Fête de l'Ascension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fête de l'Ascension

Message par etienne lorant le Ven 10 Mai 2013 - 10:11

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 24,46-53.

Jésus ressuscité, apparaissant à ses disciples, leur disait : « Il fallait que s'accomplisse ce qui était annoncé par l'Écriture ; les souffrances du Messie, sa résurrection d'entre les morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.
C'est vous qui en êtes les témoins. Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Quant à vous, demeurez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus d'une force venue d'en haut. »
Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit.
Tandis qu'il les bénissait, il se sépara d'eux et fut emporté au ciel. Ils se prosternèrent devant lui, puis ils retournèrent à Jérusalem, remplis de joie.
Et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir Dieu
.

Cy Aelf, Paris

Le Seigneur connaît bien notre nature, notre fragilité, nos limites. Aussi s'insinue-t-il doucement en respectant notre liberté.
En de multiples circonstances, parfois contraires, il demande, il sollicite, il invite… Il est important de le savoir, car son oeuvre en nous prendra des jours, des mois, des années, et en réalité, elle ne s'achèvera qu'à notre mort.

Si je témoigne qu'il en est ainsi, c'est que je suis passé par autant de chutes que de relèvements. Il m'a même semblé, durant quelques années que Dieu s'était absenté pour toujours et et je me suis retrouvé livré à mes propres forces, mais c'est - là aussi - une sorte d'exercice par lequel, justement, Jésus invite à ne pas se fier à nos forces à la manière humaine. Le sentiment de son absence, n'est vraiment qu'un sentiment : il nous faut passer par au-dessus du sentiment.

Une émotion religieuse est quelque chose de bon, mais il faut l'apprécier sur le moment sans rechercher qu'elle se reproduise. Il arrive même qu'ayant été très affaibli par une maladie, par des évènement contraires, par de graves oppositions, c'est cette faiblesse même qui nous rend vainqueur.

L'indice que nous sommes sur le bon chemin, c'est bien la joie. La force qui vient d'en haut nous met en oeuvre et l'oeuvre accomplie brille par la joie. C'est ainsi que nous progressons - et nous progressons !

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum