Comment vivre et progresser dans la foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment vivre et progresser dans la foi

Message par etienne lorant le Sam 3 Mai 2014 - 9:23

Fête des saints Philippe et Jacques (le mineur), apôtres

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 15,1-8.

Frères, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée ; cet Évangile, vous l'avez reçu, et vous y restez attachés; vous serez sauvés par lui si vous le gardez tel que je vous l'ai annoncé ; autrement, c'est pour rien que vous êtes devenus croyants. Avant tout, je vous ai transmis ceci, que j'ai moi-même reçu : le Christ est mort pour nos péchés conformément aux Écritures, et il a été mis au tombeau ; il est ressuscité le troisième jour conformément aux Écritures, et il est apparu à Pierre, puis aux Douze ; ensuite il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois - la plupart sont encore vivants, et quelques-uns sont morts - ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les Apôtres.
Et en tout dernier lieu, il est même apparu à l'avorton que je suis.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 14,6-14.
A l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : " Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie; personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » !
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas,
Philippe ? Celui qui m'a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : 'Montre-nous le Père' ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c'est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres œuvres.
Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des œuvres.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père.
Tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon nom, moi, je le ferai
.


Cy Aelf Paris

Les deux apôtres fêtés aujourd’hui par l’Eglise sont cités l’un dans l’épître de saint Paul et l’autre dans l’Evangile du jour. Mais dans les deux textes également, c’est le contenu de la foi qui est mis en valeur. Ce qui est tout à fait logique, car les apôtres, saint Jean et saint Paul y compris ont évangélisé en demeurant strictement fidèle au contenu de la foi, à son essence même, et cela avec le secours de l’Esprit Saint.

Je remarque qu’aujourd’hui encore, Jésusinvite Philippe à lui ouvrir son coeur et son esprit, car cet homme intelligent - qui doutait déjà au moment de la multiplication des pains, désirerait quelque chose de plus simple, de plus immédiat: «Montre-nous le Père, cela nous suffit !» Ce serait si pratique, en effet ! Mais tous doivent passer par le joug de Jésus, par la guidance de sa parole et par les signes de ses oeuvres. Les juifs qui ont fait crucifier Jésus ne pouvaient pas accepter et croire que la guérison des aveugles et la rémission des péchés puissent venir d’un de leurs frères nommés Jésus de Nazareth. Philippe a dépassé cette incrédulité - qui est coupable: il a cru en Jésus, il a vu les signes et il croit.
Cependant, il voudrait bien que tout arrive selon sa propre compréhension et sa logique, ce qui n’est pas possible.

Il faut donc deux choses pour devenir apôtres de Jésus: il faut en même temps s’attacher au contenu de la foi - que l’Eglise ne cesse d’actualiser, et également: se laisser individuellement guider par le Seigneur, sans forcément comprendre tout ce qui advient dans nos existences personnelles.

Se laisser guider, croire que Jésus nous parle au travers des événements quotidiens, n’est-ce pas ce qui paraît le plus difficile ? Mais pour quiconque est un peu attentif et priant, le chemin se trace tout seul. Il n’est pas toujours facile de comprendre l’une ou l’autre étape et de l’accepter. Et pourtant, ce joug est simple et le fardeau léger !


.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum