La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par Rémi le Mer 28 Oct 2009 - 20:21

Je met ici un résumé de cette dévotion que je vais mettre en pratique bientôt.

Pour plus d'information suivez ce lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Pratique à faire une fois le matin en se levant et une fois le soir avant de se coucher.

Mais il était réservé à LEON XIII, de glorieuse mémoire, de sanctionner à tout jamais la pratique des Trois Ave Maria, tels que nous les propageons, en accordant 200 jours d’indulgence, une fois le jour, à tous les fidèles du monde entier qui réciteraient les Trois Ave Maria du matin et du soir, avec l’invocation qui fait partie de cette pratique : « O ma Mère, préservez-moi aujourd’hui du péché mortel. »

De plus, au lendemain des fêtes mariales en l’honneur du jubilé du dogme de l’Immaculée Conception, Pie X daignait encore accorder 300 jours d’indulgences à chaque récitation des Trois Ave Maria du matin et du soir, à la condition d’ajouter, après chaque Ave Maria, cette formule que saint Alphonse recommandait surtout aux âmes religieuses : « Par votre Immaculée Conception, ô Marie, purifiez mon corps et sanctifiez mon âme ».


Telle était la méthode que, d’une manière générale, le grand docteur saint Alphonse de Liguori recommandait à tous les fidèles, dévots ou pécheurs, enfants ou vieillards ; et il voulait qu’on n’y manquât jamais, tant il y attachait
d’importance au point de vue de la vie chrétienne.

Cependant, à certaines personnes pieuses et surtout aux religieuses, il conseillait de dire, après chaque Ave Maria : « Par votre Conception Immaculée, ô Marie, purifiez mon corps et sanctifiez mon âme. »

La perfection de cette pratique demande qu’on récite les Trois Ave Maria à genoux, et même, si l’on veut, « profondément incliné », comme le demandait saint Léonard de Port-Maurice, ou encore « la face contre terre », selon la pratique conseillée par saint Alphonse de Liguori.

Toutefois, il suffit de les réciter à genoux, ou même, si l’on en est empêché, dans une autre position convenable, même étant couché. L’essentiel, nous l’avons dit, est de réciter les Trois Ave Maria avec piété, en l’honneur ce la divine Marie et en vue d’obtenir sa maternelle protection pendant la vie et à l’heure de la mort.

--------------------------------------------------------------------------------
ici c'est la neuvaine

NEUVAINE A NOTRE-DAME DE LA TRINITE

"à chaque jour réciter ces trois paragraphes"

1. — O Marie, VIERGE PUISSANTE, « Virgo potens », Vous à qui rien n’est impossible… par cette Puissance mê­me dont vous a gratifiée le Père Tout-Puissant, je vous en conjure, assistez-moi dans la nécessité où je me trouve. Puis donc que vous pouvez me secourir, ne m’abandonnez pas, ô vous qui êtes l’Avocate des causes les plus déses­pérées !

Il me semble que la gloire de Dieu, votre honneur et le bien de mon âme, sont attachés à la concession de cette faveur.

Si donc, comme je le pense, elle est conforme à la très aimable et très sainte Volonté de Dieu, je vous en prie, ô TOUTE PUISSANCE SUPPLIANTE, « Omnipotentia sup­plex », intercédez pour moi auprès de votre Fils qui ne peut rien vous refuser.

Je vous le demande de nouveau, au nom de la Puissance sans borne que le Père céleste vous a communiquée, à Vous sa fille bien-aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, en union avec sainte Mechtilde, à qui vous avez révélé la salutaire pratique des Trois Ave Maria :

AVE MARIA, etc.



2. — Divine, Vierge, qui êtes appelée le TRONE DE LA SAGESSE : « Sedes sapienthe », parce que la Sagesse incréée le Verbe de Dieu, a résidé en vous…, vous à qui cet adorable Fils a communiqué toute l’étendue de sa science divine, dans la mesure où la créature la plus parfaite pouvait la recevoir, vous connaissez la grandeur de ma misère et quel besoin j’ai de votre assistance.

Confiant dans votre divine Sagesse, je m’abandonne en­tre vos mains, afin que vous disposiez tout avec force et douceur, pour la plus grande gloire de Dieu et le plus grand bien de mon âme.

Daignez donc me venir en aide, par les moyens que vous savez être les plus propres à atteindre cette fin.

O Marie, Mère de la divine Sagesse, daignez je vous en .supplie, m’obtenir la grâce précieuse que je sollicite : je vous le demande au nom même de cette sagesse incomparable dont le Verbe, votre Fils, vous a illuminée, vous sa Mère très aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, en union avec saint Léonard de
Port-Maurice, le plus zélé prédicateur de vos Trois « Ave Maria » :

AVE MARIA, etc.



3. — O bonne et tendre Mère, vraie MERE DE MISE­RICORDE, « Mater Misericordiæ », vous dont l’Esprit d’Amour embrasa le cœur d’une tendresse sans limite pour les pauvres humains, je viens vous supplier d’user envers moi de votre bonté compatissante.

Plus ma misère est grande, plus elle doit exciter votre compassion.

Je le sais, je ne mérite aucunement la grâce précieuse que je désire, moi qui vous ai si souvent contristée en offensant votre divin Fils. Mais, si été coupable, très coupable, je me repens sincèrement d’avoir blessé le Cœur si tendre de Jésus et le vôtre.

D’ailleurs, n’êtes-vous pas, comme vous l’avez révélé à l’une de vos servantes, sainte Brigitte, « la Mère des pé­cheurs repentants » ? Pardonnez-moi donc mes ingrati­tudes passées, et, considérant uniquement votre Bonté miséricordieuse, ainsi que la gloire qui en reviendra à Dieu et à vous, obtenez-moi, de la miséricorde divine, la grâce que j’implore par votre intercession.

O vous, qu’on n’a jamais implorée en vain, « ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie », « o clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria ! » daignez, daignez me secourir, je vous en conjure, par cette misiéricordieuse bonté dont le Saint-Esprit vous a remplie pour nous, vous son épouse tendrement aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, avec saint Alphonse de Liguori, l’apôtre de votre miséricorde et le docteur des Trois « Ave Maria » :

AVE MARIA, etc.

Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par Rémi le Jeu 5 Nov 2009 - 15:46

J'ai débuté cette pratique depuis quelques jours et je trouve que cela me donne plus de force pour résister aux tentations et j'y prend gout à cette dévotion car mon coeur attend ardemment le temps prescrit pour la récitation de ces prières.

À noter que les indulgences mentionnées plus haut ne sont plus en vigueur depuis la réforme des indulgences, et je n'ai trouvé à nulle part que cette prière avait reçue de nouvelles indulgences.

Aujourd'hui l'Église ne dit plus qu'indulgences partielles, le terme 200 jours ou 300 jours n'est plus mentionné.

Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

merci beaucoup

Message par louise le Ven 17 Sep 2010 - 5:27

je suis très heureuse d'avoir trouver cette prière merci beaucoup
j'aimerai trouver aussi la neuvaine à NOTRE-DAME DU CAP (pour obtenir une faveur spéciale)
j'ai le petit livre que ma mère ma laisser a sa mort il y a 32 ans je le conserve comme un trésor mais il manque des pages
bien à vous merci! d'avance
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

louise

Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par Rémi le Ven 17 Sep 2010 - 15:23

Voici la neuvaine que vous cherchez :

Neuvaine pour obtenir une faveur spéciale


A chaque dizaine pendant la Neuvaine à Notre Dame du Cap , récite la prière suivante:





Ô douce Mère et puissante [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] humblement prosternés à vos pieds, nous vous

offrons les hommages de notre respect et de notre affection.

Le regard tourné vers votre béni Sanctuaire, objet évident de vos prédilections,

nous nous adressons à vous avec une confiance toute filiale, assurés d'obtenir

cette faveur........ que nous vous demandons.

Daignez accorder à nos corps force et santé; à nos coeurs pureté et charité; à

nos âmes lumière et sainteté.

Nous le savons, votre coeur est plein de miséricorde et de tendresse: Bénisseznous

donc, ô bonne Mère, guérissez nos malades, soulagez nos défunts, protégez

nos familles, bénissez notre pèlerinage, bénissez notre Église, bénissez notre

cher pays.

Notre-Dame du Cap, Reine du Saint [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], faites que nous vous aimions de

plus en plus ici-bas, pour vous aimer éternellement au Ciel avec votre Divin Fils.

Amen !






Sanctuaire Notre-Dame du Cap
Cap de la Madeleine (Québec)

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique

Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par louise le Sam 18 Sep 2010 - 16:56

merci! dans le petit livre il y a 9 jours le premier jour
l'état de grâce actuel.
Avant de prier,préparez vos âmes,
enseigne l'esprit-saint. Si l'on à eu le malheur de commettre une fautes grave,il est de toute convenance que l'on se réconcilie avec Jésus et se sainte Mère avant de faire appel à leur miséricorde.
Hélas! que de prière sont faites en état de péché mortel! Que de pères et de mères chrétien,que d'enfants récitent leur chapelet chaque soir en famille avec une conscience souillée!
ect.... chaque jour il y a une réflection
j'espere vous avoir donné de bonne info pour trouver la suite
Merci! d'avance
Louise

louise

Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par Rémi le Sam 18 Sep 2010 - 20:17

Louise, si vous pouviez me donner plus de détails sur ce petit livre.

son auteur

son année de publication

son éditeur

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique

Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par louise le Dim 19 Sep 2010 - 17:49

Bonjour,
si ma mémoire est bonne le petit livre étais bleu pale avec une image sur le dessus
je n'est plus les premieres page mais dans se petit livre de prière il y des prières
comme suit le saint rosaire (mystères joyeux) la sainte communion, chemin de la croix, prières à la très sainte vierge (consécration de soi-même à marie) offrande de la journée à dieu par marie,prière d'un père de famille à marie, prière d'une épouse à marie,prière d'une mère affligée,prière à l'immaculée en faveur des petits enfants,prière à marie pour le clergé, prière pour les vocation sacerdotales,prière pour connaitre sa vocation, abandon à la sainte vierge,prière pour la conversation de personnes chères,prière du pécheur à marie,prière pour obtenir la chasteté,prière dans la tentation ect...
Merci! D'avance
Louise

louise

Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par louise le Dim 26 Sep 2010 - 16:44

re bonjour
je voulais m'assurer que vous étiez toujours à la recherche de ma demandes
merci!
Louise Very Happy

louise

Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par Rémi le Lun 27 Sep 2010 - 0:31

Malheureusement après quelques recherches je n'ai rien trouvé, mais vous pouvez toujours posez la question sur le lien que je vous donne, ils en sauront peut-être plus que moi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique

Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par louise le Lun 27 Sep 2010 - 22:27

Merci! beaucoup
Au plaisir de se recommuniquer
Louise

louise

Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par Titi le Lun 20 Jan 2014 - 17:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

NEUVAINE A NOTRE-DAME DE LA TRINITE

"à chaque jour réciter ces trois paragraphes"

1. — O Marie, VIERGE PUISSANTE, « Virgo potens », Vous à qui rien n’est impossible… par cette Puissance mê­me dont vous a gratifiée le Père Tout-Puissant, je vous en conjure, assistez-moi dans la nécessité où je me trouve. Puis donc que vous pouvez me secourir, ne m’abandonnez pas, ô vous qui êtes l’Avocate des causes les plus déses­pérées !

Il me semble que la gloire de Dieu, votre honneur et le bien de mon âme, sont attachés à la concession de cette faveur.

Si donc, comme je le pense, elle est conforme à la très aimable et très sainte Volonté de Dieu, je vous en prie, ô TOUTE PUISSANCE SUPPLIANTE, « Omnipotentia sup­plex », intercédez pour moi auprès de votre Fils qui ne peut rien vous refuser.

Je vous le demande de nouveau, au nom de la Puissance sans borne que le Père céleste vous a communiquée, à Vous sa fille bien-aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, en union avec sainte Mechtilde, à qui vous avez révélé la salutaire pratique des Trois Ave Maria :

AVE MARIA, etc.



2. — Divine, Vierge, qui êtes appelée le TRONE DE LA SAGESSE : « Sedes sapienthe », parce que la Sagesse incréée le Verbe de Dieu, a résidé en vous…, vous à qui cet adorable Fils a communiqué toute l’étendue de sa science divine, dans la mesure où la créature la plus parfaite pouvait la recevoir, vous connaissez la grandeur de ma misère et quel besoin j’ai de votre assistance.

Confiant dans votre divine Sagesse, je m’abandonne en­tre vos mains, afin que vous disposiez tout avec force et douceur, pour la plus grande gloire de Dieu et le plus grand bien de mon âme.

Daignez donc me venir en aide, par les moyens que vous savez être les plus propres à atteindre cette fin.

O Marie, Mère de la divine Sagesse, daignez je vous en .supplie, m’obtenir la grâce précieuse que je sollicite : je vous le demande au nom même de cette sagesse incomparable dont le Verbe, votre Fils, vous a illuminée, vous sa Mère très aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, en union avec saint Léonard de
Port-Maurice, le plus zélé prédicateur de vos Trois « Ave Maria » :

AVE MARIA, etc.



3. — O bonne et tendre Mère, vraie MERE DE MISE­RICORDE, « Mater Misericordiæ », vous dont l’Esprit d’Amour embrasa le cœur d’une tendresse sans limite pour les pauvres humains, je viens vous supplier d’user envers moi de votre bonté compatissante.

Plus ma misère est grande, plus elle doit exciter votre compassion.

Je le sais, je ne mérite aucunement la grâce précieuse que je désire, moi qui vous ai si souvent contristée en offensant votre divin Fils. Mais, si été coupable, très coupable, je me repens sincèrement d’avoir blessé le Cœur si tendre de Jésus et le vôtre.

D’ailleurs, n’êtes-vous pas, comme vous l’avez révélé à l’une de vos servantes, sainte Brigitte, « la Mère des pé­cheurs repentants » ? Pardonnez-moi donc mes ingrati­tudes passées, et, considérant uniquement votre Bonté miséricordieuse, ainsi que la gloire qui en reviendra à Dieu et à vous, obtenez-moi, de la miséricorde divine, la grâce que j’implore par votre intercession.

O vous, qu’on n’a jamais implorée en vain, « ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie », « o clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria ! » daignez, daignez me secourir, je vous en conjure, par cette misiéricordieuse bonté dont le Saint-Esprit vous a remplie pour nous, vous son épouse tendrement aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, avec saint Alphonse de Liguori, l’apôtre de votre miséricorde et le docteur des Trois « Ave Maria » :

AVE MARIA, etc.

Concernant cette neuvaine, je me pose une question :

une neuvaine généralement est dite sur neuf jours. Faut-il dire les trois paragraphes chaque jour pendant neuf jours ou un paragraphe par jour pendant 3 jours, trois fois?

Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par Rémi le Lun 20 Jan 2014 - 17:31

Tous les trois paragraphes à chaque jour pendant neuf jours pour ainsi réciter trois Ave à chaque jour d'où le nom de la neuvaine.  Very Happy 


_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique

Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La récitation des trois Avé Maria et aussi la neuvaine qui en découle

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum