Se préserver dans la Paix de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se préserver dans la Paix de Jésus

Message par etienne lorant le Sam 19 Juil 2014 - 9:49

Le samedi de la 15e semaine du temps ordinaire

Livre de Michée 2,1-5.

Malheureux ceux qui, du fond de leur lit, méditent le crime, élaborent le mal ! Au point du jour, dès qu'ils en ont les moyens, ils l'exécutent.
S'ils convoitent des champs, ils s'en emparent ; des maisons, ils les prennent ; ils saisissent le maître avec sa maison, l'homme avec son héritage.
C'est pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Moi, je médite contre cette engeance un malheur où ils enfonceront jusqu'au cou ; vous ne marcherez plus la tête haute, car ce sera un temps de malheur.
Ce jour-là, on composera sur vous une fable, on chantera une lamentation dans laquelle vous direz : « Nous sommes entièrement dépouillés ! Notre part nous est enlevée ! Hélas ! Elle nous échappe ! Nos champs sont partagés entre des infidèles ! »
Non, vous n'aurez plus personne qui assure, dans l'assemblée du Seigneur, la distribution des parts.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 12,14-21.
Les pharisiens se réunirent contre Jésus pour voir comment le faire périr.
Jésus, l'ayant appris, quitta cet endroit ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous.
Mais Jésus leur défendit vivement de le faire connaître.
Ainsi devait s'accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe :
« Voici mon serviteur que j'ai choisi, mon bien-aimé en qui j'ai mis toute ma joie. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement.
Il ne protestera pas, il ne criera pas, on n'entendra pas sa voix sur les places publiques.
Il n'écrasera pas le roseau froissé, il n'éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu'à ce qu'il ait fait triompher le jugement.
Les nations païennes mettent leur espoir en son nom. »


Cy Aelf, Paris

J'ai apprécié à sa juste valeur le petit détail introduit par le prophète Michée dans sa diatriibe contre les comploteurs ! Souvent, en effet, après une frustration profonde, c'est la nuit que les mauvaises pensées surgissent du coeur et remontent à l'esprit, qui résiste ou cède, selon que l'on veille ou pas. Souvent, la lumière du jour chasse les ombres mentales de la nuit, mais pas dans le cas proposé ici par le prophète Michée, ni dans le cas des pharisiens, qui sont bien décidés à faire périr Jésus. Périr et non mourir. Périr, car le mot suppose une fin violente et ignominieuse.

Les deux textes se rejoignent donc sur la mort injuste et criminelle des innocents.

Par contre, tandis que le prophète Michée invoque la justice divine - ce que saint Paul rappelera aussi (en Romains 6, 23), nous voyons comment Jésus, très concrètement, accomplit la phrophétie qu'Isaïe a faite à son sujet: car Jésus, connaissant les intentions de ses adversaires, accomplit des miracles et des guérisons, mais interdit de les faire connaître et s'éloigne rapidement : "il quitta cet endroit", dit le texte.

C'est bien en ce même Jésus que nous plaçons notre espérance, laquelle ne sera pas déçue. Si quelqu'un me ressemble, moi qui écris obstinément en dépit des congés, de l'isolement, de ridicules petites intrigues familiales qui me fatiguent, il se mettra lui-même, par la prière et l'abandon du coeur, à l'abri des raisonnements humains. Il suivra un chemin sûr, tracé depuis longtemps: gentillesse envers ceux qui peinent, prudence, douceur et confiance en Jésus.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum