Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
20 Boîtes de 50 masques médicaux type IIR ...
Voir le deal
29.99 €

BIENVENUE AU SAIINT ROYAUME DE FRANCE

Aller en bas

BIENVENUE AU SAIINT ROYAUME DE FRANCE Empty BIENVENUE AU SAIINT ROYAUME DE FRANCE

Message par Hervé J. VOLTO Lun 9 Déc 2019 - 19:36

Le SAINT ROYAUME DE FRANCE est le nom donné à différantes entités politiques de la France Très Chrétienne, au Moyen-Age et à l'époque moderne. Selon les historiens, la date de création du Saint-Royaume de France est associé à trois évenements majeurs : le Baptême de Clovis en l'An 496, le partage du SAINT EMPIRE ROMAIN ET FRANC des Carolingiens en l'An 843 et l'Election d'Hugues Capet en l'An 987.

Clovis, premier Roi barbare Catholique, scelle l'alliance des Royaume Francs -Neustrie, Austrasie, Burgondie- avec l'Eglise lors du Pacte de Tolbiac, concrétisé par son Baptême et la consécration du Royaume à Saint-Michel Archange. Cette alliance se perpétue dans la Gaule Franque par le Sacre Royal de Reims jusqu'en 1824, qui fait des Rois de France des Rois Très Chrétiens de droit Divin.

Après que les Mérovingiens aient chassé l'hérésie aryenne de la Gaule Franque et les Carolingiens porté UNE FOI, UN ROI, UNE LOI en Suisse, dans tout le Bénélux, toute l'Italie du Nord et l'Allemagne de l'Ouest, institué la dime en faveur de l'Eglise, installé le monopole de la création monétaire pour la Monarchie, fondé des écoles Chrétiennes, sauvé les Etats Pontificaux et chassé les sarazins de Septimanie, le Royaume s'agrandit et devient le SAINT EMPIRE ROMAIN ET FRANC.

Le ROYAUME DES FRANCS est composé des fiefs féodaux dont le Roi de Francie occidentale est le suzerain depuis le partage en 843 de l'Empire Caolingien. Les premiers Capétiens sont soucieux de Sacrer leur fils aîné de leur vivant, car leur autorité se limite en fait à l'île de France. Ce n'est qu'à partir de Phlippe Auguste que leurs actes officiels utilisent la dénomination de ROYAUME DE FRANCE et qu'ils sont en mesure de faire réellement acte d'autorité et de faire triompher l'Eglise et la Royauté du Christ dans l'ensemble du Royaume. Le Roi Très Chrétien de France est Empereur en son Royaume, il construit les cathédrales et institut la Chevalerie qu'il envoie aux Croisades. Le Lys, symbole Marial, est le symbole de la Royauté Française et de la France Royale. LE ROYAUME DE FRANCE EST UN ROYAUME TRES CHRETIEN.

La longue Guerre de Cent Ans est l'occasion sous Chales VII une armée et des impôts permanants. Les Valois organisent le PROTECTORAT FRANCAIS SUR LES LIEUX SAINTS . Avec Henri IV s'affirme une nouvelle dynastie : les Bourbons. Les Guerres de Religion obligent Richelieu, ministre de Louis XIII, puis Louis XIV à conforter l'autorité Royale dans les provinces en mettant au pas les protestants puis les gouverneurs locaux issus de la Noblesse et en y délégant des intendants commis du Roi Très Chrétien. Les Bourbons organisent les Missions. La Révocation de l' Edit de Nantes assoie le caratère Catholique de la Couronne de France et de l'Etat Français.

Le règne de Louis XV est marqué par la prospérité, la liberté de pensé et le rayonnement exeptionnel de la France, et la consécration par Louis XIII de la France à Marie est étendue aux Bourbons de France, d'Espagne, de Naples et de Parme par le Pacte de Familles de 1765 ayant pour but de renverser les alliances protestantes des pays du Nord.

Pacte étendu sous Louis XVI aux Habsbougs et aux Savoie : Marie-Caroline, soeur de Marie-Antoinette, épouse le Roi Ferdinand des Deux-Siciles et Marie-Amélie, soeur de Marie-Antoinette et de Marie-Caroline, épouse le Duc Ferdinand de Parme, alors que les frères de Louis XVII, le futur Louis XVIII et le futur Charles X épousent respectivement Marie-Josephine de Savoie et Marie-Thérèse de Savoie, soeurs à leur tour du Roi Charles-emmanuel IV de Piémont Saradeine, qui épousé Clotilde de France, Soeur de Louis XVI, Louis XVIII, Charles X et de Mme Elisabteh ! C'est l'époque de l'AVE MRIA , du MESSIA de Hendel, de LA GRANDE MUSIQUE et de tous les arts baroques tournés vers Dieu et Sa Très Sainte Mère.

JAMAIS LA FRANCE N'A MERITE SON SURNOM DE FILLE AINNE DE L'EGLISE ET D'EDUCATRICE DES PEIUPLES COMME SOUS L'ANCIEN REGIME !

Depuis l'époque Mérovingienne, le Roi de France, Monarque de droit Divin, est un personnage Sacré qui incarne la Souveraineté de l'Etat à qui il doit assurer une légisalation Chrétienne, selon les LES LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE, charte coutumière de notre Pays et constitution de la France Royale. Il dispose de l'ensemble de ses attributions dès la mort de son prédécesseur s'il est l'AINE SALIQUE, ce qui exclu les femmes et leurs descendants, CATHOLIQUE, ce qui exclut les protestants, et NAIT FRANCAIS, et DE NAISSANCE LEGITIME ce qui exclut les batards, mais il n'est Légitime aux yeux du peuple qu'après la cérémonie du sacre Royal qui se déroule dans la cathédrale de Reims, et les serments du Sacre.

Sous l'ancien Régime, la personne du Roi concentre tous les pouvoirs, au terme d'un processus commencé à partir du XII° siècle, et si il est admis que la volonté Royale fait force de loi, le Roi est tenu de s'entourer de conseillers l'aidant et le conseillant dans ses décisions législatives et exécutives, ou dans ses pouvoirs régaliens de battre monnaie, d'anoblir ou de gracier les sujets du Royaume dont il doit assurer la défense. En matière judiciaire, le Roi peut juger en dernier recour, gracier et amnestier, la justice ordinaire étant déléguer à des cours et des tribunaux jugeant en son nom.

Le pouvoir Royal possède néansmoins des limites qu'il doit respecter, comme LES LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE ou le droit Chrétien. La Couronne n'est pas la propiété du Roi. Il ne peut en disposer à sa guise ni choisir son successeur.

la Révolution dite Française débouche sur l'instauration d'une Monarchie constitutionnelle et déchristianisée. Mais le Roi étant encore le Lieutenant du christ, il est décapité. Si la Restauration voit le rétablissement de la Catholicité comme religon d'Ett du Saint-Royaume de France, du Sacre, souhaite favoriser l'Eglise et la Noblesse et s'appuit sur les députés Ultraroyalistes qui souaitent un retour à l'Ancien Régime, Catholique et Royal, cependant les différentes formules de Monarchie constitutionnelle expérimentées échouent successivement en 1792, 1830 et 1848, amenant la fin de la Royauté en France.

Alors que la III° République laïcise la France, que la IV° l'athéise de force et que la V° est en train de l'islamiser insidieusement, le Royalisme consiste pour ses partisans la volonté de redonner à la France sa position hégémonique qu'elle eu jusqu'au début du siècle passé, de retrouver un Monarque apte à enclencher de grands projets, celle aussi de sortir du jeu des partois et de la politique à court terme qui caractérise, pour les Royalistes d'aujourd'hui, l'exercice du pouvoir des hommes politoiques de la République.

Le Royalisme se pose enfin pour certains comme une opposition au nouvel ordre mondial par le renforcement de l'Etat face aux institutions supranationales qui empiètent sur les libertPés fondamentales des peuples. Ainsi la Monarchie défend mieux l'indépendance et l'autodétermination des peuples que les régimes dits “démocratiques”.

A l'heure où notre Etat est bradé, nos église sont vidées, nos villes sont souillées, notre jeunesse gachée, abandonnée, livrée, où l'Occident est assiégé et menacé, il n'est pas étonnant de voir de plus en plus de Français réclamer haut et fort qu'une haute et Sainte Légitimité ne vienne couronner l'autorité de Etat Français...



Hervé J. VOLTO, CJA


Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum