Que la foi nous suffise toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que la foi nous suffise toujours

Message par etienne lorant le Lun 7 Juil 2014 - 10:01

Le lundi de la 14e semaine du temps ordinaire

Livre d'Osée 2,16.17b-18.21-22.

Parole du Seigneur. Mon épouse infidèle, je vais la séduire, je vais l'entraîner jusqu'au désert, et je lui parlerai cœur à cœur. Et là, je lui rendrai ses vignobles, et je ferai de la Vallée-du-Malheur la porte de l'espérance. Là, elle me répondra comme au temps de sa jeunesse, au jour où elle est sortie du pays d'Égypte.
En ce jour-là, déclare le Seigneur, voici ce qui arrivera : Tu m'appelleras : « Mon époux » et non plus : « Mon maître ». Tu seras ma fiancée, et ce sera pour toujours. Tu seras ma fiancée, et je t'apporterai la justice et le droit, l'amour et la tendresse ;
tu seras ma fiancée, et je t'apporterai la fidélité, et tu connaîtras le Seigneur.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,18-26.
Tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean Baptiste, voilà qu'un chef s'approcha; il se prosternait devant lui en disant : " Ma fille est morte à l'instant; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. "
Jésus se leva et se mit à le suivre, ainsi que ses disciples.
Et voilà qu'une femme souffrant d'hémorragies depuis douze ans s'approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement. Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »
Jésus se retourna, la vit et lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t'a sauvée. » Et la femme fut sauvée à l'heure même. Jésus, arrivé à la maison du chef, dit, en voyant les joueurs de flûte et l'agitation de la foule :
« Retirez-vous. La jeune fille n'est pas morte : elle dort. »
Mais on se moquait de lui. Quand il eut mis la foule dehors, il entra et saisit la main de la jeune fille, qui se leva.
Et la nouvelle se répandit dans tout ce pays.


Cy Aelf, Paris

L'épouse infidèle qui va redevenir fiancée, c'est un peu chacun et chacune d'entre nous - en reconnaissant Jésus, nous retrouvons le bonheur de nous sentir attendus, espérés, aimés. Nos rapports avec le Seigneur ne seront plus vécus dans la crainte du maître, mais dans la confiance absolue.

La prophétie choisie pour la première lecture correspond bien aux témoignages de foi de confiance dans l'Evangile du jour. Le témoignage du chef religieux est tout à fait clair: il est certain que sa fille est morte et tout aussi certain qu'une simple imposition des mains de Jésus la fera revenir à la vie; quand à la femme souffrant d'hémorragies, c'est également une vie toute renouvelée qu'elle attend d'un simple contact avec Jésus.  "Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée".  

C'est la foi qu'il nous faut - et aussi la foi dont nous manquons, qui est dépeinte ici.

Je suis supposé fêter aujourd'hui mon 58e anniversaire. Comme chaque année, le 7 c'est un jour difficile à passer car, bien sûr, la plupart de mes connaissances sont déjà en vacances, bien loin d'ici. Mais je n'en souffre plus comme ce fut le cas certaines années. (Je me souviens toujours de l'anniversaire de mes vingt ans:  quelque chose s'est brisé en moi ce jour-là. J'avais invité tous les étudiants et étudantes de mon cours - il y avait, pour le barbecue, assez à manger et boire tout l'après-midi... mais ils ne sont venus qu'à trois, j'ai tout "remballé" vers 15h00 et je n'ai plus jamais fêté l'évènement).

Ici encore, que la foi pleinement vécue franchisse tous les obstacles jusqu'à la fin !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum