Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

Notre regard sur les migrants

5 participants

Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Notre regard sur les migrants

Message par Jean le baptiste Jeu 8 Mar 2012 - 21:37

12. L’Église a toujours contemplé dans les migrants l’image du Christ qui a dit : «J’étais étranger et vous m’avez accueilli » (Mt 25,35). Pour elle, leurs difficultés sont donc chez les croyants une provocation à la foi et à l’amour, invités qu’ils sont à porter remède aux maux découlant des migrations et à découvrir en elles le dessein de Dieu, même quand elles sont le fruit d’évidentes injustices.

Les migrations, en touchant les multiples composantes de la famille humaine, tendent en effet à l’édification d’un corps social toujours plus vaste et varié, presque dans le prolongement de la rencontre de peuples et de races qui, à la Pentecôte, par le don de l’Esprit, est devenue la fraternité ecclésiale.

Si, d’une part, les souffrances qui accompagnent les migrations sont bien l’expression d’un travail d’enfantement d’une humanité nouvelle, d’autre part, les déséquilibres et les inégalités dont elles sont la conséquence et la manifestation font apparaître la déchirure causée par le péché dans la famille humaine et elles résonnent donc comme un appel douloureux à la vraie fraternité.

13. Ce regard nous conduit à rapprocher les migrations des événements bibliques qui ont marqué les étapes du laborieux chemin de l’humanité vers la naissance d’un peuple qui, au-delà des discriminations et des frontières, est dépositaire du don de Dieu pour tous les peuples et qui est ouvert à la vocation éternelle de l’homme. La foi nous y fait entrevoir le chemin des Patriarches qui, soutenus par la Promesse, marchaient vers la Patrie future et celui des Hébreux qui furent libérés de l’esclavage en passant la Mer Rouge, avec l’Exode qui donne naissance au peuple de l’Alliance. La foi y trouve toujours, en un sens, l’exil qui renvoie l’homme à la relativité de tout but atteint et qui y fait redécouvrir le message universel des prophètes. Ces derniers dénoncent comme contraires au dessein de Dieu les discriminations, les oppressions, les déportations, les dispersions et les persécutions, et ils saisissent cette occasion pour annoncer le salut pour tout homme, témoignant que, même dans la succession chaotique et contradictoire des événements humains, Dieu continue à tisser son dessein de salut jusqu’à ce que tout l’univers soit récapitulé en Christ (cf. Ep 1,10).

Source : Vatican.va
Jean le baptiste
Jean le baptiste

Masculin Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : Hauts-de-Seine

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Francesco Sam 10 Mar 2012 - 23:36

Merci d'avoir posté ce beau texte...


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

https://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Jean le baptiste Jeu 29 Mar 2012 - 8:03

Je remonte ce message.
Il est important de bien choisir qui l'on est prêt à écouter et par qui on se laisse guider. On ne peut se dire Chrétien si on refuse l'enseignement du Christ et de son église.
Jean le baptiste
Jean le baptiste

Masculin Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : Hauts-de-Seine

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Annie Jeu 29 Mar 2012 - 15:33

Désolée de doucher un peu votre enthousiasme, mais je me permets de citer la fin du texte sur les "migrants", qui concernait principalement les migrants chrétiens. C'est pourquoi le texte revient sur la question des migrants non chrétiens:



Quatre points d’attention particulière

61. Pour éviter tout malentendu et toute confusion, et étant donné les différences religieuses reconnues de part et d’autre, nous jugeons qu’il n’est pas opportun, pour le respect de nos lieux sacrés et de la religion d’autrui, que les lieux catholiques – églises, chapelles, lieux de culte, locaux réservés aux activités spécifiques d’évangélisation et de pastorale – soient mis à la disposition de croyants de religions non-chrétiennes, et moins encore qu’ils ne soient utilisés pour faire valoir des revendications vis-à-vis de l’Autorité publique. Les espaces de type social, par contre – réservés au temps libre, au jeu et à d’autres formes de socialisation –, pourraient et devraient rester ouverts à des personnes d’autres religions, dans le respect des règles qui les régissent. La socialisation qui se fait dans ces lieux serait en effet une occasion pour favoriser l’intégration des nouveaux arrivants et pour préparer des médiateurs culturels capables d’aider à dépasser les barrières culturelles et religieuses, en promouvant une connaissance réciproque appropriée.



62. Les écoles catholiques (cf. EEu 59 et PaG 52), même lorsqu’elles accueillent des enfants d’immigrés d’autres religions, ne doivent pas renoncer à leurs caractéristiques particulières et à leur propre projet éducatif, orienté selon les valeurs chrétiennes[60]. Les parents qui veulent y inscrire leurs enfants devront en être clairement informés. Dans le même temps, aucun enfant ne devra se voir obligé de participer à la Liturgie catholique ni d’accomplir des gestes contraires à ses propres convictions religieuses.

D’autre part, les heures de religion prévues au programme, si elles font partie du cursus scolaire, pourraient être librement mises à profit pour que les élèves puissent connaître une croyance différente de la leur. Dans ces heures de classe tous les élèves devront être éduqués au respect – sans relativisme – des personnes ayant une autre conviction religieuse.



63. À l’exception de cas particuliers, le mariage entre catholiques et migrants non-chrétiens devra être déconseillé, avec toutefois plus ou moins de force, selon la religion de chacun et selon les normes du CIC et du CCEO. Il faudra de fait rappeler avec les paroles du pape Jean-Paul II que «dans les familles où les deux parents sont catholiques, il leur est plus facile de partager leur foi avec leurs enfants. Tout en rendant grâce pour tous les cas de mariages mixtes où l'on constate un épanouissement de la foi aussi bien chez les époux que chez les enfants, le Synode a encouragé les efforts pastoraux en vue de promouvoir le mariage entre personnes partageant la même foi»[61].



64. Enfin, dans les relations entre chrétiens et pratiquants d’autres religions, le principe de réciprocité revêt une grande importance. Il s’agit non pas d’une attitude purement revendicatrice, mais d’une relation fondée sur le respect mutuel et sur la justice dans les traitements juridiques et religieux. La réciprocité est aussi une attitude du cœur et de l’esprit qui permet de vivre ensemble et en étant partout à parité de droits et de devoirs. Une saine réciprocité stimule chacun à devenir «l’avocat» des droits des minorités là où sa propre communauté religieuse est majoritaire. On pense notamment aux nombreux migrants chrétiens vivant dans des pays à la population majoritairement non chrétienne, où le droit à la liberté religieuse est fortement restreint ou violé.



Migrants musulmans

65. À ce propos, on observe aujourd’hui, particulièrement dans certains pays, un pourcentage élevé ou en augmentation d’immigrés musulmans, envers lesquels notre Conseil Pontifical a aussi une sollicitude.

Le Concile Vatican II nous indique l’attitude évangélique à adopter à cet égard et il nous invite à purifier la mémoire des incompréhensions du passé, à cultiver les valeurs communes, ainsi qu’à clarifier et à respecter les différences, sans pour autant renoncer aux principes chrétiens[62]. Les communautés catholiques sont donc invitées au discernement. Il agit de distinguer, dans les doctrines, dans les pratiques religieuses et dans les lois morales de l’Islam ce qui peut être partagé et ce qui ne peut pas l’être.


66. La croyance en Dieu, Créateur et Miséricordieux, la prière quotidienne, le jeûne, l’aumône, le pèlerinage, l’ascèse en vue de la maîtrise des passions, la lutte contre l’injustice et l’oppression, sont des valeurs communes, également présentes dans le christianisme, bien qu’à travers des expressions et des manifestations diverses. À côté de ces convergences, il existe aussi des divergences, dont certaines concernent les acquis légitimes de la modernité. Soucieux en particulier des droits de l’homme, nous souhaitons donc de la part de nos frères et sœurs musulmans une prise de conscience toujours plus grande qu’on ne peut remettre en question l’exercice des libertés fondamentales, des droits inviolables de la personne, de l’égale dignité de l’homme et de la femme, du principe démocratique du gouvernement de la société et d’une saine laïcité de l’État. Il faudra aussi parvenir à un équilibre entre vision de foi et juste autonomie de la création[63].



67. Dans le cas d’une demande de mariage par une femme catholique et un musulman – restant sauf ce qui est dit au numéro 63 et en tenant compte aussi des jugements pastoraux locaux –, au vu aussi des expériences amères, il faudra faire une préparation particulièrement soignée et approfondie. Elle devra amener les fiancés à connaître et à «assumer» en connaissance de cause les profondes diversités culturelles et religieuses auxquelles ils devront faire face, que ce soit entre eux ou avec les familles et l’environnement d’origine de la partie musulmane, vers lesquels ils seront éventuellement appelés à revenir après un séjour à l’étranger.

Dans le cas où le mariage serait transcrit auprès d’un Consulat d’un État islamique, la partie catholique devra cependant se garder de lire ou de signer des documents contenant la shahada (profession de croyance musulmane).


Les mariages entre catholiques et musulmans, s’ils sont néanmoins célébrés, auront cependant besoin, hormis la dispense canonique, du soutien de la communauté catholique, avant et après la célébration. Un des services important des associations, des bénévoles et des conseillers catholiques devra être donc d’aider ces familles dans l’éducation des enfants et éventuellement de soutenir la partie la moins protégée de la famille musulmane, à savoir la femme, pour lui permettre de connaître et de faire état de ses droits propres.



68. Enfin, concernant le baptême des enfants, les normes des deux religions sont – comme on le sait – fortement opposées. Le problème doit donc être clairement soulevé durant la préparation au mariage et la partie catholique devra s’engager dans le sens voulu par l’Église. La conversion et la demande de baptême de musulmans adultes exigent de toute façon une attention pondérée, aussi bien à cause de la nature particulière de la religion musulmane que pour les conséquences qui en découlent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Rémi Jeu 29 Mar 2012 - 15:41

Oui il est très louable d'accueillir le migrant, de lui donner asile, de le secourir et de l'aider à s'intégrer à notre société, mais il est assez évident qu'à nos frontières le discernement des intentions n'est pas mis en pratique, car des envahisseurs venant chez-nous non pas pour nous aider à construire une société meilleure mais pour imposer leur doctrine coranique, leur régime terroriste et cela je ne crois pas que le Seigneur nous demande de les accueillir les bras ouverts, il faut être bon mais pas débonnaire. Il est clair que certains groupes mondialistes sous le couvert de l'humanisme ont pour but de créer le chaos dans nos sociétés, pour qu'ils puissent instaurer plus aisément leur oligarchie totale sur le monde. Quand une situation est illogique comme l'est l'immigration dans nos pays, c'est que il y a des buts pas très catholiques derrière tout ça.


Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Amazone Jeu 29 Mar 2012 - 16:15


Tout à fait d'accord avec Rémi qui a parfaitement expliqué la situation.

Merci Annie pour ce texte du Vatican très important et qui est très clair. Je me permet de recopier le début.


61. (...) il n’est pas opportun, pour le respect de nos lieux sacrés et de la religion d’autrui, que les lieux catholiques – églises, chapelles, lieux de culte, locaux réservés aux activités spécifiques d’évangélisation et de pastorale – soient mis à la disposition de croyants de religions non-chrétiennes

62. Les écoles catholiques, même lorsqu’elles accueillent des enfants d’immigrés d’autres religions, ne doivent pas renoncer à leurs caractéristiques particulières et à leur propre projet éducatif, orienté selon les valeurs chrétiennes.

63. le mariage entre catholiques et migrants non-chrétiens devra être déconseillé

64. (...) On pense notamment aux nombreux migrants chrétiens vivant dans des pays à la population majoritairement non chrétienne, où le droit à la liberté religieuse est fortement restreint ou violé.

68. Enfin, concernant le baptême des enfants, les normes des deux religions sont – comme on le sait – fortement opposées. (...) aussi bien à cause de la nature particulière de la religion musulmane que pour les conséquences qui en découlent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Jean le baptiste Ven 30 Mar 2012 - 7:53

Annie, Amazone, vous vous référez aux textes du Vatican. Même si c'est pour appuyer une cause différente, c'est déjà infiniment préférable à d’autres références douteuses. Car il n'y a dans ces texte ni ironie ni mépris ni sarcasme. Les enseignements sont clairs et posés. Prenez les et comprenez dans leur globalité. Tout y est juste.

Puisque mes mots pourront toujours être discutables, je voudrais citer cette parole forte prononcée par le Christ avant son sacrifice suprême pour tous les pécheurs :
« Mon royaume n'est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais mon royaume n'est pas d'ici. »

Du reste, personne n’est dupe de ses propres écrits. Chacun sait ce qu’il a au fond de lui lorsqu’il dépose un message ici. Chacun sais quel sentiment l’anime. Que la paix du Seigneur soit avec nous tous.
Jean le baptiste
Jean le baptiste

Masculin Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : Hauts-de-Seine

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Jean le baptiste Ven 30 Mar 2012 - 8:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il est clair que certains groupes mondialistes sous le couvert de l'humanisme ont pour but de créer le chaos dans nos sociétés, ...
Il convient donc de ne pas se laisser entraîner et de ne pas nourrir tous ces sentiments de mépris, de diabolisation et finalement de haine. Ce forum est plein de textes lumineux de nos Saints et Saintes, inspirons nous en. Il nous est donné de savoir que l'avenir nous réserve des conflits, des révoltes, des guerres. Ces conflits prennent naissance dans les aversions que nous avons les uns pour les autres.
Jean le baptiste
Jean le baptiste

Masculin Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : Hauts-de-Seine

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Rémi Ven 30 Mar 2012 - 14:07

Beaucoup de catholiques ne prennent pas conscience de ces envahisseurs qui viennent ici pour nous dominer, pas tout les immigrants mais une partie qui ne sont pas stopper aux frontières car il faut être "bon" et les accepter mais pour que l'information soit connue car les médias sont à la solde des multiculturalistes et des humanistes athées alors il faut dénoncer ce fait, le but n'étant pas de provoquer la haine entre groupes mais d'éviter que dans 15 à 20 ans nous soyons obligés de faire la profession de foi musulmane pour espérer vivre en paix, quand les gens se réveillerons il sera déjà peut-être trop tard.


Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Amazone Ven 30 Mar 2012 - 15:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Chacun sais quel sentiment l’anime.
Il n'y a aucun amour à laisser des âmes se damner.

Le gros problème de notre époque est que les ennemis de Dieu, principalement franc-maçon, ont réussi à faire croire qu'en tolérant le Mal (islam, homosexualité, avortement etc), ils aiment leur prochain...

Convaincre que le Mal est le Bien et que le Bien est le Mal est un des buts de satan, c'est réussi.


Un leader musulman a dit dans les années 80 :
"Nous conquérons l'Europe avec le ventre de nos femmes"

Dans le Figaro du 19 décembre 2006, Mouammar Kadhafi déclarait :
« Sans épée, sans fusil, sans conquêtes, les 50 millions de musulmans en Europe la transformeront bientôt en continent musulman !
»



Les Saints n'étaient pas tolérant envers le Mal, ils étaient parfois durs envers les pécheurs et toujours très dur envers le péché...

Vous verrez ce voisin qui est charitable, qui fait des aumônes, qui est touché de la misère de son prochain : cela est assez bien ; mais il laisse vivre ses enfants dans la plus grande ignorance ; peut-être ne savent-ils pas même ce qu'il faut faire pour être sauvé.

(Saint Curé d'Ars, tome 2, Sur la fausse et vraie Vertu)


Si vous avez des domestiques, avez-vous eu bien soin de les instruire ou de les faire instruire ? Les avez-vous fait assister aux catéchismes ?
N'avez-vous rien négligé pour leur apprendre les moyens nécessaires pour se sauver ?
Ne les avez-vous pas laissés dans l'ignorance crasse qui, de la mort, les traînera en enfer ?


( Saint Curé d'Ars, tome 4, sur l'examen de conscience)

Entièrement d'accord avec Rémi, en espérant toutefois qu'il ne soit pas déjà trop tard...



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Amazone Lun 2 Avr 2012 - 7:41


Plus de 11 millions de Français en situation de pauvreté :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Notre regard sur les migrants Empty Re: Notre regard sur les migrants

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum