Mercredi des Cendres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mercredi des Cendres

Message par etienne lorant le Mer 5 Mar 2014 - 9:57

Le mercredi des Cendres

Livre de Joël 2,12-18.

Parole du Seigneur : « Revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil ! »
Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d'amour, renonçant au châtiment.
Qui sait ? Il pourrait revenir, il pourrait renoncer au châtiment, et vous combler de ses bienfaits : ainsi vous pourrez offrir un sacrifice au Seigneur votre Dieu.
Sonnez de la trompette dans Jérusalem : prescrivez un jeûne sacré, annoncez une solennité,
réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons ! Que le jeune époux sorte de sa maison, que la jeune mariée quitte sa chambre !
Entre le portail et l'autel, les prêtres, ministres du Seigneur, iront pleurer et diront : « Pitié, Seigneur, pour ton peuple, n'expose pas ceux qui t'appartiennent à l'insulte et aux moqueries des païens ! Faudra-t-il qu'on dise :
'Où donc est leur Dieu ? ' »
Et le Seigneur s'est ému en faveur de son pays, il a eu pitié de son peuple.



Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5,20-21.6,1-2.
Frères, nous sommes les ambassadeurs du Christ et par nous, c'est Dieu lui-même qui, en fait, vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous le demandons, laissez-vous réconcilier avec Dieu.
Celui qui n'a pas connu le péché, Dieu l'a pour nous identifié au péché des hommes, afin que, grâce à lui, nous soyons identifiés à la justice de Dieu.
Et puisque nous travaillons avec lui, nous vous invitons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de Dieu.
Car il dit dans l'Écriture : Au moment favorable je t'ai exaucé, au jour du salut je suis venu à ton secours. Or, c'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,1-6.16-18.
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d'agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n'y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l'aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu'ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.


Cy Aelf, Paris

Ce qui marque la différence, dans la pratique du jeûne, entre l'ancienne et la nouvelle alliance, c'est que les pratiques de jeûne, de l'aumône et de la prière ne doivent plus être publiques et visibles de tous. Tout au contraire, c'est le secret des pratiques qui permet de rétablir au mieux la relation avec Dieu. Et j'ai ressenti cela très profondément: tout ce qui se déroule à l'extérieur, au vu et au su de tous, c'est très souvent le "paravent" du réel.  Il suffit de songer à toutes les images qu'on nous envoie via l'écran de télévision ou celui de l'ordinateur pour réaliser que cette civilisation de l'image est souvent factice et trompeuse. Car lorsque les membres des gouvernements se réunissent pour décider de l'avenir d'un pays, ils le font le plus souvent dans des endroits d'où aucune image ni le moindre commentaire ne filtreront.

Le carême nous invite donc à retrouver une relation intime avec Dieu, qui peut se vivre de multiples façons. Cette plongée dans l'intimité et le secret, c'est en réalité le retour à la vraie démarche de foi. C'est vivre de nouveau, non de ce dont nous nous croyons capables, mais de ce qui nous est donné par Dieu. De la sorte, je prie aujourd'hui de retrouver durant mon carême ce mouvement intérieur qui se produisait à tout moment pendant les trois années qui ont suivi la conversion: tout ce que je pouvais accomplir de bon s'était déjà réalisé dans mon coeur. Et la Joie se nourrissait d'elle-même ainsi. Comme le disait Jésus aux disciples: "J'ai une nourriture que vous ne connaissez pas. Ma nourriture, c'est la volonté de mon Père".

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum