Medvedev brandit la menace d'une course aux armements

Aller en bas

Medvedev brandit la menace d'une course aux armements

Message par Francesco le Mer 8 Déc 2010 - 2:20






Russie: Medvedev brandit la menace d'une course aux armements



(Source: Radio-Canada) Le président de la Russie, Dmitri Medvedev, a soulevé mardi la possibilité d'une nouvelle course aux armements, dans l'éventualité d'un échec des négociations avec l'OTAN sur la création d'un système antimissile conjoint. M. Medvedev a fait cette déclaration dans le cadre de son discours à la nation.

Le président de la Russie, Dmitri Medvedev, a soulevé mardi la possibilité d'une nouvelle course aux armements, dans l'éventualité d'un échec des négociations avec l'OTAN sur la création d'un système antimissile conjoint. M. Medvedev a fait cette déclaration dans le cadre de son discours à la nation.

Selon lui, un tel échec forcerait la Russie à « prendre une décision sur le déploiement de nouvelles forces de frappe ».

Le sommet de Lisbonne, le 20 novembre dernier, avait marqué un rapprochement entre la Russie et l'OTAN au sujet de la défense antimissile. Moscou avait toutefois réclamé d'être impliqué à part entière avant de donner son aval à un bouclier antimissile en Europe.

Selon le Wall Street Journal, le président Medvedev aurait proposé un échange aux pays membres de l'OTAN. Ainsi, la Russie se chargerait d'intercepter tout projectile tiré en direction de l'Europe qui survolerait son territoire ou sa zone de responsabilité, en échange de quoi les pays de l'OTAN feraient de même pour tout missile tiré en direction de la Russie.

L'OTAN ne serait cependant pas à la recherche d'un système intégré avec la Russie, mais plutôt d'un lien entre son propre bouclier et le bouclier russe. Ce lien consisterait en un échange d'informations et des procédures d'alerte mutuelles.

Medvedev cherche à s'affirmer

Selon des experts russes cités par l'Agence France-Presse, Moscou cherche avant tout à afficher son indépendance face à l'OTAN. « L'OTAN n'acceptera pas un système de défense antimissile sur les conditions russes et la Russie n'a pas d'argent pour déployer de nouvelles forces de frappe », estime Alexandre Konovalov de l'institut des évaluations stratégiques.

Pavel Felgenhauer, analyste militaire indépendant, croit pour sa part que la Russie souhaite obtenir « un accord juridiquement contraignant pour que le système antimissile ne vise pas son territoire ».

Alexandre Konovalov estime en outre que Dimitri Medvedev veut montrer aux Russes qu'il est l'homme fort du pays, alors que certains des documents récemment dévoilés par Wikileaks le dépeignaient comme un second violon par rapport au premier ministre et ex-président Vladimir Poutine.


Radio-Canada.ca avec Agence France Presse et Reuters


_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum