Réchauffement du Soleil et Prophéties:Important a Lire

Aller en bas

Réchauffement du Soleil et Prophéties:Important a Lire Empty Réchauffement du Soleil et Prophéties:Important a Lire

Message par Francesco le Jeu 28 Mai 2009 - 2:29

Il y a des textes qui sont plus importants a lire que d'autres.Voici le 2e chapitre du livre:Notre Dame de L'Apocalypse de Pierre Jovanovic.[quote]~ 2 ~

Du « réchauffement » du Soleil







Avec l'accélération du dérèglement du climat, on a, depuis quelque temps, le sentiment d'être sur une sorte de tapis roulant qui nous mène, lentement mais sûrement, vers un bouleversement peu rassurant. L'environnement autour de nous change et pas dans le bon sens : les neiges fondent, la banquise disparaît, la température grimpe, les rivières et les fleuves s'assèchent à une vitesse jamais vue, l'eau commence à manquer et les déserts progressent, tout comme les pluies diluviennes, les tempêtes de neige, les canicules, les tornades et les sécheresses. Nous sommes bien au bord de quelque chose, mais on n'ose pas poser un nom dessus, de peur de l'attirer encore plus. C'est un sujet de réflexion tabou. Pourtant, la Nature se moque des tabous : quiconque a vécu la tempête française de l'an 2000 et la canicule de 2003 qui a causé le décès de 35.000 personnes11 en deux semaines sur toute l'Europe le sait. En 2005, la côte Est des États-Unis a été balayée par 5 hurricanes successifs et l'un d'eux a même rasé la Nouvelle Orléans ! Les Japonais sur leur île en ont compté 7, mais de ceux-là personne n'a parlé. Après le temps nécessaire pour analyser les données satellites, les explications des scientifiques ont commencé à fuser les unes après les autres fin 2006 : le grand responsable de tous ces drames serait le soleil, devenu violent alors qu'il devrait être dans sa phase la plus calme. Le public n'y a vu, si je puis dire, que du feu : habitué à entendre que l'activité humaine était la seule responsable du dérèglement du climat, il a naturellement mis les drames de 1999, 2000, 2003, 2005 et 2008 sur le compte du réchauffement. Et pendant qu'on le culpabilise sans cesse, au-dessus de nos têtes, le petit 4x4 de la NASA qui sillonne Mars, le Mars Global Surveyor, envoie ses informations montrant « que les ni­veaux d'eaux glacées sur les pôles martiens ont fondu de presque 3 mètres en l'es­pace d'une année martienne, soit presque deux ans pour nous12». Information incroyable, passée totalement inaperçue : la Terre n'est donc pas la seule à se réchauffer. Mars aussi. Quant à la planète Neptune et à ses lunes, distantes de 4,5 milliards de kilomètres du soleil, c'est même pire :




« Depuis 1989, on a enregis­tré une augmentation de 5% de la température à la surface de Triton, un phénomène de réchauffe­ment inat­tendu pour ces planètes si éloignées du Soleil13».







Sur Pluton, pourtant la planète la plus éloignée du soleil, c'est même un véritable enfer qui a commencé, sous forme de canicule accélérée :




« L'équipe du professeur James Elliot a établi avec certitude qu'en l'es­pace de 14 ans, la planète Pluton s'est réchauffée. Sa température a été multipliée par 3... C'est une surprise to­tale pour l'ensemble de la profession qui ne pouvait pas prévoir une telle transformation14».







La nouvelle est précise. La pollution sur terre n'est donc pas la seule responsable, il existe un autre phénomène, bien plus grave, puisque l'ensemble du système solaire se réchauffe.

Qui aurait imaginé une chose pareille ? En tout cas pas les scientifiques qui feignent toujours de tout savoir et qui découvrent, les yeux écarquillés, l'impensable et se dépêchent ensuite de présenter leurs nouvelles conclusions comme des grandes découvertes. Les satellites n'ont pourtant pas photographié d'usines Michelin sur Mars ou des mines de charbon soviétiques en activité sur Neptune et encore moins sur Pluton... Mais les médias répètent chaque jour que les gaz à effet de serre sont responsables de tout. Ben voyons ! Heureusement qu'on ne vit pas sur Pluton avec sa température qui a été multipliée par trois !




Clairement un autre facteur inconnu déclenche cette chaleur. Mais de ça, les médias n'en parleront pas...




Pour les scientifiques russes, cet invraisemblable réchauffement spatial est dû à notre système solaire, qui, avançant lui aussi à tout vitesse dans l'espace, est entré « dans un nuage interstellaire » ( mais ils ne donnent pas plus de détails). Pour les Américains en revanche, le soleil est le principal responsable, mais ils n'arrivent pas à expliquer pourquoi ce sont les planètes les plus éloignées de lui qui se réchauffent le plus vite... Pour John J. Matese, scientifique anglais, ce serait à cause de l'influence d'une étoile naine brune15, plantée au beau milieu de notre galaxie... En effet, voici cinq ans, différents observatoires ont mis en évidence une lointaine « présence étrangère » qui perturbe le chemin des comètes périodiques. Pour d'autres, l'ensemble de ces problèmes est dû à la présence d'un trou noir... Le professeur Gillespie16, ancien de la NASA, paléoastronome, lui, s'il n'a pas trouvé la cause, a découvert en revanche que quand Jupiter et Saturne sont alignées du même côté du soleil, cela déclenche des tempêtes de taches solaires. En revanche, lorsque Jupiter et Saturne sont séparées, c'est-à-dire à gauche et à droite du soleil, son activité est au plus bas. Les deux planètes influent sur son comportement, et il se trouve que décembre 2012 est une très très mauvaise configuration pour nous : Jupiter et Saturne seront alignées du même côté, amplifiant le nombre de taches solaires, c'est-à-dire autant de cyclones, sécheresses et inondations ici bas.

Une chose est certaine, les scientifiques tâtonnent. Il n'empêche que si toutes les planètes se réchauffent, surtout les plus éloignées du soleil, cela veut dire qu'un radiateur géant se balade en ce moment même quelque part dans le vide intersidéral. À croire que Arthur Clarke n'avait pas écrit que de la science-fiction avec la saga 2001 et 2011 Odyssée de l'Espace dans laquelle un deuxième soleil arrivait du fin fond de l'espace pour s'installer dans notre système solaire ! Néanmoins, ce réchauffement global du vide spatial a des implications pour nous et les premières études prévisionnelles ne sont guère optimistes. Pire : elles sont tout simplement apocalyptiques, comme si les scientifiques, pourtant longtemps sceptiques, nous parlaient eux aussi de la Fin des Temps, du moins au sens météorologique du terme. La revue Futura-Sciences, commentant un article du magazine Nature, a également souligné ce problème de réchauffement inexplicable:







Le Pr Lauri Fenton, du Centre de recherches Ames de la NASA est formel : la planète Mars, ou plutôt son atmosphère est aussi en pleine phase de réchauffement climatique, pour des causes assez proches de celles que l'on subit actuellement sur Terre.

Selon cette étude, menée conjointement avec l'US Geological Survey, les températures moyennes relevées à la surface de la planète rouge s'accroissent 4 fois plus rapidement que sur Terre.

Les chercheurs estiment que la température de surface martienne aurait augmenté de quelque 0,65°C entre les années 70 et les années 90, soit depuis l'atterrissage des sondes américaines Viking et des premiers relevés précis. (...) La température du sol augmente encore, la fonte de la glace s'accélère, et ainsi de suite17.




Et là, c'est une « déclaration » de la Vierge en 1962 à Garabandal qui m'est revenue à l'esprit. Nous développerons cette apparition mariale dans un chapitre suivant, mais voici en substance ce que les petites filles ont rapporté à propos d'un signe céleste que toute l'humanité pourra voir :
















« A un moment, aucun moteur ou machine ne fonctionnera. Une terrible vague de chaleur touchera la terre et les gens commenceront à avoir une soif intense. Ils chercheront, désespérés de l'eau, mais elle s'évaporera à cause de la chaleur. Les gens auront tellement soif qu'ils chercheront à se tuer les uns les autres. Mais ils s'écrouleront sur le sol, sans forces18».













C'est un tableau qui colle assez bien à ce qui se passe en ce moment même sur Mars, Neptune et Pluton. Car, suivez la logique, si toutes les planètes du système solaire se réchauffent, cela veut dire que le soleil aussi se réchauffe, même si c'est imperceptible à l'œil nu. D'où son hyperactivité... D'où l'envoi en nombre de satellites spécialisés pour le surveiller de très très près. Songez par exemple qu'aujourd'hui, le satellite Soho, l'Ulysses, les Stereo Observatory ( envoient des images stéréoscopiques ), le Solar-B, le Solar Dynamics Observatory, etc., sont tous pointés sur le soleil parce que depuis quelque temps, il inquiète tout le monde.







Et force est de constater qu'on ne sait pas grand chose de celui qui nous envoie chaque jour ses photosphères hormis quelques informations que les astronomes ont réussi à recouper en observant de très très loin la naissance et la mort d'autres étoiles. Ainsi, le soleil fête son 4,5 milliardième anniversaire. À l'échelle d'un être humain qui peut vivre jusqu'à 100 ans, le Soleil aurait aujourd'hui tout juste 50 ans. Il lui reste donc 4,5 autres milliards d'années à flotter dans l'espace jusqu'à brûler toutes ses réserves d'hydrogène. Après, il enflera tel un ballon pour devenir 10.000 fois plus brillant qu'aujourd'hui, avant de s'effondrer comme un soufflé, puis de se transformer en une « naine blanche »... A cette échelle-là, on a du mal à imaginer vraiment ce que cela représente. Et de toute façon, cela signera aussi la fin du système solaire qui sera véritablement carbonisé par l'explosion.




Mais pourquoi s'intéresser tant au soleil ? Pour une raison simple : si les meilleurs scientifiques de la planète sont incapables de nous expliquer ce réchauffement de l'espace, allons à l'autre extrême et intéressons-nous à cette apparition de la Vierge qui a justement eu le soleil comme centre. Prendre un phénomène surnaturel pour tenter de comprendre n'est pas plus idiot, et, nous allons le voir, plein d'enseignements. Lors de l'apparition de Fatima, la Vierge avait montré un soleil s'obscurcissant puis se précipitant sur la foule, comme si elle voulait nous avertir que le soleil, ou l'espace, à un moment donné, nous jouera des tours. C'était en 1917. Mais ce n'est qu'en 2007 que la communauté des héliologistes a commencé à tirer des signaux d'alarme, nous prévenant que 2011 et surtout 2012 seront des années particulièrement négatives à cause de la violente activité solaire à venir. En ce sens, ils rejoignent les prêtres des anciennes civilisations méso-américaines qui surveillaient le soleil en permanence, obnubilés par la crainte qu'il puisse se révolter. Comme mesure prophylactique, ils lui « offraient » des sacrifices ( femmes, hommes, enfants et belle-mères ) afin de le calmer. Nous, on se contente de sacrifier des milliards d'euros sur la table de l'Agence Spatiale Européenne et d'entretenir des grands-prêtres ( ils sont tous fonctionnaires internationaux et ne paient pas d'impôts ) pour nous prédire ce qu'il va faire.




Posons quand même la question clairement : le soleil peut-il bouger ? Ou bien notre planète peut-elle bouger ( donnant justement l'impression que c'est le soleil qui se déplace ) et changer de place ? Les astrophysiciens sont catégoriques : si la terre peut basculer sur son axe comme cela s'est déjà produit maintes fois dans le passé, le soleil, lui, a priori ne bouge pas. La seule chose qu'on peut craindre, ce sont ses soudaines éruptions, beaucoup plus violentes depuis quelque temps que celles auxquelles nous sommes habitués.




Par exemple, nous avons échappé par miracle à une Apocalypse il y a très peu de temps, à cause d'une éruption massive. Les scientifiques ont classé les flammes en trois catégories :




1 ) Les C sont les plus petites, des éruptions standard qui n'ont pas ou peu d'incidence sur terre.

2 ) Les M sont des éruptions moyennes, et entraînent des perturbations de toutes les communications radio, mais uniquement aux pôles.




3 ) Les X sont les plus violentes et déclenchent l'interruption de presque toutes les communications radio sur terre. Ainsi, plusieurs millions d'utilisateurs de téléphones portables et de systèmes de guidage en ont fait les frais le 16 août 1989 et le 2 avril 2001 lorsque tous les faisceaux satellites relayant des centaines de millions de liaisons télécoms sont tombés en panne comme un seul homme.




[quote]


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Réchauffement du Soleil et Prophéties:Important a Lire Empty Re: Réchauffement du Soleil et Prophéties:Important a Lire

Message par Francesco le Jeu 28 Mai 2009 - 2:30

Suite et Fin:[quote]Et, vous ne le saviez sans doute pas, mais le 4 novembre 2003, nous avons même failli perdre nos chaînes de télévision : en effet, dans la catégorie des grandes éruptions X, un record a été battu, puisque la plus intense connue, graduée à X-28, a été pulvérisée par une éruption de X-4519! Cela veut dire que la puissance de la flamme envoyée par le soleil ce jour-là a été l'équivalent des éruptions cumulées de 5000 soleils calmes ! Coup de chance, elle est partie dans le sens opposé à la terre. Si le lieu de l'éruption ( région 486 ) avait été différent, presque tous les satellites auraient littéralement cramé. Les téléphones portables auraient été réduits au silence, les GPS transformés en écran noir, et pire, toutes les centrales électriques auraient pris feu, y compris les nucléaires ( en 1989 des centrales américaines et canadiennes ont pris feu avec une éruption bien plus faible ). Une éruption de moindre importance20, mais directement orientée vers la terre, a immédiatement enflammé tous les poteaux télégraphiques américains en 1853 !

























Comme on dit, on a frisé une sorte de fin du monde à la Orson Wells, parce que cela aurait déclenché la plus grande panique de tous les temps. Songez : plus d'électricité, ni de téléphones, ni de télévision, ni de radio, ni de distributeur automatique de billets et encore moins d'essence. Une civilisation instantanément figée avec un retour momentané à l'âge de pierre. Vous imaginez une situation comme celle-ci aujourd'hui, avec un simple orage solaire nous ramenant à vivre comme nos ancêtres au XIIe siècle ? Et les scientifiques ne savent pas pourquoi, mais en octobre et en novembre 2003, notre soleil a connu des explosions phénoménales, jamais vues depuis qu'ils savent mesurer avec précision son activité, c'est-à-dire depuis 400 ans. Sachant qu'un dessin vaut toutes les explications, le graphique précédent, appelé le Butterfly Diagram à cause de sa forme en ailes de papillon, a été établi par le Marshall Space Center de la NASA et montre clairement l'augmentation régulière et progressive de l'activité du soleil et du nombre de ses taches.




Un problème arrivant du ciel ? Oui, surtout si l'on tient compte des avertissements de la Vierge, « le feu tombera du ciel et détruira une grande partie de l'humanité, n'épargnant personne; les survivants se trouveront si épouvantés qu'ils en envieront les morts21» et d'une solide tradition biblique ( le film Armageddon ) due à Isaïe de l'Ancien Testament, et bien sûr à Jean et à son Apocalypse où l'on trouve la bien nommée « femme vêtue du soleil ». Les théologiens, comme les paléoastronomes qui analysent ces textes semblent privilégier un problème d'ordre céleste, sorte de grain de sable qui viendrait dérégler la ronde de nos planètes. À ce propos, le département d'astronomie de l'Université de Cardiff a fait savoir récemment que notre terre avait beaucoup de chances d'entrer en collision avec une comète... invisible. Oui, vous avez bien lu. Le Pr. Chandra Wickramasinghe et le Pr. Bill Napier ont expliqué que certaines comètes sont tout simplement invisibles pour les télescopes actuels. La dépêche est passée inaperçue. Est-ce que Bill Napier, l'auteur du peu innocent Hiver Cosmique22 tente de nous dire quelque chose ? C'est la raison pour laquelle ce passage d'Isaïe ( qui rappelle le film Pulp Fiction de Quentin Tarantino ) peut être lu de deux manières différentes :




« L'Éternel et les instruments de son indignation viennent d'un pays lointain du plus profond des cieux pour détruire tout le pays. Criez car le jour de l'Éternel est proche ! Il viendra comme une destruction du Tout-puissant. (...)

Voici, le jour de l'Éternel vient, cruel, avec fureur et ardeur de colère, pour réduire la terre en désolation et il en exterminera les pécheurs. Car les étoiles des cieux et leurs constellations ne feront pas briller leur lumière lune ne fera pas luire sa clarté

C'est pourquoi je ferai trembler les cieux, et la terre sera ébranlée de sa place, par la fureur de l'Éternel des armées et au jour de l'ardeur de sa colère23».




Personne hélas ne peut observer aujourd'hui l'ensemble de l'espace. Si quelque chose arrivait des zones non couvertes ( 95% ) par les télescopes, au mieux on la verrait seulement 3 ou 4 jours avant, sans parler des comètes invisibles. Et il semble que le Vatican, mais oui, subodore quelque chose puisqu'en 1980, il a décidé de construire rien de moins qu'un immense observatoire, le Mount Graham International Observatory, installé au sommet d'une montagne dans le désert de l'Arizona avec deux télescopes géants pointés vers le ciel. Rien que le point suivant devrait vous faire réfléchir : une « puissance étrangère » recevant toutes les permissions du gouvernement américain pour installer un observatoire géant rempli d'électronique sur son sol ! Impensable. Pourtant, le Vatican a bien obtenu tous les permis, et cela malgré la protestation et l'opposition véhémente des indiens locaux dont la montagne sacrée a été violée24... La direction du Mount Graham a été confiée au moine astrophysicien Guy Consolmagno, diplômé du MIT, et au prêtre jésuite George Coyne, diplômé de la Georgetown University. Autre détail : le Vatican se réserve 60% du temps d'utilisation, laissant les 40% restants à l'université de l'Arizona. Et les deux télescopes inaugurés en 1993, le Vatican Advanced Technology et le Heinrich Hertz, n'ont pas suffi. En 2004 le saint Siège en a acheté un troisième, encore plus perfectionné, le Large Binocular Telescope, un monstre qui sera totalement opérationnel en 2009.






















Cela ne colle pas avec la prêtrise, et encore moins avec la mission de l'Église, même si historiquement Castel Gandolfo, la résidence d'été du pape, a toujours eu un petit centre astronomique sur son toit. Cela revient pour nous à apprendre que la supérieure des Petites Sœurs des Pauvres, qui ne vivent que d'aumônes, finance discrètement avec des dizaines de millions d'Euros une université spécialisée dans la mécanique des fluides, en collaboration avec EADS. Totalement illogique.




Au fait : pourquoi le Vatican a-t-il besoin de surveiller le ciel avec trois télescopes colossaux dans le désert de l'Arizona ? Pour évangéliser les Ovni ? Le père jésuite Malachi Martin25, ancien conseiller des papes Jean XXIII, Paul VI et Jean-Paul II, et célèbre pour ses innombrables livres sur le fonctionnement interne de la curie, avait, comme on dit, lâché le morceau lors d'une interview sur une radio new-yorkaise : « Savoir ce qui se passe dans l'espace et observer ce qui approche sera capital dans les années à venir26».

Ah ? On attend quelqu'un ?




Capital pour le Vatican ! Clairement, Rome attend quelque chose du ciel ( et de toute évidence pas que le retour du Christ ) car aucune autre raison ne peut expliquer ces dépenses extravagantes de la part d'un saint Siège plus connu pour son sens jésuite de l'économie27. Les petites quêtes des églises ne suffisent même plus à entretenir les curés à demeure. À côté des troncs « Pour les pauvres », Rome devrait en ajouter un autre : « Pour le nouveau télescope à large balayage ». En revanche, si on prend en compte les diverses déclarations de la Vierge du XXe siècle, comme par exemple celles de 1962 à Garabandal, l'usage de cet observatoire prend alors tout son sens :




« On verra dans le ciel comme deux étoiles qui entreront en collision dans un vacarme épouvantable et beaucoup de lumière, mais elles ne tomberont pas. L'humanité sera effrayée ».



















Cela prouve au moins une chose, le Vatican prend le ciel très au sérieux au point de dépenser des dizaines de millions de dollars pour le surveiller. Alors, puisque le soleil et l'espace sont au centre du dérèglement du XXIe siècle, nous allons nous pencher sur le fameux « Miracle du Soleil » qui, presque un siècle après les faits, hante toujours les esprits : pas moins de trois films modernes et une centaine de documentaires ont été tournés sur les faits de Fatima !




Dans un petit village portugais, lors d'une apparition de la Vierge, le soleil a donné l'impression aux 70.000 personnes présentes de clignoter avant de se précipiter sur elles. Sachant que ce phénomène ( est-ce vraiment le bon terme ? ) se répète aujourd'hui dans d'autres apparitions mariales avec parfois un message de nature apocalyptique à la clé, on peut le voir comme un signal lumineux au sens propre comme au sens figuré.




N'oubliez pas : un signal lumineux est avant tout un avertissement...




~ 3 ~

Le Soleil apocalyptique de Fatima













Dans son Apocalypse, saint Jean a précisé que la Fin des Temps sera initiée par des Anges. Sans eux, pas de Fin de Temps, ni d'Apocalypse. Or, l'apparition apocalyptique de la Vierge à Fatima a justement été préparée par un Ange, et pas n'importe lequel : saint Michel. À l'époque de l'apparition, le Portugal vivait des révolutions, des contre-révolutions et une fraîche séparation de l'Église avec l'État. Encouragé par les journaux, le gouvernement portugais avait même dissous les ordres religieux et saisi tous les biens de l'Église portugaise, entraînant la fermeture d'innombrables couvents et lieux de culte, y compris dans les régions rurales les plus éloignées. Et c'est précisément cette époque violemment anti-cléricale et l'un de ces villages arriérés qui ont été choisis par la Vierge pour accomplir ce qui va devenir mondialement connu sous le nom de Miracle de Fatima. L'affaire commence en 1916. La Première Guerre mondiale fait rage, l'Europe est épuisée et démoralisée par trois années de sacrifices en tous genres. C'est le moment choisi par saint Michel pour apparaître à plusieurs reprises à trois enfants qui gardaient des moutons. Il leur demande de prier et leur apporte même la communion ! Une fois habitués au surnaturel, la Vierge apparaît aux enfants pour la première fois le 13 mai 1917 ( retenez bien cette date ). Pendant six mois, chaque 13 du mois ( à l'exception du 13 août quand ils seront jetés en prison ), elle reviendra au-dessus d'un chêne pour SUITE DANS LE LIVRE
[quote]


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum