Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cdiscount : -15€ dès 249€ sur tout le ...
Voir le deal
-24%
Le deal à ne pas rater :
PARISOT ZODIAC Lit adulte 140 x 190 cm – Contemporain
99.99 € 131.13 €
Voir le deal

La France se dit prête à favoriser l'accueil les chrétiens d'Irak

Aller en bas

La France se dit prête à favoriser l'accueil les chrétiens d'Irak Empty La France se dit prête à favoriser l'accueil les chrétiens d'Irak

Message par jaimedieu Mar 29 Juil 2014 - 5:48


La France prête à «favoriser l'accueil» des chrétiens d'Irak

Par lefigaro.fr
Publié le 28/07/2014 à 16:08

La jeune fille tient une pancarte sur laquelle on peut lire: «Je suis une Irakienne, je suis une chrétienne», le 20 juillet devant l'église de Mar Girgis à Bagdad. Les chrétiens de Mossoul ont reçu le soutien d'autres communautés à travers le pays.

Fermée par les islamistes qui ont descendu la croix du clocher, l'église de la Vierge Marie à Mossoul a dû être abandonnée par les chrétiens qui ont fui la ville.

Sur le mur de cette maison abonnée par une famille de chrétiens, ont peut lire: «Longue vie à l'Etat islamique en Irak et au Levant. Les musulmans sont heureux du retour des Mujahideen. Dieu est grand.» À Mossoul, les maisons des chrétiens ont été marquées du «N» de «nazaréen» par les insurgés de l'Etat islamique.

Une famille de chrétiens dorment dans l'église chaldéenne du Sacré Coeur de Jésus, le 20 juillet 2014 à Tel Kaif à 20 km de Mossoul. Les islamistes leur avaient donné jusqu'à samedi midi pour se convertir, payer un impôt islamique, partir ou mourir.

Un chrétien se repose à l'extérieur de l'église chaldéenne du Sacré Coeur de Jésus, le 20 juillet 2014 à Tel Kaif. Il vient de fuir Mossoul.

Une famille de chrétiens ayant fui Mossoul arrive à Qaraqosh dans le Kurdistan le 19 juillet 2014. Située dans la province de Ninive, cette ville chrétienne est considérée comme sûre.

Les fidèles assistent à la messe à l'église Saint-Joseph à Erbil le 20 juillet 2014. La capitale de la région autonome kurde accueille plusieurs centaines de familles chrétiennes venues de Mossoul.

Des déplacés chrétiens arpentent les rues de Qaraqosh où ils se sont réfugiés pour fuir les violences de Mossoul.

La population de Qaraqosh, estimée à 50.000 habitants en tant normal, est presque exclusivement chrétienne. La ville est tenue par les peshmergas des forces armées kurdes.

Un homme tient un Coran et un crucifix lors d'un office célébré par le patriarche chaldéen Louis Sako,le 20 juillet 2014 à Bagdad. Environ 200 musulmans ont participé en signe de solidarité à cette messe pour condamner les violences perpétrées par les djihadistes contre les minorités à Mossoul.

Des fidèles quittent l'église Saint-Joseph après l'office, le 20 juillet 2014 à Erbil. Avant la prise de contrôle de Mossoul par l'Etat islamique, ils étaient près de 35.000 dans cette ville. Aujourd'hui, leur présence ininterrompue depuis près de deux millénaire a pris fin.

Les ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur se sont exprimés ce lundi sur la situations des chrétiens d'Orient, menacés par les djihadistes depuis le 10 juin dernier.

C'est par un communiqué commun de Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve que la décision a été annoncée. La France s'est dite, lundi, prête à «favoriser l'accueil» des chrétiens d'Irak victimes de «persécutions» de la part des djihadistes. «Nous venons en aide aux déplacés qui fuient les menaces de l'Etat islamique et se sont réfugiés au Kurdistan. Nous sommes prêts, s'ils le souhaitent, à en favoriser l'accueil sur notre sol au titre de l'asile», écrivent-ils.

La France, qui a «débloqué une aide humanitaire exceptionnelle» pour «porter assistance» à ces populations, «continuera de mobiliser dans les prochains jours la communauté internationale pour que soit assurée la protection» de ces minorités, «qui est une condition de la stabilité de la région», ajoutent les ministres.

Dimanche, une manifestation de soutien aux chrétiens d'Orient a été organisée sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Les organisateurs affirment avoir réuni cinq mille personnes. Outre des membres de la communauté assyro-chaldéenne des laîcs et des croyants de toutes obédiences, étaient présents le grand rabbin de Paris Michel Gugenheim ainsi que diverses personnalités politiques. Tous appelaient à ce que la France ne reste pas silencieuse face à la situation des chrétiens d'Irak et de Syrie.

Une première manifestation s'était tenue samedi à Lyon, en présence de Mgr Barbarin.
L'État islamique a chassé les 35.000 chrétiens de Mossoul

La présence des chrétiens en Irak est vieille de 1600 ans. Pourtant, depuis que l'État islamique s'est emparé de la ville de Mossoul le 10 juin dernier, tous n'ont eu guère d'autre choix que de quitter les lieux. Se convertir à l'islam, payer la Jizia (l'impôt des non-musulmans), quitter la ville ou mourir: telles étaient les conditions de l'ultimatum imposé par les insurgés, et arrivé à expiration le 19 juin dernier. Conditions auxquelles ont refusé de se plier les 35.000 chrétiens de Mossoul, et qui ont poussé les 3000 derniers fidèles restés sur place à se réfugier, la semaine dernière, dans une province kurde voisine.

Consulter le lien ci-dessous pour les photos et le vidéo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 65
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum