La bonne guidance sur le bon chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La bonne guidance sur le bon chemin

Message par etienne lorant le Jeu 17 Juil 2014 - 10:41

Le jeudi de la 15e semaine du temps ordinaire

Livre d'Isaïe 26,7-9.12.16-19.

Le chemin du juste va tout droit, et toi qui es droit, Seigneur, tu aplanis le sentier du juste.
Sur le chemin que tracent tes sentences, nous espérons en toi, Seigneur. Nous rappeler ton nom, voilà tout notre désir.
Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. Lorsque tes jugements s'exercent sur la terre, les habitants du monde découvrent la justice.
Seigneur, tu nous assureras la paix, car même ce que nous entreprenons, c'est toi qui l'accomplis pour nous.
Seigneur, dans la détresse on a recours à toi ; quand tu sévis, on se répand en prières.
Nous avons été devant toi, Seigneur, comme une femme enceinte sur le point d'enfanter, qui se tord et crie dans les douleurs.
Nous avons conçu, nous avons été dans les douleurs, mais nous n'avons enfanté que du vent : nous n'apportons pas le salut à la terre, nous ne donnons pas naissance aux habitants du monde.
Tes morts revivront, leurs cadavres ressusciteront. Réveillez-vous, criez de joie, vous qui demeurez dans la poussière, car ta rosée, Seigneur, est une rosée de lumières, et la terre ramènera au jour les trépassés
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,28-30.
En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos.
Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger.
»


Cy Aelf, Paris

Isaïe, dans le passage d'aujourd'hui, est proche de l'enseignement qu'apporte Jésus à tous ceux qui cherchent le salut. Il annonce même la résurrection des justes !  Ce que Jésus apporte en plus dans l'Evangile de Matthieu, c'est le moyen, la méthode afin d'obtenir dès ce monde la félicité parfaite.

Il nous faut d'abord abandonner le fardeau que constitue la notion de réussite selon ce monde. Qui dit réussite, dit apprentissage, acquisition des moyens, travail, ambition, richesses, contrôle, puissance, etc. Le fardeau comprend même la maladie, les accidents et les guerres, qui peuvent survenir n'importe quand et ruiner tous les efforts accomplis. Le fardeau comprend aussi cette pensée de la mort qui est une préoccupation qui pèse même sur les réussites et le bonheur des hommes.

Pour être heureux en ce monde et dans l'autre, il faut abandonner le poids de ce fardeau et devenir disciples de Jésus. Le disciple de Jésus connaîtra lui aussi, en apparence (sous le regard des autres), le fardeau qui pèse sur tous les hommes, mais avec la grâce - ce qui change tout.

Car accepter le joug de Jésus, c'est savoir que nous pouvons, en toutes circonstances, faire confiance à Celui qui nous guide et nous entraîne chaque jour à sa suite.  Cet abandon de confiance, absolu, il faut le renouveler souvent, du fait de notre faiblesse et de toutes les séductiions du monde. Il faut apprendre également - et c'est un secret de bonheur que je dis !, à reconnaître dans une épreuve que c'est le Seigneur qui fait obstacle . Plusieurs fois dans ma vie, ce qui me semblait un chemin de réussite conduisait à des ennuis - mais une multitude de petits incidents entravaient ma première démarche jusqu'à ce que j'y renonce. Mais je finissais par découvrir que ma bonne idée comportait de graves défauts...

Apprendre à se laisser guider en tout temps, savoir accueillir un jour d'apparente injustice, de contre-temps exaspérant, c'est un chemin de sagesse et de sûreté.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum