Nous avons toujours besoin de conversion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous avons toujours besoin de conversion

Message par etienne lorant le Jeu 24 Juil 2014 - 16:59

Le jeudi de la 16e semaine du temps ordinaire

Livre de Jérémie 2,1-3.7-8.12-13.

La parole du Seigneur me fut adressée :
Va proclamer ceci aux oreilles de Jérusalem. « Ainsi parle le Seigneur : Je n'ai pas oublié la tendresse de tes jeunes années, ton amour de jeune mariée, lorsque tu me suivais au désert, dans une région stérile.
Israël était un trésor sacré pour le Seigneur, les premières gerbes de sa récolte ; celui qui osait en manger devait le payer : il lui arrivait malheur, déclare le Seigneur. »
Je vous ai fait entrer dans un pays plantureux pour vous nourrir de tous ses dons. Mais à peine arrivés, vous avez profané mon pays, changé mon domaine en un lieu de sacrilèges.
Les prêtres ont cessé de dire : « Où est le Seigneur ? » Les dépositaires de la Loi ne me connaissaient plus ; les pasteurs se sont révoltés contre moi ; les prophètes ont prophétisé au nom du dieu Baal, ils ont suivi des dieux sans pouvoir.
Cieux, soyez-en consternés, horrifiés, épouvantés !
Mon peuple a commis un double péché, déclare le Seigneur : ils m'ont abandonné, moi, la source d'eau vive, et ils se sont creusé des citernes : des citernes fissurées, qui ne retiennent pas l'eau !




Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 13,10-17.
Les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? » Il leur répondit : « A vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux, mais à eux ce n'est pas donné.
Celui qui a recevra encore, et il sera dans l'abondance ; mais celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a.
Si je leur parle en paraboles, c'est parce qu'ils regardent sans regarder, qu'ils écoutent sans écouter et sans comprendre.
Ainsi s'accomplit pour eux la prophétie d'Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.
Le cœur de ce peuple s'est alourdi : ils sont devenus durs d'oreille, ils se sont bouché les yeux, pour que leurs yeux ne voient pas, que leurs oreilles n'entendent pas, que leur cœur ne comprenne pas, et qu'ils ne se convertissent pas. Sinon, je les aurais guéris !
Mais vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent !
Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu.


Cy Aelf, Paris

Ce qui est arrivé au peuple élu, c'est tout simplement d'avoir cru que l'amour de Dieu peut devenir une chose acquise, indéfiniment. Et dans la vie ordinaire, beaucoup de couples, qui finissent par se séparer avec grand fracas, sont tombés dans la même erreur. Ils ont cru au contrat, plutôt qu'à l'amour. De la même manière, les juifs ont cru à l'alliance, plutôt qu'au don de Dieu perpétuellement renouvelé.

C'est bien ainsi que le coeur du peuple s'est alourdi : ils sont devenus durs d'oreille, ils se sont bouché les yeux, pour que leurs yeux ne voient pas, que leurs oreilles n'entendent pas, que leur cœur ne comprenne pas, et qu'ils ne se convertissent pas. Sinon, je les aurais guéris !.

Quel avertissement pour nous-mêmes ! Si je me mettais à croire que "c'est arrivé", c'est alors que ce serait perdu. La vérité, c'est qu'il est nécessaire à l'homme de ressentir en lui, chaque jour, le besoin de la grâce. Sinon il ne prie plus, sinon il perd jusqu'au souvenir de sa conversion. Mais est-ce possible ?

Après ma conversion, j'ai vécu trois années de joie extraordinaire - comme je l'ai déjà raconté. Tout semblait possible, l'extraordinaire survenait au quotidien. Mais le père Rédemptoriste qui me suivait m'a dit un jour - et ce furent ses dernières paroles, car il est décédé la même année: "Vous, vous irez au désert ! On vous abandonnera et vous serez tenté. Car le démon déteste les convertis et il réclame toujours sa part !. Et c'est arrivé. Moi dont les prières étaient souvent exaucées le jour même, je me suis mis à prier et pour retrouver ma joie et il fallut plus de trois années de prières et de supplications chaque jour.

Je parcours les actualités chaque jour, je déplore de voir l'Eglise persécutée, remise en question, secouée en tout sens, et cependant je me dis aussi: c'est dans ces moments-là qu'elle est la plus forte. C'est lorsqu'elle est presque à terre qu'elle est le plus proche du ciel. Et toujours, toujours, j'entends: "Ce qui s'élève sera abaissé, ce qui s'abaisse sera élevé !"

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum