Loi de vie contre loi de mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Loi de vie contre loi de mort

Message par etienne lorant le Ven 19 Aoû 2016 - 10:03

Le vendredi de la 20e semaine du temps ordinaire

Livre d'Ézéchiel 37,1-14.
Car ils disent : “Nos ossements sont desséchés, notre espérance est détruite, nous sommes perdus !” C’est pourquoi, prophétise. Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d’Israël. Vous saurez que Je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai – oracle du Seigneur. »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 22,34-40.
En ce temps-là, les pharisiens, apprenant qu’il avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement.
Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »



Cy Aelf, Paris


Jusqu'à la venue du Christ, les Juifs se sont considérés eux-mêmes comme étant le peuple élu parmi tous les autres, et ils en ont déduit très rapidement que, quoi qu'il advienne, Dieu ne se détournera jamais de son peuple. Ils se sont donc représenté qu'ils pouvaient agir selon leurs pensées, leurs idées, leurs désirs et pratiquer une religion selon leurs convenances.

La prophétie d’Ézéchiel ne doit pas être considérée hors de son contexte : il ne s'agit pas ici de ce qu'il adviendra à la résurrection des morts, à la fin des temps - mais de comparer le "peuple de l'Alliance" comme étant réduit à un monceau d'ossements sans vie. Cependant, une fois encore, une fois de plus, le Seigneur va relever son peuple, Il mettra fin à l'exil à Babylone, Il les fera revenir en Israël et le temple sera relevé de ses cendres.

Toutefois, il ne s'agit que d'une péripétie de plus dans les rapports entre Dieu et son peuple. Le temple sera détruit de nouveau après la crucifixion de Jésus et n'a pas été reconstruit.

La raison profonde, le motif ultime de toutes ces chutes et ces relèvements se trouve déjà dans cette forme d'interrogatoire auquel les pharisiens soumettent Jésus après qu'Il ait parlé aux Sadducéens, ces mauvais juifs qui ne croient pas à la résurrection des morts. Il ne s'agit pas tant de poser à Jésus une question de théologie, mais de trouver un motif suffisamment grave pour le faire passer devant un tribunal.

La réponse que donne Jésus montre bien que l'Esprit repose sur Lui et de fait, sa réponse, non seulement est cohérente à la Loi, mais elle est plus complète encore. C'est bien lui, Jésus, qui va conclure en citant l'article du Lévitique que les pharisiens préfèrent négliger : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même pour l'amour de Dieu". Et Jésus de conclure avec force : "De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes".

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum