La Liberté humaine selon Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Liberté humaine selon Dieu

Message par MichelT le Sam 12 Mai 2012 - 14:33

Il est clair que Dieu ordonne a l`homme de suivre ses lois mais le laisse libre de choisir d`obéir ou de se damner. Ce paragraphe en dit gros sur nos sociétés actuelle, sur nos professeurs et nos écoles ou l`enfant ne recoit aucune instruction a ce sujet ( contrairement a toutes les époques du passé). Donc on pourrait presque dire que Satan lui-meme enseigne nos enfants?

Ecclésiastique ou Siracide 15,11

Si 15:11- Ne dis pas : "C'est le Seigneur qui m'a fait pécher", car il ne fait pas ce qu'il a en horreur.
Si 15:12- Ne dis pas : "C'est lui qui m'a égaré", car il n'a que faire d'un pécheur.
Si 15:13- Le Seigneur hait toute espèce d'abomination et aucune n'est aimée de ceux qui le craignent.
Si 15:14- C'est lui qui au commencement a fait l'homme et il l'a laissé à son conseil.
Si 15:15- Si tu le veux, tu garderas les commandements pour rester fidèle à son bon plaisir.
Si 15:16- Devant toi il a mis le feu et l'eau, selon ton désir étends la main.
Si 15:17- Devant les hommes sont la vie et la mort, à leur gré l'une ou l'autre leur est donnée.
Si 15:18- Car grande est la sagesse du Seigneur, il est tout-puissant et voit tout.
Si 15:19- Ses regards sont tournés vers ceux qui le craignent, il connaît lui-même toutes les œuvres des hommes.
Si 15:20- Il n'a commandé à personne d'être impie, il n'a donné à personne licence de pécher.

Quel pourcentage de la population du Québec est en état de péché mortel puisque les 10 commandements ne sont pas connus et que jamais on ne va en confession?

Il n`a donné a personne licence de pécher -
Le péché n`est meme plus enseigné a l`école, les dix commandements pour l`éviter non plus......


- Devant les hommes sont la vie et la mort, à leur gré l'une ou l'autre leur est donnée.

Devant les hommes sont le choix de la vie éternelle en obéissant aux lois de Dieu (purgatoire et paradis) ou de la mort éternelle (l`enfer) en rejetant les lois de Dieu, a leur gré l`une ou l`autre leur est donné.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Annie le Sam 12 Mai 2012 - 18:50

Comment appliquer la liberté humaine dans la société? La liberté qu'on nous présente est une fausse liberté, dans laquelle tous les choix se valent. c'est une conséquence de la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

La vraie liberté, c'est que chacun puisse faire le bien, et aussi que chacun puisse refuser de faire le mal. Ce qui suppose qu'il y ait un "bien" et un "mal" identifiés, ce qui est anti-libéral.

En particulier, la vraie liberté religieuse, c'est que chacun puisse pratiquer la vraie religion, et aussi que chacun puisse refuser de pratiquer une mauvaise religion... Ou que personne ne soit obligé de pratiquer une mauvaise religion.

Mais sous prétexte de liberté, on "respecte" les communautés religieuses autres que l'Eglise, en les autorisant à bafouer le droit à la vraie liberté, et on pourfend les valeurs chrétiennes.

Donc, finalement, la liberté de respecter la loi de Dieu est remplacée par l'obligation de se plier à la loi du diable en persécutant les chrétiens... Mais cette obligation est ressentie comme une liberté...

Et si vous dites à quelqu'un qu'il est l'esclave de la pensée unique, vous devrez affronter sa colère, parce qu'il se trouvera libre-penseur, alors que pour lui les catholiques sont contraints de penser comme l'Eglise... Bref, ça tourne à l'histoire de fous.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Jean le baptiste le Dim 13 Mai 2012 - 10:08

Le choix entre le bien et le mal, nous l’avons et nous le gardons intact quelle que soit la situation ou nous nous trouvons, y compris s’il nous était interdit de pratiquer. Ce choix nous est présent en permanence, tout au long de la journée, tout au long de la vie, et il n’est ni diminué ni augmenté par la connaissance que nous avons de la nature de ce bien ou mal.
Annie, Je comprends votre idée de liberté que vous placez au niveau des lois terrestres mais il n’en est pas ainsi pour « La liberté selon Dieu », titre de ce fil. La liberté ne réside pas dans ce choix entre le bien et le mal. Il y aurait d’ailleurs beaucoup à dire là dessus puisqu’avant que l'homme ait eu la connaissance du bien et du mal il vivait dans la plénitude de Dieu. La liberté s’obtient désormais par la grâce de Dieu quand nous nous défaisons des chaines de nos péchés c’est à dire quand nous acceptons et croyons que le Christ, par son sacrifice librement consenti pour tous les hommes, nous libère de nos péchés. Quand nous reconnaissons que nous sommes pécheurs, que NOUS sommes pécheurs. Nous ne nous rendons pas toujours compte, lorsque nous sommes en état de péché que nous sommes alors captifs, nous nous en rendons compte seulement lorsque le Seigneur nous en a libéré. Il appartient à chacun de se libérer et ainsi d’être libre sans en donner la responsabilité à des tiers. Nous avons chacun la possibilité et la responsabilité de gravir le chemin qui mène à cette liberté. Et une fois que nous y sommes nous pouvons alors partager l’expérience avec les autres, toujours avec charité et Amour.
avatar
Jean le baptiste

Masculin Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : Hauts-de-Seine

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Annie le Dim 13 Mai 2012 - 13:47

Voila. Et quand les Chrétiens seront persécutés, ce sera super, parce qu'ils garderont leur liberté.

Et même s'ils signent un acte d'apostasie, ce sera super, parce que, au fond, ils ne pécheront pas.

Bref, tout va pour le mieux, parce qu'il faudra se dépécher d'apostasier, et voilà, on sera sauvés de toute façon.

Et, pour finir, personne n'est vraiment mauvais. Nous nageons déjà dans le bonheur, c'est la période de paix promise par le Ciel, et l'unité de l'Eglise. En effet, cette unité ne doit plus s'entendre comme une unité DANS l'Eglise, mais comme l'extension de l'Eglise a toutes les croyances...

On nage en pleine hérésie.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Jean le baptiste le Dim 13 Mai 2012 - 14:09

Je ne sais pas ce qui vous fait dire tout ça Annie. Peut-être la première phrase ? Ce que je veux dire dans cette première phrase, c'est que quelle que soit l'étendue des connaissance du bien et du mal de l'individu, son choix reste entier. Cela ne signifie pas que le bien et le mal se dissolvent.
avatar
Jean le baptiste

Masculin Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : Hauts-de-Seine

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par joel queyras le Dim 13 Mai 2012 - 16:02

Jean 8:32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

Nous confondons souvent liberte et libre arbitre.

Le libre arbitre et toujours present. c'est la faculte de choisir, mais la possibilite d'exercer son libre arbitre de plus en plus librement augme dans la mesure que notre correpondance a la grace. Comme le dit Jean Baptiste, nombreuses sont nos chaines, ainsi que nos blessures psychologiques et spirituelles. Celles ci nous conditionnent et limite notre liberte.

C'est la Verite du Christ qui nous affranchit de tout cela. Le Christ guerrit. Cela ne veut pas dire que nous deviendront parfaits nous porterons sans doute longtemps certaines blessures et faiblesses, mais notre humble abandon a la Misericorde de Dieu attendant tout de Lui, pourra permetre que la grace suppleant a ces limites nous permette de faire quand meme la volonte de Dieu.

Le texte de St Paul a ce sujet est tres explicite:

Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir.
Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi,
et il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse.
(1Cor 12:7-9)

Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair : j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien.
Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas
. ( Ro 7:18-19)

Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ? … 
Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur ! 
… (Rom 7:25)

Ainsi par la grace, notre faiblesse n'est plus un obtacle, Car c'est la grace qui oeuvre en nous, une grace qui permet a notre liberte de s'epanouir peu a peu dans la verite.

Nos choix sont conditionnes par de nombreuse choses qui nous rendent plus ou moins aveugles. C'est pour cela que les 10 commendements nous ont ete donnes pour eclairer notre concience. Mais meme si cet eclairage est important il n'est pas suffisant. Nous devons exercer notre liberte dans une demarche humble qui demande la grace a Dieu de pouvoir toujours choisir selon Sa Volonte et de pouvoir le faire de facon concrete.

Face a cela nous ne pouvons juger personne car nous ignorons le degres de responsabilite de notre prochain dans l'exercice, en verite, de son libre arbitre.Nous pouvons en conscience juger qu'un acte est mauvais mais jamais la personne qui le commet car seul Dieu connait les secrets du coeur.
avatar
joel queyras

Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 70
Localisation : inde

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par joel queyras le Dim 13 Mai 2012 - 16:10

Je rajoute cet avis. Les Franc macons dans leur plan diabolique (plan synarchique) avaient decides d'attaquer par une transformation du vocabulaire. Ainsi le mot liberte a perdu sa valeur et c'est le libre arbitre qui a pris comme nom liberte. D'ou, etre libre c'est pouvoir exercer son libre arbitre dans les choix de notre chair conditionnee et captive. D'ou tous les debordements innerants a cette fausse conception du mot liberte. Etre libre c'est faire ce que je veux dans le triste etat de notre vouloir captive. Bonjour les degats
avatar
joel queyras

Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 70
Localisation : inde

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Annie le Dim 13 Mai 2012 - 16:46

C'est bien, toutes vos pensées sans réalité concrète, Jean, mais le premier message indiquait clairement une interrogation sur la réalité du monde et son influence sur la capacité à user de notre liberté de faire le bien.

On ne nous demande pas seulement des pensées théoriques, mais des actes. Notre vie est une succession d'actes. Alors, je veux bien qu'en théorie la liberté soit une notion spirituelle, qui ne dépende pas de notre notion du bien et du mal etc... Sauf que nous vivons dans le concret, et que dans ce monde, qui n'existe pas qu'à la télé mais qui s'impose à nous tous les jours, nous sommes poussés au péché mortel à chaque instant.

Le diable a bien des moyens de nous faire chuter, sinon il ne se donnerait pas tant de mal pour transformer le monde à son idée. Alors prétendre que, quelles que soient les conditions matérielles, notre liberté est entière, n'est pas complètement exact: il suffit d'un seul choix fatal pour que nous refusions la grâce. Satan est puissant et fait tout pour que nous n'ayons pas une deuxième chance. A cause de l'anesthésie de notre volonté par ce monde démoniaque, nous n'avons plus la force d'user de notre liberté.

Si les mystiques voient les hommes des derniers temps courir à la damnation, c'est qu'il y a bien une influence du monde matériel sur notre capacité à utiliser notre liberté. Et nos actions concrètes comptent pour notre salut. Il n'y a pas que la grâce et la reconnaissance de notre condition de pécheurs. Il y a aussi l'accueil que nous faisons à la grâce et nos efforts pour nous convertir. Il y a les Sacrements, la prière et les commandements.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par joel queyras le Dim 13 Mai 2012 - 17:13

Je suis desole car Je n'ai sans doute pas ete assez clair car il me semblait avoir repondu a la question et donner les moyens de permetre de nous liberer des conditionnements et de toutes les occasions de chutes que le diable met en oeuvre pour nous faire chuter. C'est en ce sens que j'ai insiste sur le recour a la grace pour eclairer nos choix. En m'appuyant sur les ecritures, c'est on ne peut plus concret. Nous pouvons l'appliquer dans chaque situation. C'est a mon avis le seul moyen d'user de notre capacite a faire le bien. Pour reprendre St Paul j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien
Le pouvoir de faire le bien m'est donne par la grace que je dois demander et accueillir, par la priere, les sacrements, et l'exercice de la charite. Exercice effectue humblement en me posant la QUESTION EST CE QUE JE LE FAIS POUR DIEU OU POUR MOI? Le monde a evidament une influence enorme sur nos choix. C'est pour cela que nous ne devons pas nous appuyer uniquement sur notre intelligence et notre volonte, meme si nous ne devons pas les negliger, mais sur la grace.
Si vous pensez, chere Annie, que je suis encore trop abstrait, merci de me le faire savoir afin que je puisse m'efforcer d'etre plus clair
avatar
joel queyras

Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 70
Localisation : inde

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Invité le Dim 13 Mai 2012 - 17:20

Je trouve qu'il s'agit là d'une question très importante qui mériterait d'essayer de lui donner une définition claire. Qu'est-ce que la liberté pour un Chrétien? Revisiter la devise de la France c'est une bonne chose car apparemment ses mots sont polysémiques. Dans Jean 8 31-37, la liberté se définit par rapport au péché. C'est la vérité qui rend libre en nous libérant du péché et cette vérité se trouve dans la fidélité aux paroles de Jésus. Si on est fidèle à ses paroles, on connaitra la vérité et la vérité nous rendra libre, c'est à dire libre du péché. La liberté consiste donc à s'affranchir du péché. On est véritablement libre qu'une fois affranchi du péché.
Le libre arbitre est plus de l'ordre du choix, c'est le pouvoir de choisir entre le péché ou les paroles du Christ. Je peux choisir entre le péché et les paroles du Christ et si je choisis ses paroles, je deviendrai libre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par MichelT le Dim 13 Mai 2012 - 18:14

Le Seigneur hait toute espèce d'abomination et aucune n'est aimée de ceux qui le craignent.

Le Seigneur hait le péché et ceux qui l`aime et craignent pour leur salut ne devrait pas aimer le péché non plus.

Si tu le veux, tu garderas les commandements pour rester fidèle à son bon plaisir.

Il laisse le choix de s`autodeterminer mais ceux qui cherchent a lui plaire doivent chercher a suivre ses commandements.

Devant les hommes sont la vie et la mort, à leur gré l'une ou l'autre leur est donnée.
Devant l`homme le choix entre la vie et la mort de l`ame - entre la vie éternelle ou la seconde mort. Ils choisissent et selon leur gré l`une ou l`autre leur sera donnée.

Il n'a commandé à personne d'être impie, il n'a donné à personne licence de pécher.

Il n`a donné a personne le droit de transgresser ses commandements sans conséquences.



MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Invité le Dim 13 Mai 2012 - 18:25

Oui, le libre arbitre, est de l'ordre du choix; un choix exercé par la volonté de la personne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Annie le Dim 13 Mai 2012 - 21:50

Joël, ce n'est pas à vous que je reprochais d'être trop abstrait, d'autant plus que nous disons la même chose:

Le pouvoir de faire le bien m'est donne par la grace que je dois demander et accueillir, par la priere, les sacrements, et l'exercice de la charite. Exercice effectue humblement en me posant la QUESTION EST CE QUE JE LE FAIS POUR DIEU OU POUR MOI? Le monde a evidament une influence enorme sur nos choix. C'est pour cela que nous ne devons pas nous appuyer uniquement sur notre intelligence et notre volonte, meme si nous ne devons pas les negliger, mais sur la grace.


Mais au-delà de la différence entre liberté et libre arbitre, il y a aussi une influence du monde matériel sur le monde spirituel, et on ne peut pas séparer les deux.
Par exemple, à Fatima (c'est d'actualité), la Vierge a montré l'enfer aux enfants en leur disant que beaucoup de pécheurs vont en enfer parce qu'il n'y a personne qui prie pour eux. On retrouve la même chose dans le "manuscrit du Purgatoire". Donc, le manque d'enseignements sur notre religion a effectivement des effets néfastes sur le salut des hommes. On ne peut pas dire: "le manque d'enseignement religieux est du domaine matériel, il n'a pas d'influence sur la liberté et le domaine spirituel; si on parle de liberté, on doit se limiter au domaine spirituel".


Le monde n'est pas seulement responsable de nos mauvais choix dus à un mauvais discernement. Il y a bien plus. Il y a une évolution du péché dans l'Eglise (prise dans son ensemble, comme communauté physique ET spirituelle), qui fait que des membres se damnent.

On ne peut pas distinguer du purement spirituel et du purement matériel. Imaginons deux parents qui ont fait le choix de ne pas baptiser leur enfant (choix dans le monde matériel). L'enfant meurt en bas âge. Il n'a pas eu le temps de désirer le baptême, il est encore marqué par le péché originel, donc le Ciel lui est fermé (Conséquence dans le domaine spirituel). Voir les révélations de la soeur de la Nativité. L'enfant n'a pas eu sa liberté, ni la possibilité de faire un choix. Le monde (communauté spirituelle et physique) lui a volé le salut.


Les dérives de cette séparation matériel / spirituel peuvent aller très loin. Elles amènent à considérer beaucoup de dévotions comme des superstitions. Elles peuvent amener à accepter une persécution qui semble supportable (interdiction de faire le signe de croix, par exemple). Elles peuvent aussi conduire à considérer la signature d'un acte d'apostasie comme une chose sans importance.



Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Jean le baptiste le Lun 14 Mai 2012 - 6:45

Que cherchez-vous Annie ? Joël et Pauvre Pécheur ont bien expliqué ce qu'il en est. D'ailleurs, je suis d'accord avec votre dernier message.
avatar
Jean le baptiste

Masculin Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : Hauts-de-Seine

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par joel queyras le Lun 14 Mai 2012 - 15:14

En m’appuyant principalement sur l’encyclique de Jean Paul II « Splendor veritas » je vais tenter de répondre a la question : de la liberté
1 Qu’est ce que la vraie liberté ?

Première attitude

« Les commandements représentent donc la condition de base de l'amour du prochain ; en même temps, ils en sont la vérification. Ils sont la première étape nécessaire sur le chemin vers la liberté, son commencement : « La première liberté, écrit saint Augustin, c'est donc de ne pas commettre de péchés graves... comme l'homicide, l'adultère, les souillures de la fornication, le vol, la tromperie, le sacrilège et toutes les autres fautes de ce genre. Quand un homme s'est mis à renoncer à les commettre — et c'est le devoir de tout chrétien de ne pas les commettre —, il commence à relever la tête vers la liberté, mais ce n'est qu'un commencement de liberté, ce n'est pas la liberté parfaite... » (Splendor veritas)

Ainsi notre première attitude pour exercer notre liberté et l’écoute et la mise en pratique des commandements.

Deuxième attitude

« Le disciple du Christ sait que sa vocation est une vocation à la liberté. « Vous, en effet, mes frères, vous avez été appelés à la liberté » proclame avec joie et avec fierté l'Apôtre Paul. Cependant, il précise aussitôt: « Que cette liberté ne donne pas prétexte à satisfaire la chair ; mais par la charité mettez-vous au service les uns des autres » (Ga 5, 13). (Splendor veritas)

L'amour et la vie selon l'Evangile ne peuvent pas être envisagés avant tout sous la forme du précepte, car ce qu'ils requièrent va au-delà des forces humaines. Ils ne peuvent être vécus que comme le fruit d'un don de Dieu qui guérit et transforme le cœur de l'homme par la grâce : « Car la Loi fut donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ » (Jn 1, 17). De ce fait, la promesse de la vie éternelle est liée au don de la grâce, et le don de l'Esprit que nous avons reçu constitue déjà « les arrhes de notre héritage » (Ep 1, 14).
(Splendor veritas)

La deuxième attitude est donc une ouverture à la grâce afin de pouvoir vivre les valeurs de notre vie chrétienne en toute liberté, malgré notre faiblesse.

2. Notre liberté face au monde actuel et le discernement face à ce qu’il nous propose ou impose.

«Ne vous modelez pas sur le monde présent » (Rm 12, 2)

« L’Eglise redonne, aujourd'hui encore, la réponse du Maître, car elle possède une lumière et une force capables de résoudre même les questions les plus discutées et les plus complexes. Cette force et cette lumière incitent l'Eglise à développer d'une manière constante, non seulement la réflexion dogmatique, mais aussi la ré- flexion morale dans un cadre interdisciplinaire, ce qui est particulièrement nécessaire pour les problèmes nouveaux qui se posent (51). » (Splendor veritas)
« 31. Les problèmes humains qui sont les plus débattus et diversement résolus par la réflexion morale contemporaine se rattachent tous, bien que de manière différente, à un problème crucial, celui de la liberté de l'homme. »
32. Dans certains courants de la pensée moderne, on en est arrivé à exalter la liberté au point d'en faire un absolu, qui serait la source des valeurs
Mais quelle liberté ? Face à nos contemporains qui « estiment grandement » la liberté et qui la « poursuivent avec ardeur », mais qui, souvent, « la chérissent d'une manière qui n'est pas droite, comme la licence de faire n'importe quoi, pourvu que cela plaise, même le mal », le Concile présente la « vraie » liberté : « La vraie liberté est en l'homme un signe privilégié de l'image divine. Car Dieu a voulu le laisser à son propre conseil (cf. Si 15, 14) pour qu'il puisse de lui-même chercher son Créateur et, en adhérant librement à lui, s'achever ainsi dans une bienheureuse plénitude
La Révélation enseigne que le pouvoir de décider du bien et du mal n'appartient pas à l'homme, mais à Dieu seul. Assurément, l'homme est libre du fait qu'il peut comprendre et recevoir les commandements de Dieu. Et il jouit d'une liberté très considérable, puisqu'il peut manger « de tous les arbres du jardin ». Mais cette liberté n'est pas illimitée : elle doit s'arrêter devant « l'arbre de la connaissance du bien et du mal », car elle est appelée à accepter la loi morale que Dieu donne à l'homme. En réalité, c'est dans cette acceptation que la liberté humaine trouve sa réalisation plénière et véritable. Dieu qui seul est bon connaît parfaitement ce qui est bon pour l'homme en vertu de son amour même, il le lui propose dans les commandements.
» (Splendor veritas)

Il s’agit donc de confronter notre liberté avec son jugement de conscience à l’enseignement de l’Eglise et non a celui du monde. Cette attitude peut souvent nous mettre en conflit avec certaines des fausses valeurs proposées par le monde. « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » (Jean 16:33). Cependant nous devons concrétiser la liberté que nous donnent le Christ par une vie conforme à ses commandements.

3. L’exercice de cette liberté mal comprise et ses conséquences

On ne peut pas distinguer du purement spirituel et du purement matériel. Imaginons deux parents qui ont fait le choix de ne pas baptiser leur enfant (choix dans le monde matériel). L'enfant meurt en bas âge. Il n'a pas eu le temps de désirer le baptême, il est encore marqué par le péché originel, donc le Ciel lui est fermé (Conséquence dans le domaine spirituel). Voir les révélations de la sœur de la Nativité. L'enfant n'a pas eu sa liberté, ni la possibilité de faire un choix. Le monde (communauté spirituelle et physique) lui a volé le salut.

Effectivement sous prétexte de respecter « la liberté » et le libre choix de l’autre nous pouvons contribuer à son malheur. La pratique dans le monde matériel de notre conscience du bien et des ses différentes exigences est indispensable. Le christianisme n’est pas une religion qui nous coupe des contingences matérielles, bien au contraire il nous est demandé d’y incarner la réalité évangélique dans toutes ses composantes, humaines, sociales, politiques et culturelles. Nous nous devons de donner aux autres et a la société ce que nous savons être indispensable pour leur salut eternel, le développement de la justice sociale, etc., d’autant plus lorsqu’il s’agit d’enfants ou de personnes handicapées qui ne peuvent faire des choix responsables.

Je me permes cependant de contester le faite que des enfants mort sans baptême sont damnés. Ils reçoivent le baptême de désir lorsqu’ils se trouvent face à la réalité du ciel. Cela a été affirmé au concile Vatican II et dans le catéchisme de l’Eglise Catholique pour les païens qui vivent une voie droite selon leur conscience et n’ont pas pu recevoir le message évangélique.

« Tout homme qui, qui ignorant l’Evangile du Christ et Son Eglise, Cherche la vérité et fait la volonté de Dieu selon qu’il l’a connait, peut être sauvé »
CEC 1260

Alors d’autant plus pour les enfants innocents :

« Quant aux enfants morts sans baptême, l’Eglise ne peut que les confier a la Miséricorde de Dieu comme Elle le fait dans le rite des funérailles pour eux ». (CEC 1261)

« Puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal » (CEC, 1260)

avatar
joel queyras

Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 70
Localisation : inde

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Annie le Mar 15 Mai 2012 - 10:14

Pour les enfants morts sans baptême, évidemment qu'ils ne vont pas en enfer! Mais la loi de Dieu est vraie et immuable. Il ne peuvent pas accéder au Ciel parce qu'ils n'ont pas reçu le baptême. Finalement, le jugement de Dieu, c'est qu'ils vivent dans une certaine béatitude dans le paradis terrestre pour l'éternité, sans souffrance, mais sans voir Dieu. Mais Dieu fera en sorte que leur âme ne souffre pas de cette absence.

La soeur de la Nativité, recevant cette révélation et prenant conscience aussi de l'éternité des peines de l'enfer, en était très angoissée. Dieu lui fait alors comprendre qu'il est Dieu et que ses lois sont justes. Nous ne devons pas interpréter la Miséricorde et la Justice selon notre intelligence humaine, mais accepter la loi de Dieu comme parfaitement juste.

D'autre part, tout est joué avant la mort. Il n'est pas possible que Dieu se manifeste à l'âme après la mort corporelle. Pour les païens adultes, c'est différent. Leur âme est faite de telle sorte qu'elle soit consciente de la présence de Dieu. S'ils laissent leur coeur suivre cette inclination de l'âme, même sans savoir intellectuellement ce que cela signifie, alors ils reçoivent un baptême de désir, avec toutes les grâces attachées au baptême.

« Quant aux enfants morts sans baptême, l’Eglise ne peut que les confier a la Miséricorde de Dieu comme Elle le fait dans le rite des funérailles pour eux ». (CEC 1261)
Tout-à-fait exact. Et Dieu ne peut pas laisser un innocent tomber en Enfer.

Il y a évidemment un cas particulier: celui des enfants assassinés avant d'avoir été baptisés (avortements par exemple). Dans ce cas, on peut envisager qu'ils soient considérés comme des martyrs (Dieu seul le sait). Alors, le Ciel leur est ouvert. Ils ont reçu un baptême de sang.

Voici un cas réel: un couple attend un enfant. Il est catholique, elle est athée. Ils parlent du baptême, elle se met en colère: jamais elle ne laissera son mari baptiser leur enfant. Après cette discussion, le doute s'installe: elle ne veut pas que son mari fasse baptiser l'enfant sans lui en parler. Alors elle va avorter en cachette.

Comment de pas voir un martyre dans cette histoire?

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté humaine selon Dieu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum