Sur les frontieres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur les frontieres

Message par MichelT le Sam 12 Mar 2016 - 14:25

Voici ce que dit Bossuet dans :Politique tirée de l`Écriture sainte a propos des Frontières en citant les Écritures.

Les frontières entre les nations

Il ne faut pas penser que les bornes (frontières) qui séparent les terres des particuliers et des États, soient faites pour mettre la division dans le genre humain; mais pour faire seulement qu`on attente rien les uns sur les autres, et que chacun respecte le repos d`autrui. C`est pour cela que les Écritures disent: « Ne transporte pas les bornes qu`ont mises les anciens dans la terre que t`a donné le Seigneur ton Dieu» (Deutéronome 19,14) Et encore: « Maudit celui qui remue les bornes de son voisin.» (Deutéronome 27,17) Il faut encore plus respecter les bornes entre les États que celles qui séparent les particuliers et on doit garder la société que Dieu a établie entre tous les hommes.


L`amour de son pays

Charitas patri soli disait les latins - L`amour de la patrie - le lien entre les hommes. Les homme se sentent liés par la terre ou ils habitent. Les bons citoyens aiment leur terre natale.

L`amour de la patrie est une valeur chrétienne. La bible parle des séditieux qui n`aiment pas leur pays et qui y portent la division en disant qu`ils sont l`exécration du genre humain. L`Écriture est pleine d`exemples qui nous apprennent ce que nous devons a notre pays et le plus bel exemple est venue de Jésus-Christ lui-même.

Le Fils de Fieu a accompli tous les devoirs qu`exige d`un homme la société humaine, charitable envers tous et sauveur de tous, et ceux d`un bon fils envers ses parents; mais encore ceux de bon citoyen se reconnaissant « envoyé aux brebis perdues de la maison d`Israël». On le reconnaissant pour un bon citoyen; et c`était une puissante recommandation auprès de lui que d`aimer son pays. Il fut durant sa vie et sa mort, exact observateur des lois et coutumes louables de son pays. Il fut fidèle et affectionnée a sa patrie qui elle lui fut ingrate.

Les nations

Les nations se sont formées divisées par langues et contrées. Habiter le même pays et avoir la même langue a été un motif pour les hommes de s`unir plus étroitement.

Principes primitifs de toutes les lois

Les lois doivent régler les choses divines et humaines, publiques et particulières soit la droite observance des choses divines et humaines parmi les citoyens avec les châtiments et les récompenses. Il faut avant toute chose régler le culte de Dieu, c`est le fondement moral de la société. Il y a des lois fondamentales qu`on ne peut changer et il est même dangereux de changer celles qui ne le sont pas. Il est Écrit qu`en les violant « on ébranle tous les fondements de la terre»( Psaumes 81,5) et après quoi il ne reste que la chute des empires. L`esprit de vertige prend les nations et leur chute est inévitable « parceque les peuples ont violé les lois, changé le droit public, et rompu les pactes les plus solennels» (Isaie 24,5)




MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les frontieres

Message par Thalie81440 le Sam 12 Mar 2016 - 21:25

Est- ce une interrogation sur la question des migrants aujourd'hui ?
avatar
Thalie81440

Féminin Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 38
Localisation : midi-pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les frontieres

Message par MichelT le Sam 12 Mar 2016 - 22:33

C`est sur le fait que la classe politique prend des décisions désastreuses pour les nations qui ne viennent en rien de la logique chrétienne mais plutôt des logiques de puissance, de finance, d`ingénierie sociale, venant souvent de religions et sectes hostiles a la foi chrétienne.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les frontieres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum