Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Chri92 le Mer 30 Jan 2013 - 15:40

Voici des questions que j’ai reçues souvent de la part de gens qui ne sont pas catholiques et je voudrais appeler à la gentillesse des membres de ce forum qui pourront donner des réponses

1) Pourquoi prier et se prosterner devant des images et des statues alors que c’est interdit dans la Bible

Deutéronome 5: 8-9
Tu ne te feras point d'image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point.

Exode 20 : 4-5
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux

Il n’est écrit nulle part dans la Bible qu’on doit prier des images au contraire Dieu veut que ceux qui le prie, le prie en Esprit et en Vérité.


2) Pourquoi les catholiques prient Marie et les autres morts alors que c’est interdit dans la Bible

Deutéronome 18: 10-12
Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Éternel

1 Timothée 2:5
Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme

Merci en avance pour ceux qui pourront répondre et s’il est possible ce serait vraiment mieux si vous pouvez donner des versets bibliques pour appuyer vos réponses. Amicalement

Chri92

Date d'inscription : 30/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Invité le Mer 30 Jan 2013 - 17:56

@Chri92 a écrit:
1) Pourquoi prier et se prosterner devant des images et des statues alors que c’est interdit dans la Bible
C'est juste un problème de perception pour l'observateur extérieur. Personne ne prie ou n'adore des images ou des statues chez les catholiques. C'est tellement vrai que si une statue était cassée, ce ne serait en aucun cas un péché.
Voici ce que dit l'abbé Pagès bien qu'il fasse une comparaison avec l'islam, il répond à vos questions : https://www.youtube.com/watch?v=T95QjK6Gj70
L'interdiction de représenter Dieu donnée dans le premier des dix commandements a été donnée à une époque où les hommes, suite au péché originel, ne connaissant plus Dieu L'identifier, dans leur besoin naturel de L'adorer (car nous sommes faits fondamentalement pour adorer Dieu) avec toutes sortes d'idoles, c'est à dire faux dieux qu'ils inventaient à cette fin, et derrière lesquelles se cachaient en fait les Démons, jaloux de ravir ainsi à Dieu Sa gloire. L'interdiction de représenter Dieu se fondait sur l'impossibilité de rendre visible l'invisible ou de l'indentifier à quoi que ce soit d'autre que Lui-même. Cependant vint le temps où Dieu répondit à la prière des justes d'Israël de "descendre du Ciel" (Gn 20.12 ; Ex 33.18 ; Is 63.19), et Il Se rendit visible, Lui, l'Invisible en Jésus de Nazareth qui est l'Image du DIeu invisible (Jn 14. 9 ; 12.45 ; Col 1.15 ; 2 Co 4.4).
3)Lhomme est ainsi fait quil est un composé desprit et de matière. A cause de cela aucune connaissance ne nous vient à lintelligence sans passer par nos sens. Cest pourquoi, afin de Se faire connaître à nous, Dieu Sest rendu visible, tangible, audible : « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché du Verbe de vie ;  car la vie Sest manifestée : nous Lavons vue, nous en rendons témoignage et nous vous annonçons cette Vie éternelle, qui était tournée vers le Père et qui nous est apparue  ce que nous avons vu et entendu, nous vous lannonçons, afin que vous soyez en communion avec nous. Quand à notre communion, elle est avec le Père et avec Son Fils Jésus-Christ. Tout ceci, nous vous lécrivons pour que notre joie soit complète. » (1 Jn 1. 1-3). Grâce au mystère de lIncarnation, la Foi* chrétienne a pu donner à lart son fondement et sa justification véritables, les plus élevés qui soient : révéler que Dieu est Beauté ! La beauté est en un certain sens lexpression visible du bien. La vocation de lart est de « saisir les trésors du ciel de lesprit, de les revêtir de mots, de couleurs, de formes, et de les rendre accessibles. » (Paul VI). La mission de lartiste est de susciter lémerveillement, de réveiller le souvenir du Paradis perdu, de conduire lâme à percevoir quelque chose de la Béatitude encore invisible qui nous est offerte. Aussi, contrairement à ce que le pensent les musulmans et les protestants, lart figuratif na pas plus à voir avec lidolâtrie que lécriture avec la magie sauf pour ceux qui ne savent pas lire !
La suite: https://www.youtube.com/watch?v=TRkwVlY14Bg
Tout musulman doit se prosterner en direction de la Mecque lors de ses prières, c'est à dire en direction de la Kaaba, qui en constitue le coeur, et de sa fameuse pierre noire. Mais comment ceux qui accusent les chrétiens d'idolâtrie parce qu'ils vénérent la Croix du Christ par laquelle le pouvoir du Diable a été ruiné, ne rougissent-ils pas de se prosterner eux-mêmes devant cette météorite déjà autrefois divinisée, et de s'y frotter, et de l'embrasser, et d'y tourner rituellement sept fois autour lors de leurs pélerinage, tels des Sioux autour de leur totem ? Un peu plus loin, les mêmes lapident un rocher représentant Satan... et ils stigmatisent chez les catholiques l'utilisation de statues et de représentations ?
Pourquoi ceux qui prétendent interdire l'utilisation d'images acceptent-ils dans leur religion celles par exemple de l'étoile ou de la lune ?

S'il fallait proscrire toutes les images, il faudrait alors éliminer tous les hommes, parce qu'ils sont faits à l'image de Dieu (Gn 1.26-27 ; 1 Co 11.7 ; Jc 3.9), réfléchissant malgré eux Sa gloire et Sa bonté ! Et finalement, toutes les créatures, parce qu'en elles toutes se révèlent aussi la Gloire et la Bonté de leur Créateur ! On voit à quelle absurdités et monstruosités conduit une lecture de la Parole de Dieu en dehors de l'Esprit qui l'a inspirée...




@Chri92 a écrit:
2) Pourquoi les catholiques prient Marie et les autres morts alors que c’est interdit dans la Bible
Donc pour vous prier Marie et les saints se réduit à prier les morts... Bon je répondrai plus tard à cette interrogation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Rémi le Mer 30 Jan 2013 - 19:21

Un complément :

Les statues de Marie violent le commandement de Dieu de ne pas faire des images gravées (Ex 20, 4-5)
22 novembre 2008

Objection

Les statues de Marie violent le commandement de Dieu de ne pas faire des images gravées (Ex 20, 4-5)

Réponse :

En Exode 20, 4-5, Dieu interdit la fabrication d’images dans l’intention de les adorer. Mais Il n’interdit pas la fabrication d’images en elle-même. En Ex 25, 18-19, Dieu ordonne à Moïse de fabriquer des statues de chérubins. En Nb 21, 8, Dieu demande à Moïse de fabriquer un serpent de bronze. Les juifs utilisèrent beaucoup d’images dans le Temple, incluant des anges, des bœufs, des lions, des palmiers et des fleurs (1 R 6-7). Pour la plupart, nous avons des photos des membres de nos familles et de ceux que nous aimons dans notre portefeuille. Ce sont des images faites de main d’homme. Est-ce que nous les adorons lorsque nous utilisons ces images pour nous rappeler les personnes qu’elles représentent ? Non. Ce même principe s’applique à la vénération des statues. Les catholiques et les orthodoxes utilisent les statues et les différentes images simplement pour se rappeler les saints qu’elles représentent.

Les catholiques adorent et prient devant des statues de Marie, donc ils adorent des idoles.
5 décembre 2008

Objection :

Les catholiques adorent et prient devant des statues de Marie, donc ils adorent des idoles.



Réponse :

Pensez-vous honnêtement que les catholiques ne font pas la différence entre le Dieu de l’univers et du plâtre peint ? Les protestants s’agenouillent souvent en tenant une croix ou une Bible à la main. Adorent-ils du bois ou du papier imprimé ? Non, ils vous diront que ce sont des rappels de Jésus et de son œuvre de salut. De la même façon, les images des saints nous rappellent Jésus et son œuvre de salut. Aucun bon catholique pense qu’il adore Marie en s’agenouillant devant son image en prière.



Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Rémi le Mer 30 Jan 2013 - 19:47

Pour la prière aux saints ou selon les évangélistes disant érronément ; la prière aux morts.

Prier les saints, est-ce de la nécromancie?
17 janvier 2008

Objection : Les saints sont morts. Les catholiques pratiquent la nécromancie (communication avec les morts) ce qui est interdit (Dt 18, 10-11).

Réponse :

La nécromancie consiste à invoquer les esprits des enfers (le Shéol de Ancien Testament) pour s’entretenir avec eux. En demandant aux saints du ciel d’intercéder pour nous, nous n’invoquons pas d’esprits, ni ne communiquons avec eux à la manière des spirites. La prière aux saints n’a rien à voir avec la nécromancie.

Par ailleurs, les saints ne sont pas morts. Les saints au ciel sont vivants et avec Dieu : « Il n’est pas le Dieu des morts mais des vivants » (Mc 12, 26). En Mc 9, 4, Jésus s’entretient avec Elie et Moïse. Jésus dit au bon larron : « En vérité je te le dis, tu seras avec moi aujourd’hui en paradis » (Lc 23, 43). En fait les saints du ciel sont plus vivants que nous le sommes. Ils sont libres de tout péché, ils vivent dans la présence continuelle de Dieu. Plein de l’amour de Dieu, ils sont plus le souci de nous maintenant que lors de leur vie sur la terre.

Tout comme Paul demandait aux croyants de prier pour lui (Rm 15, 30 ; Col 4, 3 ; Eph 6, 18-19 ; 1 Thess 5, 25 ; 2 Thess 3, 1), nous pouvons à présent demander à Paul et aux autres saints du ciel de prier pour nous. Nous ne sommes pas séparés d’eux par la mort, mais au contraire rendus plus proches encore par la communion que nous partageons en Jésus.

Nous savons que les anges et les saints déposent la prière des saints de la terre aux pieds de Dieu (Tb 12, 12 ; Ap 5, 8 ; 8, 3-4), appuyant ces prières par leur intercession. Les martyrs, sous l’autel céleste crient en demandant vengeance (Ap 6, 9-11), ce qui montrent qu’ils ont à la fois conscients et concernés par ce qui se passe sur la terre. Ainsi les anges et les saints du ciel intercéderont pour nous lorsque nous leur en ferons la demande.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 11:14

Donc pour vous prier Marie et les saints se réduit à prier les morts... Voici ce que je peux dire là dessus en complément de ce que Rémi a proposé:
Vous n'ignorez pas qu'avant la rédemption, les âmes étaient prisonnières des enfers où Jésus est allé après sa mort sur la croix. Cela a permi de délivrer les âmes méritantes et d'ouvrir les portes du Ciel; si bien que les saints ne sont pas morts (prisonnier des enfers) mais bien vivants au Ciel. Lorsque la Bible évoque la nécromancie, elle parle de ces âmes prisonnières des enfers, avant la rédemption et non des vivants qui sont auprès de Dieu. Quant à la Sainte Vierge, son assomption apporte un élément de compréhension supplémentaire en ce sens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Rémi le Ven 1 Fév 2013 - 14:15

Pauvre Pécheur a écrit:Donc pour vous prier Marie et les saints se réduit à prier les morts... Voici ce que je peux dire là dessus en complément de ce que Rémi a proposé:

Non pauvre pécheur, chris nous demande de répondre aux interrogations des évangélistes, il ne dit pas qu'il croit en ces affirmations mais qu'il veut tout simplement savoir quoi répondre à ces évangélistes ou du moins comprendre pourquoi ils se trompent quand ils affirment ces faussetés.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 14:24

@Rémi a écrit:Non pauvre pécheur, chris nous demande de répondre aux interrogations des évangélistes, il ne dit pas qu'il croit en ces affirmations mais qu'il veut tout simplement savoir quoi répondre à ces évangélistes ou du moins comprendre pourquoi ils se trompent quand ils affirment ces faussetés.
Dans ce cas, je me réjouis pour Chris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par oscar le Ven 1 Fév 2013 - 15:57

Quelques bon sites pour défendre notre religion catholique

http://www.repchret.ca/francais/volume1/

http://v.i.v.free.fr/pvkto/droit.html

http://www.1000questions.net/fr/chroniq/les-protestants.html

http://qe.catholique.org/


oscar
oscar

Masculin Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 49
Localisation : Canada

http://www.riposte-catholique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Invité le Sam 2 Fév 2013 - 4:00

http://www.spiritualite-chretienne.com/christ/eglise-2.html
Extraits du Catéchisme de l'Eglise Catholique, Paris, Mame-Plon, 1992.
476
Puisque le Verbe s'est fait chair en assumant une vraie humanité, le corps du Christ était délimité (1). A cause de cela, le visage humain de Jésus peut-être " dépeint " (Ga 3,2). Au sixième Concile œcuménique (2), l'Eglise a reconnu comme légitime qu'il soit représenté sur des images saintes.

477
En même temps l'Eglise a toujours reconnu que, dans le corps de Jésus, " Dieu qui est par nature invisible est devenu visible à nos yeux " (3). En effet, les particularités individuelles du corps du Christ expriment la personne divine du Fils de Dieu. Celui-ci a fait siens les traits de son corps humain au point que, dépeins sur une image sainte, ils peuvent être vénérés car le croyant qui vénère son image " vénère en elle la personne qui y est dépeinte " (4).

(1): Cf. Cc. Latran en 649 : DS 504
(2): Cc. Nicée II en 787 : DS 600-603
(3): Préface de Noël
(4): Cc. Nicée II : DS 601

1159
L'image sacrée, l'Icône liturgique, représente principalement le Christ. Elle ne peut pas représenter le Dieu invisible et incompréhensible; c'est l'Incarnation du Fils de Dieu qui a inauguré une nouvelle " économie " des images :
Autrefois Dieu qui n'a ni corps, ni figure, ne pouvait absolument pas être représenté par une image. Mais maintenant qu'Il s'est fait voir dans la chair et qu'Il a vécu avec les hommes, je peux faire une image de ce que j'ai vu de Dieu. (…) Le visage découvert, nous contemplons la gloire du Seigneur (1).
1160
L'iconographie chrétienne transcrit par l'image le message évangélique que l'Ecriture Sainte transmet par la parole. Image et parole s'éclairent mutuellement.

Pour dire brièvement notre profession de foi, nous conservons toutes les traditions de l'Eglise écrites ou non écrites qui nous ont été transmises sans changement. L'une d'elle est la représentation picturale des images, qui s'accorde avec la prédication de l'histoire évangélique, en croyant que, vraiment et non pas en apparence, le Dieu Verbe s'est fait homme, ce qui est aussi utile et aussi profitable, car les choses qui s'éclairent mutuellement ont indubitablement une signification réciproque (2).
(1) : S. Jean Damascène, imag. 1,16
(2) : Cc. Nicée II, en 787 : COD 111


" La beauté et la couleur des images stimulent ma prière. C'est une fête pour mes yeux, autant que le spectacle de la campagne stimule mon cœur pour rendre gloire à Dieu. "
S. Jean Damascène, imag. 1,27
2129
L'injonction divine comportait l'interdiction de toute représentation de Dieu par la main de l'homme. Le Deutéronome explique : " Puisque vous n'avez vu aucune forme, le jour où le Seigneur, à l'Horeb, vous a parlé du milieu du feu, n'allez pas vous pervertir et vous faire une image sculptée représentant quoi que ce soit… " (Dt 4,15-16). C'est le Dieu absolument Transcendant qui s'est révélé à Israël. " Il est toutes choses " mais, en même temps, " Il est au-dessus de toutes ses œuvres " (Si 43,27-28). Il est " la source même de toute beauté créée " (Sg 13,3).

2130
Cependant, dès l'Ancien Testament, Dieu a ordonné ou permis l'institution d'images qui conduiraient symboliquement au salut par le Verbe incarné : ainsi le serpent d'airain (1), l'arche d'alliance et les chérubins (2).

2131
C'est en se fondant sur le mystère du Verbe incarné que le 7° Concile œcuménique, à Nicée (en 787), a justifié, contre les iconoclastes, le culte des icônes : celles du Christ, mais aussi celles de la Mère de Dieu, des anges et de tous les saints. En s'incarnant, le Fils de Dieu a inauguré une nouvelle " économie " des images.

2132
Le culte chrétien des images n'est pas contraire au premier commandement qui proscrit les idoles. En effet, " l'honneur rendu à une image remonte au modèle original (3) ", et " quiconque vénère une image, vénère en elle la personne qui y est dépeinte (4) ". L'honneur rendu aux saintes images est une " vénération respectueuse ", non une adoration qui ne convient qu'à Dieu seul :
Le culte de la religion ne s'adresse pas aux images en elles-mêmes comme des réalités, mais les regarde sous leur aspect propre d'images qui nous conduisent à Dieu incarné. Or le mouvement qui s'adresse à l'image en tant que telle ne s'arrête pas à elle, mais tend à la réalité dont elle est l'image (5).
(1) : Cf Nb 21,4-9 ; Sg 16,5-14 ; Jn 3,14-15
(2) : Cf Ex 25,10-22 ; 1R 6,23-28 ; 7,23-26
(3) : S. Basile, Spir. 18,45
(4) : Cc. Nicée II : DS 601 ; Cf Cc. Trente : DS 1821-1825 ; Cc. Vatican II : SC 126 ; LG 67
(5) : S. Thomas d'A., s. th. 2-2,81,3,ad 3

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Titi le Dim 3 Fév 2013 - 18:17

http://cathobiblique.wordpress.com/category/saints/
Titi
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Chri92 le Jeu 7 Fév 2013 - 6:24

Merci beaucoup à vous tous qui ont déjà répondu, je découvre peu à peu vos réponses , j'espère que cela m'aidera à y voir plus clair

Chri92

Date d'inscription : 30/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Thrd le Dim 10 Fév 2013 - 3:01

Ayant été moi-même déjà confronté avec les questions du même genre que ce que vous avez posé, je voudrais apporter, avec ce que les autres ont déjà dit, une petite contribution suivant des petites recherches que j’ai fait par ici et par là et que j’ai essayé de fusionner

En ce qui concerne les images, j’ai trouvé ce lien intéressant aussi (il contient des beau textes contre l’iconoclasme : écrit de saints, conciles et autres)
http://www.peinture-chretienne.org/magistere/textes-contre-iconoclasme.html

Et en ce qui concerne des vérités sur Dieu et l’Église
http://www.clairval.com/lettres/fr/textes/preuves_fr.htm

Pour ce verset
@Chri92 a écrit:
1 Timothée 2:5
Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme
et en relation avec les prières concernant Marie et les Saints, Il suffit simplement de comprendre que Jésus est le Seul Médiateur entre Dieu et les hommes surement dans le sens ou il est le Seul à la fois « Vraiment Dieu » et « Vraiment Homme » et « tous passent par lui avant d’arrivé au Père : il est le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jean 14,6). Il est « le Seul Maitre et le Seul Directeur » que nous dévons avoir vraiment (Matthieu 23,7-9) Mais « il est le cep et nous sommes les sarments » (Jean 15,5), Il est « la tête d’un corps qui est l’Eglise » (Colossiens 1,17) et dont les membres sont les Saints déjà au ciel (l’Eglise Triomphante), les âmes au purgatoire (l’Eglise souffrante), et les chrétiens encore sur terre (l’Eglise militante) Et en étant membres d’un Seul Corps, ces membres communient et s’entraident dans la Communion des Saints http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P25.HTM
http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P2I.HTM
Et comme ils appartiennent au Corps du Christ ils participent d’une certaine manière et dans un certains sens (et selon leur place dans ce Corps) à la médiation du Christ pour le salut des hommes puisque c’est le Christ qui vit en eux et agit par leur Intermédiaire. Saint Paul disait par exemple: « Ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi » (Galates 2,20) et il disait même en ce qui concerne l’union de ses souffrances avec ceux de Jésus : « ce qui manque aux souffrances du Christ en ma propre chair, je l'achève pour son corps, qui est l'Eglise.» (Colossiens 1,24).

Pour des autres exemples de versets bibliques qui parlent explicitement de l’Eglise et des versets liés avec ce concept, on a plusieurs exemples:

« Jésus à Saint Pierre : Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.» (Mathieu 16, 18-19)

« Il y a un seul Corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. » (Ephésiens 4,4-6)

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu» (Ephésiens 4, 11-13)

« Maris, aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l'Eglise et s'est livré lui-même pour elle,afin de la sanctifier, après l'avoir purifiée dans l'eau baptismale, avec la parole, pour la faire paraître, devant lui, cette Eglise, glorieuse, sans tache, sans ride, ni rien de semblable, mais sainte et immaculée. C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes, comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. Car jamais personne n'a haï sa propre chair; mais il la nourrit et l'entoure de soins, comme fait le Christ pour l'Eglise,parce que nous sommes membres de son corps, [formés " de sa propre chair et de ses os]. "" C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et de deux ils deviendront une seule chair. " Ce mystère est grand; je veux dire, par rapport au Christ et à l'Eglise. » (Ephésiens 5, 25-32)

« Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. Et Dieu a établi dans l'Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. Tous sont-ils apôtres? Tous sont-ils prophètes? Tous sont-ils docteurs? Tous ont-ils le don des miracles? Tous ont-ils le don des guérisons? Tous parlent-ils en langues? Tous interprètent-ils? » (1 Corinthiens 12, 27-30)

«Comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n'ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres » (Romains 12,4-5)

L’Unité de l’Eglise est marquée par le Sacrement de l’Eucharistie (Actes 2,42; Actes20,7; 1 Corinthiens 11, 23 – 29) que Jésus lui-même a Institué d’une manière vraiment particulière(Matthieu 26, 26- 27 ; Marc 14, 22 – 24 ; Luc 22,19 – 20 ; Luc 24:30 ; Jean 6, 50 – 69) et Saint Paul dit aussi à ce propos :

« La coupe de bénédiction que nous bénissons, n'est-elle pas la communion au sang de Christ? Le pain que nous rompons, n'est-il pas la communion au corps de Christ? Puisqu'il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain. » (1 Corinthiens 10, 16-17)

Et Jésus a aussi donné à l’Eglise (dans l’image du Disciple bien aimé) Marie pour Mère

« Jésus, voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. » (Jean 19, 25-27)
http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P26.HTM

Le rôle de Marie comme image de celui de l’Église et Israël est aussi décrit symboliquement aussi bien dans l'ancien que dans le nouveau testament comme ayant une relation symbolique avec l'Arche d'Alliance et Marie est un modèle de perfection en pureté et en vertu que l’Eglise et Israël le Peuple de Dieu a pour modèle à acquérir eschatologiquement :

« le sanctuaire de Dieu dans le ciel fut ouvert, et l'arche de son alliance apparut dans son sanctuaire. Et il y eut des éclairs, des bruits, des tonnerres, un tremblement de terre et une grosse grêle. Puis il parut dans le ciel un grand signe: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement. Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône . (...)» (Apocalypse 11,9 et 12)

« Et toi, Bethlehem Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l'origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l'éternité. C'est pourquoi il les livrera Jusqu'au temps où enfantera celle qui doit enfanter, Et le reste de ses frères Reviendra auprès des enfants d'Israël. » (Michée 5, 1-2)

Remarquez aussi que l’un des principales des missions de Jésus sur terre lors de son incarnation est l’établissement de l’Eglise et de la Communions des Saints qui caractérise la Nouvelle Alliance. L’Episode de la Transfiguration (Matthieu 17, 1-8; Marc 9, 2-8) aucourt duquel il y a eu l’apparition de l’Elie (Représentant les prophètes) et de Moise (Représentant la Loi) devant Jésus et ses trois disciples (Pierre, Jacques et Jean) est une grande marque de ce saut de l’Ancienne Alliance vers la Nouvelle Alliance.

Il y a aussi eu la descente du Christ dans les enfers après sa passion pour libérer les justes qui sont morts avant sa passion http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1O.HTM
Cette descente du Christ dans les enfers a été apparemment prophétisée depuis l’ancien testament comme en témoigne cette prophétie de Zacharie: « Et pour toi, à cause de ton alliance scellée par le sang, Je retirerai tes captifs de la fosse où il n'y a pas d'eau. » (Zacharie 9,11)

L’épître aux Ephésiens parle aussi de cette descente du Christ dans les enfers

" Il est monté dans les hauteurs, il a emmené des captifs, et il a fait des dons aux hommes "Or que signifie: " Il est monté, " sinon qu'il était descendu [d'abord] dans les régions inférieures de la terre? Celui qui est descendu est celui-là même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de tout remplir. C'est lui aussi qui a fait les uns apôtres, d'autres prophètes, d'autres évangélistes, d'autres pasteurs et docteurs, en vue du perfectionnement des saints, pour l'œuvre du ministère, pour l'édification du corps du Christ " (Ephésiens 4, 8-12)
L’Epitre aux Hébreux donne aussi une belle comparaison des deux alliances (l'ancienne et la nouvelle)

« Vous ne vous êtes pas approchés d'une montagne qu'on pouvait toucher et qui était embrasée par le feu, ni de la nuée, ni des ténèbres, ni de la tempête, ni du retentissement de la trompette, ni du bruit des paroles, tel que ceux qui l'entendirent demandèrent qu'il ne leur en fût adressé aucune de plus, car ils ne supportaient pas cette déclaration: Si même une bête touche la montagne, elle sera lapidée. Et ce spectacle était si terrible que Moïse dit: Je suis épouvanté et tout tremblant!

Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l'aspersion qui parle mieux que celui d'Abel. Gardez-vous de refuser d'entendre celui qui parle; car si ceux-là n'ont pas échappé qui refusèrent d'entendre celui qui publiait les oracles sur la terre, combien moins échapperons-nous, si nous nous détournons de celui qui parle du haut des cieux, » (Hébreux 12, 18-25)

Donc nous nous sommes approchés de la Communion des Saints (aux cieux en particulier) avec Jésus et les Anges. D’ailleurs Jésus lui-même ainsi que d'autres versets biblique nous parle aussi du rôle des anges gardiens

« Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 18,10)

«L'ange du Seigneur campe autour de ceux qui le craignent, et il les sauve. » (Psaume 34, 8)

«Voici, j'envoie un ange devant toi, pour te protéger en chemin, et pour te faire arriver au lieu que j'ai préparé » (Exode 23, 20)

Mais les autres dénominations ou religions ne donne pas beaucoup d’importance ou ignore même l’importance de l’aide que nous devons demandez souvent à nos anges gardiens car Dieu agit aussi à travers eux. D’ailleurs le rôle de Saint Michel en particulier, comme grand défenseur du peuple de Dieu et des intérêts de Dieu, est bien explicité dans la Bible :

« En ce temps-là se lèvera Michel, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque » (Daniel 12,1)

« Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent » (Apocalypse 12, 7)

Suivant ces exemples, nous pouvons déjà bien remarquer que les doctrines de l’Eglise Catholique ont des racines bibliques profondes. Et puis si nous regardons l'histoire, nous pourrons constaté qu'ils ont été enrichit par la tradition avec les œuvres des Saints en particulier ceux des grands Saints docteurs illuminés par l’Esprit Saint
Thrd
Thrd

Masculin Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Chri92 le Mer 13 Fév 2013 - 6:55

Merci pour votre réponse Thrd

Chri92

Date d'inscription : 30/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Amazone le Mer 13 Fév 2013 - 14:01


Quel travail éclairé et quelle belle et Juste réponse, merci Thrd cheers



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Thrd le Dim 17 Fév 2013 - 5:19

Merci pour ce petit compliment Amazone et j’apprécie beaucoup de savoir que ce que j'ai fait a une certaine utilité...toutefois, entre nous je vais dire ce que Jésus veut que nous pensons et disons quand on a fait quelque choses de bien: "Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire." (Luc 17,10) et je pense que je n'ai essayer de faire que ce que Jésus nous ordonne de faire en répondant comme je le pouvais avec son aide...
Thrd
Thrd

Masculin Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Hervé J. VOLTO le Sam 18 Mar 2017 - 9:32

L'interdiction de représenter Dieu donnée dans le premier des dix commandements a été donnée à une époque où les hommes, suite au péché originel, ne connaissant plus Dieu L'identifier, dans leur besoin naturel de L'adorer (car nous sommes faits fondamentalement pour adorer Dieu) avec toutes sortes d'idoles, c'est à dire faux dieux qu'ils inventaient à cette fin, et derrière lesquelles se cachaient en fait les Démons, jaloux de ravir ainsi à Dieu Sa gloire. L'interdiction de représenter Dieu se fondait sur l'impossibilité de rendre visible l'invisible ou de l'indentifier à quoi que ce soit d'autre que Lui-même. Cependant vint le temps où Dieu répondit à la prière des justes d'Israël de "descendre du Ciel" (Gn 20.12 ; Ex 33.18 ; Is 63.19), et Il Se rendit visible, Lui, l'Invisible, en Jésus de Nazareth qui est l'Image du DIeu invisible (Jn 14. 9 ; 12.45 ; Col 1.15 ; 2 Co 4.4).

Lhomme est ainsi fait quil est un composé desprit et de matière. A cause de cela aucune connaissance ne nous vient à lintelligence sans passer par nos sens. Cest pourquoi, afin de Se faire connaître à nous, Dieu Sest rendu visible, tangible, audible : « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché du Verbe de vie ;  car la vie Sest manifestée : nous Lavons vue, nous en rendons témoignage et nous vous annonçons cette Vie éternelle, qui était tournée vers le Père et qui nous est apparue  ce que nous avons vu et entendu, nous vous lannonçons, afin que vous soyez en communion avec nous. Quand à notre communion, elle est avec le Père et avec Son Fils Jésus-Christ. Tout ceci, nous vous lécrivons pour que notre joie soit complète. » (1 Jn 1. 1-3).

Grâce au mystère de lIncarnation, la Foi chrétienne a pu donner à lart son fondement et sa justification véritables, les plus élevés qui soient : révéler que Dieu est Beauté ! La beauté est en un certain sens lexpression visible du bien et elle doit être représentée! La vocation de lart est de « saisir les trésors du ciel de lesprit, de les revêtir de mots, de couleurs, de formes, et de les rendre accessibles. » (Paul VI). La mission de lartiste est de susciter lémerveillement, de réveiller le souvenir du Paradis perdu, de conduire lâme à percevoir quelque chose de la Béatitude encore invisible qui nous est offerte. Aussi, contrairement à ce que le pensent les musulmans et les protestants, lart figuratif na pas plus à voir avec lidolâtrie que lécriture avec la magie sauf pour ceux qui ne savent pas lire !

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Hervé J. VOLTO le Sam 18 Mar 2017 - 9:33

"Par ce signe tu vaincra" : la représentation de la Croix est non seulement possible mais nécessaire. Le reste -les Anges, les Saints- découlent du premier principe.

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par edelweiss le Mar 21 Mar 2017 - 14:38

Réponse aux questions :
1) Pourquoi prier et se prosterner devant des images et des statues alors que c’est interdit dans la Bible
Effectivement la bible interdit de se prosterner devant des statues et des images de faux dieux, d'idoles
Mais elle n'interdit pas de se prosterner devant Dieu
Dans le christianisme les images sont utilisées non pas pour adorer de faux dieux mais simplement comme une aide qui permet de visualiser une réalité
Exemple : Un christ en croix fait penser que Jésus Christ est mort par amour pour nous sur la croix dans des souffrances effroyables. C'est pas le morceau de bois que les gens idolatrent comme des paiens mais Jésus-Christ Lui Même.

2) Pourquoi les catholiques prient Marie et les autres morts alors que c’est interdit dans la Bible
Il n'a jamais été interdit par la bible de demander à une amie de prier pour nous
J'en apporte pour preuve qu'il est demandé de prier pour nous à Marie dans l'Ave Maria

La foi chrétienne a toujours interdit d'interroger les morts et toutes les autres pratiques occultes,
Demander à Dieu qu'il accueil un mort avec clémence au ciel malgré son péché dans notre prière n'est pas prier les morts
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 24 Mar 2017 - 12:42

La bible n'interdit pas de prier Marie !

ouvrons la Sainte Bible :

1. Jésus-Christ lui-même aux noces de Cana a obeit à Marie qui lui a signalé qu'il manquait du vin : le premier Miracle de Jésus est ainsi accomplit par l'intercession de Marie (Jean 2:1-11). L'appellation de “Femme” que fait Jésus à Marie (Jean 2:4), la révèle comme nouvelle Eve et Mère des vivants (Génèse 3:15; Génèse 3:20).

2. Le "je vous salue Marie" se trouve dans la Bible: c'est la salutation de l'ange à Marie (Luc 1:28). Si un ange fait cette prière il est impossible que de s'adresser à Marie soit satanique. Ce n'est pas l'église Catholique qui l'a inventé car il se trouve dans les Saintes Ecritures (Luc 1:39-56). Il a été juste rajouté à la fin une demande de prier pour nous Son Fils à l'heure de Notre Mort comme nous pouvons le demander à une amie

3. N'oublions jamais que Marie est le premier humain qui s'est réjouit en Dieu Son Sauveur (Luc 1:46-48). Qu'elle a participé au salut du monde par son “oui” (Luc 1:38). Qu'elle est bénie entre toutes les femmes (Luc 1:30). Là aussi ce n'est pas les Catholiques qui l'ont inventé mais c'est dans les Saintes Ecritures (Luc 1:26-38).

4. Relisez le magnificat (Luc 1:46-56) : elle montre son humilité en disant "humble servante" (Luc 1:48) et "le puissant fit pour moi des merveilles" (Luc 1:49) !

5. Le diabolique dans tout cela serait de voir certains protestants parler de d'idolatrie simplement en entendant prononcer le mot de Marie alors que Marie a participé au salut du monde en étant la servante du Seigneur (Luc 1:38) et que c'est la personne humaine qui a le plus oeuvré pour le salut du monde au côté de Son Fils:
- Marie, nouvelle Eve et Mère de Vivants (Génèse 3:15 et Génèse 3:20).
- A Jésus par Marie (Luc 1:26-38; Luc 1: 39-56; Jean 2:1-11; Jean 19-25,
Apocalypse 12:17)
- Marie élevée au Ciel (Cantique des Cantiques 3:6).
- Marie Reine (Apocalypse 12:1).

Les Protestants devraient aimer la Mère de Dieu comme Celui-ci l'a aimé (Luc 1:26-38; Luc 1: 39-56; Jean 2:1-11; Jean 19-25; Apocalypse 12:17; Apocalypse 12:1).

Le diabolique est aussi chez certains Catholiques qui font de l'idolatrie et qui en font une déesse indienne en occultant complètement l'essentiel qui est Son Fils (Mariolatrie).

Le satanique est aussi de nier la virginité de la Vierge Marie avant la naissance de Notre Sauveur car les Saintes Ecritures en parlent très clairement aussi (Mathhieu 1:20-25).


Le seul lien qu'i y a entre Satan et Marie est que cette dernière lui écrase la tête (Génèse 3.15). Car rappellons nous que Marie est avec Jésus et Saint Michel un des tois vainqueurs de Satan comme un des trois Lys des Armes Royales de France...


On pourrait dire aussi que, avant tout, Marie nous donné Jésus (Luc 1:26-38; Luc 1:39-56)...

Enfin, Saint Padre Pio disait au dr Gasapari (http://www.archiviogaspari.it/conferenze/cesena04_03_1989.htm) que le Roi Salomon disait (Proverbes 8:22) que la Sagesse de Dieu est un esprit immaculé qui pénètre toute chose, connaît tout et comprend tout : Saint Padre Pio disait que Dieu a Créa sa Sagesse Immaculé à laquelle Il lui donna un visage, celui de Marie.
Dans le visage de cette Sagesse Immaculée, Dieu s'est fait homme.

Pour comprendre ce mystère, il faut de nouveau ouvrir la Sainte Bible. La Sagesse, décrite comme un bien extérieur à l'homme (Job 28:1+; Si 1:1-10; Baruch 3:9; Baruch 4:4), est présentée comme une personne (Proverbes 1:20-33). Proverbes 3:16-19; Proverbes 8:1+; Proverbes 9:1+). Ici, elle révèle Son origine (Proverbes 8:22-26), la part qu'Elle prend à la Création (Proverbes 8:27-30), le rôle qu'elle joue auprès des hommes (Proverbes 8:35-36).

Cette pensée sera appliquée par le Nouveau Testament à la personne de Jésus-Christ, Sagesse de Dieu créatrices et rédemptrice (Mstthieu 11:19-24; Luc 11:49). Le Verbe, dans l'Evangile de Saint Jean, porte les trais de la Sagesse (Jean 1:1-14; Jean 6:35+). LA LITURGIE CHRETIENNE A EGALEMENT APPLIQUE CES TEXTES A LA VIERGE MARIE, PREMICES DE L'OEUVRE DE DIEU (Matthieu 1:20-25; Luc 1:26-38; Luc 1:3956; Colossien 1:15; Apocalypse 3:14).

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique Empty Re: Questions sur la Bible et des pratiques dans l'Eglise Catholique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum