Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : où le précommander ?
9.90 €
Voir le deal

Louis de Gonzague, le pestiféré et l’ « agere contra »

Aller en bas

Louis de Gonzague, le pestiféré et l’ « agere contra » Empty Louis de Gonzague, le pestiféré et l’ « agere contra »

Message par Lumen Mar 21 Juin 2022 - 22:31

Louis de Gonzague, le pestiféré et l’ « agere contra »

Fils de marquis et héritier fortuné, Louis de Gonzague célébré par l'Église le 21 juin, se savait destiné à Dieu depuis son plus jeune âge. Mais sa dévotion au Seigneur et aux hommes n’a pas été sans épreuve. L'une d'entre-elle est survenue lors d’une violente épidémie de peste.

Louis de Gonzague, le pestiféré et l’ « agere contra » D2f28022fb6120180c3f0a53a847399e

Aliénor Goudet - publié le 20/06/21 - mis à jour le 20/06/22


Rome, 1591. Dans une rue passante de la ville éternelle, un jeune jésuite est figé sur place. Les autres passants l’évitent, ils se hâtent de passer leur chemin. Mais Louis de Gonzague (1568-1591) ne peut qu’être paralysé par le triste spectacle.

Recroquevillé contre un mur dans un lit de boue et de poussière, un homme défiguré respire bruyamment. Il tremble de fièvre, ses membres sont couverts de cloques violacées, et ses vêtements sales lui collent à la peau. Même depuis l’autre côté de la rue, Louis peut sentir l’odeur de la pourriture et de la mort. Encore un pestiféré abandonné à son sort.

Alors qu’il était sur le chemin de l’église pour aller à la messe, Louis a croisé le regard du malheureux quelques instants. Des yeux au reflet vide, sans espoir, qui n’attendent rien des passants. Une envie de vomir saisit le jeune jésuite. Il détourne le regard et continue son chemin d’un pas rapide.


Tu ne peux rien pour lui, murmure une voix malicieuse à son oreille. Rien ne sert de risquer ta vie. Tu es déjà en retard pour la messe. Et son temps est compté de toute façon.

Louis s’arrête brusquement. Luttant contre l’instinct qui lui intime l’ordre de s’enfuir, il s’efforce de se retourner vers le pestiféré à terre. Une nouvelle sensation désagréable l’envahit. Il se sent soudainement rougir de honte.


Agere contra

– Agere contra, murmure-t-il, se rappelant l’enseignement des jésuites.

Agir contre. Le principe d’agir contre les élans naturels qui vont à l’encontre du bien et du devoir. Louis a peur. Peur de la peste, peur de la mort. Il veut fuir, loin de la contagion car il est humain.

Mais cette créature qui l’effraie et qui lui retourne l’estomac, est-elle moins humaine que lui ? Le Seigneur n’a-t-il pas dit « Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait. » (Mt 25, 45). Est-ce le Christ qu’il s’apprête ainsi à laisser périr dans la rue comme un chien ?

La lèvre tremblante, la nausée à la gorge, Louis retourne sur ses pas. L’odeur infecte lui fait tourner la tête mais il approche. Un haut-le-cœur le secoue au contact de la peau suante couverte de plaques mais il prend la main squelettique et la porte à ses lèvres. Alors que tout son bon sens le somme de fuir, il hisse le malade sur ses épaules.


– Tenez bon, monsieur, dit-il. Là où je vous emmène, on prendra soin de vous.

Sur le chemin de l’hôpital, le jésuite récite une prière de pénitence et fait le serment de secourir ses frères malades.  

Louis de Gonzague va rendre l’âme quelques semaines plus tard, le 21 juin 1591, emporté par la peste. Le pape Benoît XIII le canonise en 1726. Il est le saint patron de la jeunesse, des étudiants et des personnes atteintes du sida.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La jolie prière d’abandon à la Vierge de saint Louis de Gonzague

Alors qu’il était enfant et qu’il jouait, quelqu’un demanda au futur saint Louis de Gonzague : « Si vous deviez mourir dans une heure que feriez-vous ? » Le jeune garçon répondit tout simplement : « Je continuerais à jouer ». Quelques années plus tard, sa confiance en Dieu était toujours pleine et entière. Voici la prière d’abandon qu’il rédigea envers la Vierge Marie.

Louis de Gonzague, le pestiféré et l’ « agere contra » Slaia7dkl2ohwqdlk6rgayrygi_hwvqdyfilxbjsyqkt9qyyq3mkwianhuhkbazbgsb1tuiwaxlp1ezwi3enowssg0od
Fr-Lawrence-Lew-OP-CC - SAINT LOUIS DE GONZAGUE : invoqué pour la pureté. Cet aristocrate italien très pieux,
connu pour son extrême pureté, renonça à son héritage pour devenir prêtre. Il mourut à 23 ans en aidant les malades de la peste.

Mathilde de Robien - publié le 20/06/21


Saint Louis de Gonzague est fêté ce 21 juin. Frère jésuite à Rome au XVIème siècle, saint Louis de Gonzague voua dès le plus jeune âge une confiance totale en Dieu à qui il se consacra à l’âge de 17 ans contre la volonté de son père. Il passa sa courte vie à soigner les malades, et fut emporté à 23 ans par la peste, contractée en portant un pestiféré sur ses épaules pour le conduire à l’hôpital. Patron de la jeunesse catholique, il est un modèle de droiture et de pureté.


Louis de Gonzague, le pestiféré et l’ « agere contra » Ea3af7444dc36290856f15819329c2ea

Ô ma souveraine, Sainte Vierge Marie.
Je me place sous votre céleste protection, et votre personnelle défense, me confiant en votre maternelle miséricorde.
Je vous recommande mon corps et mon âme, aujourd’hui, tous les jours de ma vie et à l’heure de ma mort.
Je vous confie mon avenir éternel, toutes mes joies, angoisses et misères d’ici-bas, ma vie et la fin de ma vie.
Que par votre très sainte intercession et par vos mérites, toutes les intentions et mes actions soient conformes à votre volonté et à celle de votre Fils.
Amen.
Lumen
Lumen

Date d'inscription : 09/11/2021
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum