La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Titi le Mar 10 Juin 2014 - 18:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Prions pour eux
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Titi le Mer 11 Juin 2014 - 19:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Amazone le Mer 11 Juin 2014 - 23:41


 Crying or Very sad 
Udp

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Titi le Ven 13 Juin 2014 - 13:04

SOUTIEN AUX CHRETIENS D’IRAK

SAMEDI 14 JUIN

RDV place du Trocadéro à 14h30

Un rassemblement à l’initiative du Parti Chrétien-Démocrate co-organisé par :

l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED), la Fondation du Service Politique, SOS Chrétiens d’Orient, l’Observatoire de la Christianophobie et Chrétienté Solidarité

« Il n’y a probablement plus aucun chrétien à Mossoul » déclarait mercredi 11 juin à l’AED Mgr Amel Shemon Nona, archevêque de Mossoul.

En quelques jours, entre le 5 et le 10 juin, la province de Ninive et son chef-lieu Mossoul, deuxième plus grande ville de l’Irak, sont tombés aux mains des djihadistes de l’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL). L’assaut des assaillants a enclenché la fuite de 500.000 irakiens en direction du Kurdistan. Ceux qui n’ont pas pu fuir si loin se dirigent vers la plaine de Ninive à la recherche de lieux pour s’abriter, d’autres sont pris au piège chez eux, en proie à la peur, aux attaques et à l’insécurité. La situation à Qaraqosh, ville chrétienne de 45.000 habitants située à 30 km à l’est de Mossoul, reste très précaire même si les 200 familles chrétiennes ayant pris lundi matin la fuite vers Erbil sont revenues, l’armée kurde assurant à l’heure actuelle la sécurité de la ville.

La communauté chrétienne a littéralement fondu depuis l’invasion américaine en 2003 qui a entrainé la destitution du président Saddam Hussein et des années de violence. Selon les estimations, 1.5 million de chrétiens vivaient en Irak avant 2003. Il en reste aujourd’hui dix fois moins (entre 150.000 et 300.000). Quant à Mossoul, des 3.000 chrétiens qui y résidaient ces derniers mois (35.000 avant 2003), il n’en resterait probablement plus aucun ce 11 juin 2014 après l’attaque des djihadistes. « Et qui sait s’ils pourront revenir un jour » déplore Mgr Nona.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Titi le Mer 18 Juin 2014 - 10:19

Appel pour le peuple irakien

Ceux qui le souhaitent peuvent s’associer à une journée de jeûne pour la paix, ce mercredi 18 juin 2014.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Titi le Jeu 26 Juin 2014 - 16:30

Cardinal Barbarin : « Les mots semblent impuissants devant la tragédie des chrétiens d’Orient »

Le 26 juin 2014



Retrouvez ci-dessous le texte intégral de la tribune du cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, parue ce jour, jeudi 26 juin 2014, dans le journal Le Figaro.

Les mots semblent impuissants devant la tragédie des chrétiens d’Orient. En Irak, les informations parfois contradictoires qui nous parviennent témoignent du chaos et de l’angoisse de nos frères. Mardi soir, j’ai reçu l’appel du Patriarche des Chaldéens, Louis-Raphaël Ier Sako, que j’avais eu la joie d’accueillir à Lyon en mars. Il est actuellement en synode avec une vingtaine d’évêques de la région. Il me dit que la situation est effrayante, mais que des menaces beaucoup plus graves sont encore à venir. L’éradication des minorités religieuses n’est hélas pas un dommage collatéral de la folle stratégie des assassins : c’est leur but affiché.

En France, il faut bien le dire, la situation des chrétiens d’Irak n’est pas un grand générateur d’émotions. Comment expliquer que, jusque dans nos paroisses, nous ne portions pas davantage le souci de nos frères d’Orient ? Plusieurs raisons l’expliquent sans doute. La presse est le reflet des consciences de notre pays : les chrétiens de là-bas sont considérés comme un problème étranger. Il y a sans doute aussi une espèce de fatalisme : la région est en proie à des secousses meurtrières depuis si longtemps que tous, nous nous habituons à l’inacceptable.

Le fait qu’ici, en Occident, les religions soient officiellement respectées mais aussi fréquemment suspectées, n’arrange rien. La situation des chrétiens persécutés dans le monde ne provoque souvent chez nos politiques qu’une compassion polie, tardive et peu suivie d’effets. Asia Bibi entame sa 4e année de détention préventive dans une prison pakistanaise de haute sécurité sans que cela n’empêche grand-monde de dormir ; ces dernières semaines, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a accouché dans les prisons soudanaises, enchaînée pour allaiter son petit dans le couloir de la mort ; la pression américaine a permis une libération… de quelques heures, puisqu’elle a de nouveau été arrêtée. Là encore, il a manqué de grandes voix françaises pour s’y opposer simplement, fortement, fermement.

Le réflexe communautaire d’un groupe humain l’invite à défendre ses membres. Que les chrétiens aient reçu la vocation d’aimer tout homme sans distinction de race, de culture ou de religion est un enseignement directement issu de l’Evangile. Mais, de grâce ! que cela ne nous fasse pas fermer les yeux sur les malheurs de nos frères les plus proches.

En 1794, l’un des plus grands massacres de prêtres de notre histoire s’est déroulé à Rochefort. 829 prêtres réfractaires y ont été déportés par le Comité de Salut public ; sur les 829, seuls 274 survécurent : ils firent le serment de ne jamais parler de l’horreur qu’ils avaient vécue, pour permettre à la France de se relever. Aujourd’hui, la ville de Qaraqosh, dans la plaine de Ninive, est devenue sous l’afflux des réfugiés la plus grande ville chrétienne d’Irak. Entendez-vous le cri qui monte ? C’est celui d’un camp de réfugiés. Qaraqosh n’est pas Rochefort, car le massacre est en cours. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas rester silencieux.

Le Patriarche me disait hier qu’une partition du pays serait préférable à une guerre civile qui tue d’abord les innocents. Si seulement la communauté internationale pouvait aider à trouver une solution… Mais n’attendons pas tout des États et de leur diplomatie. Agissons ici et maintenant, comme le pape nous y a appelés.

Lorsque Jean-Paul II m’a accueilli dans le collège des cardinaux, il a insisté sur le sens de la pourpre cardinalice : c’est le rappel du sang des martyrs. C’est pourquoi j’appelle aujourd’hui les chrétiens d’ici à faire monter vers le ciel une prière fervente pour nos frères d’Orient. Je les invite à cultiver la conscience de cette fraternité qui nous lie par-delà les kilomètres et les siècles. Je veux leur redire les paroles du Patriarche : « Ce qui nous manque le plus, c’est votre proximité, votre solidarité. Nous voulons avoir la certitude que nous ne sommes pas oubliés ! »

Je propose d’encourager les associations œuvrant actuellement dans la plaine de Ninive. Je supplie les chrétiens d’ici et tous les hommes et femmes de bonne volonté qui travaillent dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’alimentation, de l’aide d’urgence de venir en aide aux survivants. J’ai le désir de lancer un jumelage entre notre diocèse et l’un de ceux qui en a le plus besoin. Je suggère qu’un pourcentage des quêtes de nos paroisses qui le souhaitent soit versé durant l’année qui vient pour le soulagement de la détresse de nos frères d’Irak. J’invite tous les chrétiens à rester éveillés et attentifs, à être les veilleurs de leurs frères.

Que les héritiers de saint Pothin deviennent les frères de ceux de saint Thomas, apôtre de l’Orient. Comme l’a dit le pape François, nous sommes face à un œcuménisme de sang : ce ne sont pas des catholiques, des protestants, des orthodoxes que l’on martyrise : ce sont des chrétiens. Il est d’ailleurs à craindre que les persécutions ne s’arrêteront pas aux chrétiens. Il faut dès aujourd’hui que la ville de Qaraqosh devienne un sanctuaire pour tous les belligérants, et un havre de paix pour les populations civiles qui, par milliers et de toutes les confessions, y affluent. Car ce sont des hommes que l’on tue, dans le silence, entre deux ola d’un stade de foot brésilien.

Le Patriarche me l’a dit : « Nous gardons espoir, mais comme vous le savez, l’espoir est fragile. » Et si leur espoir était aussi entre nos mains ? Le pape François le rappelle : « Les chrétiens persécutés pour leur foi sont si nombreux ! Jésus est avec eux. Nous aussi. » Nous aussi !

Philippe card. Barbarin
Archevêque de Lyon

Source: Le Figaro
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Titi le Ven 18 Juil 2014 - 21:33

Irak : un décret de l’état islamique provoque l’exil des derniers chrétiens de Mossoul
Le 18 juillet 2014

Hier, les dirigeants de l’Etat islamique ont publié un décret alarmant destiné aux chrétiens de Mossoul, provoquant la panique et la fuite de ces derniers.  Voici le contenu du décret et les nouvelles récentes de la situation sur place.

Mardi 15 juillet : l’État islamique a décrété que les maisons des chrétiens appartiennent désormais à l’État Islamique de l’Irak. Les maisons des chrétiens ont été marquées à l’extérieur par une signalisation : «propriété de l’État islamique».
Jeudi 17 juillet : le dirigeant de l’État islamique a convoqué les dirigeants de la communauté chrétienne à Mossoul, dans le but de définir le statut des chrétiens dans l’État islamique.
Aucun dirigeant de la communauté chrétienne n’était présent à cette convocation. Finalement un décret a été donné de la part de l’État islamique.
Voici le décret :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Nous avons informé les dirigeants des chrétiens de venir découvrir leur statut sous le régime de l’état du califat dans la province de Ninive. Ils ne se sont pas présentés au rendez-vous fixé. Nous avions prévu les trois choix suivants:
1- devenir musulman
2- accepter le statut des dimmi 
3- en cas de refus du premier et le deuxième choix, ils seront exterminés par l’épée. 
Le prince des croyants, le calife Ibrahim, a généreusement laissé aux chrétiens la possibilité de s’exiler par eux-mêmes à l’extérieur des frontières de l’État islamique
Cela doit être fait avant le dernier délai qui est prévu pour le samedi 19 juillet à midi. Après ce délai, il n’y aura que l’épée. 
Ce décret a été diffusé à Mossoul et donné à toutes les familles chrétiennes qui étaient restées à Mossoul (soit environ 65 familles).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Depuis hier après-midi, jeudi, les familles chrétiennes ont commencé à quitter la ville de Mossoul. Elles ont pris avec elles tout ce qu’elles pouvaient emporter : des choses de valeurs comme l’argent, les bijoux, des documents, …etc.
Mais en quittant la ville, et au point de contrôle, elles ont été dépouillées complètement de tout ce qu’elles avaient! La plupart de ces familles se sont retrouvées de nouveaux réfugiées à Qaraqosh. D’autres familles se sont dirigées vers Érbil, la capitale du Kurdistan.  Actuellement, plus aucune famille, aucun chrétien ne se trouve à Mossoul. Tout a été abandonné.
Par ailleurs, l’État islamique a coupé l’eau potable des villes chrétiennes de Telkeif, Tellesqif, Batnaya. La peur et la panique habitent le cœur des habitants de ces trois villes. Déjà la ville de Qaraqosh (ville chrétienne de 45.000 habitants) a été sanctionnée de la sorte par l’Etat Islamique, il y un mois. Les habitants ont trouvé une solution provisoire en creusant des puits d’eau potable. Le premier puits a été fini et mis en fonction ce samedi 12 juillet. On espère encore pouvoir creuser trois autres puits d’eau potable et les mettre en fonction.
Lundi 14 juillet, les cinq personnes kidnappées à Mossoul ont été libérées. Deux religieuses chaldéennes et trois jeunes orphelins qui sont restés 45 jours dans les mains des ravisseurs, ont été libérés, et comme dit le Patriarche Chaldéen : « aucune rançon n’a été versée pour leur libération ».
De manière générale, la situation des chrétiens irakiens reste très fragile en cette période où l’État islamique désire absolument appliquer sa feuille de route pour aller conquérir Bagdad et avoir le pouvoir sur la capitale irakienne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Rémi le Ven 18 Juil 2014 - 21:57

Prions pour nos pauvres frères et soeurs chrétiens.

Kyrie Eleison
Christe Eleison
Kyrie Eleison


_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Amazone le Ven 18 Juil 2014 - 23:57


N'est-ce pas là tel le règne de l'antéchrist...  

Le califat auto-proclamé ne donne aucun autre choix aux Chrétiens que de :
1- devenir musulman
2- accepter le statut des dimmi
3- en cas de refus du premier et le deuxième choix, ils seront exterminés par l’épée.

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Titi le Mer 23 Juil 2014 - 15:26

avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Titi le Sam 13 Sep 2014 - 8:48




Le génocide des chrétiens et des minorités d'Irak par les islamistes de Daech ne peut plus durer !

Non au choc des civilisations !


Tous les citoyens français, quelle que soit leur religion et leurs convictions partisanes, sont invités à se regrouper dans une cohésion nationale derrière leurs gouvernants et élus afin d'obtenir une coalition internationale face à l'urgence humanitaire, diplomatique et militaire
en Irak et au Moyen-Orient !


TOUS AU RASSEMBLEMENT PACIFIQUE
de ce dimanche 14 septembre

de 14h à 16h place de la République à Paris


Venez habillés en blanc, ou avec un foulard blanc, avec une pancarte Noun ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]).
Seuls les signes distinctifs ou banderoles d'associations ou des communautés des minorités persécutées en Irak sont acceptées durant le rassemblement.


Plus d'infos sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grande ville chrétienne d'Irak menacée par des djihadistes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum