À la découverte des dévotions

Aller en bas

À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Sam 16 Aoû 2014 - 21:17

N.B. Si une personne désire émettre un commentaire, une critique ou une suggestion, il serait préférable de la poster sous "Annonces et Suggestions" ou tout autre fil, et ce, afin d'éviter de "briser" la continuité des posts mis en ligne. Merci de votre compréhension et de votre collaboration.



LES VISITES AU SAINT-SACREMENT

Le point de départ de l'adoration du Saint-Sacrement se trouve dans les paroles de Jésus lors de l'institution de l'Eucharistie, telle que nous le rapporte Saint-Paul (1 Cor. 11, 23-25) et les Évangiles. Quoi de plus clair que cette double affirmation du Seigneur sur le pain et le vin: "Ceci est mon corps", "ceci est mon Sang"? Aucune subtilité n'a jamais pu venir à bout de cette fulgurante clarté. Pour rester chrétienne, l'Église n'a pu que prendre à la lettre ces mots qui ne laissent pas d'échappatoire. À commencer par Saint-Paul qui écrit: "Quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement, aura à répondre du Corps et du Sang du Seigneur. À chacun donc de s'éprouver sois-même avant de manger ce pain et de boire cette coupe, car quiconque mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit sa propre condamnation" ( 1Cor. 11, 27-28). C'est l'Écriture inspirée qui atteste ainsi la foi commune de l'Église primitive. Tous les Saints Pères se font les témoins de cette Tradition essentielle de la foi chrétienne.

Cette présence réelle du Christ constitue le fondement de toute les dimensions de l'Eucharistie; elle n'est sacrifice que parce qu'il y a présence réelle du seul Prêtre et de la divine Victime; elle n'est communion au Corps du Christ parce que le pain consacré est le corps du Christ.

De l'usage d'exposer le Saint Sacrement à l'adoration des fidèles naquit l'exposition dite des Quarante Heures, durée pendant laquelle le corps du Seigneur est resté dans le tombeau. C'est elle que la bulle "Graves et diuturnae", du pape Clément VIII, en 1592, transforma en adoration perpétuelle; chaque paroisse d'un diocèse rural ou chaque église d'une grande ville assurant son jour d'adoration à travers tous les jours de l'année.

La pratique de la visite au Saint Sacrement a été remise en honneur par Vatican II comme une façon de "participer plus profondément au mystère pascal et de répondre avec reconnaissance au don de Celui qui, par son humanité, ne cesse de répandre la vie dans les membres de son Corps ".

(Source: Père Oscar Lathoud, c.ss.r., "Les Visites au Saint-Sacrement", Saint Alphonse de Liguori, éd. Saint-Paul, Versaille, 1990, 206p)
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Lun 18 Aoû 2014 - 19:54

DE LA COMMUNION SPIRITUELLE

À la fin de chaque visite au Saint-Sacrement, la Communion spirituelle vous sera recommandée. Il nous paraît avantageux d'expliquer sa nature et ses avantages. D'après saint Thomas, la Communion spirituelle consiste dans un ardent désir de recevoir Jésus-Hostie et dans un acte d'amour tel qu'on le ferait si on l'avait sacramentellement.

Ces Communions spirituelles sont très agréables à Dieu et procurent de grandes grâces; c'est ce que Notre Seigneur fit entendre à sa servante, la soeur Paola Maresca, fondatrice du monastère de Sainte Catherine de Sienne, à Naples. Il lui montra deux vases précieux, l'un d'or et l'autre d'argent. "Dans le premier, lui dit-il, je conserve tes Communions sacramentelles, et dans le second, tes Communions spirituelles". "À chacune de tes Communions spirituelles, assura-t-il à la Bienheureuse Jeanne de la Croix, tu reçois une grâce analogue à celle que tu recevrais en communiant réellement". Le Concile de Trente loue grandement la Communion spirituelle, il engage les fidèles à la pratiquer; c'est la souveraine recommandation, qu'elle nous suffise.

Aussi toutes les âmes ferventes ont-elles l'habitude de renouveler souvent ce saint exercice. La bienheureuse Agathe de la Croix faisait chaque jour deux cent Communions spirituelles. Le B. Pierre Lefèvre, premier compagnon de Saint Ignace, disait que la Communion spirituelle est une excellente préparation à la Communion sacramentelle.

Désirez-vous avancer dans l'amour de Jésus-Christ? Nous vous conseillons de faire la Communion spirituelle au moins une fois à chaque visite du Saint Sacrement et à chaque masse que vous pourrez entendre. Le mieux serait, en ces occasions de la renouveler trois fois: au commencement, au milieu et à la fin. C'est là une pratique bien plus profitable que d'aucuns ne le pensent, et combien facile!

"La Communion spirituelle. remarquait la Bienheureuse Jeanne de la Croix, n'attire l'attention de personne, ne réclame ni jeûne, ni permission du directeur; nous pouvons la faire à toute heure, à notre gré; un acte d'amour, il n'en faut pas davantage."

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Lun 18 Aoû 2014 - 20:06

ACTE POUR LA COMMUNION SPIRITUELLE

"Mon Jésus, je crois à votre présence dans le très Saint Sacrement. Je vous aime plus que toute chose et je désire que vous veniez dans mon âme. Je ne puis maintenant vous recevoir sacramentellement. Je vous embrasse comme si vous étiez déjà venu, et je m'unis à vous tout entier. Ne permettez pas que j'aie jamais le malheur de me séparer de vous."

FORMULES PLUS COURTES

"Ô Jésus, je vous crois présent dans le très Saint Sacrement, je vous aime et vous désire. Venez dans mon coeur. Je vous embrasse, ne vous séparez plus de moi."

"Ô mon Seigneur Jésus-Christ, que la force véhémente et l'extrême douceur de votre amour absorbe mon âme! Qu'ainsi je meure d'amour pour votre amour, ô vous qui avez daigné mourir d'amour pour mon amour!" (Saint François)

"Ô Amour non aimé" Ô amour ignoré!" (Sainte Marie Madeleine de Pazzi)

"Ô mon époux, quand m'emporterez-vous de force vers vous?" (Saint Pierre d'Alcantara)

Ô Jésus, ma joie et ma tendresse, que mon amour transpercé des traits enflammés de votre charité, brûle pour nous d'un éternel amour! Vive l'amour de Jésus notre vie, notre tout, et vive Marie notre espérance. Amen. "



jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Lun 18 Aoû 2014 - 20:26

ACTE À FAIRE À CHAQUE VISITE AU TRÈS SAINT SACREMENT

"Ô Jésus, mon souverain Maître, votre amour pour les hommes vous retient, nuit et jour, dans cet auguste Sacrement. Le coeur débordant d'une miséricordieuse tendresse, vous nous attendez, vous nous rappelez, vous accueillez tous ceux qui daignent vous visiter. Je crois à votre présence dans la sainte Hostie; du fond de l'abîme de mon néant je vous adore; je vous remercie de toutes les grâces dont vous m'avez comblées, surtout de m'avoir fait le don de vous-même dans l'Eucharistie, - de m'avoir octroyé pour avocate votre très sainte mère, Marie, et de m'avoir appelé auprès de vous dans cette église.

Je viens rendre hommage aujourd'hui à votre coeur tout aimant, dans une triple intention; d'abord, de vous remercier du don si grand du très Saint Sacrement; ensuite, de réparer tous les outrages que vous y avez reçus de tous vos ennemis; enfin, de vous adorer, par cette visite, dans tous les sanctuaires de la terre où vous êtes moins honoré et plus délaissé. Mon Jésus, je vous aime de tout mon coeur. Je me repends d'avoir par le passé si souvent peiné votre infinie bonté. Je m'engage, avec l'aide de votre grâce, à ne plus vous offenser à l'avenir; présentement - tout misérable que je suis - je me consacre à vous tout entier; je vous livre et immole toute ma volonté, toutes mes affections, tous mes désirs; en un mot, tout ce qui est à moi. Désormais disposez à votre gré de ma personne et de tout ce qui m'appartient.

Je sollicite de vous ce que je veux avant tout: votre saint amour, la persévérance finale, l'accomplissement parfait de votre volonté. Je vous recommande les âmes du purgatoire, celles surtout qui ont eu le plus de dévotion au très Saint Sacrement et à la très Sainte Vierge; je vous supplie encore en faveur des pauvres pécheurs. J'unis enfin - ô mon Sauveur bien-aimé - , tous les sentiments de mon coeur à ceux de votre coeur si embrasé d'amour; ainsi unis, je les offre à votre Père éternel; je le prie en votre nom de daigner, par amour pour vous, agréer mon offrande, exaucer mes désirs."
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mar 19 Aoû 2014 - 17:47

PREMIÈRE VISITE

La source de tous les biens, c'est Jésus au Tabernacle. Aussi nous dit-il: "Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi". Oh! quelle abondance de grâces les saints n'ont-ils puisées à cette fontaine divine! Là, le Sauveur déverse sur nous tous les mérites de sa Passion, selon la prédilection d'Isaïe: "Vous puiserez des eaux...aux sources du Sauveur" (Isaïe XII, 3).

La comtesse de Féria, pénitente illustre du bienheureux Charles d'Avila, - se fit religieuse de sainte Claire; ses entretiens fréquents et prolongés avec Jésus-Hostie, l'avaient fait surnommer l'Épouse du Saint Sacrement. "Que faites-vous, lui demanda-t-on un jour, durant ses longues heures passée au pied de l'autel" - Ah! répondit-elle, j'y resterais toute l'Éternité. N'y trouve-t-on pas l'Essence divine, aliment des Bienheureux? Ce que l'on fait devant le Saint Sacrement? Demandez plutôt ce que l'on n'y fait pas. On aime, on loue, on remercie, on implore. Que fait le pauvre auprès du riche? Le malade auprès du médecin? L'affamé devant une table somptueusement servie?"

" Venez donc, Seigneur, venez et fixez en mon coeur votre séjour. Fermez-en la porte pour toujours: qu'aucune créature n'y pénètre désormais et ne vienne prendre la place que je dois et veux vous réserver. Vous seul, ô mon bien-aimé Rédempteur, soyez le Roi de mon âme; possédez-la tout entière, et, s'il lui arrivait de résister à vos appels, châtiez-la rigoureusement, afin qu'ainsi avertie elle s'efforce de vous donner pleine satisfaction.

Faites que mon plaisir le plus ardemment désiré, recherché, soit de procurer le vôtre, de me tenir souvent au pied de vos autels, de converser avec vous, de vous recevoir dans la Sainte Communion. Cherche qui veut d'autres richesses! Pour moi, le trésor que j'estime et que je poursuis, la grâce suprême que je veux solliciter auprès du Tabernacle, c'est votre amour! Accordez-moi de m'oublier moi-même pour ne plus me souvenir que de votre bonté. Heureux Séraphins, ce n'est pas votre gloire que j'envie, mais votre amour pour ce Dieu, le vôtre et le miens. Enseignez-moi l'art de l'aimer, l'art de lui plaire."

Oraison jaculatoire: "Ô mon Jésus, je ne veux aimer que vous, je ne veux plaire qu'à vous."
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mar 19 Aoû 2014 - 18:19

À MARIE, DEVANT SON IMAGE

Réjouissons-nous, nous pouvons encore puiser à une autre source les biens surnaturels; en Marie notre Mère. Source si féconde, affirme Saint Bernard, qu'il "n'est âme ici-bas qui ne reçoive de sa surabondance". Dieu remplit en effet de sa grâce la très sainte Vierge Marie, comme en fait foi la salutation de l'ange: "Je vous salut Marie, ô pleine de grâce"" Mais cette extrême abondance de biens célestes, elle ne l'a pas seulement reçue pour elle, mais pour vous, pour en faire part à tous ses dévots serviteurs. "La Vierge, dit Saint Pierre Chrysologue, a reçu la grâce pour donner le salut à tous les siècles".

Oraison jaculatoire: "Cause de notre joie, priez pour nous".

Prière de Saint Ephrem

"Ô Vierge immaculée et toute pure, Marie, Mère de Dieu, vous êtes élevée au-dessus de tous les saints, vous êtes l'unique espérance des Patriarches, l'allégresse des justes. C'est par vous que nous avons été réconciliés avec Dieu. Auguste Princesse, Mère de Dieu, couvrez-nous des ailes de votre miséricorde, ayez pitié de nous. Nous nous sommes donnés à vous; consacré par votre culte; nous portons le titre de vos serviteurs; ne permettez-pas que Lucifer nous entraîne dans l'abîme éternel. Ô Vierge immaculée, nous sommes sous votre protection; aussi recourons-nous uniquement à vous et vous supplions-nous d'empêcher votre Fils, irrité par nos crimes, de nous abandonner à l'empire du démon."

Prière à Marie

Vierge très sainte, Vierge immaculée, ô ma Mère Marie, c'est à vous, Mère de mon Dieu et Reine du monde, avocate, espérance et refuge des pécheurs, que je recours aujourd'hui, moi le plus misérable des hommes. Je vous honore par-dessus toutes les créatures, ô grande Reine. Je vous remercie de m'avoir obtenu jusqu'à aujourd'hui tant de grâces, mais surtout de m'avoir délivré de l'enfer que j'ai tant de fois mérité. Je vous aime, ô Souveraine tout aimable, et, parce que je vous aime, je vous promets de vous servir toujours avec fidélité et de faire tout mon possible pour porter mon prochain à vous aimer aussi.

Je vous confie toutes mes espérances, toutes les affaires de mon salut. Daignez m'accepter pour serviteur et prenez-moi sous votre protection, Ô mère de miséricorde. Vous êtes si puissante auprès de Dieu, délivrez-moi de toutes les tentations, ou bien obtenez-moi la force de les vaincre jusqu'à la mort. De vous j'implore le véritable amour de Jésus Christ; de vous j'implore la grâce de faire une bonne mort. Ô ma Mère, au nom de votre amour pour Dieu, je vous en prie, secourez-moi toujours, mais surtout au dernier moment de ma vie. Ne m'abandonnez-pas que vous ne me voyez enfin sauvé, vous bénissant dans le ciel et chantant vos miséricordes pour l'éternité. Qu'il en soit ainsi, telle est mon espérance, Amen.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mer 20 Aoû 2014 - 17:53

DEUXIÈME VISITE

Le pain est un aliment qui se consomme quand on le mange et se conserve quand on le garde. C'est pour ce motif, remarque le pieux Père Nieremberg, que le Christ voulu se laisser à nous sous les espèces du pain. Elles lui permettent, non seulement d'être consommé dans la communion par les âmes aimantes auxquelles il s'unit, mais encore d'être conservé dans le Tabernacle et nous procurer la joie de sa présence ainsi que le perpétuel souvenir de son immense amour.

Saint Paul s'écriait: "Il s'est anéanti lui-même en prenant la condition de serviteur"; mais que dirons-nous en le voyant prendre l'apparence du pain?

"Il n'est pas de langue qui puisse exprimer la tendresse de Jésus pour toute âme en état de grâce; aussi ce tendre Époux des âmes, sur le point de quitter la terre, craignait que son absence ne fût pour elles une occasion de l'oublier. Alors que fit-il? Il leur laissa pour mémorial ce très Saint Sacrement où il réside lui-même; il ne put souffrir qu'entre lui et nous, pour raviver perpétuellement son souvenir, qu'il n'y eut un autre gage que lui-même". (Saint Pierre d'Alcantara)

Ô Jésus, prisonnier volontaire du Tabernacle, vous vous tenez là pour attendre les malheureux, recevoir leurs suppliques. Daignez donc accueillir celles que vous présente le plus ingrat de tous les pécheurs vivants.

Pénétré de repentir à la vue de mes péchés, me rendant compte enfin de leur malice, je viens me jeter à vos pieds. Je vous prie avant tout, ô mon Dieu, de me pardonner mes péchés. Ah! que ne vous-ai-je jamais déplu! Savez-vous quelle autre faveur je sollicite? Vos amabilités infinies se sont enfin révélées à moi, elles ont captivé mon coeur; et j'éprouve un grand désir de vous aimer et de vous plaire; mais que puis-je sans votre assistance?

Ô Maître Souverain, faites connaître à tous le paradis et la grandeur de votre puissance, l'immensité de votre miséricorde, en transformant le grand rebelle que je fus en l'un de vos intimes. Vous le pouvez, vous le voulez aussi, n'est-ce pas? Suppléez donc à mon impuissance, afin que je parvienne à vous aimer beaucoup, à vous aimer au moins autant que je vous ai offensé. Je vous aime ô mon Jésus, plus que toute chose; je vous aime plus que ma vie, ô mon Dieu, mon amour, mon tout!

Oraison jaculatoire: Mon Dieu et mon tout!

Communion spirituelle.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mer 20 Aoû 2014 - 18:06

À MARIE

"Approchons-nous avec assurance du trône de la grâce, pour trouver la miséricorde et le secours opportun". (Hébreux, 4, 16)

Selon Saint Antonin, ce trône de la grâce, c'est Marie, par les mains de laquelle Dieu nous distribue ses faveurs. Ô Reine tout aimable, puisque votre désir est si grand de venir en aide aux pécheurs, en voici un très misérable qui recourt à vous; secourez-moi puissamment, secourez-moi promptement.

Oraison jaculatoire: Unique refuge des pécheurs, ayez pitié de moi. (Saint Augustin)

Prière à Saint Éphrem

Ô Reine de l'univers, notre très miséricordieuse Souveraine, vous êtes l'unique Avocate des pécheurs, le port de sécurité de ceux qui ont fait naufrage; vous êtes la consolation du monde, la rançon des captifs, l'allégresse des infirmes, le retour des affligés à la joie, le refuge et le salut de toute la terre.

Ô pleine de grâce, éclairez mon intelligence, déliez ma langue pour qu'elle chante vos louanges et surtout la salutation angélique si digne de vous. Je vous salue ô paix, ô contentement, ô délivrance et consolation du monde entier. Je vous salue, ô le plus grand des miracles opérés sur la terre, jardin de délices, asile assuré pour quiconque est en péril, source de grâce, médiatrice entre Dieu et les hommes!

Oraison jaculatoire de Saint Augustin: Unique refuge des pécheurs, ayez pitié de moi.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Jeu 21 Aoû 2014 - 19:31

TROISIÈME VISITE

"Mes délices sont d'être avec les enfants des hommes" (proverbes, 8,31). Mourir sur la croix pour notre amour n'a pas n'a pas suffit à notre Sauveur: il a voulu demeurer avec nous dans le Saint Sacrement, et il proclame que son bonheur est de vivre au milieu des enfants de la terre. Cette pensée arrachait à Sainte Thérèse cette exclamation:" Ô hommes, comment pouvez-vous offenser un Dieu qui déclare trouver en vous ses délices?" Jésus met toute sa joie à nous tenir compagnie, et la nôtre ne serait pas de rester près de lui? Nous surtout qui avons l'honneur d'habiter sa maison? Comme ils s'estiment favorisés les sujets que le roi daigne loger dans son palais! Voici le palais du Roi par excellence: c'est cette demeure où nous habitons avec Jésus-Christ. Sachons le remercier et bénéficier des entretiens que si facilement nous pouvons avoir avec lui."

Me voici donc, ô mon souverain Maître et mon Dieu, me voici devant cet autel où, pour moi, vous demeurez nuit et jour.Vous êtes la source de tous les biens, le remède à tous les maux, le trésor où peuvent puiser tous les pauvres. Voyez aujourd'hui à vos pieds un pécheur, nécessiteux et malade entre tous; il implore votre pitié: ayez compassion de lui. Je ne veux pas, non, je ne veux pas que ma misère me décourage, alors que je vous vois, en ce Sacrement, descendu du ciel uniquement pour me faire du bien. Je vous loue, je vous remercie, je vous aime; et si vous voulez que je vous demande une aumône, voici, écoutez-moi bien, l'unique que je sollicite: la volonté ferme de ne plus vous offenser, la lumière et la grâce de vous aimer de toutes mes forces.

Seigneur, je vous aime avec toute l'ardeur et toute la tendresse de mon âme. Faites que ce cri de mon coeur exprime une amour vrai, et que je le redise sans cesse pendant cette vie et durant toute l'éternité. Sainte Vierge Marie, mes saints patrons, anges du ciel, et vous tous, bienheureux du paradis, aidez-moi à aimer mon tout aimable Seigneur.

Oraison jaculatoire:
Bon Pasteur, Pain véritable,
Jésus, ait pitié de nous.
Nourris-nous, protège-nous
Et toi-même conduis-nous
À la vision bienheureuse
Dans la terre des vivants.

Communion spirituelle

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Jeu 21 Aoû 2014 - 19:43

À MARIE

"Ses liens sont des liens de salut" (séquence "Lauda, Sion" de la messe du très Saint Sacrement).

La dévotion à Marie, dit le pieux Pelbart, est une chaîne de prédestination. Prions notre Souveraine de nous tenir toujours plus étroitement liés par des liens d'amour à la confiance de sa protection.

Oraison jaculatoire: Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie!


Prière de Saint Germain (1758)

Ô mon unique Souveraine, vous qui êtes la seule consolation que je reçoive de Dieu, la seule rosée céleste qui me rafraîchisse dans mes peines; vous qui êtes la lumière de mon âme, alors qu'elle est environnée de ténèbres, vous qui êtes mon guide dans les voyages, ma force dans mes faiblesses, mon trésor dans ma pauvreté, le remède qui cicatrise mes plaies et sèche mes larmes; vous qui êtes mon refuge dans mes misères et l'espérance de mon salut; exaucez mes prières, ayez pitié de moi, comme il convient à la Mère d'un Dieu passionné d'amour pour les hommes. Daignez m'accorder tout ce que je vous demande.

Oraison jaculatoire: Ô clemens, ô pia, ô dulcis Virgo Maria!
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Ven 22 Aoû 2014 - 16:53

QUATRIÈME VISITE

"Sa société ne cause aucune amertume, ni son commerce aucun ennui". Les amis du monde goûtent un si vif plaisir à se trouver ensemble, qu'ils y perdent des journées entières. Pourquoi nous ennuyons-nous dans la compagnie de Jésus-Eucharistie? C'est parce que nous ne l'aimons pas. Les saints trouvaient le paradis au pied des autels, Sainte-Thérèse, apparaissant après sa mort à une de ses religieuses, lui dit: "Nous dans le ciel, et vous sur la terre, nous devons avoir la même pureté et le même amour, nous en jouissant, vous en souffrant; et les entretiens que nous avons là-haut avec la divine Essence, vous devez les avoir ici-bas avec le Saint Sacrement".

Ô agneau sans tache, immolé pour nous sur la croix, rappelez-vous que je suis l'une de ces âmes rachetées par vos extrêmes souffrances et par votre mort même. Vous vous êtes donné à moi, et vous continuez de vous donner chaque jour, au divin sacrifice de l'autel: faites que je vous garde en mon souvenir et ne vous oublie jamais; faites que je vous appartienne sans réserve. Je me remets tout entier entre vos mains, afin que vous disposiez de moi à votre gré. Je vous abandonne ma volonté; daignez l'enchaîner par les doux liens de votre amour, afin qu'elle soit éternellement l'esclave de la vôtre, toujours très sainte. Je ne veux plus que le but de ma vie soit la satisfaction de mes désirs, mais le contentement de votre coeur. Détruisez en moi tout ce qui vous déplaît; accordez-moi la grâce de n'avoir plus qu'un souci; celui de vous plaire, plus qu'un désir; celui de réaliser les vôtres.

Je vous aime, ô mon très cher Sauveur, de tout mon coeur; je vous aime, parce que vous réclamez mon amour; je vous aime, parce que vous en êtes souverainement digne. Je souffre de ne pas vous aimer autant que vous le méritez. Que ne puis-je pas mourir pour votre amour! Seigneur, agréez cet élan de mon coeur, et donnez-moi encore plus d'amour! Amen. Oh! Qu'il en soit ainsi!

Oraison jaculatoire: Ô bon plaisir de mon Dieu, je m'immole à vous tout entier.

Communion spirituelle

À MARIE (1758)

Ô ma Souveraine, vous qui êtes notre défense et notre joie, rendez-moi digne de partager avec vous l'extrême félicité dont vous jouissez dans le ciel. Oui, ma Reine, mon refuge, ma vie, mon secours, ma protection, ma force, mon allégresse, mon espérance, faites que je sois admis avec vous en paradis. Vous êtes la Mère de Dieu; vous pouvez donc m'obtenir cette faveur, si vous le voulez. Ô Marie, vous êtes toute puissante pour sauver les pécheurs; votre recommandation suffit à elle seule, parce que vous êtes la Mère de celui qui est la véritable Vie.

Oraison jaculatoire: Ô ma Mère, mon espérance, faites que je sois tout à Jésus.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Lun 25 Aoû 2014 - 16:52

CINQUIÈME VISITE

"Le passereau se trouve une maison, et la tourterelle un nid pour y placer ses petits; vos autels, ô Seigneur des armées, mon Roi et mon Dieu!" (Ps LXXXIII, 4)

Le passereau, dit David, trouve un abri dans les maisons, et la tourterelle se bâtit un nid; mais vous ô mon Roi et mon Dieu, c'est sur nos autels que vous avez choisi votre habitation ici-bas, que vous vous êtes fait un nid, pour rester toujours près de nous, à la portée de tous. Nous sommes forcés, Seigneur, de proclamer que votre amour se porte à des excès; vous ne savez plus qu'inventer pour gagner le coeur des hommes. Faites donc, ô tout aimable Jésus, qu'à notre tour nous vous aimions avec ardeur! Serait-il juste d'aimer avec un coeur presque glacé un Dieu tout flamme pour nous? Notre coeur, daignez le captiver par les doux attraits de votre amour, lui révéler les beaux titres que vous avez à toute son affection.

Ô Majesté infinie, ô Bonté sans bornes, vous qui aimez tant les hommes, vous qui avez tout fait pour en être aimée, comment pouvez-vous compter si peu d'amis parmi eux? Moi-même, j'ai été longtemps, hélas! du nombre de ses ingrats. C'en est fait: je suis résolu de vous aimer de toutes mes forces et de n'aimer que vous. Vous le méritez, vous me le commandez avec insistance: vous serez satisfait, je l'ai décidé. Mais, ô Dieu de mon âme, cette pleine satisfaction que je veux vous procurer, opérez-la vous-même. Je vous en supplie par les mérites de votre Passion, et, j'en ai la confiance, vous m'exaucerez. Les bien de la terre, donnez-les à qui les désire: pour moi, je ne désire et ne cherche que le précieux trésor de votre amour. Je vous aime, ô mon Jésus; je vous aime, ô bonté divine! Vous êtes toute ma richesse, toute ma joie, tout mon amour.

Oraison jaculatoire: O mon Jésus, vous vous êtes donné tout à moi, je me donne tout à vous.

Communion spirituelle

À MARIE

Ô ma Souveraine, saint Bernard vous appelle "Ravisseuse des coeurs", ravisseuse, dit-il, par votre beauté et votre bonté! Je vous en prie, ravissez aussi mon coeur, emparez-vous de ma volonté! Je vous la donne tout entière. Offrez-la donc à Dieu en union avec la vôtre.

Oraison jaculatoire: Mater amabilis, ora pro me.

Prière de saint Bernard

"Nous levons les yeux vers vous, ô Reine du monde. Après avoir commis tant de péchés, nous devons comparaître devant notre Juge: qui l'apaisera? Nul ne peut le faire mieux que vous, ô sainte Souveraine, qui l'avez tant aimé et qu'il a si tendrement aimée. Ouvrez donc, ô Mère de miséricorde, ouvrez l'oreille de votre coeur à nos soupirs et à nos prières. Nous nous réfugions sous votre protection; calmez l'indignation de votre divin Fils, rétablissez-nous en sa faveur. Vous n'abhorrez pas le pécheur, si rebutant qu'il soit. Vous ne le méprisez pas, s'il soupire vers vous et que, pénétré de repentir, il implore votre intercession; votre main compatissante le préserve du désespoir; vous le remplissez de confiance, vous le fortifiez, et vous ne le quittez point que vous ne l'ayez réconcilié avec son juge."
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mar 26 Aoû 2014 - 16:31

SIXIÈME VISITE

"Où est votre trésor, là aussi sera votre coeur". (Luc, 12,34)

Parole de Jésus-Christ: notre affection se fixe où nous croyons avoir notre trésor. Aussi, les saints, qui n'estiment rien et n'aiment rien en dehors de Jésus-Christ, placent-ils dans le Saint Sacrement tout leur coeur et tout leur amour.

Ô Jésus-Eucharistie, mon tout aimable Jésus, c'est votre tendresse pour moi qui vous retient, nuit et jour, enfermé dans le ciboire. Daignez vous emparer de mon âme, au point d'absorber toutes mes pensées, d'être l'unique objet de mes affections, de mes aspirations et de mes espérances. Accordez-moi cette grâce; je vous la demande et ne l'attends qu'au nom des mérites de votre Passion.

Ô mon Sauveur caché dans l'hostie, ô amant divin des âmes, qu'elles sont puissantes sur les coeurs les inventions de votre charité pour nous engager à vous aimer! Pour vous, ô Verbe éternel, ce fur trop peu de mourir pour nous, après avoir revêtu notre humanité; vous nous avez encore donné ce Sacrement, pour être notre compagnie, notre aliment et le gage du paradis. Vous avez voulu paraître parmi nous, d'abord comme enfant dans une étable puis comme pauvre dans un atelier, ensuite comme criminel sur un gibet, enfin comme pain sur un autel. Dites-le moi, reste-il autre chose à inventer pour vous faire aimer?

Ô amabilité infinie, quand commencerai-je à répondre en toute vérité à ces divines délicatesses? Vous aimer, Seigneur, vous aimer vous seul, avant tout, tel est le but que j'assigne à ma vie. Au fait, à quoi me servirait la vie, si je ne l'employait pas tout entière à vous aimer, à vous contenter, ô mon très cher Rédempteur, vous qui avez employé pour moi la vôtre tout entière? Qu'aimerais-je si je ne vous aimais vous qui n'êtes que beauté, grâce, bonté, amour, amabilité? Ah! que mon âme ne vive plus que pour vous aimer! qu'au seul souvenir de votre amour mon coeur fonde dans ma poitrine! qu'aux seuls nom de crèche, de croix, d'Eucharistie, il s'embrase du désir de faire pour vous de grandes choses! N'avez-vous pas opéré pour moi de grandes merveilles, enduré d'extrêmes souffrances?

Oraison jaculatoire: Faites, Seigneur, qu'avant ma mort je fasse quelque chose pour vous.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mar 26 Aoû 2014 - 16:46

À MARIE

"Je me suis élevé comme un bel olivier dans la campagne". Je suis, dit Marie, le bel olivier qui donne sans cesse l'huile de la miséricorde. C'est pour que tous m'aperçoivent et recourent à moi, que je m'élève dans la campagne. Disons donc à Marie avec saint Augustin: "Souvenez-vous ô très compatissante Reine, que jamais on a entendu dire qu'aucun de ceux qui ont imploré votre secours, ait été abandonné". Ah! je ne veux pas être le premier infortuné délaissé par vous, après vous avoir invoqué!

Oraison jaculatoire: O Marie, donnez-moi la grâce du recours à vous perpétuel.

Prière à saint Bernard

"Vous êtes ô Marie, cette Femme unique dans laquelle le Sauveur a trouvé son repos et accumulé sans mesure tous ses trésors. Aussi, ô ma sainte Souveraine, le monde entier vénère-t-il votre chaste sein comme temple de Dieu, où commença le salut du monde: c'est là que c'est faite la réconciliation de Dieu et de l'homme. Vous êtes, auguste Mère de Dieu, le jardin fermé où jamais main de pécheur n'est entrée pour cueillir une fleur. Vous êtes le beau parterre où le Seigneur a planté toutes les fleurs qui sont l'ornement de l'Église; parmi elles, brillent d'un éclat spécial la violette de votre humilité, le lis de votre pureté, la rose de votre charité. À qui vous comparerons-nous, ô Mère de grâce et de beauté? Vous êtes le paradis de Dieu. De vous a jailli la source d'eau vive qui arrose toute la terre. Oh! de quels grands bienfaits vous avez comblé le monde en méritant de devenir un aqueduc si salutaire!"
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mer 27 Aoû 2014 - 17:00

SEPTIÈME VISITE

"Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28,20)

Tel est le langage de notre tendre Pasteur: après avoir donné sa vie pour nous, il ne tolère pas que la mort elle-même le sépare de nous. "Brebis si chères, dit-il, me voici pour toujours avec vous. Pour vous, je demeure ici-bas dans ce Saint-Sacrement. Vous m'y trouverez à votre gré, toujours prêt à vous aider et à vous consoler par ma présence; jusqu'à la fin des siècles, tant que vous serez sur la terre, je ne vous quitterai point".

L'Époux divin, dit saint Pierre d'Alcantara, voulu laisser à son épouse, durant sa longue absence, une compagnie qui la préservât d'être seule; il institua ce Sacrement dans lequel il réside lui-même. C'était bien la meilleure compagnie qu'il pût lui-donner."

Mon très gracieux Maître, mon tout aimable Sauveur, je vous visite aujourd'hui présent sur cet autel; mais cette visite, vous me la rendez avec bien plus d'amour, lorsque vous venez dans mon âme par la sainte communion. Ce n'est pas alors votre seule présence que vous m'accordez: vous vous faites ma nourriture, vous vous unissez à moi par le don de tout vous-même.

Dès lors, je puis dire en toute vérité:"Mon Jésus, vous êtes tout à moi". Mais puisque vous vous donnez tout à moi, il est juste que je me donne tout à vous, mon Dieu, moi ver de terre. Ô Dieu d'amour, ô Amour de mon âme, quand donc me verrais-je tout à vous, en réalité, non pas seulement en paroles? Cette oeuvre vous pouvez l'accomplir. Par les mérites de votre sang, augmentez ma confiance, et ma prière alors m'obtiendra à grâce de me voir, avant de mourir, entièrement à vous, nullement à moi-même.

Vous ne repoussez, Seigneur, aucune demande; daignez donc agréer celle d'une âme qui veut vous aimer d'un amour vrai. Je veux vous aimer de toutes mes forces, je veux exécuter tous vos ordres, sans réclamer ici-bas ni intérêt, ni consolation, ni récompense. Mon intention est de vous servir par affection, en vue du plus grand et de l'unique contentement de votre coeur, si passionnément épris de moi. Ma récompense sera de vous aimer. Ô Fils chéri du Père éternel, emparez-vous de ma libre volonté, de tout ce qui m'appartient, de tout moi-même, puis donnez-vous à moi. C'est vous que j'aime, vous que je cherche, vous après qui je soupire; vous que je veux de toute mon énergie.

Oraison jaculatoire: Mon Jésus, faites que je sois tout à vous.

Communion spirituelle

À MARIE

O notre très aimable Souveraine, toute l'Église, en vous saluant, vous proclame "notre Espérance". Vous donc, Espérance de l'univers, soyez aussi la mienne. Saint Bernard vous appelait "tout le fondement de son espoir". "Qu'il espère en vous, disait-il encore, celui qui désespère!" Ainsi vous invoquerais-je à mon tour: O Marie, ma Mère, puisque vous sauvez jusqu'aux désespérés, je mets en vous toute ma confiance.

Oraison jaculatoire: O Marie, Mère de Dieu, priez Jésus pour moi.

Prière de Saint Bernard

O ma Reine, c'est vous qu'il avait en vue celui qui demandait: "Quelle est celle qui se lève comme l'aurore resplendissante: l'éclat de votre sainteté fut le précurseur du Soleil de justice. Le jour de votre venue sur la terre mérite bien d'être appelé jour de salut, jour de grâce. Vous êtes belle comme la lune: de même qu'il n'y a point de planète plus semblable au soleil que la lune, ainsi n'y a-t-point de créature plus semblable à Dieu que vous; la lune éclaire la nuit par la lumière reçue du soleil, vous éclairez nos ténèbres par la splendeur de vos vertus; mais vous êtes plus belle que la lune, car il n'est en vous ni tache ni ombre. Vous êtes brillante comme le Soleil, le Soleil dis-je, créateur du soleil. Il brille, lui, entre tous les hommes; vous brillez, vous entre toutes les femmes.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Jeu 28 Aoû 2014 - 17:38

HUITIÈME VISITE

À toute âme qui le visite dans le Saint Sacrement, Jésus redit les paroles qu'il adressait autrefois à l'Épouse sacrée: "Lève-toi, hâte-toi, ma belle, et viens". Âme qui me visites, "lève-toi" sort de ta misère, je suis ici pour t'enrichir de grâces. "Hâte-toi", approche-toi bien près de moi, ne redoute pas ma divine Majesté: elle s'est voilée, ici, pour dissiper la crainte et t'inspirer la confiance. "Mon amie", tu l'es vraiment, - et non plus mon ennemie - puisque notre amour est réciproque. "Ma belle", car ma grâce t'a rendue belle à mes yeux. "Et viens", viens vite te jeter dans mes bras et m'exprimer tous tes désirs avec une pleine confiance.

Pourquoi ce Roi de gloire a-t-il caché sa Majesté sous le vêtement des espèces sacramentelles? C'est, répond sainte Thérèse, pour nous encourager à nous approcher de son divin Coeur avec plus de confiance.

Allons donc à Jésus avec une confiance et un amour sans bornes: unissons notre coeur au sien et demandons-lui ses grâces.

Ô verbe éternel, fait homme et sacrement pour moi, - quelle ne doit pas être ma joie à la pensée que je suis devant vous, mon Dieu, devant vous, la Majesté la Bonté infinies, devant vous qui avez une si vive affection pour mon âme! O vous tous, amis de Dieu - que vous soyez au ciel ou sur la terre - aimez-le aussi pour moi. Marie, ma Mère, aidez-moi à l'aimer.

Et vous, Seigneur tout aimant, opérez la merveille de devenir l'objet de toutes mes affections. Emparez-vous de toute ma volonté: soyez vraiment mon maître. Mon intelligence, je vous la donne, afin qu'elle pense toujours à votre bonté. Mon corps, je vous le consacre, afin qu'il m'aide à vous plaire; mon âme enfin, je vous la livre pour être votre propriété. Je voudrais, ô Dieu de mon coeur, que tous les hommes connussent la tendresse de votre amour pour eux et qu'ainsi leur vie n'eût qu'un but: vous honorer et vous faire plaisir, comme vous le désirez et le méritez. Que moi, du moins, je vive à jamais épris de votre infinie Beauté! Désormais, pour vous être agréable, je veux faire tout ce que je pourrai; ce que je saurai vous déplaire, je suis résolu d'y renoncer, quelque peine qu'il m'en coûte, fallût-il perdre tout, même la vie! Trop heureux de tout perdre, pour vous posséder, vous mon Dieu, mon trésor, mon amour, mon tout!

Oraison jaculatoire: Jésus, mon amour, prenez-moi tout entier, possédez-moi tout entier.

Communion spirituelle

À MARIE

"Que celui qui est petit vienne à moi". Marie invite tous les enfants qui ont besoin de mère à recourir à elle comme la plus tendre des mères. "L'amour de toutes les mères, dit le pieux Nieremberg, n'est qu'une ombre auprès de celui que porte Marie à chacun de nous". - Ô ma Mère de mon âme, vous qui m'aimez et désirez mon salut plus que nul autre après Dieu, - ô Mère, - "montrez que vous êtes ma mère".

Oraison jaculatoire: Ô ma Mère, faites que je garde toujours votre souvenir.

Prière de Saint Bernard

Ô douce, ô grande, ô tout aimable Marie, nul ne peut prononcer votre nom, qu'aussitôt vous m'embrasiez son coeur d'amour pour vous, ni vos amis penser à vous, qu'ils en se sentent portés à vous aimer davantage. Ô sainte Souveraine, venez en aide à ma faiblesse. Qui, plus que vous, est qualifié pour parler à Notre Seigneur Jésus-Christ? N'êtes-vous pas admise à partager très intimement les douceurs de sa conversation? Parlez, parlez auguste Reine! Car il vous écoute, votre Fils, et vous obtiendrez toutes les faveurs sollicitées.

Oraison jaculatoire: Ô Marie, obtenez-moi la grâce de recourir toujours à vous.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Ven 29 Aoû 2014 - 15:58

NEUVIÈME VISITE

"Je vis, dit Saint Jean, le Saigneur, la poitrine soutenue par une ceinture d'or" (Apoc. 1,13) C'est ainsi que se présente à nous Jésus dans le Sacrement de l'autel: comme le sein d'une mère est rempli de lait, le coeur de Jésus déborde des grâces qu'il veut nous prodiguer dans sa miséricorde, et comme une mère va trouver ses enfants pour leur donner son lait et se décharger de son doux fardeau, ainsi Jésus-Christ nous dit par la bouche d'Isaïe: "Vous serez comme des enfants portés à la mamelle" (Isaïe, 66,12).

Le vénérable père Alvarez vit Jésus dans la Saint Sacrement les mains pleines de grâces et cherchant à les distribuer. Sainte Catherine de Sienne s'approchait-elle du tabernacle? Elle y apportait l'avidité d'un enfant qui se jette sur le sein maternel.

Ô File unique du Père éternel, infiniment aimé de lui, vous êtes l'objet le plus digne d'amour, je le sais. Je désire vous aimer autant que vous le méritez; du moins, autant qu'une âme peut souhaiter de vous chérir. Sans doute, traître et rebelle à votre amour, je suis indigne de rester près de vous comme je le suis en ce moment dans cette église; toutefois, je vous entends réclamer mon amour en ces termes: "Mon fils, donne-moi ton coeur". (Prov. XXIII). "Vous aimerez le Seigneur Dieu de tout votre coeur" ( Deut. 6, 5; Matt. 22, 37)

Vous m'avez conservé la vie jusqu'ici, vous ne m'avez pas précipité en enfer, pourquoi? Ah! j'en suis convaincu, pour que je me convertisse et vous aime de toutes mes forces. Puisque vous daignez encore faire appel à mon amour, me voici, ô mon Dieu, je me rends, je me livre à vous. Je vous aime, ô Dieu, toute bonté, tout amour, je vous choisis pour l'unique roi et le seul maître de mon pauvre coeur. Ce coeur, vous le réclamez, je vous le donne. Il est froid, il est répugnant; mais si vous l'acceptez, vous le changerez. Ah! Seigneur, changez-le, changez-le; je n'ai plus le courage de vivre, comme par le passé, dans l'ingratitude ou l'indifférence envers un Dieu infiniment bon qui m'aime tant et mérite un amour sans borne. Faites que désormais mon amour ardent répare les défaillances coupables de mon amour dans le passé.

Oraison jaculatoire: Mon Dieu, mon Dieu, je veux vous aimer, je veux vous aimer.

Communion spirituelle

À MARIE

Elle est toute semblable à son divin Fils, Marie, la Mère de Jésus, Mère de Miséricorde, sa joie est de secourir et de consoler les malheureux. Son désir de nous communiquer ses faveurs est extrême: "Elle est plus empressée, affirme Bernardin de Bustis, à vous distribuer ses bienfaits et ses grâces que vous ne l'êtes à les recevoir."

Prière de saint Jean Damascène

Je vous salue, ô Marie, vous êtes l'espérance des chrétiens; accueillez la supplique d'un pécheur qui vous aime tendrement, vous honore d'une façon spéciale et met en vous tout l'espoir de son salut! C'est de vous que je tiens la vie: rétablissez-moi dans la grâce de votre Fils. Vous êtes le gage certain de mon salut; je vous supplie donc de me décharger du fardeau de mes péchés. Dissipez les ténèbres de mon esprit, bannissez de mon coeur les affections déréglées, réprimez les tentatives de mes ennemis; réglez si bien ma vie, que je puisse, avec votre secours et sous votre conduite, parvenir à l'éternelle félicité du paradis.

Oraison jaculatoire: Faites-moi souvenir toujours de vous.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Lun 1 Sep 2014 - 17:55

DIXIÈME VISITE

Insensés, infortunés, partisans du monde, s'écrie saint Augustin, où allez-vous chercher le contentement de votre coeur? Venez donc à Jésus! "Lui seul est capable de vous procurer le bonheur après duquel vous soupirez".

O mon âme, n'imite pas leur folie: cherche Dieu seul, "le Bien unique, qui renferme tous les biens". Veux-tu le trouver promptement? Le voici près de toi: expose-lui tes désirs, car il ne demeure dans ce ciboire que pour te consoler et t'exaucer. "Il n'est pas loisible à chacun de parler au roi", dit sainte Thérèse, "tout au plus peut-on l'approcher par un intermédiaire". Pour converser avec vous, Ô Roi de gloire, nul besoin d'intermédiaire. Vous êtes toujours prêt à donner une audience à chacun dans le Saint Sacrement de l'autel; quiconque vous désire, vous y trouve et s'entretient avec vous dans la plus intime familiarité. Et puis, si quelqu'un réussit à obtenir une entrevue du roi, combien de démarches onéreuses ne lui a-t-elle pas coûtées? Encore les rois reçoivent-ils rarement au cours de l'année. Vous, au contraire, vous nous accueillez tous, la nuit, le jour, à notre gré.

Ô Dieu d'amour caché sous les espèces sacramentelles, soit que vous vous donniez dans la communion, soit que vous demeuriez dans le tabernacle, vous savez, par les doux attraits de votre tendresse, captiver tant de coeurs! Passionnément épris de vous, ravis de votre ineffable bonté, ils brûlent pour vous des plus heureuses flammes, sans jamais vous perdre de vue. Attirez donc mon pauvre coeur; car lui aussi désire vous aimer et vivre esclave de votre amour. Dès ce jour et pour toujours, je vous confie mes intérêts, mes espérances, mes affections, mon âme et mon corps; je remets tout entre les mains de votre bonté.

Daignez m'accepter, Seigneur, et disposez de moi selon votre bon plaisir. Je ne veux plus me plaindre, ô mon amour, des saintes dispositions de votre providence. Toutes, je le sais, viennent d'un coeur ami;toutes n'ont qu'un but: mon plus grand bien. Elles sont votre volonté, cela suffit: je les accueille sans réserve pour le temps et pour l'éternité. Faites de moi et en moi tout ce qu'il vous plaît: je m'unis entièrement à votre volonté; elle est toujours toute sainte, toute bonne, toute belle, toute parfaite,, tout aimable!

O volonté de mon Dieu, que vous m'êtes chère! je veux vivre et mourir étroitement uni à vous. Votre plaisir sera mon plaisir; vos désirs seront les miens. Mon Dieu, mon Dieu, aidez-moi: faites que désormais je ne vive plus que pour vous, pour vouloir ce que vous voulez, pour chérir votre très aimable volonté! Que je meure pour votre amour, puisque vous êtes mort pour moi et que pour moi vous vous êtes fait aliment! Je maudis les jours où j'ai fait ma volonté à votre grand déplaisir. Je vous aime, ô Volonté de Dieu, autant que j'aime Dieu; car vous êtes Dieu lui-même. À vous donc tout mon coeur, à vous tout ce que je suis!

Oraison jaculatoire: Ô Volonté de Dieu, vous êtes mon amour!

Communion spirituelle

À MARIE

"Avec moi, nous dit cette auguste Reine, sont les richesses...pour enrichir ceux qui m'aiment." (Prov. 8, 18 et 21) Aimons Marie, si nous voulons les richesses de la grâce. L'Idiota l'appelle (la Trésorière des grâces". Heureux donc qui, avec amour et confiance, recourt à Marie. Ô ma Mère, mon espérance, vous pouvez faire de moi un saint; j'attends de vous cette faveur.

Oraison jaculatoire: Mère aimable, priez pour moi, Mater amabilis, ora pro me.

Prière de saint André de Crète, ou de Jérusalem

Je vous salue, ô pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Je vous salue,ô cause de notre joie, par qui la sentence de notre condamnation fut révoquée et changée en un décret de bénédiction. Je vous salut, ô Temple de la gloire de Dieu, sainte Demeure du Roi des cieux. Vous êtes la réconciliation de Dieu avec les hommes. Je vous salue, ô Mère de notre allégresse; vous êtes vraiment et excellemment bénie, puisque, seule entre toutes les femmes, vous fûtes jugée digne de devenir la Mère de votre Créateur. Toutes les nations vous appellent bienheureuse. O Marie, si je mets ma confiance en vous, je serai sauvé; si je suis sous votre protection, je n'ai rien à craindre; car être votre serviteur dévoué, c'est avoir les armes qui assurent la victoire, et dont Dieu munit ceux-là seulement qu'il veut sauver.

Oraison jaculatoire: Nous nous réfugions sous votre protection, ô sainte Mère de Dieu.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mar 2 Sep 2014 - 19:37

ONZIÈME VISITE

"Soyons attentifs, dit sainte Thérèse, à ne pas nous éloigner je Jésus, notre cher pasteur, à ne jamais le perdre de vue: les brebis les plus proches du berger sont toujours les plus caressées et les plus comblées; il ne manque jamais de leur donner quelque morceau de choix de sa propre nourriture. Arrive-t-il au berger de s'endormir? la brebis ne s'écarte pas; s'éveille-t-il de lui-même, ou le presse-t-il de se réveiller? Ce sont nouvelles attentions et nouvelles caresses". Ô mon Rédempteur caché dans l'hostie, me voici près de vous: je ne vous demande qu'un seul don, la ferveur persévérante de votre amour.
Ô sainte foi bénie! Vous m'apprenez et me donnez la certitude que, dans ce divin Sacrement , dans ce pain céleste, il n'y plus de pain, mais que Jésus, mon Souverain Seigneur y est tout entier, et par amour pour moi. Mon Maître et mon Tout, je vous crois présent dans cet adorable Sacrement; je ne vous y vois pas avec les yeux du corps, mais bien avec ceux de la foi: ils me font discerner dans l'Hostie consacrée le Roi du ciel et de la terre et le Sauveur du monde. Ah! mon très doux Jésus, vous êtes mon espérance, mon salut, ma force, ma consolation; soyez aussi, je le veux, tout mon amour, l'unique objet de toutes mes pensées, de tous mes désirs, de toutes mes affections. Mes délices, je les trouve plus dans la souveraine félicité dont vous jouissez pour l'éternité que dans tous les biens qui pourraient m'échoir dans le temps et dans l'éternité. Mon contentement suprême est de savoir qu'il ne manque rien à votre bonheur et que ce bonheur est infini.

Régnez, Seigneur, régnez en maître absolu sur mon âme; je vous la donne toute entière; possédez-la à jamais. Ma volonté, mes sens, je les veux esclaves de votre amour, consacrés au service de votre gloire et de votre satisfaction. Ce fut votre vie, ô Mère et première amie de Jésus, très sainte Vierge Marie. À vous de m'aider, à vous de m'obtenir de vivre, à votre exemple, dans le bonheur d'être tout à Dieu.

Oraison jaculatoire: Mon Jésus, que je sois tout vôtre! Et vous daignez être tout mien!

Communion spirituelle

A MARIE

"Heureux l'homme qui veille chaque jour à mes portes et qui en garde les montants". (Prov. 8,34) Oui, heureux celui qui sait, comme le pauvre à l'entrée de la maison du riche, se tenir à la porte de la miséricorde de Marie pour implorer l'aumône de ses faveurs. Plus heureux encore celui qui s'efforce d'imiter les vertus qu'il admire en Marie, surtout sa pureté et son humilité.

Oraison jaculatoire: Ô Marie, mon espérance, secourez-moi!

Prière de saint André de Crète

Ô Mère de miséricorde, apaisez votre Fils. Quand vous étiez sur terre, vous n'en occupiez qu'une petite partie; mais aujourd'hui que vous êtes élevée au plus haut des cieux, l'univers entier vous considère comme le Propitiatoire commun de toutes les Nations. Accordez-nous donc - nous vous en supplions, ô Vierge sainte, le secours de vos prières auprès de Dieu. Vos prières, nous les estimons incomparablement plus précieuses que tous les trésors d'ici-bas; car elles nous obtiennent de Dieu le pardon de nos péchés, et des grâces très abondantes pour nous aider à pratiquer les vertus; elles arrêtent nos ennemis, confondent leurs desseins et triomphent de leurs efforts.

Oraison jaculatoire: "Marie est toute ma confiance, tout le fondement de mon espérance".
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Mer 3 Sep 2014 - 19:05

DOUZIÈME VISITE

"Dieu est amour, et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui." L'ami de Jésus se tient avec Jésus, et Jésus se tient avec lui. "Si quelqu'un m'aime, mon Père l'aimera et nous viendrons à lui, et nous ferons chez lui notre demeure". Saint Philippe de Néri, sur le point de communier en viatique, s'écria, à la vue du Saint Sacrement: "voici mon amour! Voici mon amour!". Ce doit être le cri de chacun de nous, ici, en présence de Jésus-Hostie: "Voici mon amour! Voici l'objet de toute mon affection pour la vie et pour l'éternité!"

Mon Seigneur et mon Dieu, vous avez dit dans l'Évangile que vous aimeriez qui vous aime et qu'en lui vous viendriez fixer pour jamais votre séjour. Eh bien! je vous aime plus que tout bien: daignez donc m'aimer, vous aussi. À tous les royaumes du monde je préfère votre amitié. Venez établir votre résidence dans l'humble maison de mon âme, si bien que vous n'en sortiez plus jamais, ou pour mieux dire, que jamais je n'ai plus le malheur de vous chasser. Vous ne partez pas, vous, si vous n'êtes chassé; mais hélas! je puis encore vous expulser, comme je l'ai fait par le passé. De grâce, ne permettez pas que la terre soit témoin de cette nouvelle scélératesse, de cette révoltante ingratitude d'une âme - la mienne - vous mettant à la porte, après avoir été comblée de tant de grâces de choix!

Pourtant, cela est possible! Aussi, Seigneur, je désire la mort, si tel est votre bon plaisir: ainsi je mourrai uni à vous, et mourir uni à vous, c'est vivre éternellement. Oui, mon Jésus, c'est mon espoir. Je vous embrasse, je vous serre contre mon coeur: faites que je vous aime toujours et que je sois toujours aimé de vous. Oui, ô mon tout aimable Rédempteur, toujours je vous aimerai, toujours aussi vous m'aimerez. Nous nous aimerons - je l'espère Dieu de mon âme - durant toute l'éternité. Qu'il en soit ainsi; oui, qu'il en soit ainsi!

Oraison jaculatoire: O Jésus, je veux vous aimer sans cesse, et sans cesse être aimé de vous.

À MARIE

"Ceux qui agissent par moi, ne pécheront point". Être fidèle à me servir, dit Marie, c'est avoir la persévérance. "Ceux qui me mettent en lumière, auront la vie éternelle." L'employer à me faire connaître et aimer, c'est être prédestiné au paradis. Promettons de saisir toute occasion de parler, en public, ou en particulier, des grandeurs de Marie, de la dévotion de Marie.

Oraison jaculatoire: Rendez-moi digne, ô Vierge sainte, de publier vos louanges.

Prière de saint Idelfonse

Ô ma Souveraine, ô Mère de mon Dieu, vous êtes bénie entre les femmes, pure parmi les vierges, maîtresse parmi les servantes, reine parmi vos compagnes. Toutes les nations vous proclament bienheureuse. Donnez-moi de prêcher vos grandeurs, aussi longtemps que je pourrai les prêcher; de vous aimer, aussi longtemps que je pourrai vous aimer; de vous louer, aussi longtemps que je pourrai vous louer; de vous servir; aussi longtemps que je pourrai vous servir.

Oraison jaculatoire: Rendez-moi digne, ô Vierge sainte, de publier vos louanges.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par jaimedieu le Jeu 4 Sep 2014 - 16:39

N.B. Fil suspendu pour cause de maladie, désolée....
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: À la découverte des dévotions

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum