Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
ASOS Soldes : -20% en plus sur les Soldes avec ce code promo
Voir le deal

Un visionnaire

+6
veronica
mick
admin2
piocaro
Francesco
MichelT
10 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Un visionnaire

Message par MichelT Lun 17 Jan 2011 - 13:33

Rappel du premier message :

15 janvier 2011

À lire absolument ! Une chronique prophétique formidable de lucidité de Jacques Douyau, journaliste et éditorialiste de La Dépêche du Midi. Elle serait parue dans le Midi Libre en 1985 selon le blog Echo du Pays qui en affiche la page scannée.

Tout était dit, c’était il y a 25 ans. Que n’avons-nous pas entendu le discours d’un Jacques Douyau en 1985, au lieu de prendre les vessies d’intellectuels autoproclamés pour des lanternes, d’accepter les trahisons et les lâchetés d’une classe politique sans vision ni courage, et de plier l’échine devant le discours fascisant d’un antiracisme dévoyé et de ses suppôts, qui nous ont menés là où nous nous trouvons hélas 25 ans plus tard.

Un événement, dont l’importance a, sans doute, échappé à l’opinion publique, parce que la presse n’en a pratiquement pas fait état, vient de se passer en France. À l’initiative de la mosquée de Paris, quatre cents associations, ainsi que des personnalités musulmanes venues d’Algérie, du Sénégal, de Mauritanie, de Turquie, de Tunisie et autres lieux - et, parmi, elles, M. Roger Garaudy, présenté par les organisateurs comme « le plus grand penseur de France » - se sont rassemblés à Lyon. Ils venaient y parler de l’islam en France, de la nécessité du rassemblement de la communauté musulmane, et des actions à mener pour « la reconnaissance de ses aspirations culturelles et religieuses » .

Que cet événement soit important, il faut être aveugle et sourd pour ne pas le comprendre. Il est, entre mille autres, un des signes de ce qui sera, dans la prochaine décennie, un des plus grands bouleversements historiques qu’aura connu notre pays : la naissance d’un islam français. Le journal « Libération ›› a parfaitement vu et résumé les données du problème : La grande provocation faite à la société française est de changer son modèle d’intégration des communautés d’origine étrangère qui se sont, jusque-là, sédimentées autour du socle gallican, par pure et simple assimilation. Cette communauté franco-arabe retrouve, massivement, son « identité » religieuse (islamique). La question est, donc, celle de « l’invention de l’islam français » et de la structuration de la communauté musulmane française.

Tout se joue, donc, sur la capacité d’assimilation et d’intégration de la société française et dans la volonté d’être assimilés des immigrants arabo-musulmans. La machine à assimiler française avait, jusqu’à ce jour, parfaitement fonctionné, intégrant, au début du siècle, la vague des immigrants d’Europe centrale, puis la vague italienne et polonaise. Tous ces immigrants de souche et de culture européenne ressentaient comme un honneur et un privilège de devenir français. La dernière vague d’immigration, massivement maghrébine, elle, ne rêve plus d’assimilation, bien au contraire ! Elle proclame violemment sa différence et clame et réclame son « identité » arabe et musulmane.

Pour nombre d’hommes politiques et d’intellectuels, il s’agit donc, pour la France, de recevoir une communauté porteuse d’une culture et d’une identité « autres », et irréductibles, et d’accepter de devenir à la fois, pluri-ethnique et bi-culturelle. C’est ce que dit M. Chevènement : La France du XXI siècle, que vous le vouliez ou non, aura une composante islamo-méditerranéenne. C’est un fait et un bienfait. La logique de cette non-assimilation de la communauté arabo-musulmane - de plus en plus nombreuse, dans une France de plus en plus vieillissante - exige que ce soit la France qui se modifie et qui renonce à son identité d’origine. Et cette «modification» doit commencer à l’école. C’est là que se prépare la mutation historique d’où naîtra une France islamo-chrétienne et arabo-franque. C’est à l’école que les nouveaux petits Francais se fondront dans le moule de la double culture nationale. C’est ce que propose le rapport demandé par le ministre de l’éducation nationale à Jacques Berque, professeur au Collège de France et islamologue distingué. Ce rapport veut une pédagogie interculturelle, car, explique-t-il, la culture à laquelle nous avons à former tous les élèves doit, désormais, s’enrichir de l’apport des cultures autres, dont les enfants sont les vecteurs. ll faut, donc, faire entrer la culture des enfants et l’immigration dans le système de l’enseignement, et cela, dès la maternelle, dans les chants, les jeux et les contes… Il faut ouvrir la culture nationale, notamment à travers l’enseignement de l’histoire et du français, aux cultures islamo-méditerranéennes. Et quiconque refusera ce projet sera, bien entendu, taxé de racisme et sidéré, devra se taire. Comme l’a dit, superbement, Yvan Levaï, lors d’une réunion de « S.o.s. Racisme » : Quand le bruit de la cloche ne sera pas plus normal que le muezzin, cette société ne sera plus raciste.

Or, l’erreur - ou le piège - est de poser le problème de l’immigration en terme de racisme, alors qu’il est religieux et culturel - qu’il s’agit, en fait, d’un immense problème de civilisation. Fernand Braudel, qui a passé sa vie à étudier les civilisations et la Méditerranée, va au cœur du problème quand il écrit dans son livre « L’Identité de la France »: Je n’ai rien contre les mosquées qui s’élèvent en France, de plus en plus nombreuses et fréquentées. Mais elles sont le signe de l’assimilation refusée, impossible, pour le moins très lente et difficile, de musulmans d’Afrique du Nord qui ne viennent chercher chez nous que du travail. Car l’islam n’est pas seulement une religion, c’est une civilisation plus que vivante, une manière de vivre.

Que la civilisation, « la manière de vivre » de l’islam, même devenu français, soit compatible avec la civilisation et la manière de vivre de la vieille nation judéo-chrétienne que nous sommes, il faut vivre dans les nuées pour le croire. L’islam, « civilisation plus que vivante », n’a jamais toléré une autre religion, une autre culture, d’autres mœurs, que les siennes. L’islam convertit et assimile. Partout, dans notre siècle, le monde musulman a soit rejeté, soit « converti » les religions minoritaires. La Turquie a éliminé les Arméniens et les Grecs. Le christianisme n’a plus de réalité en Afrique du Nord. Alexandrie est désormais uniquement arabe. Le Liban, ultime pays de coexistence pacifique, éclate sous nos yeux. Pas d’églises en Arabie saoudite, mais on va élever une mosquée colossale à Rome. La seconde religion de France est, d’ores et déjà, l’islam. Or, le jour où, selon la péroraison de M. Levaï, « le cri du muezzin sera aussi normal, en France, que le bruit de la cloche ». Quand, alors, cette très vieille nation appelée France aura vécu.

Jacques DOUYAU, 1985.

Source: Blog Echo du pays

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas


Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par veronica Jeu 27 Jan 2011 - 12:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:merci vv2b je suis entierement d accords avec toi!

Coucou, Mick ! Merci pour ton approbation Wink.
Nous sommes nombreux sur ce forum à cerner, analyser les évènements et les situations en toute objectivité . Ce n'est pas du pessimisme mais du réalisme. Nous ne laissons pas bercer par le chant des sirènes! Sus à la Pensée Unique que l'on veut nous imposer!!! Nous n'en serons pas les promoteurs.
veronica
veronica

Féminin Date d'inscription : 14/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par MichelT Mar 1 Fév 2011 - 15:34

Il se passe beaucoup de choses en ce moment.

En occident une démocratie faible qui se délite a vu d`oeil avec une culture de mort antichrétienne et maconnique. Cette culture de mort vient des élites athées qui n`ont surement pas aucun soutien de la grace divine pour les guider ou les soutenir.

Dans le monde musulman une grande instabilité, beaucoup de violence.

Que se passera t`il si l`Égypte apres des élections libres tombe aux mains des Freres musulmans qui en feront un État islamique radical...

Si la Tunisie bascule dans une guerre civile avec les islamistes qui sont de retour et esperent le pouvoir...

Que se passerait -il si il y aurait une vague d`immigrants musulmans ( des millions ) fuyant l`instabilité ou la misere en Égypte et en Tunisie pour l`Europe. Le scénario de l`écroulement des démocraties en Europe sous la pression islamique suivie du Pape et du Grand Monarque prévue dans les prophéties a la fin du cinquieme age de l`Église par Holzhauser est-il si fou...

Pas si certain - Les chances de voir une démocratie en Égypte sont bien minces a mon avis et plus le fait de quelques journalistes et d`une minorité égyptienne éduquée en occident. Les choses sont tres incertaines en Tunisie mais encore plus en Égypte.

Il se passe beaucoup de chose mais le résultat est presque impossible a prévoir. Dans le meilleur des cas une stabilisation avec de nouveaux gouvernements qui ne feront pas beaucoup mieux. Pas un mot sur une réforme religieuse qui est pourtant la premiere chose a faire dans ces pays.



MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par Philippe-Antoine Mar 1 Fév 2011 - 15:45

La prudence des chrétiens d’Afrique du Nord


Radio Vatican interroge Mgr Vincent Landel, archevêque de Rabat, au Maroc
ROME, Lundi 31 janvier 2011 ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])
- « En Afrique du Nord, les chrétiens restent prudents » : c'est le
titre du dossier proposé par la rédaction française de Radio Vatican à
l'ouverture de la réunion plénière de la Conférence des évêques de la
Région Nord de l'Afrique (CERNA) qui se déroule à Alger du 29 janvier
au 3 février. Sur « fond de troubles politiques » dans le
monde arabo-musulman, Radio Vatican a interviewé Mgr Vincent Landel,
archevêque de Rabat (Maroc), qui évoque le « devoir de réserve » des
chrétiens en terre d'islam et rappelle que les « fondamentalistes et
extrémistes » ne sont dans ces pays qu'une « toute petite minorité ».
Les
évêques d'Algérie, de Libye, du Maroc, de Mauritanie et de Tunisie
réunis actuellement en assemblée plénière ne manqueront pas d'aborder
la question des troubles qui touchent notamment la Tunisie. « On va
essayer d'avoir une vision un peu plus claire, de mieux comprendre la
situation », a expliqué Mgr Landel. Evoquant en particulier
la Tunisie, il affirme : « On va débattre de tous ces thèmes et voir
comment on se situe en tant que chrétiens. Nous sommes pratiquement
tous des chrétiens étrangers. Nous avons un certain devoir de réserve
par rapport au pays qui nous accueille », a-t-il expliqué. Interrogé
sur la place des chrétiens dans un tel contexte, il a rappelé qu'elle
était « nulle » : « la place de l'étranger est de continuer à vivre la
rencontre avec les musulmans. Parler avec eux. Mais on n'a pas à
prendre à leur place des décisions politiques ou même sociales »,
a-t-il insisté. L'évêque a évoqué l'importance de l'écoute et
de l'accompagnement. « Mais nous ne pouvons pas dire que nous sommes
avec eux dans un sens plutôt que dans un autre. Surtout que nous ne
sommes rien dans ces pays », a-t-il ajouté en donnant l'exemple du
Maroc où les chrétiens ne sont que 25 000 pour une population de 35
millions d'habitants. « Je crois qu'il y a ce devoir de
réserve », a-t-il insisté. « Mais si pour une raison ou pour une autre
on nous demande telle ou telle chose d'accompagnement ou d'association,
on répondra présent. Il s'agit d'aider au développement d'un peuple ». Interrogé
sur le risque d'une montée des fondamentalistes au pouvoir en raison de
l'incertitude actuelle, Mgr Landel a rappelé évoqué le retour au pays
de Rached Ghannouchi, chef du mouvement islamiste tunisien Ennahda
après vingt-trois ans d'exil en Angleterre. « Il a bien dit
qu'il n'était pas question de faire un gouvernement islamiste. Je crois
même qu'il a dit qu'il n'était pas question qu'il entre au
gouvernement », a affirmé Mgr Landel. Tout en reconnaissant la
présence d'une « toute petite minorité » d'extrémistes, l'évêque a
invité à cesser « d'avoir peur des fondamentalistes »
. « Ce qui s'est
passé en Egypte, ce qui se passe en Irak, je ne peux pas dire que c'est
une histoire de musulmans contre chrétiens », a-t-il affirmé. « C'est
une histoire de petits groupes de musulmans contre des chrétiens. Il y
a aussi des musulmans qui sont morts et qui meurent tous les jours ».


SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Perso, je ne crois pas trop que les extrémistes musulmans prendront le pouvoir. L'avenir nous le dira...
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 68
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par MichelT Mar 1 Fév 2011 - 16:28

L`Éveque est au Maroc - un pays relativement épargné. Il sait ce que il risque d`avoir des problemes si il parle trop......Je me méfie des ces éveques semi-dhimmi vivant en terre islamique- si il ne serait pas dhimmi il évangéliserait meme dans ces pays.....mais la il aurait de sérieux probleme...

On a vu ce qui est arrivée au nonce apostolique en Turquie.....assasiné par son chauffeur au cri de Allah akbar - un inflitré qui se prétendait chrétien par takkya dans le seul but d`etre un jour activé pour tuer.

Une minorité mais une minorité active, organisée et militante.

Les minorités actives sont dangereuses devant des masses apathiques ou simplement non organisées.

Il y a bien des facon de prendre le pouvoir pour les extrémistes meme par la démocratie.

Hitler est arrivée au pouvoir par des élections démocratiques.

Les bolchéviques étaient une minorité active qui ensuite éliminé ses ennemis les menshéviks et tout les autres.

Le Front islamique du salut (islamiste) avait gagné les élections démocratiques en Algérie en 1990 avant le début de la guerre civile entre islamistes et FLN.

Les confrérie des Freres musulmans n`a rien de démocratique - le Hamas est la Confrérie des Freres musulmans en Palestine - Mais les Freres esperent de gagner des élections.

Je ne crois pas a la démocratie dans ces pays parceque la religion islamique est elle-meme anti-démocratique.

Possibilité de révolution ou élection menant a des régimes plus islamiques ou islamistes ou une encore un nouveau régime autoritaire.

Ces pays ont des millions de jeunes sans emplois et sans avenir mais meme le meilleurs des gouvernement occidental ne pourrait créer rapidement des emplois par million. Finalement c`est une question démographique et religieuse.

Espérons pour le mieux quand meme.


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par Philippe-Antoine Mar 1 Fév 2011 - 16:52

... voici un point de vue différent :

Dans les pays arabes, l'obstacle à la démocratie n'est pas la religion,
mais la politique autoritaire exercée par des régimes trop souvent
corrompus qui reposent sur des solidarités claniques. Il y a bien un
problème de démocratie dans les pays arabes. Mais l'attribuer à l'islam
est un peu rapide. D'abord parce que le monde arabe n'est qu'une petite
partie du monde musulman. Si l'on considère les autres pays musulmans
et si on les compare à ce qui est comparable, c'est-à-dire leurs
voisins non musulmans au lieu de la Suisse, la prétendue
incompatibilité entre islam et démocratie s'efface vite : la Turquie
est sans aucun doute plus démocratique que l'Arménie ou la Géorgie
(sans parler de la Russie), comme c'était le cas vis-à-vis de la Grèce
et de la Bulgarie il y a trente ans. L'Indonésie tient bien la
comparaison avec les Philippines et la Malaisie avec la Thaïlande. Le
Mali en remontre à la République centrafricaine et le Bangladesh à la
Birmanie ; il n'y a guère que le Pakistan qui ne tienne pas la
comparaison avec son voisin indien, lequel compte néanmoins plus de
musulmans que le Pakistan lui-même.

Alors ne parlons pas d'islam lorsqu'on vise le monde arabe. Le
problème est que dans les pays arabes le principal obstacle à la
démocratie n'est pas la religion, mais les régimes en place. Or le
modèle politique de ces régimes, à l'exception des monarchies, est
hérité des dictatures européennes des années 1920, mâtinées de
socialisme tiers-mondiste des années 1950 : parti unique, leader
bien-aimé, nationalisme exacerbé (insistant sur l'identité arabe, aux
dépens des autres groupes ethniques), poids des armées et des services
de sécurité, économie étatisée. On est plus près de Mussolini que de
l'ayatollah Khomeiny. La légitimité historique est la lutte
anticolonialiste, pas le temps du Prophète. Qu'il s'agisse du baasisme,
du nassérisme ou du FLN algérien, on est entre Castro et la mafia
plutôt qu'entre le Coran et Saladin (Arafat n'est pas une exception,
pas plus que le phalangisme libanais, heureusement jeté aux orties par
les chrétiens).
N'oublions pas que c'est un chrétien, Michel Aflaq, qui a fondé
le parti Baas de Saddam Hussein et de Hafez el-Assad. Quant aux
monarchies, elles jouent sur une légitimité familiale et tribale
éventuellement rehaussée d'une touche de vert pour faire un peu plus
saint ; on se réclame de la lignée du Prophète au Maroc et en Jordanie,
d'une secte rigoriste (le wahhabisme) chez les Saoud, et enfin d'un
clanisme presque notarial dans le Golfe (de l'émirat comme héritage). À
part l'Arabie saoudite, ces monarchies sont souvent plus ouvertes que
les présidents et généraux des pays « laïques » voisins.
Il y a bien un problème de démocratie dans les pays arabes, mais
il est plus à chercher dans la sociologie politique que dans l'islam :
c'est ce que l'on appelle les açabiyya, c'est-à-dire les groupes de
solidarité fondés sur la famille étendue, le clan, la tribu, les
clientèles, les promotions d'écoles militaires, etc. Or ces groupes
vont de pair avec les dictatures modernes. Ils sont à la fois des
instruments de pouvoir (les Tikritis de Saddam Hussein, les Alaouites
de Syrie) et des refuges contre le pouvoir.

SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 68
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par MichelT Mar 1 Fév 2011 - 20:12

Mais l`islam est politique, on ne peut séparer le systeme politique et juridique (charia) de la religion - voila donc pourqui il n`y a pas de démocratie. C`est donc structurel. En Turquie c`est Attaturk qui a imposé par la force militaire la laicité en effacant le Califat et en copiant les lois européenne. Par la force mais aussi contre l`islam, la tradition et le Coran avec l`armée comme chien de garde. Mais tout cela est lentement grignoté pour un retour en arriere selon la volonté de retourner au enseignements du Coran.

D`ailleurs personne ne peut dire que Ben Laden est un mauvais musulman - au contraire - la lecture de la doctrine montre que il applique sa religion a la lettre - ses guides sont le prophete et les 4 califes bien guidés qui ont suivi apres Mahomet - donc l`application littérale et complete mene a la violence. Il applique la doctrine a 100% tandis que les modérés ne l`applique que a 20% ou 30 %.

En démocratie chaque citoyen est égal en droit devant la justice.

Pour l`islam cela va contre la charia et le Coran - le musulman a des droits supérieurs aux juifs, aux chrétiens et aux non-musulmans - l`homme a des droits supérieur a la femme - Juste cela est assez pour dire que ce n`est pas de la démocratie.

C`est comme si ici lorsque un chrétien se présentait en justice contre un musulman sa parole valait deux fois celle du musulman par la seule vertu d`etre chrétien - ce serait un scandale - pourtant c`est cela que la justice coranique venant du Coran exige.

Voici un article sur la désinformation médiatique sur l`islam.

Le dernier gag en date de la désinformation mediatico-politologique sur l’islam : « l’islamisme modéré, sur le modèle… turc ! »

Depuis des années, les têtes de linottes de la politologie islamique de pacotille et les dialogueux du pseudo « dialogue inter-religieux » tout de complaisance à sens unique nous bassinaient avec leur distinguo politiquement correct entre le bon islam et le méchant islamisme : au mépris du fait que, depuis des siècles, l’islamisme signifiait simplement à la fois l’idéologie de l’islam, théocratique, morale, politico-sociale et culturelle et son application concrète selon les pays et ses quatre principales écoles juridiques.Cet islamisme a certes souvent pris dans l’histoire des formes très rigoureuses tels les mouvements wahhabites ou salafistes qualifiés d’intégristes ou de fondamentalistes, et suscité différents courants terroristes depuis la célèbre secte des hashishins issue du chiisme jusqu’à la nébuleuse sunnite appelée al-quaïda.Voilà aujourd’hui que différents partis dans bien des pays sous la domination de l’islam s’intitulent « islamistes » sans pour autant prôner directement le terrorisme et surtout lorsqu’ils sont au pouvoir comme le parti turc AKP (Droit et Développement) et veulent faire risette à l’Union Européenne.Alors nos politologues de « l’islam il est beau, l’islam il est gentil » affublent chez nous cet islamisme de l’adjectif « modéré » qui n’est pas du tout usité chez eux. Ainsi on veut rassurer le téléspectateur.Du moins, l’opposition récente et factice entre islam et islamisme a-t-elle enfin sauté. Désormais il est admis que l’islamisme est tout simplement l’islam réel.Sous l’influence jadis des modèles et de la domination politique et culturelle de l’Europe, on avait vu en effet ça et là libéraliser plus ou moins l’application de la loi mahométane, la charia, voire avec le régime kémaliste en Turquie, les régimes baasistes en Irak et Syrie et le Néo-Destour en Tunisie une tentative d’application musulmane du concept si étranger à l’islam de laïcité. Cela appartient désormais au passé.En Tunisie comme en Turquie, en Egypte et partout en pays islamistes, l’enjeu ne réside plus aujourd’hui que dans la plus ou moins rapide avancée (ou plutôt recul !) vers une application plus stricte de la Charia.Pour les dernières communautés chrétiennes sous domination islamique ce qui est partout en jeu c’est l’application d’une dhimmitude diversement contraignante ou persécutrice.En Occident, le mensonge de l’islam « modéré » se révèle donc de plus en plus. Il y a certes des musulmans « modérés ». Mais l’adjectif ne vaut pas pour les pays soumis à son totalitarisme. Car partout, dans la diversité mais l’unité fondamentale de « l’oumma » (la communauté islamique), plus de cinquante nations s’appliquent à la conformité avec le modèle de l’ordre théocratique établi à Médine par Mahomet.Et elles partagent toutes la volonté de faire régner ce modèle sur le monde entier.Ne pas voir et faire voir cela c’est lourdement mentir ou se mentir. Pénétrant partout en Occident avec les grands flux de l’immigration et son dynamisme démographique, l’islam progresse et de plus en plus s ‘implantent les bases d’édification des futures sociétés islamistes comme le Kosovo.Ainsi, alors que le Liban passe toujours plus sous la contrainte des islamismes sunnite et chiite, la France continue à se libaniser. Voici enfin (ils y auront mis le temps !) que quelques uns commencent à s’inquiéter : chez les francs-maçons, chez les juifs, chez les chrétiens qui, collectivement, à l’exception des patriotes lucides et des fidèles clairvoyants, portent l’accablante responsabilité d’un avenir mondial lourd de menaces.Dans la maçonnerie, certains se demandent si, au lieu de la république universelle au cœur de leur utopie ils ne verront pas ressurgir le califat islamique.Dans le bon peuple juif de base on commence de même à maudire les intellectuels et artistes mondialistes et immigrationnistes qui ont tant parlé et agir pour que la France s’ouvre à tout le monde.Et voilà qu’en Israël dont le gouvernement a tant voulu, avec celui des USA, irresponsablement nous enfourner la Turquie dans l’Europe, on pèse avec effroi les conséquences de la politique qualifiée par Charles Enderlin de « grand aveuglement » grâce à laquelle a prospéré au nord le Hezbollah et au sud le Hamas.Chez les chrétiens, et notamment les catholiques, l’heure n’est hélas pas encore à la repentance officielle pour la collaboration active avec l’avancée islamiste de tant d’évêques, de curés, de religieux et de laïques de la génération soixante-huitarde, plus ignorants les uns que les autres de ce qu’est l’islam, du moins lorsqu’ils ne sont pas déjà subjugués par sa vigueur…La jeunesse de nos nations a désormais deux immenses défis à relever :- celui de la décadence, de la culture de mort, de l’humanophobie nihiliste.- celui de l’immense avancée islamiste.Elle les relèvera par le courage de la vie, de la vérité et de la liberté.

Communiqué de Bernard Antony, président de l'Institut du Pays Libre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par Francesco Mar 1 Fév 2011 - 23:41

D'abord parce que le monde arabe n'est qu'une petite
partie du monde musulman.
Ca serait intéressant d'avoir les chiffres a ce niveau.


Sur un autre forum,je demandais a un musulman ce qui arriverait en France si elle devenait une république islamique?

Il m'a répondu que la France deviendrait une dictature islamique.Ce n'est qu'un avis mais elle vient d'un musulman.


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

https://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par essenien Mer 2 Fév 2011 - 22:10

Celà relève du fantasme ! On croirait entendre un homme politique de la gauche "caviar" en France. Il faut ouvrir les yeux. Cécité, naïveté, ignorance ou angélisme ? La réalité est tout autre. L'Islam est une religion conquérante qui n'a pour objet que de convertir. Un point, c'est tout ! affraid
essenien
essenien

Masculin Date d'inscription : 17/05/2008
Age : 67
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par mick Mer 2 Fév 2011 - 23:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Celà relève du fantasme ! On croirait entendre un homme politique de la gauche "caviar" en France. Il faut ouvrir les yeux. Cécité, naïveté, ignorance ou angélisme ? La réalité est tout autre. L'Islam est une religion conquérante qui n'a pour objet que de convertir. Un point, c'est tout ! affraid

@essenien
chacun a le droit de s exprimer,c est un forum de partage,on discute,il ne faut pas imposer au gens son idee,bien que je pense comme toi!! cheers

mick

Masculin Date d'inscription : 31/07/2009
Localisation : sud est

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par Philippe-Antoine Jeu 3 Fév 2011 - 12:40

«Les coptes, Egyptiens parmi les Egyptiens, s’associent à la révolte»

Selon
l’historien Christian Cannuyer, il existe une forte dichotomie entre la
hiérarchie religieuse et la population copte d’Égypte. Si la première
reste sur la réserve, la seconde descend dans la rue pour réclamer le
départ de Hosni Moubarak

ENTRETIEN
Christian Cannuyer
Professeur à la faculté de théologie de l’Université catholique de Lille
Président de la Société belge d’études orientales (1)

Un visionnaire - Page 2 Pix_trans
La Croix : Les coptes sont-ils partie prenante de la révolte égyptienne ?

Un visionnaire - Page 2 Pix_trans
Christian Cannuyer : depuis plusieurs mois, la hiérarchie copte
a fait assaut de loyalisme à l’égard du pouvoir égyptien. Le pape
Chenouda III a apporté tout son soutien au président Hosni Moubarak et
à son fils Gamal pour lui succéder. Cette prise de position a été très
mal vécue au sein des fidèles.Un visionnaire - Page 2 Pix_trans
Pourquoi un tel soutien ?

Un visionnaire - Page 2 Pix_transIl
faut se souvenir qu’à la suite des troubles confessionnels qui ont
précédé l’assassinat du président Anouar El Sadate en 1981, le
patriarche a été assigné à résidence jusqu’en 1984. Au fil des années
1990, il a adopté un positionnement accommodant avec le régime de Hosni
Moubarak, qui l’a libéré. La hiérarchie copte a joué le jeu du pouvoir
en place se présentant comme le meilleur rempart contre l’islamisme
radical.Un visionnaire - Page 2 Pix_trans
Cette façon de voir n’était-elle pas partagée ?

Un visionnaire - Page 2 Pix_transAux lendemains de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], la nuit du Nouvel An, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Elle l’a accusé d’avoir instrumentalisé les relations confessionnelles
et brandi en permanence la menace islamiste pour justifier le maintien
d’un régime dictatorial et la prolongation de l’état d’urgence.

Après l’attentat, on a vu ressurgir ce très beau symbole du
croissant de l’islam embrassant la croix. Les coptes font partie de la
population égyptienne. Comme elle, ils sont conscients que le régime
est responsable d’un état de pourrissement social, qu’il a servi les
intérêts d’une petite classe d’affairistes. Les coptes sont des
Égyptiens parmi les Égyptiens. Ils s’associent à la révolte et
descendent dans la rue.Un visionnaire - Page 2 Pix_trans

Ne craignent-ils pas la percée des Frères musulmans ?

Un visionnaire - Page 2 Pix_transJ’entends
surtout cette crainte parmi les coptes de la diaspora et très peu parmi
les coptes égyptiens. Certes, on voit ici ou là surgir des slogans
islamistes dans les cortèges. Au demeurant, la révolte égyptienne n’a
pas une tonalité islamiste prononcée.

Elle est, comme en Tunisie, largement le fait d’une jeunesse
citoyenne. De grâce, ne faisons pas le jeu de ces régimes qui
brandissent l’épouvantail de l’islamisme pour discréditer
l’extraordinaire sursaut des populations arabes.Un visionnaire - Page 2 Pix_trans

Il y a néanmoins une réalité islamiste en Égypte…

Un visionnaire - Page 2 Pix_transQui
a fait le lit de l’islamisme si ce n’est le régime en place ? Celui-ci
a été incapable de construire une économie équitable et, rappelons-le,
la CIA a longtemps favorisé l’émergence d’un discours religieux. Alors
oui, la nouvelle Égypte devra tenir compte des Frères musulmans, de
cette frange islamiste qui représente 30 % de la société. Pour autant,
le scénario d’une théocratie à l’iranienne est impensable en Égypte.Un visionnaire - Page 2 Pix_trans
Néanmoins, les coptes ne risquent-ils pas de faire les frais de cette nouvelle réalité ?

Un visionnaire - Page 2 Pix_transLes
coptes représentent probablement 10 % de la population. C’est un grand
peuple de 8 millions de personnes qui est présent dans toutes les
couches de la société, des petits chiffonniers du Caire, qui ont été
très maltraités par le régime, aux classes moyennes, professions
libérales et intellectuels. Et le christianisme est populaire.

Les coptes sont incontournables en Égypte. Ils font partie de
l’Égypte. Bizarrement, lorsque l’on parle des chrétiens d’Orient, on
oublie souvent l’Égypte. L’avenir du christianisme oriental se situe
pourtant là.

Il revient aux coptes de prendre leur part dans la construction
d’une Égypte qui va naître aux forceps. Les mouvements laïcs coptes,
jadis très puissants, sont déliquescents. Ils ont laissé l’église copte
comme seule porte-parole de la communauté. Or cette hiérarchie
ultra-conservatrice, qui défend une théologie fondamentaliste et très
peu œcuménique, vit elle aussi une fin de règne.

Recueilli par Marie VERDIER

SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 68
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par Joseph Jeu 3 Fév 2011 - 14:35

nous savons ce qu'il va se passer dans le futur , grâce aux prophéties que nous étudions ici, mais nous savons aussi que ces prophéties sont des évènements modifiables par la prière, or sur l'ensemble de l'humanité , très peu de gens prient , au contraire nous nous sentons au mieux dans la fange de nos péchés, moi le premier, et ensuite nous pleurons de peur a cause des conséquences.
j'ai peur que le monde soit devenu fou de haine et soumis au malin, que Dieu nous pardonne et qu'il nous envoie Saint Michel pour sauver ce qu'il reste du troupeau de Jésus, notre Berger et notre tête.
Joseph
Joseph

Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par mick Jeu 3 Fév 2011 - 23:11

entierment d accords avec toi joseph!

mick

Masculin Date d'inscription : 31/07/2009
Localisation : sud est

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par essenien Ven 4 Fév 2011 - 0:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Celà relève du fantasme ! On croirait entendre un homme politique de la gauche "caviar" en France. Il faut ouvrir les yeux. Cécité, naïveté, ignorance ou angélisme ? La réalité est tout autre. L'Islam est une religion conquérante qui n'a pour objet que de convertir. Un point, c'est tout ! affraid

@essenien
chacun a le droit de s exprimer,c est un forum de partage,on discute,il ne faut pas imposer au gens son idee,bien que je pense comme toi!! cheers

Rassure-toi, je ne veux rien imposer. Je me réfère ce que je vis au quotidien. J'ai tout le mal du monde à trouver une chapelle pour célébrer un office, mais on prête gratuitement des locaux associatifs pour des prières musulmanes.... Ce serait bien si les chrétiens cessaient - comme les Galates - des querelles stériles.... Laughing
essenien
essenien

Masculin Date d'inscription : 17/05/2008
Age : 67
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Un visionnaire - Page 2 Empty Re: Un visionnaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum