Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
TV 55″ OLED Panasonic TX-55JZ980E – 4K UHD Smart TV 4 x HDMI 2.1
999 €
Voir le deal

La loi de 1905

Aller en bas

La loi de 1905 Empty La loi de 1905

Message par Annie Mar 15 Mai 2012 - 21:37

Le texte de la loi de séparation des Eglises et de l'Etat:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais ce qui est intéressant, c'est de voir dans quel esprit cette loi a été votée, en lisant le rapport préparatoire (rapport Briand) à lire sur le même site.
Déjà, dans le lien, on constate que ce n'est plus "séparation des Eglises et de l'Etat", mais "de l'Eglise et de l'Etat".


Dès la première page du rapport, on comprend évidemment que c'est l'Eglise catolique qui est visée. Dès le début, il est dressé un "inventaire" des richesses de l'Eglise catholique. Dès la page 2, le ton est donné (je copie avec les fautes d'orthographe d'origine):

Et si nous avons placé ici, au début de ce travail cet état succinct de la propriété ecclésiastique, à la veille de la Révolution française, c'est afin de donner une idée éclatante de ce qu'était la puissance matérielle de l'Eglise, en France, au moment où cette puissance, et l'autorité morale même du catholicisme vont être mises en question, et pour la première fois contestées au nom de principes qui s'attaquèrent non seulement aux manifestations extérieures de l'Eglise, à ses abus, à certains de ses dogmes, comme l'avaient fait, par exemple, le protestantisme et l'orthodoxie russe, mais dans son esprit même, sa conception générale de la vie, du monde, et de la divinité.

Quelle haine de l'Eglise! C'est du Franc-maçon pur jus, qui s'insurge contre l'autorité morale de l'Eglise. Mais, dès le début, on voit que cette haine est réservée à l'Eglise catholique, puisque les autes églises chrétiennes sont montrées en exemples. C'est déjà louche en soi...

Si, par le seul effort des constituants et des conventionnels, cette énorme puissance matérielle a pu être sapée, détruite, anéantie, -du moins pendant la période qui précède le Concordat de 1801,- c'est donc que les principes de la Révolution laïque eurent une vertu prodigieuse!

Hélas! nous ne saurions attribuer aux idées une aussi grande force qu'elles puissent saper ce qui est profondément enraciné dans le passé et dans la tradition d'un pays. Si la sécularisation des biens du clergé put se produire, c'est qu'elle était déjà préparée par le mécontentement général qu'avaient causé les excès du haut clergé ou la dictature intolérable de la papauté.

Deux conclusions: premièrement, ce rapport est un texte révolutionnaire. Ensuite, cette haine est proprement satanique. Elle ressort dans la violence de l'énumération des termes(sapée, détruite, anéantie), ensuite dans l'expression "dictature intolérable de la papauté"... Détruire l'Eglise de Jésus-Christ,c'est bien le but de Satan et sa colère de ne pas l'avoir déjà atteint s'exprime avec violence.

En vous présentant ce rapport, nous avons pour objectif de prouver que la seule solution possible aux difficultés intérieures qui résultent en France de l'actuel régime concordataire, est dans une séparation loyale et complète des Eglises et de l'Etat.

Bref, l'Eglise est responsable de tous les maux.

Et là, on s'attendrait à un rapport économique ou politique analysant froidement les avantages de cette séparation... Il n'en est rien. Sur une centaine de pages, on a droit à une réécriture de l'histoire du Catholicisme, sans aucune trace de surnaturel, orientée pour prouver que, au cours des siècles, l'Eglise a intrigué auprès des rois et empereurs pour dominer le monde. C'est affreux.

Une petite citation en passant:
page 86:
On vient de voir comment la papauté, pousuivant son évolution naturelle, avait fait inscrire dans sa constitution l'infaillibilité du chef suprême de l'Eglise, infaillibilité qu'elle avait déjà revendiquée au cours des siècles et qu'elle imposait désormais à ses fidèles comme un article de foi.

Ce dessein persévérant d'atteindre à la domination universelle se manifesta en France au lendemain des événements de 1870, à l'heure où la nation venait de se donner la forme républicaine.

Le tout en citant les Evangiles pour bien montrer que l'Eglise se trompe dans son interprétation des paroles du Christ!!!! On retrouve là l'orgueil qui caractérise les frans-maçons, qui se croient meilleurs théologiens que les Papes et qui osent donner leur avis sur les fondements de la religion!!!!!

En page 103, on passe au paragraphe II de quelques pages (le premier traitait de l'Eglise catholique, il faisait 100 pages pleines de haine): LE CULTE PROTESTANT.
Mais on commence malgré tout par plusieurs pages supplémentaires de critique de l'Eglise catholique, pour montrer à quel point les Eglises Protestantes sont bien constituées, en parfaite intégration dans la Nation, compatibles avec la République etc...

page 105:
On peut dire que, dans ces temps anciens, les Eglises réformées réalisèrent en pratique, surtout après la fin des guerres de religion, où le protestantisme cessa d'être un parti politique, le principe "de l'Eglise libre dans l'Etat souverain".

Tout ça pour conclure que c'est vraiment l'Eglise Catholique qui met le désordre!

Et c'est cette haine du Catholicisme (et exclusivement du catholicisme) qu'on veut inscrire dans la Constitution, pour signer une bonne fois pour toutes l'acte d'apostasie de la France...

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum