Le temps et les temps de l'appel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le temps et les temps de l'appel

Message par etienne lorant le Sam 17 Jan 2015 - 18:29

Deuxième dimanche du temps ordinaire

Premier livre de Samuel 3,3b-10.19.

En ces jours-là, le jeune Samuel était couché dans le temple du Seigneur à Silo, où se trouvait l’arche de Dieu.
Le Seigneur appela Samuel, qui répondit : « Me voici ! »
Il courut vers le prêtre Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Éli répondit : « Je n’ai pas appelé. Retourne te coucher. » L’enfant alla se coucher.
De nouveau, le Seigneur appela Samuel. Et Samuel se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Éli répondit : « Je n’ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher. »
Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur, et la parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée.
De nouveau, le Seigneur appela Samuel. Celui-ci se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Alors Éli comprit que c’était le Seigneur qui appelait l’enfant,
et il lui dit : « Va te recoucher, et s’il t’appelle, tu diras : “Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.” » Samuel alla se recoucher à sa place habituelle.
Le Seigneur vint, il se tenait là et il appela comme les autres fois : « Samuel ! Samuel ! » Et Samuel répondit : « Parle, ton serviteur écoute. »

Samuel grandit. Le Seigneur était avec lui, et il ne laissa aucune de ses paroles sans effet.

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 6,13c-15a.17-20.
Frères, le corps n’est pas pour la débauche, il est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour le corps ;
et Dieu, par sa puissance, a ressuscité le Seigneur et nous ressuscitera nous aussi.
Ne le savez-vous pas ? Vos corps sont les membres du Christ. Vais-je donc prendre les membres du Christ pour en faire les membres d’une prostituée ? Absolument pas !
Celui qui s’unit au Seigneur ne fait avec lui qu’un seul esprit.
Fuyez la débauche. Tous les péchés que l’homme peut commettre sont extérieurs à son corps ; mais l’homme qui se livre à la débauche commet un péché contre son propre corps.
Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes,
car vous avez été achetés à grand prix. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps
.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,35-42.
En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.



Textes de l'Evangile au quotidien

Les textes de ce dimanche nous parlent tous de l'élection des âmes par le Seigneur. Chacune a sa particularité: Pierre deviendra le Roc, Jean sera l'homme des visions, André sera un intercesseur puis un apôtre - après avoir suivi Jean le Baptiste, c'est André qui conduit Pierre à Jésus, devint lui-même apôtre et connut le martyre.

Ce qui m'interpelle le plus, ce sont les mots simples que Jésus emploie. Il dit: "Venez et vous verrez". Ce qui implique, de la part de chaque âme qui se sent appelée, à s'avancer avec confiance sans pouvoir connaître où cette démarche la conduira. Il en est ainsi pour nous tous, pour les hommes comme pour les femmes. Il n'y a pas de programme pré-établi, il n'y a pas de "schéma" qui vaille pour tous. C'est un peu mystérieux, bien sûr, cela comporte le risque d'avancer le pas à chaque étape, sans savoir où ce pas nous conduira.

Au cours de cette dernière semaine, durant laquelle se sont produits les évènements des attentats en France, j'ai vécu plus la maladie que l'écoute des media. Bref, cette semaine fut pour moi, avant tout, la découverte qu'il me faut désormais délaisser ma "carrière" de bouquiniste au profit d'une autre recherche. J'ai un chemin à suivre que je ne connais pas bien encore. Mais, en tout cas, au plus fort de mes malaises, la semaine écoulée, j'ai ressenti, dans la prière, que j'avais mieux à faire désormais. Chercher à faire "tourner" mon commerce de la manière la plus efficace possible jusqu'à la retraite... j'ai autre chose dont m'occuper, pour le Seigneur, pour Jésus.

Je me suis demandé si, parmi vous, d'autres n'ont pas ressenti la même impression. Répondez-moi, si vous avez, vous aussi, éprouvé qu'un changement s'imposait.

Bon dimanche !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum