Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
8.99 € 15.09 €
Voir le deal

RESTAURATION !

Aller en bas

RESTAURATION ! Empty RESTAURATION !

Message par Hervé J. VOLTO Sam 16 Nov 2019 - 10:41


 
Beaucoups de Royalisates de ce début de XXI° siècle ont le sentiment d'appartenir à un groupe victime d'une oppression sans issue. Leur idéal politique, Catholique et Royal, leur parait ellement despéré qu'ils en viennent à considérer que seul un cataclysme pourra ouvrir une brèche dans le bétonnsage idéologique environnant.

Ils se réfugient donc dans l'attente d'un Grand Soir, un évènement spectaculaire, surhumain et, pour dire, miraculeux, qui leur permettra la délivrance par une aube Royale.

-Quand on songe, disait Saint Pie X, à tout ce qu’il a fallu de forces, de science, de vertus surnaturelles pour établir la cité Chrétienne, et aux souffrances de millions de martyrs, et aux lumières des Pères et des Docteurs de l’Église, et au dévouement de tous les héros de la charité, et une puissante hiérarchie née du Ciel, et des fleuves de grâce divine, et le tout édifié, relié, compénétré par la Vie et l’Esprit de Jésus-Christ, la Sagesse de Dieu, le Verbe fait homme...

On ne s’étonnera pas qu’une telle œuvre fût l’objet constant d’une opposition satanique ! L’œuvre de civilisation et de concorde internationale conduite par l’Église fut en effet freinée, empêchée et combattue par quatre grands obstacles :

1. Le Grand Schisme d'Orient (1054) lui ferma longtemps la Méditerranée et les routes directes de l'évangélisation vers l'Asie et l'Afrique. L'expansion de l'islam survenant, en conséquence et châtiment de nos divisions et trahisons chrétiennes, le Proche-Orient demeure un verrou fermé à notre civilisation et une poudrière. Ah, si les Croisés avaient réussi ! S'ils avaient rencontré à Byzance l'amitié au lieu de la perfidie, le secours au lieu de la trahison!

2. Le protestantisme (1517), plus gravement encore, a dressé des nations chrétiennes en rivales et en ennemies irréductibles des nations Catholiques, et d'autant plus mortellement que les États protestants se livrèrent au XVIIIe siècle à la judéo-maçonnerie, ennemie absolue de la Chrétienté. Depuis cette cassure du monde Chrétien en agrégats irréconciliables, l’Europe connaîtra une succession de guerres civiles européennes, toujours suscitées contre Rome et contre les nations catholiques, jusqu’à l’édification d’une communauté européenne, désormais émancipée de la Loi du Christ, censée apportée la paix et la prospérité ! En outre, c’en est fini de la Croisade, c'est-à-dire de notre capacité de faire défense commune contre la menace barbare.

3. La Révolution Française (1789) a porté le troisième coup à l'œuvre de paix séculaire de l'Église, en livrant les nations Catholiques elles-mêmes à leur mortelle ennemie, l'alliance judéo-maçonnique universelle, par le truchement de gouvernements destructeurs de l’ordre traditionnel, imposés par la mécanique démocratique.

4. Enfin, la Révolution conciliaire de Vatican II, en prétendant réconcilier l’Église et le monde moderne, a réduit l’Église au rang de Mouvement d’Animation Spirituelle de la Démocratie Universelle, ennemie des États encore ouvertement Catholiques. L’Église MASDU se flatte d’être reconnue par les États et les organisations internationales, mais ses interventions moralisatrices n’ont d’autre efficacité que celle consentie par les puissances qui les contrôlent... pour la destruction des dernier bastion de chrétienté.

Selon la parole du Seigneur : « Cherchez le royaume de Dieu et sa justice, et le reste vous sera donné par surcroît » . Le reste, à savoir, la civilisation, l'ordre et la paix, la justice, la prospérité.

La Restauration sera donc :

Catholique, le Croisé travaille à son salut personnel et à celui de son prochain. Le dogme et la morale révélés sont la science et l’art de cette vie éternelle dont l’Église est le moyen, le milieu providentiel et la fin ultime dans la gloire. Les Saints sont en ce labeur religieux ses modèles.

Française, car le Royaliste se met au service de sa nation, la nation des Francs qui a Dieu pour fondateur. La science et l’art politiques ont pour objet cette tranquillité de l’ordre temporel et cette sauvegarde du bien commun qui sont le vœu profond de toute nation. Les héros de notre histoire lui donnent l’exemple de ce dévouement. Notre Royalisme vient de notre patriotisme.

Mais membre d’une famille à laquelle il doit tout, le Royaliste se voue naturellement et quotidiennement à la prospérité de cette famille, tant corporelle que spirituelle, où le sort de chacun dépend de tous. À la différence du petit animal dont la conduite est guidée par les instincts, le petit homme, absolument démuni, a besoin d’un entourage protecteur et éducateur. En outre, la plupart de nos caractères innés sont en fait héréditaires ; eux aussi sont un héritage familial pour le bien comme pour le mal.

Le Croisé, Royaliste parce que Catholique et Français, pose donc en principe que la famille est la base de la vie humaine fraternelle et que le bien familial, fondement du bonheur social, est un bien spécifique, distinct du salut éternel des personnes, de la sécurité nationale, de l’intérêt individuel comme de tout intérêt collectif ou étatique. Plus que nationaliste, le Royaliste est patriotique, la Patrie étant la terre des pères, le lieu de vie des familles.

La Noblesse, c'est la reconnaissance publique du rôle sociale de la Famille.

La Royauté, c'est le couronnement de la Famille et de l'Etat.

Voulus Chrétiens...

La Restauration se fera ainsi par une politique Catholique et Royale qui mettra l'institution familiale au centre de ses préoccupations. Un vraie politique Royaliste sera Chrétienne, familiale et patriotique. Et en attendant l’heure du triomphe du Cœur Immaculé de Marie et de la « Divine surprise » qui redonnera à notre nation un chef d’Etat souverain, Catholique et Royal.

La Restauration nécessitera donc, pour se faire intégralement, que l'Église soit revenue de son apostasie par une Contre-Réforme et que l'autorité Souveraine de l'État soit restaurée indépendamment des puissances capitalistes : elle ne peut que par la Royauté héréditaire très Chrétienne, car le Roi, c'est la présence du Sacré dans le pouvoir, la continuité de la France, le destin national incarné par un Souverain indépendant des capprices du suffrage universel et du diktat des banques. Deux conditions qui, elles-mêmes, supposent le triomphe préalable du Cœur Immaculé de Marie.

Il faudra bien pour cela une action Royaliste héroïque. Et parce qu'il est nécessaire de faire la révolution proprement, sans laisser dévier le mouvement libérateur sur des objectifs d'importance nulle ou de diversion calculée, tels le clergé progressiste, la bourgeoisie conservatrice, les immigrés... il y faudra une action Royaliste sage. Mais la prodigieuse merveille d'une libération réussie mérite tant d'efforts et de si grands ménagements !

Dès maintenant, il faut donc mettre en place une véritable action Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste, car chosir son Prince, c'est déjà être républicain ! La restauration de l’autorité Royale, en vue de la restauration de la Monarchie Très Chrétienne, pourra être la création spontanée d'un peuple exédé, dans l'instant soulevé en Contrerévolution. Mais elle sera avant tout, nous l’avons souvent dit, l’œuvre du Cœur Immaculé de Marie, puisque même le grand œuvre commencé en 1900 par l'Action Française de Charles Maurras et de tant d'autres admirables patriotes, Catholiques pour la plupart, Légitimistes et Néo-Légitimistes sans peur et sans reproche, n’a pas abouti faute de dévotion vraie au Cœur de Jésus et de Marie.

Elle sera le beau fruit d'une Croisade spirituelle, intellectuelle et morale, sur le modèle de l’Abbé de Nantes, et c’est à cette œuvre Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste, consacrée aux Coeurs-Unis de Jésus et de Marie, et à Saint-Michel Archange aussi, que s’appliquera la prophétie du Saint pape Pie X aux Monarchistes Français : « cette œuvre aboutira ! » .




Hervé J. VOLTO, CJA

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum