Le joug simple et le fardeau léger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le joug simple et le fardeau léger

Message par etienne lorant le Mar 29 Avr 2014 - 13:52

Fête de sainte Catherine de Sienne, vierge, tertiaire dominicaine, docteur de l'Église, copatronne de l'Europe

Première lettre de saint Jean 1,5-10.2,1-2
.
Voici le message que Jésus Christ nous a fait entendre et que nous vous annonçons : Dieu est lumière, il n'y a pas de ténèbres en lui. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, alors que nous marchons dans les ténèbres, nous sommes des menteurs, nous n'agissons pas selon la vérité ; mais, si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous.
Si nous reconnaissons nos péchés, lui qui est fidèle et juste nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout ce qui nous oppose à lui. Si nous disons que nous ne sommes pas pécheurs, nous faisons de lui un menteur et sa parole n'est pas en nous. Mes petits enfants, je vous écris pour que vous évitiez le péché. Mais, si l'un de nous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste.
Il est la victime offerte pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais encore pour ceux du monde entier
.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,25-30.
En ce temps-là, Jésus prit la parole  : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange  : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté.
Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. » « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos.
Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »


Cy Aelf, Paris

La communion au Seigneur nous libère et ne cesse de nous libérer. La foi en Jésus, c'est une toute autre forme de guidance que celle que le monde procure. Il ne s'agit pas de philosophie, ni de science, d'une connaissance à acquérir par effort de mémoire; il ne s'agit même pas d'un système ou toute transgression est suivie d'une sanction - du moins immédiate. Il s'agit en fait d'une relation dont le monde et les gens du monde ne peuvent se rendre compte.

Je songe à la messe de ce matin. Si l'on n'a pas soi-même été touché par la grâce, comment expliquer que des individus comme nous, qui ne se connaissent pas entre eux, vont pourtant se lever tôt pour se réunir à la première messe, afin d'entendre les mêmes paroles - elles-mêmes disponibles sur des livrets qui permettraient de ne pas s'y rendre ?  Pour les non-croyants, cette présence quotidienne dans une église, c'est un fardeau  de plus - mais pour nous qui avons la foi, nous sommes remplis d'une forme de joie ou d'allégresse qui nous soulage et nous transporte tout à la fois.

Les mots de l'Evangile du jour qui m'ont touché, ce sont ceux par lesquels Jésus déclare son humilité et sa douceur de coeur : d'une manière tout à fait concrète, quels que soient les événements du jour, l'Eucharistie me remplit d'une allégresse tranquille et inimitable. Je peux donc commencer chacune de mes journées en étant plongé dans une profonde sérénité.

Mais lorsque je quitte la chapelle, ce que je vois m'étonne. Une grande partie des jeunes que je croise chaque jour ont besoin de leur musique dans les oreilles pour se sentir bien. Personne ne se salue plus en se croisant sur un trottoir - car, pour la rencontre, il y a aussi le gsm, le smartphone, la tablette. La communication entre les personnes ne s'effectue non plus directement mais à distance. Ainsi, désormais, il est plus simple de rencontrer son voisin sur "les réseaux sociaux" que d'aller sonner chez lui à cinquante pas...

Le fardeau de l'existence n'est pas le même que celui de Jésus, car ce n'est pas un fardeau mental ni extérieur, mais c'est uniquement de rester disponible au souffle de l'Esprit. Puissions-nous demeurer dans cette paix tout au long de nos jours !

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum