Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : ...
Voir le deal
anipassion.com

USA : Les grandes entreprises font pression sur les républicains du Sénat pour codifier le «mariage» homosexuel

Aller en bas

USA : Les grandes entreprises font pression sur les républicains du Sénat pour codifier le «mariage» homosexuel  Empty USA : Les grandes entreprises font pression sur les républicains du Sénat pour codifier le «mariage» homosexuel

Message par MichelT Jeu 3 Nov 2022 - 15:35

USA : Les grandes entreprises font pression sur les républicains du Sénat pour codifier le «mariage» homosexuel et ouvrent la porte à la polygamie

Le Sénat devrait voter sur la loi sur le « respect du mariage » peu après les élections de mi-mandat.

31 octobre 2022 – LifeSite News -USA – traduction automatique

Top corporations lobby Senate Republicans to codify same-sex ‘marriage,’ open door to polygamy

WASHINGTON, D.C. (LifeSiteNews) – Plus d'une douzaine d'entreprises font pression sur le Sénat américain pour qu'il promulgue une législation qui consacrerait le «mariage» homosexuel dans la loi fédérale et ouvrirait la porte à la reconnaissance légale forcée de la polygamie, selon les informations financières du troisième trimestre de 2022. Politico rapporte que Toyota, Dell, General Mills, Altria, UPS, Procter & Gamble, HP, Dow Chemical, Micron et TechNet (l'association commerciale représentant Amazon, Google, Apple et d'autres géants de la technologie) font partie des entreprises qui ont exhorté sénateurs à soutenir la soi-disant « Loi sur le respect du mariage » (RMA).

La RMA abrogerait la loi de longue date (mais non appliquée) sur la défense du mariage (qui reconnaissait le mariage comme une union homme-femme dans la loi fédérale et protégeait les droits des États à faire de même), reconnaîtrait au niveau fédéral tout « mariage » célébré légalement par n'importe quel État, et obliger chaque État à reconnaître tout « mariage » de tout autre État « entre 2 individus », sans égard pour « le sexe, la race, l'origine ethnique ou l'origine nationale de ces individus ».

Notamment, en vertu du projet de loi, les États n'auraient qu'à reconnaître les «mariages» homosexuels les uns des autres, mais le gouvernement fédéral devrait reconnaître toute nouvelle union qu'un État proposerait, comme un mariage de plus de deux personnes, créant potentiellement un prétexte aux futurs militants pour démanteler une nouvelle « inégalité ».

Certaines des entreprises ont fait appel à une société de conseil alignée sur les républicains pour faire pression sur les membres du GOP en leur nom, ce qui, selon les partisans, porte ses fruits. "Nous entendons des signes de plus en plus positifs de la part des républicains, et pas seulement des modérés, qui pensent qu'il s'agit d'un problème réglé et sont impatients de le soutenir", a déclaré le vice-président senior de TechNet, Carl Holshouser. « TechNet voit cela comme un moment charnière pour s'occuper d'un problème très important pour nos membres et nos employés. »

La RMA a été adoptée à la Chambre des représentants en juillet avec 47 républicains rejoignant chaque démocrate. Le projet de loi a reçu un plus grand recul au Sénat, où dix républicains devraient rejoindre les démocrates afin de l'envoyer au président Joe Biden pour sa signature. Reste à savoir si les supporters trouveront ces dix voix. Des amendements seraient en préparation, apparemment pour clarifier que la RMA n'affecterait pas la liberté religieuse ou les droits de conscience et qu'elle n'autoriserait pas la polygamie. Mais si un tel langage suffirait contre les préférences des juges militants est discutable, et cela ne changerait pas la question plus fondamentale du projet de loi donnant effectivement une approbation formelle à Obergefell v. Hodges, la décision de la Cour suprême de 2015 qui a forcé les 50 États à reconnaître le mariage de même sexe.

Les partisans disent qu'un vote n'aura lieu qu'après les élections de mi-mandat de la semaine prochaine, ce qui dispenserait les sénateurs réélus d'avoir à faire face aux conséquences immédiates d'une décision impopulaire. Retarder le vote pourrait amener les sénateurs à voter à l'opposé de la façon dont ils pourraient autrement voter, soit en sachant qu'ils retourneront bientôt à la vie privée de toute façon, soit en espérant que les électeurs les auront oubliés ou pardonnés dans les deux ans d'ici leur prochaine élection. Dans l'intervalle, alors que les dirigeants du GOP au Sénat négligent de mobiliser l'opposition à la RMA, des groupes conservateurs tels que Alliance Defending Freedom, Family Research Council, American Family Association, Concerned Women for America et LifeSiteNews prennent le relais. LifeSite mène actuellement une campagne VoterVoice pour sensibiliser les sénateurs républicains à l'opposition populaire au projet de loi et les exhortant à voter contre en conséquence.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum