1er dimanche du Carême: Les tentations de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1er dimanche du Carême: Les tentations de Jésus

Message par etienne lorant le Sam 16 Fév 2013 - 18:19

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4,1-13.
Après son baptême, Jésus, rempli de l'Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; il fut conduit par l'Esprit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut mis à l'épreuve par le démon. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim.
Le démon lui dit alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre. »
Le démon l'emmena alors plus haut, et lui fit voir d'un seul regard tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m'appartient et je le donne à qui je veux.
Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »
Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c'est lui seul que tu adoreras. »
Puis le démon le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l'ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus répondit : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le démon s'éloigna de Jésus jusqu'au moment fixé.



Pourquoi fallait-il que Jésus fut tenté ? La réponse est que Jésus est en même temps fils de Dieu, et "fils de l'homme". Aurions-nous foi en Lui s'il n'avait été capable de subir et de triompher des mêmes tentations qui sont les nôtres ?
Les tentations rapportées sont de trois natures et renferment toutes les tentations dont l'être humain peut faire l'objet:

- La première nous est la plus commune: c'est la tentation de la chair, au niveau du corps. Rien que l'expression "tentation de la chair" fait songer à la sexualité débridée; mais bien avant cette tentation particulière, il y a, tout simplement : la faim, c'est-à-dire le besoin impérieux de s'alimenter, de boire et de manger.
- La seconde est celle de la possession et du pouvoir. Combien de fois l'homme n'est-il pas tenté de croire que la possession et le pouvoir lui permettraient d'échapper à sa condition mortelle et lui donneraient accès au bonheur - mais sans pouvoir dire précisément ce qu'est le bonheur. C'est la tentation au niveau du coeur, la tentation qui agit au niveau des sentiments et des émotions.
- La troisième est celle de l'intelligence et du raisonnement. Très concrètement, je considère que c'est la même que celle rapportée dès la création de l'homme, dans le récit de la tentation d'Adam et Ève: c'est la première d'entre toutes car c'est la plus grave. C'est la tentation de se faire Dieu ou de mettre Dieu à son service. Ou, encore, c'est la tentation d'obliger Dieu à intervenir en notre faveur et selon nos intérêts - tels que nous les concevons.

Cette dernière tentation n'est-elle pas évidente de notre temps ? Mais en réalité, elle absorbe les deux premières dans l'orgueil.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum