Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Najat Vallaud-Belkacem veut circoncire le code Napoléon

Aller en bas

 Najat Vallaud-Belkacem veut circoncire le code Napoléon  Empty Najat Vallaud-Belkacem veut circoncire le code Napoléon

Message par MichelT Ven 5 Juil 2013 - 16:31


Jeudi 4 juillet 2013 18:06


Najat Vallaud-Belkacem veut circoncire le code Napoléon (24heuresactu)


Après la saine contestation du peuple français provoquée par la castration du mariage avec Christiane Taubira au bistouri, la vasectomie du code civil prend des allures plus sournoises : Selon un article du Huffingtonpost, la commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a rendu ce jeudi 27 juin 2013, un avis dans lequel elle recommande au gouvernement d’introduire « l’identité de genre » dans le droit français.


Il ne s’agit donc pas encore de castrer totalement notre code civil en supprimant « l’identité sexuelle », mais les idéologues du gender, Najat Vallaud-Belkacem, Vincent Peillon et Christiane Taubira en tête, soutenues par les sénatrices Maryvonne Blondin et Michelle Meunier préparent le terrain : ce petit monde entend bien procéder à la substitution des identités par la méthode soft et non moins subversive prophétisée par Georges Orwell dans son incroyable roman prémonitoire « 1984″ : « la destruction des mots ». « Quelle œuvre magnifique que la destruction des mots ! » s’écrie un de ses personnages endoctriné, car réduire le nombre de mots limite l’étendue de la pensée. N’est-ce pas déjà cela qu’a entrepris Christiane Taubira en éliminant les mots sexués « père » et « mère » pour les fondre dans le mot asexué « parent » de notre code civil ?

Déjà, Christiane Taubira nous avait habitué à notre ami Georges Orwell en instituant « la double pensée » comme méthode d’écriture des lois : « nous conserverons les mots « père » et « mère », mais il faudra lire « parent » comme le législateur l’indiquera à la fin du texte », avait clamé la ministre pour duper son monde. Finalement, les mots « père » et « mère » ont bien été détruits, confirmant son incroyable capacité à mentir en temps réel, associée à sa grande maîtrise des forfaitures procédurales. La garde des sceaux a pu le faire en s’appuyant sur la relative confiance que le peuple accordait encore à sa moralité politique. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Son capital confiance a bien été dilapidé dans sa course folle au vote d’une loi injuste envers le plus faible : l’enfant, dont les droits fondamentaux ont été niés en bloc par le groupe socialiste : la honte absolue !

Voilà donc Najat Vallaud-Belkacem, interrogée sur les liens entre « identité de genre », qu’elle prétend intégrer dans notre arsenal juridique, et « perspective de genre », idéologie totalitaire promue par les universités américaines et infiltrée dans les organismes internationaux comme l’ONU, l’UNESCO et le conseil de l’Europe. Sans surprise, la porte-parole du gouvernement nous sert les mêmes mensonges que Christiane Taubira : « Il n’y a pas de lien entre identité de genre et les théories américaines ». Oh qu’il est pas beau ce mensonge ! La voilà elle aussi qui, comme Pinocchio, commence à enchaîner mensonge sur mensonge, ne pouvant justifier la folie délirante de la perspective du genre, dont elle est la taupe installée au sein du gouvernement socialiste.

Comme on pouvait s’y attendre, Najat Vallaud-Belkacem nous vend ses bonnes et pieuses intentions : « La CNCDH reconnaît dans son avis la nécessité d’introduire en droit français la notion d’identité de genre, pour mieux protéger les personnes transgenres ou transsexuelles ». Comme dans l’histoire du petit chaperon rouge, le loup installé dans le lit du gouvernement s’écrie : « C’est pour mieux détruire ton ‘identité sexuelle mon enfant ! »

Comment cette histoire se terminera t-elle ? La perspective de George Orwell est pessimiste, mais la nôtre est optimiste, parce que La Manif Pour Tous est un signe d’espérance, et seulement l’embryon du premier soulèvement contre la dictature rampante que « la perspective du genre » veut installer en commençant par la « destruction des mots » de notre système juridique.


Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

source: Christ-Roi

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum