Désarrois des apôtres et des convertis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Désarrois des apôtres et des convertis

Message par etienne lorant le Ven 16 Juin 2017 - 10:25

Le vendredi de la 10e semaine du temps ordinaire

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 4,7-15.
Frères, nous portons un trésor comme dans des vases d'argile; ainsi, on voit bien que cette puissance extraordinaire appartient à Dieu et ne vient pas de nous.En toute circonstance, nous sommes dans la détresse, mais sans être angoissés; nous sommes déconcertés, mais non désemparés; nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés; terrassés, mais non pas anéantis. Toujours nous portons, dans notre corps, la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre corps. En effet, nous, les vivants, nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre condition charnelle vouée à la mort. Ainsi la mort fait son œuvre en nous, et la vie en vous. L’Écriture dit : ‘J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé.’ Et nous aussi, qui avons le même esprit de foi, nous croyons, et c’est pourquoi nous parlons. Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus, et il nous placera près de lui avec vous. Et tout cela, c’est pour vous, afin que la grâce, plus largement répandue dans un plus grand nombre, fasse abonder l’action de grâce pour la gloire de Dieu.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,27-32.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples: « Vous avez appris qu’il a été dit: ‘Tu ne commettras pas d’adultère’. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne. Il a été dit également : ‘Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation’. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère. »


Cy Aelf,Paris

En usant de paradoxes, ce que saint Paul veut faire apparaître à la conscience de ses auditeurs, c'est que la vie en Jésus-Christ passe par une remise en question de tout notre "acquis", que l'on soit homme ou femme. Une fois passée la grande l'allégresse de la conversion, les convertis sont comme des soldats qui ont déposés les armes - ainsi que leur règlement. Les voici libres, mais tout d'un coup, la liberté effraie. Plus de corvées, plus d'exercices, plus de clairon pour commencer la journée - l'on fête cela !
Mais bien assez tôt, il faut réapprendre à s'organiser, à décider ce que l'on fera le lendemain - et les corvées d'un homme libre sont souvent plus pénibles à assumer lorsqu'on pouvait eut les éviter, etc.

De la même façon, les convertis, en dépit même de l'extrême joie éprouvée, doivent peut à peu s'assumer de nouveau et se remettre à vivre en s'organisant d'une manière ou d'une autre - car toutes et tous ne trouvent pas immédiatement un rôle au sein de l'Eglise, même si nous sommes tous appelés à témoigner. Et justement : les difficultés commencent au témoignage.

Les convertis de notre temps sont comme ceux que décrit saint Paul de la vie d'apôtre ils supportent : ils sont déconcertés, ils éprouvent de la détresse, ils se font moquer souvent, il leur semble qu'ils ne sont pas à leur place. (Et le fait est qu'ils ne se sentiront jamais "à leur place" sur la terre, "dans le monde".)

Ainsi, la petite sacristine que j'ai vue cent fois avec son mini-vélo et qui, non contente de laver à genoux, le sol des églises de la ville, déposait aussi discrètement que possible, des victuailles pour les SDF..., a été "remerciée" par l’Evêque et remplacée; je connais également une organiste, à vélo elle aussi, (leur rémunération à toutes deux ne dépasse pas mille euros par mois) et, dans ces conditions, on se déplace toujours en vélo. L'été , c'est agréable !, m'a-t-elle dit en souriant. Soit ! Du reste, lorsque je me suis moi-même présenté au Séminaire, j'ai d'office été remercié: j'avais dépasse la limite d'âge !

Cependant, tout baptisé est un témoin de Jésus-Christ, tout converti l'est aussi et la conversion ne laisse rien debout et il faut vivre chaque jour comme si c'était le premier... C'est souvent déroutant et parfois source d'une grande angoisse...


.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désarrois des apôtres et des convertis

Message par edelweiss le Mer 21 Juin 2017 - 23:15

Tout baptisé doit être un témoins du Christ.
Si votre église ne vous permet pas d'être un témoins et bien il faut le faire en dehors.
Si une église refuse une entrée dans un séminaire juste pour une question absurde d'âge dépassé, il faut essayer dans un autre ou dans une autre église.

Ne perdez pas votre vie à attendre que quelqu'un vous ouvre des portes mais avancez seul sans attendre aucune aide de l'église ni de personne.
C'est le Christ Lui-même qui vous aidera.

C'est comme quand le baptême est refusé à un enfant. Il faut chercher une autre paroisse ou une autre église où il ne sera pas refusé.
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum