Apprendre à aimer de l'amour de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apprendre à aimer de l'amour de Dieu

Message par etienne lorant le Mer 14 Mai 2014 - 10:59

Fête de St Matthias, apôtre

Livre des Actes des Apôtres 1,15-17.20-26.

En ces jours-là, les frères étaient réunis au nombre d'environ cent vingt. Pierre se leva au milieu de l'assemblée et dit : « Frères, il fallait que l'Écriture s'accomplisse : par la bouche de David, l'Esprit Saint avait d'avance parlé de Judas, qui en est venu à servir de guide aux gens qui ont arrêté Jésus,
ce Judas qui pourtant était l'un de nous et avait reçu sa part de notre ministère.
Car il est écrit au livre des Psaumes : Que son domaine devienne un désert, et que personne n'y habite, et encore : Que sa charge passe à un autre.
Voici donc ce qu'il faut faire : il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous, depuis son baptême par Jean jusqu'au jour où il nous a été enlevé. Il faut donc que l'un d'entre eux devienne avec nous témoin de sa résurrection. »
On en présenta deux : Joseph Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias.
Puis l'assemblée fit cette prière : « Toi, Seigneur, qui connais le cœur de tous les hommes, montre-nous lequel des deux tu as choisi pour prendre place dans le ministère des Apôtres, que Judas a déserté en partant vers son destin. » On tira au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut dès lors associé aux onze Apôtres.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 15,9-17.
À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie.
Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître.
Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera. Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres.


Cy Aelf, Paris

Quel est cet amour qui fait l'objet d'un commandement ?  Parce qu'il ne s'agit pas d'aimer le prochain selon notre goût personnel, mais d'aimer à l'imitation du Christ dont l'amour ne fait exception de personne.  C'est pourquoi Jésus déclare encore :  "Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?"  (Mt - 5 : 46)  On ne devient donc vraiment un ami de Jésus que lorsque l'on accomplit ce qu'il commande.

C'est sur ce point que repose, je le crois, toute l'éducation chrétienne. Je me souviens très bien de cette recommendation de ma mère, lorsque j'étais petit enfant : elle me disait: "Si tu vois un camarade qui n'a pas de "quatre heures", n'oublie pas de partager le tien avec lui".  Et j'obéissais en songeant à ce que m'avait dit ma mère. J'obéissais à cause de l'amour d'une autre personne et j'en éprouvais un grand contentement.

De la même manière, à partir du moment où quelqu'un a pratiqué l'amour de charité et de miséricorde envers autrui, il entre directement dans le dessein de Dieu. Et c'est vrai qu'il aura sa récompense.  Pas seulement au jour du jugement dernier, mais aussi dans le temps de sa vie. Car quiconque a un jour franchi la frontière de l'amour exclusif de soi-même est pasée d'emblée dans un autre univers. Je suis certain que d'autres que moi peuvent en témoigner.

Je retrouve la même considération dans le choix qui est fait de Matthias. Le tirage au sort auquel procèdent les apôtres, peut étonner aussi.  Mais le sort, dans ce cas-ci, n'est pas le hasard: car le hasard ne fait pas l'objet de prière !  On ne s'en remet donc pas au hasard, mais au choix du Seigneur.  Apprenons donc à dire avec Jésus : "Seigneur, non comme je veux, mais comme Toi tu veux !"

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum