit à la loi morale en matière grave, mais sans pleine connaissance ou sans entier consentement.
1863 Le péché véniel affaiblit la charité ; il traduit une affection désordonnée pour des biens créés ; il empêche les progrès de l’âme dans l’exercice des vertus et la pratique du bien moral ; il mérite des peines temporelles. Le péché véniel délibéré et resté sans repentance nous dispose peu à peu à commettre le péché mortel. Cependant le péché véniel ne rompt pas l’Alliance avec Dieu. Il est humainement réparable avec la grâce de Dieu. " Il ne prive pas de la grâce sanctifiante ou déifiante et de la charité, ni par suite, de la béatitude éternelle " (RP 17) :
L’homme ne peut, tant qu’il est dans la chair, éviter tout péché, du moins les péchés légers. Mais ces péchés que nous disons légers, ne les tiens pas pour anodins : si tu les tiens pour anodins quand tu les pèses, tremble quand tu les comptes. Nombre d’objets légers font une grande masse ; nombre de gouttes emplissent un fleuve ; nombre de grains font un monceau. Quelle est alors notre espérance ? Avant tout, la confession ... (S. Augustin, ep. Jo. 1, 6).
1864 " Tout péché et blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas remis " (Mt 12, 31 ; cf. Mc 3, 29 ; Lc 12, 10). Il n’y a pas de limites à la miséricorde de Dieu, mais qui refuse délibérément d’accueillir la miséricorde de Dieu par le repentir rejette le pardon de ses péchés et le salut offert par l’Esprit Saint (cf. DeV 46). Un tel endurcissement peut conduire à l’impénitence finale et à la perte éternelle.
Titi
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Amazone le Jeu 24 Juil 2014 - 11:41

Merci Titi.


Flo Mary, la publicité et l'encouragement pour ce lieu condamné est interdite sur ce forum, merci de respecter la charte que vous avez acceptée lors de votre inscription.

Ce lieu San Damiano est condamné et interdit de pèlerinage, la très Sainte Mère de Dieu n'est pas apparue là-bas, Rosa ment ou a été trompé par le diable, c'est ainsi.


Il est préférable de se tourner vers des lieux d'Apparitions reconnues officiellement, comme Lourdes, l'île Bouchard etc, et de toujours éviter les lieux condamnés ou non-reconnus, car les dangers sont très très grands pour les âmes et leur Salut éternel.



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Rémi le Jeu 24 Juil 2014 - 14:39

Ce droit canon ne s'applique pas pour ce lieu car il n'est pas un sanctuaire international car il n'a pas été reconnu par l'Église, le droit canon ne peut s'appliquer à un sanctuaire qui n'en est pas un.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par flo mary le Dim 3 Aoû 2014 - 20:22

Monsieur l'administrateur du forum,
Je suis catholique de l'Eglise Gallicane.
Ma foi en la Très Sainte Vierge Marie ne dépend pas de l'autorité des Évêques qui, comme l'Histoire l'a prouvé, ont longtemps condamné des Saints et des savants avant que d'autres évêques rétablissent très tardivement la situation.
Padre Pio lui-même a été interdit de célébrer la Sainte-Eucharistie.
Je place ma foi en Dieu et non pas dans les évêques de l'Eglises Romaine qui sont des pécheurs et je me tiens à observer les fruits que porte San Damiano.
Ainsi, en ayant défiguré mes messages en les ayant littéralement décapité de la majeure partie de leur substance, vous m'avez fait subir une véritable discrimination religieuse publique.
Vous mêmes insinuez que si votre forum est critiqué par d'autres catholiques, cela serait un signe de prédestination... mais vous n'accordez pas le droit à d'autres de vivre leur foi Catholique comme ils l'entendent !
Or, vos comportements susvisés forment des infractions graves en France qui relève du code pénal français.
Ainsi, en vertu des loi qui régissent la France et l'Europe je m'apprête à porter plainte contre votre forum pour entrave à la liberté d'expression et discrimination religieuse.
Je serai en mesure de reconsidérer ma position si vous avez l'honnêteté de respecter mon droit d'auteur et mon droit à la liberté d'expression ainsi que ma foi catholique Gallicane et, qu'à ce titre, vous rétablissiez dans les meilleurs délais l'entièreté des textes que j'ai posté sur votre forum afin que les internautes puissent se faire une idée contradictoire de la réalité et non pas seulement de VOTRE SEUL POINT DE VUE.
A défaut de rétablir mes écrits sur votre site je vous prie de me les restituer par email car vous avez effacé la majeure partie du contenu de mes messages, ce qui s'apparente à du sabotage afin de me priver de ma liberté d'expression et de de discriminer mon point de vue religieux sur la question catholique (en espérant pour vous que vous avez eu la décence d'en conserver une archive).
Sans réponse ou action de votre part dans le mois qui suit le présent message le législateur m'autorise à effectuer une saisine de la CNIL et, afin de fair evaloir mes droits, je déposerai parallèlement une plainte contre le responsable du "forumarchedemarie" auprès du Procureur de la République de Paris (puisque c'est là que j'ai découvert vos infractions précitées), suite à quoi une information sera ouverte contre vous avec demande de dommages et intérêts et demande de clôture de votre forum.
Dans l'attente de votre réponse, croyez, Monsieur l’administrateur du forum, en mes salutation très respectueuses.
FM
flo mary
flo mary

Date d'inscription : 17/07/2014
Localisation : paris 7

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Amazone le Dim 3 Aoû 2014 - 21:21

Flo Mary, est-ce ça les fruits San Damiano ?
C'est moi, et non Rémi, qui ai retiré votre propagande envers un lieu condamné par la Sainte Eglise de Dieu, et dont la publicité et propagande sont interdites sur ce forum.

Vous avez signé et accepté la charte de l'Arche, vous deviez la respecter, et vous ne l'avez pas respectée malgré les avertissements...
Rémi a eu la gentillesse de ne pas vous bannir du forum malgré tout. Relisez la charte :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LA CHARTE DU FORUM
L’arche de Marie est un forum Catholique Francophone (...)
Ainsi donc,ce forum étant catholique,nous demandons aux membres d'éviter les critiques malveillantes sur l'église de Rome , le Pape et sur Vatican II . Il est également INTERDIT de publier des révélations privées et ou apparitions de la Vierge Marie(ou a des mystiques) qui ne sont pas reconnues par l'église.

Voici uns liste des révélations dont la publicité est CLAIREMENT INTERDITE sur ce forum:Medjugorje,Dozulé,Maria Valtorta,Vassula Ryden,San Damiano,Kérizien,Bayside,Le Frechou,Naju,Scottsdale,Manduaria,etc....Toute personne qui refusera d'obtempérer avec cet avis sera bannit a vie de ce forum.....

Vos messages sont de la publicité et de la propagande pour San Damiano, vous devriez aller la faire sur un forum où ce n'est pas interdit par la charte.
Et au vu de ce qu'il se passe, ce lieu est en effet dangereux pour les âmes...

Vous savez, il y a tout de même des choses plus importantes et même VITALES que de faire des histoires...



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Rémi le Lun 4 Aoû 2014 - 14:28

Merci Amazone, tu as bien raison, flo mary a accepté les conditions en s'inscrivant sur ce forum, alors elle doit s'y tenir, rien ne nous oblige a lire ses balivernes, ici c'est un forum catholique.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Myriamis le Mer 6 Aoû 2014 - 23:21

Intimidation, menaces procédurières, attention à l'arroseur arrosé !

Soyons bien clairs :

Juridiquement, l'administrateur d'un forum a techniquement tous les droits (et les moyens) pour modérer, modifier ou supprimer les messages qui paraissent/ont paru et de surcroît, sont contraires à la charte du forum. Il a même le droit de supprimer le forum et de le recréer le lendemain, ou pas...

Pour tout cela il peut n'avoir aucune raison valable aux yeux de quiconque : il est l'administrateur et gère son forum.

La plupart des forums sont régis d'une façon ou d'une autre par ce qu'on appelle communément une charte, écrite ou tacite ; c'est ici le cas de l'Arche de Marie. Du point de vue juridique, une charte est considérée comme un contrat (synallagmatique), passé entre l'administrateur d'un forum et un éventuel futur membre. La seule limite dans la rédaction d'une charte consiste à la rédaction de clauses abusives (contraires à la loi. Ex : se réserver le droit de conserver, contre la volonté du membre, son compte visible  -> Cf. Article 34 de la Liberté Informatiques) ou l'encouragement à la haine raciale, etc.

Le fondateur d'un forum est libre d'exiger :

Une taille de police
Une couleur
Une langue particulière

Il a le choix :

Des sujets autorisés
Des sujets conseillés
Des sujets interdits (comme tel est le cas ici)

En bref, tant que la charte n'autorise pas ce que la loi interdit, elle est valide. En revanche, elle peut tout à fait interdire ce que la loi autorise.

En conclusion, l'esbroufe et les effets de manches de "baveux" de comptoir de ladite flo mary, agrémentés de menaces violentes et de tentative d'intimidation fera ici l'effet d'un pétard mouillé. En revanche, elle doit savoir que, s'il lui venait l'idée de se réinscrire sous d'autres pseudos, qu'un Administrateur (Fondateur ou non) peut contacter le FAI d'un membre si ce dernier transgresse le règlement et se réinscrit sans cesse malgré des bannissements répétitifs.

Nous sommes ici sur un FORUM CATHOLIQUE, interdisant les sujet concernant San Damiano, Medjugorje etc... (cf. charte). En s'inscrivant sur ce forum, les membres s'engagent à respecter cette charte, irréprochable quant à son contenu. La modération a donc tout droit de procéder à la suppression de tout ou partie des messages, sujets, liens etc. contrevenant au contenu de la charte.

A bon entendeur(euse) ! bye 
Myriamis
Myriamis
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Rémi le Jeu 7 Aoû 2014 - 14:13

Merci Myriamis de tes lumières, oui c'est l'arroseur arrosé  Very Happy 

Et je répète ce que tu as écrit : A bon entendeur(euse) !  bye 


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Hervé J. VOLTO le Mar 10 Avr 2018 - 13:18

Moi, je voudrai défendre Sans damiano.

Je me suis converti ET JE SUIS RETOURNE A L'EGLISE grâce à une personne qui m'a emmené à Sans Damiano.

Je M'EXPLIQUE : je suis un publicitaire de 56 ans, spécialsite en marketing politique. Ni droite, ni gauche : Royaliste. Entre 15 et 25 ans, je me suis éloigné de la foi Catholique dans laquelle je suis né : Papa athé, Maman bigotte... ouffa ! J'allais en boite, je draguais beaucoups et je buvais énormément d'alcools alcolisés jamesbondesques. Un jour, je me suis retrouvé le dos au mur, avec "des parents qui ne comprenait rien". Alors j'ai levé le regard vers le Ciel et j'ai retrouvé Jésus et Marie. Et je les ai retrouvé à San Damiano. C'est à Sans Damiano, par exemple, que j'ai redécouvert les prières de base : l'Ave, le Pater, les Litannies. A réciter le Rosaire. A 29 ans, j'ai rencontré une fille de mon âge, d'origine italienne, qui habite à 30 Kilomètres de San Damiano : elle est depuis devenue ma femme devant Dieu et nous vivons en Italie, près de San Damiano. Mon mariage m'a aussi rapproché de mes parents. Cette année, ma femme et moi faitons 25 ans de mariage...

Je sais que San Damiano n'est pas encore reconnue par l'Eglise. Mais... j'ai connu les Soldats de la Croix et l'Arche de Marie... grâce à des amis de Sans Damiano ! Les Grâces, je les ai reçut. Et je prie pour qu'un jour notre Sainte Mère l'eglise se prononçasse définitivement sur le cas san damiano.

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par JAG le Lun 4 Mar 2019 - 21:40

En ce qui concerne la reconnaissance des apparitions, et plus particulièrement de Lourdes, il est bon de savoir que cette reconnaissance est intervenue en janvier 1862, un peu moins de 4 ans après (et qu'il n'y en a pas eu de condamnation entre temps).  Pour Fatima, cela a été 1930, soit un délai de 13 ans, ça n'est pas vraiment long (bon, j'ai 52 ans, pour mois 13 ans c'est très peu de temps...)

JAG

Masculin Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 52
Localisation : sud-est

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par edelweiss le Mer 6 Mar 2019 - 9:38

San Damiano lieu d'apparitions ou non je ne sais pas car je n'ai pas étudier la question.
Mais j'ai connu des personnes avec une foi équilibrée qui allaient très régulièrement à San Damiano

Il ne faut pas oublier d'envisager que proche il y a un camp militaire qui peut faire des expériences et cela pourrais avoir pour conséquences des sensations étranges.

Croyez vous sincèrement que le fait que San Damiano soit reconnu ou pas a beaucoup d'importance aujourd'hui dans la conjoncture actuelle de l'Eglise catholique romaine ?
Aujourd'hui il est impossible de plus faire aucune confiance vu les affaires qui sortent tous les jours à la télévision.

Je dois bien vous avouer que pour ma part, je n'en ai à cirer qu'un lieu soit reconnu par une église qui cache des faits de pédophilie ou de viol de religieuses dans les monastères et qui a plus de considérations pour les gens venant du monde de l'occultisme que pour les vrais chrétiens.

Une reconnaissance d'un lieu d'apparitions qui peut parfois être faite par un prêtre ou un évêque pédophile n'a aucune valeur. Comment voulez vous qu'une personne qui vie dans les péchés les plus abominables puisse être capable de reconnaître si Dieu ou Marie sont présents mieux que vous qui essayez de vivre dans la droiture ?

Il faut agir selon sa propre conscience et ne pas accepter d'obéir aveuglément à une personne contre ses principes moraux
Hier j'ai regardé le documentaire sur arte sur les religieuses abusées sexuellement. C'est une honte !  

Je pense aussi qu'aujourd'hui vu l'information sur la pédophilie et maintenant le viol des religieuses par des prêtres qu'il ne faut plus accorder une crédibilité totale aux dires de Marthe Robin qui a été plus ou moins conseillère de communautés nouvelles où il s'est passé des choses effroyables.

La communauté saint Jean pour le viol de religieuses (voir émission sur Arte d'hier soir)
Les béatitudes et son fondateur (procès en pédophilie)
Pour n'indiquer que les cas les plus connus de tous
Et mieux encore du prêtre chargé du procès de la canonisation de Marthe responsable du sanctuaire de Paray le Monial qui a été démis de ses fonctions pour des questions de perversités sexuelles avec une femme
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1200888579

Avec tout cela nous ne pouvons pas dire que Marthe Robin avait toujours le discernement en aidant ces religieux à réaliser  leur vocation.
Une vocation qui détruit plus l'église qu'elle ne la construit, une vocation qui précipite des âmes en enfer car un enfant violé, ou une carmélite violée perdent automatiquement toute confiance en "leur sainte mère l'Eglise" et finissent par ne même plus croire en ce dieu utilisé pour les exploiter sexuellement et les détruire sur tous les plans en profitant de leur confiance et de leur attachement au Seigneur.
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par JAG le Mer 6 Mar 2019 - 11:03

Jean XI: 49 L'un d'eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit: 50 "Vous n'y entendez rien; vous ne réfléchissez pas qu'il est de votre intérêt qu'un seul homme meure pour le peuple, et que toute la nation ne périsse pas." 51 Il ne dit pas cela de lui-même; mais étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation; 52 Et non seulement pour la nation, mais aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu qui sont dispersés.

De la même manière, malgré leurs péchés, les évêques peuvent être des instruments de l'Esprit Saint.  

Même si je pense qu'il faudrait réduire les auteurs d'actes graves à l'état laïc , comme cela vient enfin d'être fait pour Theodore McCarrick, puis les remettre à la justice.

D'ailleurs, je ne pense pas que les évêques de Plaisance aient commis ou été complices de telles abominations, encore moins tous.

Dans le reportage d'Arte, on voit plusieurs témoins de la foi et de la morale : le directeur actuel de l'Arche, la religieuse française qui s'occupe de la question des religieuses pour la France, la religieuse Africaine qui a refusé de céder à la proposition de son aumônier et le Jésuite camerounais, l'abbé Pierre Vignon.  Tous parlent clair et droit.


Dernière édition par JAG le Mer 6 Mar 2019 - 14:23, édité 1 fois

JAG

Masculin Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 52
Localisation : sud-est

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par edelweiss le Mer 6 Mar 2019 - 12:31

Et bien encore heureusement que certains prêtres et évêques restent dans la droiture.

C'est quoi un évêque au sens biblique ? C'est un surveillant de la bonne marche de l'église
Il doit donc surveiller et si il n'est plus ou pas capable de surveiller il quitte ses fonctions

Expliquez moi comment un homme qui fait les pires péchés abominables peut encore être un instrument du Saint Esprit pour ses victimes brisées à vie ou pour ceux qui connaissent son comportement ? Et surtout comment il peut encore rester crédible lorsqu'il invite à une vie droite alors qu'il a une vie de débauche. Où est la crédibilité de ses propos ?

Les paroles doivent suivre les actes sinon on se moque des gens.

Trouveriez vous normal qu'un automobiliste roule à 200 km heure et qu'il demande une limitation à 70 km/h mais que pour les autres et que lui continue de rouler à 200 km/h ?

C'est la sainteté du témoignage de vie qui évangélise et qui attire au Christ. La débauche la plus immonde des prétendus serviteurs de Dieu éloigne à tout jamais les âmes de la foi .

Mais surtout il ne faut pas faire un amalgame entre la conduite de l'église et Dieu. Notre Seigneur Lui ne trompera jamais personne.
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Rémi le Mer 6 Mar 2019 - 19:24

Edelweiss, il faut quand même ne pas tout croire ce qui se dit dans les médias franc-maçon, il ne faut pas avoir plus confiance aux organes de propagandes du système qu'au Corps mystique du Christ qu'est l'Église, oui certainement quelques uns de l'Église ont péché gravement et méritent l'excommunication et l'emprisonnement mais pas par la justice populaire mais par un procès juste et non-biaisé par la haine anti-catholique ambiante et promue par les sectes sataniques et la presse qui leur est soumis.



Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Hervé J. VOLTO le Mer 6 Mar 2019 - 19:42

Quand l'Eglise aura à ses cotés un Grand Monarque restauré Catholique de tradition mais avec l'indult du pape, elle se sentira enfin épaulée et -on peut l'espérer- elle sortira de son modernisme et de son libéralisme. Les brebis galleuses se feront alors moins nombreuses. je prie pour celà également à San Damiano.

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par JAG le Mer 6 Mar 2019 - 21:34

Certes, ce n'est pas par sa vie qu'un clerc débauché attirera les âmes à Jésus-Christ, bien au contraire hélas.

Mais il était question initialement de la reconnaissance des apparitions, il s'agit d'un acte officiel pour lesquels une grâce d'état continue d'exister.

De la même manière, les sacrements agissant ex opere operato, ils sont valides même donnés par un mauvais prêtre, pourvu que la matière, la forme et l'intention soient présents (et que le ministre le soit validement, par exemple pour un prêtre, qu'il ait validement été ordonné). Mais de tels sacrements ne seront pas accompagnés de grâces supplémentaires comme c'est le cas avec de bons prêtres.

Il reste remarquable que les papes de la Renaissance, qui ont mené une vie déréglée (avec même une maîtresse et des enfants pour Alexandre VI) n'ont jamais enseigné contre la foi.

JAG

Masculin Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 52
Localisation : sud-est

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par edelweiss le Mer 6 Mar 2019 - 22:50

J'étais de votre avis Rémi en croyant que c'était des exceptions mais il faut bien se rendre à l'évidence que toutes ces abominations sont généralisées dans l'Eglise. C'est un mode de fonctionnement.
Pas un mois voire une semaine sans un scandale énorme en France

Ce mois nous avons eu la sortie du film qui traite de l'affaire Barbarin
L'envoyé du pape pour des attouchements à une réception à la mairie de Paris qui ont été dénoncés par le maire de notre capitale.
Le documentaire d' Arte sur les religieuses violées
Un scandale sexuel pour un directeur de l'enseignement catholique
Les portes des églises qui se couvrent de N° de téléphone à contacter à l'évêché en cas de pédophilie tellement ils doivent être nombreux

Ne croyez vous pas que cela est un peu trop ?
Dans le documentaire de arte ce n'est pas des non chrétiens qui témoignent de la réalité des viols mais d'anciennes carmélites, des prêtres, des évêques, la représentante de toutes les communautés féminines.
C'est pas un seul cas ou deux mais des milliers de cas dans le monde
C'est abominable, honteux, monstrueux, diabolique

Les âmes tièdes vont fuir le christianisme et abandonner la foi en Notre Seigneur Jésus-Christ

Il y a aussi un problème financier après tous ces jugements et condamnations pour pédophilie il faudra mettre la main au porte monnaie pour indemniser les très nombreuses victimes.

Il faudra donc trouver des catholiques très généreux pour ce genre de dépenses alors que des paroisses n'ont déjà pas les moyens de toujours subvenir à leurs besoins.

L'église se détruit elle même
Il n'y a pas meilleure recette que de faire des choses abominables au nom de Dieu pour détruire la foi chrétienne

La grâce d'état n'existe plus chez les pervers sexuels qui profitent de leurs pauvres victimes attachées à Dieu. C'est juste des imposteurs.
Dieu ne peut pas agir en se servant de personnes qui véhiculent le mal, le péché, l'abomination pour détruire de pauvres âmes sans défenses et les détourner de leur vocation.
Ils ont la grâce d'état du diable pour détruire les âmes mais pas celle de Dieu

Dès que nos contemporains voient un prêtre ils pensent automatiquement intérieurement à pédophile ou violeur car ils ont été trop scandalisés par toutes les affaires. Croyez vous qu'une telle vision du prêtre fera grandir l'Eglise ?
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Rémi le Jeu 7 Mar 2019 - 14:46

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de crimes dans l'Église mais seulement que je ne met pas toute ma confiance dans des médias qui propagent tant de fakes news, ce n'est pas sur eux que je me base pour me faire une opinion solide. Selon l'Église des États-Unis, 80 % des actes contre des pré-adultes sont commis par des homosexuels et touchent les garçons, ce sont ses homosexuels qui causent tant de tort à l'image de l'Église. Mais même s'il s'est produit ses actes sordides dans l'Église, cela ne représentent qu'1% des prêtres qui ont commis de tels actes, le 99% autre n'a rien fait de répréhensible, mais ces médias n'en ont rien à foutre de salir l'Église ainsi, je dirais même qu'ils en prennent plaisir et surtout ça leur rapporte beaucoup de fric. C'est la nouvelle arène moderne, on sacrifient des chrétiens et ça amuse le peuple.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par edelweiss le Mer 20 Mar 2019 - 13:22

Effectivement les journaux doivent faire de bonnes recettes sur le sujet

Un archevêque condamné à de la prison par la justice et qui reste en fonction ce n'est pas tous les jours que cela arrive pour un journaliste.
Un ambassadeur du pape qui à la main baladeuse dans les réceptions cela fait vendre aussi
L'esclavage sexuel aussi surtout quand c'est des religieuses rendues esclaves par des prêtres

Il y a également le film sur Barbarin où tous les spectateurs se ruent.
Je dois bien avouer que je n'ai pas résisté à y aller aussi. C'était du reste plus un documentaire qu'un film.
Les spectateurs sortaient écoeurés, révoltés mais je pense que le documentaire sur l'esclavage sexuel des religieuses diffusé sur arte fera encore plus de mal surtout que ce n'est qu'un début

Les films porno font faire de" l'argent mais un documentaire sur les viols et la perversité sexuelle dans l'église en attire encore plus.

Les plus à plaindre sont les 99 % de prêtres qui restent et qui automatiquement sont suspectés des pires pratiques sexuelles
L'Eglise avec tout cela n'a plus aucune crédibilité et fait rire tout le monde
Qui peu redresser la situation ?
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 12 Avr 2019 - 14:45

-Qui peu redresser la situation ? Demende avec pertinance edeleisss.

Le Roi de France !

Je m'explique : l'Eglise étant entrée en crise et ce que l'on voit aujourd'hui n'en est que l'accentuation de évènements prophétisées à La Salette et dans les révélations reçues par Anne-catherine Emmrich. Il ne faudrait en cas entrer en confusion -modernistes, tarditionaistles, sédévancantistes- et demeurer dans LA VOIE BLANCHE : partique de l'EUCHARISITIE pour rester en communion avec le Divin, culte marial -Marie est l'intercetrice de Son Divin Fils- à travers la paratique du ROSAIRE comme demmendé à fatima, et union au SAINT-PERE, ce même si on ne comprend pas toujours le sens de certaines de ses paroles, une épreuve de Foi nous étant ici imposée et notre devoir étant de prier pour le Saint Père et l'Eglise qui est en crise.

Si l'on a la Foi, on peut rester confiant en le fait qu'un jour, nos prières feront revenir l'Eglise de son modernisme et de son libéralisme.

Un nouveau Constantin, menant UNE POLITIQUE CATHOLIQUE, ne serait pas de trops. La tradition Royale Française fait du Roi un Consatin hérédiatire, le Lieutenant du Christ, LE FILS AINE DE L'EGLISE : le Bon Roi saint-Dagobert II (l'ultime Mérovingiens), Charlemagne (le III° Carolingien) et Saint-Louis (le IX° Capétien) nous ont laissé l'exemple de grand Rois Très Chrétiens, et des Louis XII et autre Bons Rois Henri IV ont repris leur exemples. C'est depuis les fausses lumières ont assis la République qui est se présente comme laïque -entendez athèe- que la Chrétienté recule et que la civilisation se trouve en danger.

Spécialiste en communication politique converti garce à N.S. Jésus-Christ, j'ai entrepris avec l'autorisation de Rémy d'écrire sur le forun de l'Arche de Marie des articles sur le Royalisme, dans le respect de la charte de ce forum et des les rubriques GRAND MONARQUE, POLITIQUE ET NOUVELLES DU MONDE -sous-rubrique "Le retour du Royalisme en France et ailleurs"- et LA FRANCE, ce pour promouvoir une politique Royaliste.

-Avant d'être Royaliste, je suis Catholique et Français; je dirai même que JE ne SUIS ROYALISTE que PARCE QUE JE SUIS CATHOLIQUE ET FRANCAIS ! répondit le Comte Maurice d'Andigné, général Vendéen à Bonaparte lui reprochant d'être Royaliste parce qu'Aristocrate. La réponse Franche du chef Contrerévolutionnaire interpella Bonaparte, qui se résolu à rétablir le Concordat.

Cofiant en la Divine Providence, gardons la certitude du Salut miraculeux de la France par un Grand Monarque Promis et Annoncé par de nombreuses prophéties, un certain HENRI V DE LA CROIX (comme il y eu un Philippe VI de Valois)...

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

San Damiano:DANGER - Page 2 Empty Re: San Damiano:DANGER

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum