Fête de la Nativité de la Vierge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fête de la Nativité de la Vierge Marie

Message par etienne lorant le Jeu 8 Sep 2016 - 10:17

Livre de Michée 5,1-4a.
Ainsi parle le Seigneur :
Toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois. Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera... celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël. Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront en sécurité, car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre, et lui-même, il sera la paix !


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 1,1-16.18-23.
Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères (...) David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon (...) Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.

Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : “Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel”, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »



Cy Aelf, Paris

A la chapelle, ce matin, le prêtre a carrément sauté la lecture de de quelques noms de la généalogie du Christ, mais il s'en est expliqué ensuite : faire descendre Jésus d'Abraham signifie d'une part qu'en Jésus s'est réalisé la promesse faite par Dieu à Abraham, et confirmée par les prophètes, et d'autre part que le christianisme ne pourra jamais être considéré comme une religion détachée du judaïsme. La voix des prophètes de l'ancienne alliance est toujours actuelle dans la nouvelle alliance.

Le reste du sermon, que j'ai trouvé original et très intéressant, concerne le passage, avec Marie, de l'obéissance muette et sévère, à la grâce et l'accueil de l’œuvre de l'Esprit-Saint. Jusqu'à Marie, en effet, avait existé la croyance en une sorte de prédestination, de chaque être humain, attribuée à la volonté de Dieu, .

Mais lorsque naît Marie, c'est l'Esprit saint qui entre dans l'histoire de l'humanité. Avec l'Esprit, Marie avait une pleine liberté de choix - contrairement à Joseph, qui avait déjà décidé, la mort dans l'âme sans doute, d'obéir à la Loi :car lui n'avait, croyait-il, aucune autre possibilité que de la suivre aveuglément.

Le plus intéressant, du moins de mon point de vue, est ce mouvement subtil dans le fait que nous nous nous souvenons de nos aïeux à la date de leur mort, tandis que nous fêtons Marie dès sa naissance. Nous fêtons l'Assomption, mais la fête de l'Assomption ne commémore pas sa fin terrestre, mais son plein épanouissement dans les Cieux. En effet - et il serait faux de le nier, Marie demeure toute proche, accessible et ouverte à toutes nos interrogations, nos questionnements et nos détresses. Il en est bien ainsi pour celles et ceux qui possèdent et récitent un chapelet - et ils sont nombreux !


.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum