Il nous faut tendre vers la sainteté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il nous faut tendre vers la sainteté.

Message par etienne lorant le Ven 30 Jan 2015 - 18:22

Vendredi de la 3e semaine du temps ordinaire

Lettre aux Hébreux 10,32-39.

Frères, souvenez-vous de ces premiers jours où vous veniez de recevoir la lumière du Christ : vous avez soutenu alors le dur combat des souffrances, tantôt donnés en spectacle sous les insultes et les brimades, tantôt solidaires de ceux qu’on traitait ainsi.
En effet, vous avez montré de la compassion à ceux qui étaient en prison ; vous avez accepté avec joie qu’on vous arrache vos biens, car vous étiez sûrs de posséder un bien encore meilleur, et permanent.
Ne perdez pas votre assurance ; grâce à elle, vous serez largement récompensés.
Car l’endurance vous est nécessaire pour accomplir la volonté de Dieu et obtenir ainsi la réalisation des promesses.
En effet, encore un peu, très peu de temps, et celui qui doit venir arrivera, il ne tardera pas.
Celui qui est juste à mes yeux par la foi vivra ; mais s’il abandonne, je ne trouve plus mon bonheur en lui.
Or nous ne sommes pas, nous, de ceux qui abandonnent et vont à leur perte, mais de ceux qui ont la foi et sauvegardent leur âme
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4,26-34.
En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.
D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.
Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »
Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?
Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences.
Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »
Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.
Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.



Textes de l’Évangile au quotidien

Les encouragements de saint Paul sont les bienvenus, puisque, d'une part, les manifestations anti-chrétiennes se bousculent un peu partout dans le monde. Je peux dire, sans fausse gêne, que moi aussi, en considérant les évènements du monde, je suis saisi depuis quelques jours d'une très forte angoisse - que je supporte en d'autres jours, mais qui m'ont obligé à fermer boutique. D'ici quelques jours à peine, des milliers de jeunes chômeurs ne bénéficieront plus d'indemnités, ni de l'assistance publique. Or, une enquête statistique récente a montré que la plus grande majorité d'entre eux ne se sont pas renseignés concernant leur situation personnelle. Bref, ce sont des hommes et des femmes en pleine force de l'âge qui vont se retrouver sur les trottoirs. Quant on sait, en outre, que les enfants de ces nouveaux chômeurs, se retrouveront aussi mal lotis que leurs parents.... on n'imagine pas qu'ils accepteront leur sort sans broncher : il y aura des vols (il y en a déjà eu trois dans mon quartier), et aussi des violences.

Oui, ces encouragements de saint Paul doivent nous toucher, mais non pour vivre dans la crainte, mais pour vivre dans la foi.

Dans l’Évangile, Jésus parle toujours en paraboles. Celles lues aujourd'hui ne sont guère difficiles à décrypter, en fonction de la première lecture, il suffit de dire que les semences, avant de germer pour aboutir en un grand arbre qui a de longues branches, et qui attirent les âmes comme les oiseaux du ciel... doivent fournir un effort de tout l'être vers la sainteté. Mais n'imaginons pas que nous en soyons incapables : si les fidèles proclamés Saints par l’Église ne sont pas légion, c'est que l'Eglise a voulu donner à chacun une image de vies rayonnantes d'Amour. Ils sont nos modèles.

Et pour terminer, cette simple question : quel est votre saint préféré, vers qui vous vous tournez souvent ? J'invoque sainte Faustine car le Seigneur m'a fait connaître sa Miséricorde et c'est bien d'elle que je vis en cette époque si troublée...



.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum