Foi et incrédulité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Foi et incrédulité

Message par etienne lorant le Lun 29 Fév 2016 - 11:15

Le lundi de la 3e semaine de Carême

Deuxième livre des Rois 5,1-15a.

Mais ses serviteurs s’approchèrent pour lui dire : « Père ! Si le prophète t’avait ordonné quelque chose de difficile, tu l’aurais fait, n’est-ce pas ? Combien plus, lorsqu’il te dit : “Baigne-toi, et tu seras purifié.” »
Il descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, pour obéir à la parole de l’homme de Dieu ; alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant : il était purifié !
Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ; il entra, se présenta devant lui et déclara : « Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu, sur toute la terre, que celui d’Israël ! »


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4,24-30.
Dans la synagogue de Nazareth, Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ;
pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère.
Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. »
À ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux.
Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, pour le précipiter en bas.Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.



[color=#000000]
Naaman le Syrien avait beaucoup hésité à faire ce que le prophète lui avait dit : quoi donc, peut-on guérir de la lèpre, rien qu'en se baignant sept fois dans un fleuve ? Sans doute s'attendait-il à des épreuves dignes de sa force et de son courage - mais ses compagnons le raisonnent et il obtient sa guérison par une simple baignade.

Mais s'il est quelqu'un qui a du courage, c'est bien Jésus lorsqu'il se rend à village d’origine de Joseph, où il a travaillé comme simple charpentier, les Nazaréens exigent des preuves. Mais Jésus est l'homme rempli de l'autorité divine et, tout comme il affrontera les prêtres de Jérusalem, il expose la vérité telle qu'elle est, au risque de se faire précipiter d'un escarpement. Elle est énigmatique, n'est-ce pas, la petite phrase qui conclut : "[i]Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin
. Jésus n'a employé aucun pouvoir surnaturel".
Pour ma part, je suis absolument persuadé qu'il a plongé son regard dans quiconque lui voulait du mal, et ce regard a suffi - l'enfant du pays n'était plus du tout celui qu'ils avaient connu.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum