Quelle forme de justice désirons-nous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle forme de justice désirons-nous ?

Message par etienne lorant le Jeu 9 Juin 2016 - 10:10

Premier livre des Rois 18,41-46.
En ces jours-là, le prophète Élie dit au roi Acab : « Monte, tu peux maintenant manger et boire, car j’entends le grondement de la pluie. »
Acab monta pour aller manger et boire. Élie, de son côté, monta sur le sommet du Carmel, il se courba vers la terre et mit son visage entre ses genoux. Il dit à son serviteur : « Monte, et regarde du côté de la mer. » Le serviteur monta, regarda et dit : « Il n’y a rien. » Sept fois de suite, Élie lui dit : « Retourne. » La septième fois, le serviteur annonça : « Voilà un nuage qui monte de la mer, gros comme le poing. » Alors Élie dit au serviteur : « Va dire au roi Acab : “Attelle ton char et descends de la montagne, avant d’être arrêté par la pluie.” » Peu à peu, le ciel s’obscurcit de nuages, poussés par le vent, et il tomba une grosse pluie. Acab monta sur son char et partit pour la ville de Yizréel. La main du Seigneur s’empara du prophète ; Élie retroussa son vêtement et courut en avant d’Acab jusqu’à l’entrée de la ville de Yizréel.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,20-26.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre’, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Cy Aelf, Paris

Là où il n'y a pas d'eau, il n'y a pas non plus de vie pour l'homme. L'eau, bien indispensable, plus forte que le feu, mais qui rend également possibles les cultures et l'élevage. Et pour tous les baptisés, l'eau est signe de délivrance et de victoire sur la mort.

C'est sous ce signe, de la délivrance, que notre prêtre a prêtre a placé, très simplement, son homélie : en effet, de fortes averses, dans la journée d'hier ont changé les projets de beaucoup de gens, hier après-midi ! Et des voisins qui se saluent à peine, se sont rencontrés pour parler météo - ne serait-ce que cela, quelle victoire sur l'individualisme de notre époque !

Il nous appartient à tous de rendre vie à l'onction de notre baptême. Allons donc puiser de l'eau à la source des sacrements, puis renonçons à la justice, car quiconque juge son prochain prépare le tribunal qui le jugera de même !

Dans cet Évangile, de saint Matthieu, le plus juif des évangélistes, lui qui sait fort bien combien ses compatriotes sont pointilleux en matière de justice, c'est toute la justice des hommes qui se retrouve au tribunal ! En effet, ce qui s'oppose à la justice humaine, c'est la justice divine, à l’œuvre d'abord par la Miséricorde.

Telle est la justice qu'il nous faut adopter. Or, cette année, c'est l’Église toute entière qui se souvient de cette parole de Jésus crucifié : "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font"...

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum