Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Mar 15 Juil 2014 - 1:02

Les vacances sont là.
Il peut arriver qu'un parent, qu'un ami vienne accompagné de sa dernière conquête de l'été pour passer une nuit chez vous car vous habitez sur le chemin de leur retour de vacances

La moindre des charité chrétiennes est d'accueillir le couple le mieux possible et de lui offrir un bon repas.

Mais où c'est moins évident c'est lorsqu'ils veulent dormir ensemble chez vous.

Il y a deux manières de penser :
1° Se dire que chacun fait ce qu'il veut de son corps et que cela ne nous regarde pas même si c'est sous notre toit

2° Que des chrétiens n'ont pas à tolérer et à encourager le péché d'adultère sous leur toit
Donc c'est soit deux lits séparés soit la porte.

La deuxième solution me parait plus cohérente avec la foi mais aujourd'hui difficilement applicable sans passer pour fanatique religieux ou rétrograde d'un autre âge.

Qu'en pensez vous ?
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Rémi le Mar 15 Juil 2014 - 1:20

Je n'aurais probablement pas le courage de choisir le 2e choix comme la très grande majorité d'entre nous mais on sait que c'est la bonne voie mais qui demande une grande dose de foi et de courage. Explications de la situation aux invités et décision par la suite, des gens de bonne volonté comprendront mais de faux amis s'en iront ce qui en soi est un bien pour vous.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par jaimedieu le Mar 15 Juil 2014 - 1:20

Que faire si on est invité chez un membre de sa famille proche (Noël par exemple) qui vit en dehors de la ville et nous invite à dormir sur place?

C'est mon cas...ma soeur, marié à un homme violent, a divorcé et vit présentement avec un homme dont la femme l'a laissé seul avec les enfants parce qu'ils sont autistes et que "c'était trop pour elle". Ils vont à la messe, mais ne communient pas. C'est ma seule soeur et la seule occasion que j'ai de me retrouver en famille. Je n'ai pas d'auto.

Je prie régulièrement pour eux, afin que le Seigneur ait pitié et leur ouvre les yeux. Cependant, ne pas fêter Noël avec eux où encore aller les visiter veut dire pour moi être complètement isolée...Déjà, c'est très dur, spécialement à Noël, comme je suis bipolaire, la période des fêtes (hiver) est particulièrement souffrante...

J'espère que le Seigneur me pardonnera d'aller la visiter une ou deux fois par année, tout en guettant l'occasion, à chaque fois, de leur parler de Dieu!
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Mar 15 Juil 2014 - 1:38

Jaimedieu le cas de votre soeur n'a rien à voir.
C'est un cas particulier de souffrance d'avoir été avec un homme violent et d'avoir des enfants handicapés
Il faut faire la différence entre des personnes qui vivent maritalement car elles ont trop souffert et qui ne peuvent pas se marier ou qui sont trop traumatisées pour se remarier et celles qui ne pensent qu'au sexe et à ne changer que de partenaire.

Dans le cas de votre soeur il n'y a aucune question à se poser et la venue du couple pour une nuit est à accepter de bon coeur

Surtout visitez régulièrement votre soeur sans aucune arrière pensée.

Le Seigneur n'a jamais interdit de visiter qui que ce soit
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par jaimedieu le Mar 15 Juil 2014 - 1:41

Merci pour l'éclaircissement Edelweiss!
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par enfantdemarie le Mar 15 Juil 2014 - 1:49

Oui, moi aussi, je vais me retrouver dans des complications avec un ex.belle soeur avec qui je suis restée en relation. Ayant quitté mon frère, elle se propose de venir passer quelques jours avec son nouveau copain.
Je pense préparer deux chambres, leur montrer et qu'ils se débrouillent : s'ils prennent les deux, c'est bien, mais s'ils n'utilisent qu'une seule chambre, je n'en suis pas responsable !

Sinon, que faire d'autre ??
avatar
enfantdemarie

Féminin Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Invité le Mar 15 Juil 2014 - 2:04

L’INTÉGRALE DE L’ENTREVUE AVEC MGR SCHNEIDER.

Je crois que vous devriez relire ce message et le méditer aussi,le Sacrement de Mariage demeure Valide en n'importe quel cas de divorce où séparation, s'accoter avec un autre personne, égale Adultère tant que le Mariage n'a pas été reconnu invalide par l'Église Catholique.

Il n'y a pas 2 poids 2 mesures dans les commandements de Dieu et le Sacrements de Mariage à l'Église Catholique. Excuser moi mais il n'y a pas de cas particulier ceci est la pensée du monde de la façon dont vous l'exprimer edelweiss

La pensée du monde est forte quand cela touche nos proches qu'on aime, qu'on veille excuser etc...je comprend mais n'approuve pas, ce n'est pas la VÉRITÉ.

Moi aussi dans ma Famille il y a des comportements a coté et je n'approuve pas, mais en étant franche je laisse à l'autre le soin de s'occuper de sa conscience,ce n'est pas moi Dieu, sauf que ce n'est pas correct de dire qu'il y a des exceptions de souffrances comme excuse, un accoter vie en adultère et c'est son choix.

http://www.repchret.ca/francais/volume4/v4p185.htm

Ptre Rédemptoriste

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Mar 15 Juil 2014 - 2:51

Nic a écrit:L’INTÉGRALE DE L’ENTREVUE AVEC MGR SCHNEIDER.

Je crois que vous devriez relire ce message et le méditer aussi,le Sacrement de Mariage demeure Valide en n'importe quel cas de divorce où séparation, s'accoter avec un autre personne, égale Adultère tant que le Mariage n'a pas été reconnu invalide par l'Église Catholique.

Il n'y a pas 2 poids 2 mesures dans les commandements de Dieu et le Sacrements de Mariage à l'Église Catholique. Excuser moi mais il n'y a pas de cas particulier ceci est la pensée du monde de la façon dont vous l'exprimer edelweiss

La pensée du monde est forte quand cela touche nos proches qu'on aime, qu'on veille excuser etc...je comprend mais n'approuve pas, ce n'est pas la VÉRITÉ.

Moi aussi dans ma Famille il y a des comportements a coté et je n'approuve pas, mais en étant franche je laisse à l'autre le soin de s'occuper de sa conscience,ce n'est pas moi Dieu, sauf que ce n'est pas correct de dire qu'il y a des exceptions de souffrances comme excuse, un accoter vie en adultère et c'est son choix.

Non pas de votre avis.
Dieu tient compte de la souffrance de ses enfants et de leurs motivations. Il n'est pas une machine à application de règlements sans aucune compassion
Il y a une très grande différence entre un couple qui s'aime et qui ne peut pas se remarier suite à des traumatismes précédents ou une impossibilité juridique et des personnes qui s'amusent avec leur sexe

Savez vous que l'Eglise peut proclamer des mariages invalides lors par exemple de violence, de dol etc...?
C'est une procédure très complexe et longue. Tout le monde ne peut pas l'assumer pour des raisons diverses : psychologiques ou financières ou simplement par ignorance de son existence
Je vous invite à vous reporter au code de droit canonique en particulier au canon 1098



avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Invité le Mar 15 Juil 2014 - 11:10

Savez vous que l'Eglise peut proclamer des mariages invalides lors par exemple de violence, de dol etc...?
C'est une procédure très complexe et longue. Tout le monde ne peut pas l'assumer pour des raisons diverses : psychologiques ou financières ou simplement par ignorance de son existence
Je vous invite à vous reporter au code de droit canonique en particulier au canon 1098

Oui je suis au courant de cette procédure, mais il faut la passer pour faire reconnaître l'invalidité du Sacrement de mariage avant de se s'accoter avec une autre personne, quand le Sacrement de Mariage est toujours valide, la personne est Adultère, ne dite pas ce qui fait votre affaire.....On a pas son permis de conduire avant de l'avoir passé c'est très clair.

Dieu n'encourage pas l'Adultère j'en suis aussi certaine que vous,il n'a pas dit à la femme adultère d'aller et de continuez a péché ,au contraire Il a dit qu'il lui pardonnait et va et ne pèche plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Titi le Mar 15 Juil 2014 - 11:38

Ce n'est pas pareil d'être divorcé seul et divorcé remarié ou en concubinage. Les divorcés seuls ne sont pas en adultère, mais les divorcés remariés ou en concubinage sont en adultère.
Dans le cas de jaimedieu les personnes sont en adultère et c'est un péché. Mais apparemment elles respectent quand même Dieu puisqu'elles vont à la messe mais ne communient pas.
Vous pouvez continuer à les voir jaimedieu et compatir à leur situation plutôt que de les condamner ou de les mépriser par votre absence car ce sont des personnes qui ont souffert et qui sont différentes de celles qui s'amusent avec le sexe, comme dit Edelweiss. Elles ne sont pas vraiment responsables de leur divorce.
Mais comme elles restent en état de péché car elles devraient être seules, gardez votre comportement de prier régulièrement pour elles et de guetter l'occasion de leur parler de Dieu, pour les ramener à Lui.
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Mar 15 Juil 2014 - 11:59

Nic un sacrement de mariage ne peut pas être valide et subitement devenir invalide à cause d'un document délivré par l'église
Il a soit toujours été invalide ou toujours valide

Je suis bien entendu contre l'adultère sous toutes ses formes
Mais il faut reconnaitre qu'il existe des cas spéciaux qui appellent des exceptions

Deux exemples :
- Une personne qui a eu une vingtaine d'amants sans se marier peut se marier de l'église sans que personne ne trouve rien à redire

- Une personne se marie sans avant avoir eu aucune relation sexuelle en ignorant que son conjoint est voleur, brutal et dangereux ne peut pas se remarier sans annulation de son mariage.

Selon votre théorie elle est coupable d'adultère si elle divorce pour protéger la vie de ses enfants et si elle retrouve un père pour les éduquer simplement car l'évéché n'a pas délivré de document pour se remarier.
En fait avec votre légalisme une pauvre victime devient un coupable de péché d'adultère.

Mais subitement ce n'est plus un adultère si cette même personne trouve la force nécessaire et est aidée pour obtenir un document de l'évéché annulant son 1er mariage pour en contracter un 2ème.

Heureusement que Dieu ne juge pas ainsi et qu'il sonde plus les coeurs les intentions que les documents administratifs.

Les pharisiens observaient la loi à la lettre mais ils déplaisaient au Christ non pas car ils observaient la loi que lui-même observait rigoureusement mais car ils manquaient de compassion, d'amour et de charité.

La prostituée de l'Evangile les pharisiens décidaient de la lapider mais le Christ a refusé sa lapidation en demandant que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre (pourtant la lapidation était prévue dans les textes)

avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Invité le Mar 15 Juil 2014 - 12:12

La Chasteté vous ne connaissez pas ? en dehors du Sacrement de Mariage ?
Il n'y a pas de raisons pour vivre l'Adultère avec la Bénédiction du Ciel, ce n'est pas vrai, vous faite dire n'importe quoi à la Parole de Dieu, un Adultère demeure un Adultère et est un péché Mortel, la Chasteté se vie très bien en dehors du Sacrement de Mariage et pour élever nos enfants ce n'est pas nécessaire de vivre dans l'Adultère,car une mère où un père est capable de les élever seul avec l'aide de la Providence ( Dieu ) Plusieurs personnes l'ont vécu Chastement pour l'Amour de Dieu . Vous aurez beau de me traiter de Pharisienne cela ne me dérange pas du tout, c'est vous qui dite n'importe quoi pour excuser l'Adultère.

Le chemin étroit mène au Ciel, parce qu'il n'est pas facile justement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Mar 15 Juil 2014 - 13:52

Ayez de la compassion pour ceux qui souffrent, qui n'ont pas votre force de caractère et qui sont des victimes.

Lors des manifs contre le mariage pour tous bien des chrétiens étaient dans la rue pour manifester
Ils voulaient faire interdire la possibilité de marier deux personnes de même sexe par le maire
C'est donc signe que les chrétiens reconnaissent le mariage du maire comme un vrai mariage puisqu'ils manifestent contre.

Il semble incohérent maintenant de considérer qu'un mariage entre un homme et une femme en mairie soit une vie dans l' adultère.
Cela surtout quand un mariage religieux est impossible
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par enfantdemarie le Mar 15 Juil 2014 - 14:27

eldelweiss, le mariage pour tous n'a rien à voir avec le mariage entre un homme et une femme quand même !

Cependant, je suis d'accord avec vous qu'il y a beaucoup de souffrances quand un couple se sépare. Mais il y a dans chaque diocèse maintenant, une écoute pour les divorcés.

Personnellement, je connais un homme qui s'est retrouvé seul avec des petits enfants, sa femme étant partie alors que la dernière n'avait que quelques mois. Il a divorcé, s'est remarié avec une femme qui a élevé ses enfants.

Croyants pratiquants tous les deux, ils n'ont jamais pû communier et pourtant, ils allaient à la messe tous les jours, étaient engagés dans la paroisse.

avatar
enfantdemarie

Féminin Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Mar 15 Juil 2014 - 14:46

Le problème est complexe et est du cas par cas
Le mieux est de soumettre son cas au diocèse
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Invité le Mar 15 Juil 2014 - 17:27

FATIMA ET LA VISION DE L’ENFER

Discours prononcé à la Conférence Mondiale de la Paix des évêques catholiques, à Fatima, Portugal, en 1992. Ces propos eurent un tel impact qu’après la conférence, plusieurs évêques demandèrent à l’abbé Marcel Nault (1) d’entendre leur confession.
Notre Seigneur Jésus-Christ est venu sur la terre pour une raison, pour sauver les âmes de l’enfer. Enseigner la réalité de l’enfer est la tâche la plus importante et la plus nécessaire de la Sainte Église Catholique. Un des grands Pères de l’Église, Saint Jean Chrysostome, ne cessait d’enseigner que Notre Seigneur Jésus-Christ prêchait plus souvent sur l’enfer qu’à propos du Ciel. Certains pensent qu’il est préférable de prêcher sur le Ciel. Je ne suis pas d’accord. Prêcher sur l’enfer produit davantage et de meilleures conversions que celles obtenues par la simple prédication sur le Ciel.

Saint Benoit, le fondateur des Bénédictins, alors qu’il vivait à Rome, a entendu l’Esprit Saint lui dire : “À Rome, tu vas perdre ton âme, et tu iras en enfer.” Benoit quitta Rome et se retira pour vivre dans le silence et la solitude loin de Rome pour méditer sur la vie de Jésus et le Saint Évangile. Saint Benoit a fui toutes ces occasions de péché de la Rome païenne. Il pria et se mortifia pour lui-même et pour les pécheurs. L’Esprit Saint répandit la nouvelle de sa sainteté. Comme résultat, les gens le visitaient pour voir, écouter et suivre son exemple et ses conseils. Saint Benoit s’est pour lui-même éloigné de toute occasion de péché et a atteint la sainteté. La Sainteté attire les âmes.

Pourquoi pensez-vous que Saint Augustin a changé de vie ? Par crainte de l’enfer ! Je prêche souvent sur la tragique réalité de l’enfer. C’est un dogme catholique que les prêtres et les évêques ne prêchent plus. Le Pape Píe IX, qui a proclamé les dogmes de l’infaillibilité du Pape et de l’Immaculée Conception de Marie, et qui a également publié son fameux Silabus dénonçant les erreurs et les hérésies du monde moderne, avait l’habitude de demander aux prédicateurs de prêcher plus souvent aux fidèles sur les quatre fins dernières, et spécialement sur l’enfer, tout comme lui-même en donnait l’exemple dans sa prédication. Le Pape demanda cela parce que la méditation sur l’enfer génère les saints.

Les saints craignent l’enfer

Voilà que nous nous retrouvons avec quelque chose de curieux : les saints craignent d’aller en enfer mais les pécheurs ne ressentent pas une telle crainte.

Saint François de salesSaint François de Sales, saint Alphonse Marie de Liguori, le saint curé d’Ars, sainte Thérèse d’Avila, la petite Thérèse de l’Enfant-Jésus, ont eu peur d’aller en enfer. Saint Simon Stock, le supérieur général du Carmel, savait que ses moines avaient peur d’aller en enfer. Ses moines jeûnaient et priaient. Ils vivaient reclus, séparés du monde dangereux dominé par Ange de lumière. Même ainsi, ils avaient peur d’aller en enfer.

En 1251, Notre-Dame du mont Carmel apparût en Aylesford, Angleterre, à Saint Simon Stock. Elle lui dit : “Ne craignez plus. Je te confie un vêtement spécial : quiconque mourra en portant ce vêtement n’ira pas en enfer.” Moi je porte mon scapulaire brun sous mes vêtements et j’en ai un autre dans ma poche parce que je ne sais jamais quand les gens vont me demander de leur parler de l’enfer ou du scapulaire brun. Marie a dit à un prêtre dominicain, le bienheureux Alain de la Roche, “Je sauverai le monde par mon Rosaire et par mon scapulaire.”

On ne peut se spécialiser en tout et enseigner sur tout ; on doit choisir. Je crois que c’est la volonté de Dieu que je prêche sur l’enfer. Un Monseigneur, mon supérieur il y a longtemps, m’a dit à une occasion : “Tu prêches trop souvent sur l’enfer et ça fait peur au monde.” Il ajouta : “Marcel, moi je n’ai jamais prêché sur l’enfer, parce que les gens n’aiment pas ça. Toi tu leur fais peur.” Sur un ton de confidence intime, Monseigneur m’a dit dans son bureau : “Marcel, je n’ai jamais prêché sur l’enfer et jamais je ferai ça, et regarde quelle position agréable et prestigieuse j’ai obtenue.” J’ai gardé un long silence, puis je l’ai regardé dans les yeux. “Monseigneur”, que je lui ai dit, “vous êtes sur le chemin de l’enfer pour toute l’éternité. Monseigneur, vous prêchez pour plaire aux hommes, plutôt que de prêcher pour être agréable au Christ et sauver les âmes de l’enfer. Monseigneur, c’est un péché mortel d’omission que de refuser d’enseigner le dogme catholique sur l’enfer.”

Quand Dieu a envoyé les prophètes dans l’Ancien Testament, ce fut pour rappeler à l’homme de revenir à la vérité, de revenir à la sainteté. Jésus est venu, il a prêché et a envoyé ses Apôtres dans le monde pour prêcher le Saint Évangile. Le Serpent est venu et a répandu son venin au moyen des hérésies, mais Jésus a envoyé sa Mère Très Aimante, la Reine des prophètes : “Va sur la terre combattre les hérésies.” Les Pères de l’Église ont écrit que la Mère de Dieu est le marteau des hérésies.

Si on prend le temps d’étudier avec attention le message de Notre-Dame de Fatima, on s’aperçoit que c’est un message des plus tragiques et des plus profonds, qui reflète les enseignements des saints Évangiles.

Les leçons données à Fatima

Le résumé du message de Fatima, c’est que l’enfer existe. Que l’enfer est éternel et que c’est là que nous irons si nous mourons en état de péché mortel. “Que sert à l’homme de gagner l’univers s’il perd son âme ?” Notre-Dame est venue nous dire que nous pouvons nous sauver au moyen de ses deux divins sacramentaux de prédestination : le saint Rosaire et le scapulaire brun. Elle met aussi un emphase spécial sur la dévotion à son Cœur Immaculé et sur la dévotion des cinq premiers samedis. À la première apparition de l’ange du Portugal au Cabeço, en mai 1916, l’ange est venu aux trois enfants et leur a montré comment adorer Dieu par la prière : “Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et qui ne vous aiment pas.” L’ange a récité cette prière en se prosternant le front au sol. L’ange de Fatima avait montré aux trois enfants ce qui vient en premier dans l’ordre des prières. En premier, on doit adorer Dieu et ensuite prier les saints. Dieu d’abord, les créatures ensuite. L’ange de Fatima a montré à l’homme qu’il doit adorer Dieu et prier devant Lui à genoux. Plus l’homme connaît Dieu, plus il s’humilie devant Dieu son Créateur.

Le grand évêque français Bossuet a dit : “L’homme n’est grand qu’à genoux.” Oui vraiment, l’homme se grandit quand il s’agenouille devant son Créateur et son Rédempteur, Jésus, dans le Très Saint Sacrement. L’ange de Fatima est venu enseigner aux trois enfants que notre premier devoir, conformément au premier commandement, est d’adorer Dieu. À sa troisième apparition au Cabeço, l’ange du Portugal s’est présenté avec un Calice dans la main gauche et une Hostie dans la main droite. Les enfants se demandaient ce qui se passait. L’ange laissa suspendus miraculeusement le Calice et l’Hostie dans les airs et se prosterna jusqu’à terre en récitant cette prière de profonde adoration à la Trinité : “Très Sainte Trinité, Père, Fils et Esprit Saint, je Vous adore profondément et je Vous offre les Très Précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ, présent dans tous les Tabernacles du monde, en réparation des offenses, sacrilèges, abandons et indifférences par lesquels Il est Lui-même offensé. Et par les mérites infinis de son Très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.”

Dieu veut que nous L’adorions à genoux. Nous agenouillons-nous en adoration et en prière devant Jésus dans le Très Saint Sacrement ? Nous devons le faire. Quand les trois Rois Mages de l’Orient sont allés à Béthléem et sont entrés là où était l’Enfant-Jésus, ils se prosternèrent devant Lui pour L’adorer à genoux. Nous avons cet exemple dans les Écritures et celui de l’ange de Fatima, que Dieu veut que nous L’adorions à genoux.

Le renforcement des dogmes catholiques

Un an plus tard, le 13 mai 1917, les enfants ont vu une jeune femme apparaître devant eux. C’était la première apparition de Notre-Dame. Lucie lui demanda : “D’où venez-vous ?” Elle lui a répondu : “Je viens du Ciel.” Le dogme catholique de l’existence du Ciel. Les enfants ont demandé : “Irons-nous au Ciel ?” Elle a répondu : “Oui, vous irez au Ciel.” Alors ils ont demandé : “Nos deux jeunes amies sont au Ciel ?” Marie leur répondit : “Une d’elles, oui”. Les enfants demandèrent : “Où est l’autre jeune fille ? Est-elle au Ciel ?” Marie leur a répondu : “Elle est au purgatoire, et elle y sera jusqu’à la fin du monde.” Cette jeune fille était âgé de 18 ans. Un second dogme catholique, le purgatoire existe et durera jusqu’à la fin du monde. La Mère de Dieu ne peut mentir. L’ange de Fatima a enseigné aux trois enfants comment adorer Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu Esprit Saint. C’est là un renforcement du dogme de la Très Sainte Trinité, le plus grand de tous, sans lequel la Chrétienté ne pourrait continuer d’exister. Nous devons adorer les Trois personnes de la Très Sainte Trinité.

Une vision de l’enfer

Le vendredi 13 juillet 1917, Notre-Dame apparût à Fatima et s’adressa aux trois petits voyants. Notre-Dame n’a jamais souri. Comment pouvait-elle sourire, puisque ce jour-là elle allait donner aux enfants la vision de l’enfer ? Elle dit : “Priez, priez beaucoup parce que beaucoup d’âmes vont en enfer.” Notre-Dame étendit les mains et soudain les enfants virent un trou dans le sol. Ce trou, dísait Lucie, était comme un océan de feu dans lequel se voyaient des âmes avec une forme humaine, des hommes et des femmes, brûlant dans le feu, criant et pleurant inconsolablement. Lucie disait que les démons avaient un aspect horrible comme des animaux étranges. Les enfants étaient si horrifiés que Lucie cria. Elle était si terrorisée qu’elle a cru qu’elle allait mourir. Marie dit aux enfants : “Vous avez vu l’enfer, c’est là où vont les pécheurs quand ils ne se repentent pas.”

Un dogme catholique de plus, l’existence de l’enfer.

L’enfer est éternel. Notre-Dame a dit : “Chaque fois que vous récitez le Rosaire, dites après chaque dizaine : Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, libérez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.” Marie est venu à Fatima comme prophète du Très Haut pour sauver les âmes de l’enfer.

Saint Jean Marie VianneyLe patron de tous les pasteurs, Saint Jean Marie Vianney, avait l’habitude de prêcher que le plus grand acte de charité envers le prochain était de sauver son âme de l’enfer. Et le second acte de charité est de soulager et de libérer les âmes des souffrances du Purgatoire. Un jour dans sa petite église (où jusqu’à ce jour on conserve son corps intact), un homme possédé du démon s’est approché de saint Jean Marie Vianney et lui dit : “Je te déteste, je te hais parce que tu as arraché de mes mains 85 000 âmes.”

Éminences, Excellences, messieurs les abbés, quand nous serons jugés par Jésus, Jésus va nous poser une seule question : “Je t’ai fait Prêtre, Évêque, Cardinal, Pape, combien d’âmes as-tu sauvées de l’enfer ?” Saint François de Sales, d’après les statistiques, a converti, et probablement sauvé, plus de 75 000 hérétiques. “Combien d’âmes as-tu sauvées, toi ?”

Quand nous lisons les Pères de l’Église, les docteurs de l’Église et les saints, on est bouleversé devant une réalité : ceux-ci ont tous prêché l’Évangile de Jésus et sur les quatre fins éternelles : la Mort, le Jugement, l’enfer et le Paradis. Tous ont prêché le dogme catholique de l’enfer parce que, quand nous méditons sur le destin des damnés, nous ne voulons pas aller en enfer.
Ce n’est pas mon intention de critiquer les évêques, mais je dois confesser cette vérité. En mes 30 années de sacerdoce, il est triste d’admettre que jamais je n’ai vu, ni entendu dire qu’un évêque, même mon évêque ou tout autre évêque, ait prêché le dogme de l’Église catholique romaine sur l’enfer. Je suppose que dans vos pays ou ailleurs ils le font, mais en Amérique du Nord, on ne prêche pas ce dogme de Foi. Un jour, dans une cathédrale, j’ai dit à un évêque : “Votre Excellence, vous faites de belles méditations sur le Saint Rosaire chaque soir à la radio. C’est beau. Mais je suis obligé de vous demander, pourquoi vous n’abrégez pas un peu votre méditation pour insérer après chaque dizaine du Rosaire la prière : “Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, libérez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.” Pourquoi refusez-vous de dire cette petite prière après chaque dizaine, comme l’a demandée Notre-Dame de Fatima le 13 juillet 1917, après avoir montré l’enfer aux trois voyants ? L’évêque m’a répondu : “Écoutez, les gens n’aiment pas que nous prêchions sur l’enfer, le mot enfer leur fait peur.” Nous n’avons pas à prêcher ce qui plaît aux foules mais pour sauver leurs âmes de l’enfer, pour empêcher qu’elles aillent en enfer éternellement. Il est possible que cette affirmation ne soit pas acceptée par tous les évêques, mais bien souvent je les entends réciter le Rosaire en omettant cette pieuse prière pour sauver les âmes de l’enfer. Je crois que cette petite prière de Notre-Dame de Fatima, donnée aux enfants le 13 juillet 1917, est plus puissante et plus agréable à Dieu que n’importe quelle méditation, si belle soit-elle, quand bien même elle aurait été énoncée par un évêque. Chacun de nous avons reçu notre mission de Dieu, et je crois que Jésus et Notre-Dame veulent que ma mission soit de prêcher sur l’enfer. C’est pour cela que je prêche sur l’enfer. Il y a de nombreuses révélations que nous pouvons lire dans la biographie des âmes privilégiées. Certaines âmes qui sont en enfer ont été obligées par Dieu à nous parler pour nous aider à grandir dans la foi. Ça constitue un péché mortel d’omission que de refuser de prêcher le dogme catholique sur l’enfer. Telles âmes damnées ont dit : “Nous pourrions supporter de rester en enfer durant mille ans. Nous pourrions supporter de rester en enfer un million d’années, si nous savions qu’un jour nous sortirons de l’enfer.”

Mes amis, il nous faut méditer non seulement sur le feu de l’enfer, non seulement sur la privation de la contemplation de Dieu, mais il nous faut aussi méditer sur l’éternité de l’enfer. Méditer sérieusement devant le Tabernacle sur le dogme catholique sur l’enfer. Chers évêques, vous devez prêcher complètement l’Évangile de Jésus, y inclus la tragique réalité de l’enfer éternel.

Concept hérétique de la Miséricorde de Dieu

Un prêtre a dit dans une conférence charismatique à une foule de quelques 3 000 personnes et environ 100 prêtres que : “Dieu est amour, Dieu est miséricorde et vous verrez son infinie miséricorde à la fin du monde, quand Jésus libérera toutes les âmes de l’enfer, même les démons.” Ce prêtre continue à prêcher et son évêque ne suspend pas ses autorisations pour enseigner une semblable hérésie. “Allez au feu éternel”, a dit Jésus. Feu éternel, non pas feu temporaire.

Avec ma petite intelligence humaine, je me risque à faire une petite réflexion philosophique : “Dieu est amour. Dieu est Notre Père. Comment un père peut-il, par amour de Dieu ! prendre le petit Pierre et le jeter dans une fournaise ardente ? C’est impossible. C’est une insulte à Dieu, qui est amour.” Combien de fois avez-vous entendu cela ? La vérité, cependant, est que l’enfer existe. L’enfer est éternel, et tous nous irons en enfer si nous mourons en état de péché mortel. Moi je peux aller en enfer. Vous autres, vous pouvez aller en enfer. Si certains de nous mourons en état de péché mortel, nous resterons en enfer pour toute l’éternité, brûlant, pleurant et gémissant sans nous consoler. Non pour un million d’années, mais pour des billions et des billions et des billions d’années, et davantage encore, pour toute l’éternité. En notre vie mortelle, qui n’a pas commis un péché mortel ? Un seul péché mortel non confessé avec repentir avant de mourir, est suffisant pour que Jésus nous jette en enfer.

Un des grands Pères de l’Église, patron de tous les prédicateurs catholiques, Saint Jean Chrysostome a dit : “Peu d’évêques se sauvent et nombreux sont les prêtres qui se damnent.” En venant de Lisbonne à Fatima par autobus, j’ai eu l’occasion de prêcher aux laïcs, aux prêtres et aux évêques présents dans l’autobus. Je les ai imploré : “S’il-vous-plaît, quand vous arriverez à Fatima, pourquoi ne pas vous décider à faire une bonne confession générale de votre vie ? Ça fait peut-être dix ans, ça fait peut-être cinquante ans que vous n’avez pas le courage de confesser ce péché grave, par honte. S’il-vous-plaît, faites une bonne confession complète à Fatima avant votre retour. Il y a beaucoup de prêtres à Fatima que jamais plus vous ne reverrez jusqu’à ce que vous parveniez au Ciel.” Moi je prêche aux évêques comme je le fais avec toute personne, parce que les évêques aussi ont une âme à sauver. Et si les évêques sont réellement humbles, ils accepteront la vérité même si elle provient d’un simple prêtre ordinaire. Ne quittons pas Fatima sans faire une bonne confession générale.

Un grand acte de charité

Vos excellences, Jésus nous a fait prêtres. Jésus, Notre Seigneur, nous a choisi entre des millions d’hommes pour faire de nous des prêtres. Nous sommes devenus prêtres pour une raison : pour offrir le saint Sacrifice de la messe à Dieu le Père Tout Puissant, pour réciter le bréviaire chaque jour et pour prêcher l’Évangile de Jésus pour sauver les âmes de l’enfer. Personne n’a l’assurance d’aller au Ciel à moins d’avoir reçu une révélation privée de Dieu, comme c’est arrivé au bon larron sur la croix ou aux trois voyants de Fatima. Pourquoi ne pas adopter les moyens sûrs que le Ciel nous a donné, le saint Rosaire (“la dévotion à Mon Rosaire est un signe assuré de prédestination”), le scapulaire brun et le merveilleux sacrement de la confession.

Prêchez, mes chers évêques, comme le faisaient les Pères de l’Église. La tâche principale d’un évêque est de prêcher, et non pas seulement d’administrer un diocèse. L’Église a besoin de voir et d’entendre les évêques prêcher comme le faisaient les Pères de l’Église. Si un seul de vous, évêques présents ici à Fatima, retournait dans son diocèse et à quelques occasions prêchait sur les quatre fins dernières ainsi que sur l’ensemble du message de Fatima, quel grand acte de charité ce serait pour tous ses fidèles bien-aimés. Avec l’aide de l’Esprit Saint, dites à vos fidèles : “Écoutez, mes frères en Jésus-Christ, je suis votre évêque, je suis ici pour sauver votre âme de l’enfer. S’il-vous-plaît, écoutez, acceptez et méditez mon enseignement de ce jour. Vous aussi, mes bien-aimés prêtres de mon diocèse, imitez votre évêque, et prêchez sur l’enfer avec l’autorité que Jésus vous a donnée. Prêchez à tout le moins une fois par année un sermon complet sur l’enfer.” Si vous faites cela, vous réaliserez le plus grand acte de charité de votre vie sacerdotale, de votre vie épiscopale. Comme je l’ai déjà mentionné plus tôt, dans mes trente ans de sacerdoce, jamais je n’ai entendu un évêque prêcher sur l’enfer. Quand je veux trouver un sermon sur l’enfer, je me vois obligé de lire Saint Jean Chrysostome, les Pères de l’Église, les Docteurs de l’Église et les saints prédicateurs. Chers évêques, s’il-vous-plaît, prêchez sur l’enfer comme l’a fait Jésus, Notre-Dame de Fatima, les Pères et les Docteurs de l’Église, et vous sauverez beaucoup d’âmes. Qui sauve une âme sauve son âme propre. Prêcher sur l’enfer est un grand acte de charité parce que ceux qui vous écoutent croiront par l’autorité que vous confère l’Église. Ces personnes rectifieront leur mode de vivre et feront une sainte confession de leurs péchés.

Le vêtement de la grâce.

Souvent les gens me demandent : “Père, pourquoi est-ce qu’on ne prêche plus sur le scapulaire brun ? Dans le passé on recevait le scapulaire à notre première communion, mais maintenant il n’y a plus de bénédiction ni d’imposition du scapulaire brun. Le scapulaire brun est-il encore valide comme dans le passé ?” Oui, le scapulaire brun est valide à notre époque aussi, cette vérité n’a pas changée. Le samedi 13 octobre 1917, durant le Miracle du soleil à Fatima, la Vierge Marie apparut devant les trois voyants en tenant le scapulaire brun dans une main. Sœur Lucie a dit : “Le Rosaire et le scapulaire brun sont inséparables.” Pourquoi alors les prêtres ne prêchent plus sur le scapulaire brun ? Comment pourraient-ils le faire si délibérément ils refusent de prêcher sur l’enfer ? S’ils ne prêchent jamais sur l’enfer, les gens ne croiront pas á l’enfer et alors, pour quelle raison on recevrait et porterait sur soi le scapulaire brun ?

Jésus a dit : “Si vous avez la foi, vous déplacerez des montagnes.” Si vous avez la foi, vous convertirez les âmes avec la grâce de Dieu. Si vous prêchez sur l’enfer avec foi, les gens croiront à l’enfer. Saint Paul a dit à ses disciples : “Prêchez avec conviction.” Seulement prononcer ou lire une homélíe dans une église, ce n’est pas prêcher. La prédication doit chercher à faire agir les volontés ; la prédication doit motiver les hommes à changer leurs vies pour sauver leurs âmes de l’enfer.

La désertion sacerdotale

Il y a quatre raisons principales por lesquelles 75 000 prêtres ont abandonné le sacerdoce :
1) Parce qu’ils ont refusé de prier chaque jour.
2) Parce qu’ils n’ont pas évité les occasions de péché et oublièrent que la prudence est la science des saints.
3) Parce qu’ils n’ont pas eu l’humilité et le courage de faire de bonnes confessions générales. Jésus a dit : “Sans Moi, vous ne pouvez rien faire.”
4) Parce qu’ils vivaient en état de péché mortel et continuaient de célébrer. Si un prêtre est en état de péché mortel et célèbre la sainte messe, c’est une messe sacrílège pour lui. Quand il reçoit la communion en cet état, il fait une communion sacrilège. Alors, comment un prêtre en état de péché mortel peut-il prêcher sous l’inspiration et la force de l’Esprit Saint ? Comment peut-il prêcher s’il est sous l’emprise du démon ? Prêtres, allez faire une sainte confession et vous deviendrez d’excellents prédicateurs. L’Esprit Saint vous parlera à vous et par votre intermédiaire, et vous sauverez des milliers d’âmes du feu de l’enfer. Un jour, le saint curé d’Ars reçut la visite d’un jeune prêtre d’une paroisse voisine. Ce prêtre avait un grand désir de connaître personnellement le curé d’Ars. Après le diner, le curé d’Ars lui dit : “Serez-vous assez aimable d’entendre ma confession ?” Le jeune prêtre pour un peu aurait tombé de sa chaise devant la demande du curé d’Ars d’entendre la confession de cet admirable prêtre avec une réputation de sainteté. Les saints se confessent ! Et ceux qui se confessent deviennent saints.
Finalement, Notre-Dame de Fatima a dit : “Priez, priez beaucoup et faites beaucoup de sacrifices. Des âmes en grand nombre vont en enfer parce que personne ne prie ni ne fait de sacrifices pour elles.” Prions continuellement et chaque jour la prière qu’Elle nous a enseigné : “Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, délivrez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.”

Source : semperfidelis.over-blog.fr
Miséricorde de Dieu

Et moi je rajoute, qu'il n'y a pas de cas par cas, un Adultère demeure un Adultère et le rste Vient du Malin pour tout excuser....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par enfantdemarie le Mar 15 Juil 2014 - 18:15

@edelweiss a écrit:Le problème est complexe et est du cas par cas
Le mieux est de soumettre son cas au diocèse

Je pense qu'ils l'ont fait.

En tout cas, ne pas juger, c'est encore la meilleure solution.
avatar
enfantdemarie

Féminin Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Invité le Mar 15 Juil 2014 - 18:32

Ne pas juger veut dire ne pas discerner ce qui est bien et mal ?

Jésus Christ est mort martyr sur la Croix pour nos péchés, et nous acceptons n'importe quel péché mortel en disant faut pas juger etc....
Et oui en bon Catholique croyant et pratiquant, bien excuser moi je trouve cela dramatique lisez la vie des Saints, prier et aider les pécheurs que nous sommes c'est  charitable et cela se fait sans jugement, c'est différent d'ensseigner la Vérité et de la Déformer aussi en disant n'importe quoi sous l'excuse que j'ai lut plus haut d'avoir compassion de la souffrances, oui j'ai compassion de la souffrance de l'autre mais je n'approuverai jamais l'Adultère pour quelque raison que ce soit ,parce qu'un péché demeure un péché et regarder Jésus sur la Croix qui a souffert pour nous, n'avez vous pas pitié de LUI ?

Bon bien c'est l'ESprit Saint qui éclaire les aveugles et fait entendre les sourds.....

Moi je débarque de ce genre de conversation qui ne mène à rien d'après ce que je peux lire.....

Le jugement Éternel est de l'autre coté de ce voile Dieu merci, chacun recevra pour lui même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par enfantdemarie le Mar 15 Juil 2014 - 19:07

Si l'Eglise admet certains divorces - au cas par cas - ce n'est pas pour rien. Nous ne sommes pas à la place des autres, nous sommes pécheurs nous aussi. Ne faisons-nous pas pire parfois ?

Je n'admets pas non plus l'adultère, mais j'ai des couples non mariés dans la famille : faut-il ne pas les recevoir ? En tout cas, me mèler de leur vie, je ne le fais pas.
avatar
enfantdemarie

Féminin Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Rémi le Mar 15 Juil 2014 - 19:45

Merci Nic pour ce très bon texte de ce père Marcel Nault, sublime comme cela manque à l'Église aujourd'hui par souci de plaire aux hommes.

Ce que l'Église a lié est tenu pour lié au Ciel, c'est la promesse de Jésus, un mariage fait par l'Église catholique est tenu pour vrai dans le Ciel et quand l'Église le délie, il est tenu pour délié devant Dieu mais pour cela il faut des raisons majeurs pour rompre un mariage et tant qu'il n'est pas rompu vivre avec une autre personne non chastement est un péché d'adultère, un péché mortel, jouer sur les nuances est très dangereux, c'est à Dieu de voir les nuances et non aux hommes de dire que Dieu pardonnera cette union illégitime et pas celle-là.

Et l'Église catholique dans le catéchisme recommande de juger les autres, non pour les rabaisser mais pour les sortir du péché, juger est permis dans ce cas et ne pas le faire devient pour nous une assistance dans le péché des autres. Personne n'a dit que vivre dans la vérité était aisé, c'est un continuel sacrifice et de très nombreuses humiliations devant le monde.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par jaimedieu le Mer 16 Juil 2014 - 2:03

@Nic

Je suis parfaitement consciente que ma soeur et son conjoint sont damnés. Je prie pour eux à tous les jours avec crainte. Mais..j'ai confiance en Dieu, j'ai confiance qu'Il suscite une occasion ou un évènement - quoi que se soit - où j'aurai l'occasion de parler de leur situation et du grand danger que courre leurs âmes respectives.

À toutes les fois que j'ai prié pour une situation désespérée où je ne pouvais pas parler, Le Seigneur "s'en est mêlé".

Sainte Rita a prié pour que le Seigneur vienne chercher ses enfants plutôt qu'ils aillent en enfer en vengeant leur père et elle a été exaucée.

Dieu écoute toujours les prières de ses enfants lorsque ceux-ci se trouvent dans une situation délicate. Je ne suis pas en position pour parler de l'enfer librement, puisque j'ai fait parti d'un ordre luciférien durant plusieurs années.

Connaissant ma soeur, le résultat serait contraire à ce que je souhaiterais, c'est-à-dire lui faire réaliser que son âme, présentement, est perdue ainsi que celle de son conjoint et je ne parle pas de ses deux enfants!

Il n'y a rien d'impossible à Dieu. J'ignore comment Il a agir, mais je suis convaincue qu'Il entends mes prières et les supplications de mon âme.

Voici deux ans, la fille de ma soeur s'est retrouvée enceinte. J'ai été la première à qui elle l'a dit. J'ai eu un enfant à 15 ans et j'ai tout fait pour le garder, y compris tenir tête à ma mère qui m'a traîné chez le Dr. Morgentaler pour me faire avorter (j'ai attendu 3 mois avant de lui dire, à cet époque il ne procédait pas à un avortement et je le savais). Donc, c'est vers moi qu'elle s'est tournée en premier.

J'ai élevé ma fille seule, elle a 41 ans aujourd'hui ai j'ai 2 beaux petits enfants de 15 et 12 ans!

Les amies de ma nièce la poussaient à avorter. L'une d'elle lui a même proposé d'aller à la clinique avec elle et de se faire avorter en même temps...elle en était à son 3e avortement...payé gracieusement par sa mère!

Je lui ai témoigné du mieux que je pouvais...elle est partie en voulant demander à ma soeur de payer l'avortement. En désespoir de cause, j'ai dit à Dieu que je remettait l'enfant au Saint-Esprit afin qu'Il le protège, puisqu'Il avait conçu le Christ!

Ma nièce est allée à la clinique, mais lorsque son tour est venu, elle a refusé et a tenu tête à l'infirmière qui, apparemment était pas mal fâchée! Aujourd'hui elle a un magnifique petit garçon de 3 ans...mais il n'est pas encore baptisé! Je lui en parle de temps en temps, lorsque j'en ai l'occasion mais je prie également pour cela à tous les soirs, demandant à Dieu de ne pas permettre qu'il meure sans être baptisé.

Bref, j'ai appris, depuis le temps où Dieu m'a sorti personnellement de l'enfer - qui commence déjà sur terre pour certains (pensez aux possessions) - qu'Il écoute ses enfants et "dispose" les évènements afin que sa Vérité soit connue, surtout en ce qui concerne nos proches.

Cette "désespérance", nonobstant la maladie, m'incite à ne pas refuser une invitation, même si ma soeur divorcée vit avec un homme divorcé lui-aussi. J'aurais trop peur de rater une circonstance où le Seigneur daignerait m'utiliser!
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par enfantdemarie le Mer 16 Juil 2014 - 10:25

Merci jaimedieu pour votre témoignage.

Pour avoir vécu aussi très hors de Dieu, je pense que si l'on m'avait jeté la pierre à l'époque, refusé de me voir, si je m'étais sentie jugée, je serais encore au fond du gouffre.

Alors oui, Dieu se sert des uns et des autres pour que l'on témoigne de Son Amour et de Sa miséricorde. On ne peut pas savoir le poids des mots et de l'attitude à accueillir l'autre.

Et c'est pour cela que je ne veux pas porter de jugement sur quiconque.

Puisque vous parlez d'avortement jaimedieu, j'ai aussi aidé une jeune voisine à accepter son bébé car elle voulait avorter il y a deux ans. Elle l'a finalement mis au monde, c'est une petite fille qui est handicapée... Elle est catholique, ne me reproche plus trop d'avoir tenu à ce qu'elle la garde, mais se pose la question : pourquoi ? et ne veut pas la faire baptiser (alors que l'ainée a été baptisée).

J'accueille cette petite fille qui est épuisante (elle ne marche pas, ne parle pas, ne fait aucun mouvement mais pousse des cris effrayants à tout bout de champ) et pour l'instant, je prie la Vierge Marie pour qu'Elle intervienne. Je ne sais pas comment mais je sais qu'Elle fera.
avatar
enfantdemarie

Féminin Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Invité le Mer 16 Juil 2014 - 13:46

Connaissant ma soeur, le résultat serait contraire à ce que je souhaiterais, c'est-à-dire lui faire réaliser que son âme, présentement, est perdue ainsi que celle de son conjoint et je ne parle pas de ses deux enfants!

Bonjour jaimedieu et enfantdemarie

Est-ce que j'ai dit sur mes post précédent que ne pas approuver l'Aldultère il fallait aussi couper les liens avec les membres de notre Famille qui le vivait ?

NON, je n'ai pas dit cela et ne le dirait jamais non plus, Jésus aime tous les pécheurs que nous sommes ,mais N'APPROUVE PAS LE PÉCHÉ, c'est totalement différent de votre dernière réponse, l'Adultère demeure un péché mortel ,ainsi que l'Avortement et toutes relations sexuels en dehors du Sacrement de Mariage, dans l'Amour charité nous ne devons pas rejeter personne, au contraire les aimer en leur disant la Vérité quand le moment sera venu et les laisser à leur Conscience c'est tout et simple, le Seigneur sait lui quoi faire et comment le faire, nous n'avons qu'a prier pour ceux qu'on aime et faire confiance que Jésus est aussi présent dans leur vie que dans la nôtre, Jésus l'a dit a Sainte Faustyne, que même si une Âme était noir comme l'écarlate, quand elle s'approcherait de Lui'Il était Miséricorde, alors le Seigneur ni moi ne vous demandons de ne pas aller voir votre soeur, au contraire elle a besoin de vous qui avez la FOI et qui êtes un exemple pour elle par votre Foi et votre vécu ainsi que vos Prières, j'espère avoir été clair cette fois-ci.

Moi mon fil est homosexuel, et je n'ai pas eu de misère à lui dire que je l'aimais tel qu'il est,mais que je ne pouvais pas approuver ses relations sexuels en dehors du Sacrement de Mariage, même chose pour moi aussi et surtout de ne pas aller communier au Corps du Christ en état de péché grave ,parce qu'il va à la Messe occasionnellement, de ne pas oublier que Jésus est Dieu le Saint des Saint....Il m'a dit ne t'inquiete pas je vais au Sacrement du Pardon avant.....Je ne le rejette pas même si j'approuve pas, l'important c'est qu'il sache la VÉRITÉ le reste lui appartient.

Ma soeur va voir des Voyantes, je lui ai dit la vérité aussi, mais elle préfère continuer c'est sa Conscience à elle et je n'ai que le pouvoir de la Prière alors je m'en sert et je suis certaine mais vraiment certaine qu'un jour le Seigneur va la libérer de ce chemin de mort, car elle est aimer de papa Bon Dieu autant que moi. je ne la rejette pas non plus voyons donc et ne le ferai jamais mais toujours je vais désapprouver le péché Mortel.
Je ne sais pas comment vous penser de cette façon que je vous jugeais , j'ai du bien mal m'expliquer Pardonner moi ?

Il faut juste ne pas avoir peur de dire la Vérité quand c'est le remps et le Seigneur fait le reste .....

Bonne journée

En Union de Prières

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Spectre le Mer 16 Juil 2014 - 14:40

Face à cette situation j'aurais surement lancé un "Avec plaisir mais pas de bêtises sous mon toit hein!" à la rigolade, histoire que ce ne soit pas vexant mais que le message soit clair quand même. On peut bien inviter quelqu'un chez soi et poser ses conditions, c'est quand même chez soi même si on offre l'hospitalité, les invités peuvent bien comprendre qu'il y a des choses qu'on a pas envie d'avoir chez soi, c'aurait été le même problème si par exemple le couple en question avait un chien et vous êtes allergiques aux poils: "ok mais par contre il faudra laisser le chien dehors", dit sans méchanceté ni mauvaise intention il n'y a pas de raisons que les personnes se vexent, les gens ne sont pas si puérils ils sont capables de comprendre qu'on a pas forcément envie de savoir des personnes entrain de "s'amuser" dans la pièce à côté de soi quand on dors... Et après si malgré ça ils le font quand même du coup ce n'est pas notre faute, on les a avertis.
avatar
Spectre

Masculin Date d'inscription : 04/04/2014
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par jaimedieu le Mer 16 Juil 2014 - 14:49

@Nic

Cette phrase faisait référence au sujet du post!  Smile 
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Mer 16 Juil 2014 - 17:11

Jaimedieu écrit :
"Cette "désespérance", nonobstant la maladie, m'incite à ne pas refuser une invitation, même si ma soeur divorcée vit avec un homme divorcé lui-aussi. J'aurais trop peur de rater une circonstance où le Seigneur daignerait m'utiliser!"

Non seulement vous ne devez pas refuser une invitation mais en plus vous ne devez pas rater une occasion d'aller voir votre soeur le plus souvent possible.
C'est pas de fuir les pécheurs que Dieu demande mais c'est de fuir le péché ce qui n'est pas la même chose

Votre témoignage même si vous avez l'impression qu'il ne change rien ne reste pas sans effet

Priez avant vos visites, demandez l'aide du saint esprit, priez vos anges gardiens afin qu'ils mettent sur vos lèvres les mots qui toucheront l'âme de votre soeur.

avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par jaimedieu le Jeu 17 Juil 2014 - 2:01

@Edelweiss

Merci pour les suggestions!  Pitie 
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Ven 18 Juil 2014 - 6:17

Dieu ne juge pas avec notre oeil et sur nos critères.
Il sonde les coeurs et connait nos pensées les plus intimes
Avec Dieu il est impossible de tricher

Il est donc impossible de prétendre avec certitude qu'une personne prend la destination du ciel ou de l'enfer

avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Invité le Ven 18 Juil 2014 - 11:10

Ce n'est pas la question de ce post edelweiss, car ni vous ni moi ne pouvons juger et encore moins savoir où va l'âme, a Dieu seul appartient le jugement à la fin de notre vie...

Je serais plus que surprise que Dieu favorise l'adultère et la est la question de ce post....

Oeuvre de chair ne désirera qu'en Mariage seulement, sans mariage je crois que Dieu favoriserait plus tôt la Chasteté, mais cela ne plait pas à tout le monde parce que ce n'est pas facile a vivre, le chemin étroit qui mène à Dieu et la porte est large aussi pour la perdition....

Que le Saint Esprit nous guide sur le chemin qui mène à Dieu...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par edelweiss le Ven 18 Juil 2014 - 11:48

Nic Je n'ai jamais voulu dire que Dieu favorisait l'adultère mais simplement qu'il ne jetait pas les gens en enfer pour un ou oui ou un non

avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devons nous accepter de favoriser l'adultère ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum