Le Crédo de l'Église catholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Crédo de l'Église catholique

Message par Francesco le Jeu 21 Jan 2010 - 2:05

Le Credo

Symbole des Apôtres (DS 30)
Credo de Nicée-Constantinople (DS 150)

Je crois en Dieu,
Je crois en un seul Dieu,

le Père Tout-Puissant,
le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre.
Créateur du ciel et de la terre


de l’univers visible et invisible.

Et en Jésus-Christ, son Fils unique
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ

notre Seigneur,
le Fils unique de Dieu,


né du Père avant tous les siècles


Il est Dieu, né de Dieu,


Lumière, né de la Lumière,


vrai Dieu, né du vrai Dieu,


engendré, non pas créé,


de même nature que le Père,


et par Lui tout a été fait.


Pour nous les hommes, et pour notre salut,


Il descendit du ciel ;

qui a été conçu du Saint-Esprit,
par l’Esprit Saint,

est né de la Vierge Marie,
Il a pris chair de la Vierge Marie,


et S’est fait homme.

a souffert sous Ponce Pilate,
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

et a été enseveli,


est descendu aux enfers.


Le troisième jour est ressuscité des morts,
II ressuscita le troisième jour,


conformément aux Ecritures,

est monté aux cieux,
et Il monta au ciel;

est assis à la droite de Dieu le Père
Il est assis à la droite du Père.

Tout-Puissant,


d’où Il viendra juger les vivants et les morts.
Il reviendra dans la gloire,


pour juger les vivants et les morts;


et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint,
Je crois en l’Esprit Saint,


qui est Seigneur et qui donne la vie;


Il procède du Père et du Fils;


avec le Père et le Fils,


Il reçoit même adoration et même gloire;


II a parlé par les prophètes.

à la sainte Eglise catholique,
Je crois en l’Eglise,

à la communion des saints,
une, sainte, catholique et apostolique.


Je reconnais un seul baptême

à la rémission des péchés,
pour le pardon des péchés.

à la résurrection de la chair,
J’attends la résurrection des morts,

à la vie éternelle,
et la vie du monde à venir.

Amen.
Amen.


_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Crédo de l'Église catholique

Message par Coowar Claude le Sam 3 Sep 2016 - 12:36

03.09.201614:29:40

Credo de Nicée-Constantinople (DS 150)

Je crois en Dieu.

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant,
le Père Tout-Puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
de l’univers visible et invisible.
Et en Jésus-Christ, son Fils unique
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ
notre Seigneur,
le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles
Il est Dieu, né de Dieu,
Lumière, né de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé,
de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.


Ce court extrait du Credo de Nicée-Constantinople démontre que la Création est une involution de Dieu sur Lui-même. Il correspond tout à fait à la mystique judéo-chrétienne. La Création n'et pas séparée de Dieu. Elle est en Lui, à travers la Personne du Christ qui en est à la fois Verbe créateur et plérôme final.

Faillis-je oublier de préciser que l'Esprit-Saint, la Troisième Personne Divine est celle qui relie le Père au Fils, engendré donc et non point point créé. Tentai-je peut-être maladroitement de l'expliciter au FDPDLP, avant donc que je ne fusse banni.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

" Cela a été mon cas. Il fut un temps où quand quelqu'un m'affirmait quelque chose d'invraisemblable, je lui demandais si c'était l'Esprit-Saint qui lui avait dit ceci. Bien qu'avais-je appris par mes Maîtres religieux que furent les Chers Frères des Ecoles Chrétiennes et les Frères Maristes chez qui avais-je même même en internant, et qui m'avaient donné une bonne et solide instruction religieuse catholique, il n'y avait dans mes propos aucune volonté de blasphème.

Je n'avais retenu en effet que l'Esprit-Saint était l'Esprit de Dieu. Ce qui me posait quelque part problème, car, me semblerait-il, que n'eus-je jamais retenu dans leurs enseignements la relation directe existant a entre le Père et le Fils. La Sainte Trinité, je l'acceptais. Mais en quoi existait-elle vraiment puisque le Fils est en même temps Dieu que le Père. Tout cela était vraiment très flou dans mon esprit.
Paradoxalement, ce fut en franc-maçonnerie, alors que je parvenais au 14ème degré, et que le rituel faisait des références sur la Kabbale - mais sûrement au sujet de la Sainte Trinité : - que je commençais lentement à comprendre.

Je ne fais absolument aucune éloge à la Kabbale. Je n'encourage personne à tenter de l'étudier. Seulement au milieu d'un fatras d’invraisemblables allégations symboliques, je retenais une chose intéressante. La création est l’œuvre bien sûr de Dieu. Mais surtout qu'elle se serait faite par le biais d'une involution de Dieu sur lui-même, symbolisés par les séphiras.

Il y aurait 10 séphiras. La première est appelée Kéther. Les neufs suivantes sont engendrées de la manière suivante, selon l'exemple des poupées gigognes.

Après Kéther, il y a Chockmah émanant. directement de Kéther et ensuite Binah sortant de Chockmah .

J'arrête à là les énumérations.

Ce que je lisais sur Chockmah était très intéressant. Elle était le Symbole du Verbe Créateur en Dieu, avant de se matérialiser dans Binah, symbole de la matière.

Je compris alors instantanément enfin que l'Esprit-Saint est ce qui relie le Père et le Fils; et que c'est ceci la Sainte-Trinité, Dieu en Trois Personnes.

Je faisais alors immédiatement la relation avec notre Credo: "Engendré, non pas créé, de même nature que le Père ...Et par Lui tout a été fait ...".

Peut-être que cette compréhension m'est venu aussi tardivement parce qu'entre-temps je m'étais intéressé par curiosité intellectuelle au bouddhisme qui enseigne qu'il n'y a pas de différence entre le penseur et la pensée. C'est ainsi que sommes-nous responsables d'ailleurs de nos actes puisqu'ils la traduction volitive de nos pensées.

On dit que tous les chemins mènent à Rome. C'est peut-être vrai. Mais dans mon cas, j'ai reçu l'aide de la Sainte Vierge Marie.

Alors que lentement, face à des comportements immoraux et illicites que je rencontrais dans ma loge maçonnique et que ne savais-je pas trop quelle décision prendre, après les Tenues (réunions rituelles maçonniques), j'allais prier sur place, près de l'Eglise de la Rivière-des-pluies, le lieu de ma paroisse, la Sainte-Vierge pour lui demander de m'éclairer.

C'est ainsi que très lentement ai-je quitté avec fracas la franc-maçonnerie et que suis-je retourné dans le giron de l'Eglise. Et depuis, je récite quotidiennement quand mon état de santé me le permet, les Mystère indiqués et afférents du Rosaire, par vénération et dévotion pour la Sainte Vierge, et en ne manquant surtout aux Mystères Glorieux de prier l'Esprit-Saint pour lui demander pardon d'avoir peut-être péché contre lui; mais en toute ignorance, et de lui demander aussi et surtout ses lumières et ses dons.

Ne voyez surtout pas dans mes propos un plaidoyer du cheminement spirituel chaotique qui fut mien. Il s'agit d'un vécu personnel que je ne souhaite à aucun catholique fervent et sincère.


Union de prière.

Claude. Ste Marie

Coowar Claude

Masculin Date d'inscription : 28/07/2016
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum