Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -15%
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
Voir le deal
39.99 €

LE PETIT ROI D'AMOUR : ENTRE DEVOTION PRIVEE ET DEVOTION POLITIQUE

Aller en bas

LE PETIT ROI D'AMOUR : ENTRE DEVOTION PRIVEE ET DEVOTION POLITIQUE  Empty LE PETIT ROI D'AMOUR : ENTRE DEVOTION PRIVEE ET DEVOTION POLITIQUE

Message par Hervé J. VOLTO Dim 31 Jan 2021 - 19:49

Le Petit Roi d’Amour : entre dévotion privée et politique
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

À la veille du second conflit mondial, une Augustine hospitalière du Morbihan, Yvonne-Aimée de Malestroit (1901-1951), promeut le culte du Petit Roi d’Amour. Depuis la fin du Moyen Âge, et surtout à partir du XVIIe siècle, la dévotion à l’Enfant Jésus a une dimension politique très nette, surtout à Pragues. À travers les notions de « spiritualité victimale » et de « logique sacrificielle », l’Enfant Jésus véhicule –comme le culte du Sacré-Cœur auquel il est partiellement lié– l’idée d’un retour à une France Catholique et monarchique. Quant à Mère Yvonne-Aimée, elle est désignée par Dieu pendant la guerre pour « expier » les fautes des hommes pécheurs. Elle interprète le deuxième conflit mondial comme un « châtiment de Dieu » et rêve d’une France « régénérée » et « réconciliée avec Dieu ». Tout portait donc la religieuse à adhérer à la Révolution Nationale du Maréchal Pétain qui dénonçait une « France pécheresse » et parlait de « réparations nécessaires ». Pourtant, dès les premiers jours du conflit, Yvonne-Aimée soutient activement les réseaux de résistance bretons, au point de recevoir le 22 juillet 1945 la Légion d’Honneur des mains du Général de Gaulle. La mystique devient une « héroïne nationale ». En revanche, l’Église, en 1960 –à la veille de Vatican II– suspend son procès de béatification et désavoue sans appel l’héroïne. Mais il n'est pas impossible de voir un jour le procès en béatification de l'auguste religieuse reprendre.

Mouvement Royaliste qui serait apparu la première fois en 1789 après la chute de la Bastille qui précède la chute de la monarchie, le Providentailisme est une doctrine qui a pu, un temps, compter uniquement sur l’intervention Divine, sous la forme de la Divine Providence, au secours des actions des Hommes, pour résoudre le mal social et qui attend l'arrivée d'un nouvel âge d’or à travers un Roi chois par Dieu seul : le Grand Monarque Henri V de La Croix, Lieutenant du Christ, Roi du Sacré-Coeur et donc Avoué du Petit Roi d'Amour. Plus particulièrement, les travaux de la Charte de Fontevrault [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , que j'ai l'immense privilège de représenter en Italie, ont ensuite contribué fortement à son développement. Minoritaire au sein du mouvement Royaliste, bien que sa différenciation d'avec le quiétisme lui ait rallié des suffrages, Il reste toutefois une alternative non négligeable pour les Royalistes français et ce dans le cadre d' un respect de la tradition Catholique.

Il a tellement été reproché aux Royalistes Providentialistes de sacrifier l'action à la prière qu'il n'est pas inutile de rappeler ce que pourrait -être selon eux- la ligne de conduite politique du Roi restauré. Il suffirait simplement au Monarque d'appliquer dans ses actions les commandements du Christ pour que la face de notre pays en soit changé. Le Roi traiterait ses Sujets en enfants de Dieu et non en personnes qu'il faut dresser les unes contre les autres de façon à avoir une majorité qui vous permette d'avoir le pouvoir et tout ce qui va avec, prébendes décorations et places pour ses amis. La mise en oeuvre de la Doctrine Sociale de l'Eglise fait aussi partie des lignes de force de l'action Royale.

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum