Souffle de l'Esprit et tempêtes du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Souffle de l'Esprit et tempêtes du monde

Message par etienne lorant le Mar 1 Juil 2014 - 10:36

Le mardi de la 13e semaine du Temps Ordinaire

Livre d'Amos 3,1-8.4,11-12.

Écoutez cette parole que le Seigneur prononce contre vous, fils d'Israël, contre tout le peuple qu'il a fait monter du pays d'Égypte :
Vous êtes le seul de tous les peuples de la terre que j'aie choisi d'aimer ; aussi je vous demanderai compte de tous vos crimes.
Deux hommes font-ils route ensemble sans s'être mis d'accord ?
Est-ce que le lion rugit dans la forêt quand il n'a pas de proie ? Le lionceau va-t-il crier du fond de sa tanière sans avoir rien pris ?
L'oiseau tombe-t-il dans le filet posé à terre sans y être attiré par un appât ? Le piège se relève-t-il au-dessus du sol sans avoir rien attrapé ?
Sonne-t-on de la trompette dans une ville sans qu'un danger menace le peuple ? Un malheur arrive-t-il dans une ville sans qu'il soit l'œuvre du Seigneur ?
(Car le Seigneur Dieu ne fait rien sans en révéler le secret à ses serviteurs les prophètes.)
Quand le lion a rugi, qui peut échapper à la peur ? Quand le Seigneur Dieu a parlé, qui refuserait d'être prophète
?


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,23-27.
Comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent.
Et voilà que la mer s'agita violemment, au point que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait.
Ses compagnons s'approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. »
Mais il leur dit : « Pourquoi avoir peur, hommes de peu de foi ? » Alors, debout, Jésus interpella vivement les vents et la mer, et il se fit un grand calme.
Les gens furent saisis d'étonnement et disaient : « Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ? »



Cy Aelf, Paris

Il est intéressant de savoir qu'en hébreu, l'alphabet est dit "consonantique" (*): selon les voyelles qu'on y introduit, la signifcation varie. c'est ainsi que le mot "vent" peut signifier aussi "l'esprit", et cela explique aussi que les lecteurs de la bible, aussi bien les Pharisiens que les docteurs de la loi ou les scribes, peuvent toujours trouver de multiples interprétations à un même texte - et discuter des heures durant.  C'est ainsi que "l'esprit" et "le vent" sont synomymes.

Ainsi, dans le cas de la barque où se trouvent les disciples et leur maître, le vent qui les secoue et menace de les submerger, évoque tout à fait l'esprit mauvais qui est dans le monde et qui menace sans cesse de faire de nous des naufragés de l'existence. Mais Jésus le domine facilement et c'est pourquoi l'invocation à Jésus miséricordieux,  en cas de fort trouble ou de tentation, peut nous en libérer facilement.

Dans l'ancien testament, les juifs n'en jugeaient pas autrement: les mauvais esprits étaient partout, mais ils avaient les prophètes : Amos, comme les autres, communiquait aux hommes les paroles de Dieu.

Ce matin, comme depuis plusieurs jours, et même plusieurs mois, je trouve notre temps très troublé, mais je prends appui sur la pratique quotidienne: pas seulement ma participation à l'Eucharistie, mais aussi la prière, l'encouragement, l'accueil et quelques gestes gratuits en faveur des personnes les plus malheureuses que je peux rencontrer.  Il y en a tant !  Quant à la tempête de ce monde, elle focalise presque tous les regards: et nous y buvons, de la coupe de ce monde !!!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum