UN ACTION ROYALISTE PROVIDENTIALISTE CONSACRE AU COEUR IMMACULE DE MARIE : LA CONTRE-REFORME CATHOLIQUE

Aller en bas

UN ACTION ROYALISTE PROVIDENTIALISTE CONSACRE AU COEUR IMMACULE DE MARIE : LA CONTRE-REFORME CATHOLIQUE Empty UN ACTION ROYALISTE PROVIDENTIALISTE CONSACRE AU COEUR IMMACULE DE MARIE : LA CONTRE-REFORME CATHOLIQUE

Message par Hervé J. VOLTO le Dim 25 Mar 2018 - 13:06

Votre serviteur doit beaucoups à la Contre-Réforme Catholique de l'Abbé Georges de Nantes. Il a voulu rappeller son action Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste...

Il existe en effet une ACTION FRANCAISE qui, à la différence du Cercle Royaliste d’Action Française, de la Nouvelle Action Royaliste et de la Restauration Nationale, n’est pas exclusivement Orléaniste et laisse humblement à Dieu le choix du Roi à venir : c’est la CONTRE-REFORME CATHOLIQUE de l'Abbé Georges de Nantes !

L'Abbé Georges de Nantes (1924-2010), plus connu sous le nom de l’Abbé de Nantes, est un prêtre Catholique fondateur de la Ligue de la Contre-Réforme Catholique. Frappé de suspense a divinis par les autorités de l’Église Catholique, il a néanmoins poursuivi ses activités pastorales au sein de sa communauté. Il a également rédigé plusieurs essais.

L’Abbé de Nantes est né à Toulon dans une famille Catholique proche de l’Action Française. Son père Marc de Nantes est officier de marine. L'Abbé de Nantes étudie six ans chez les Pères Maristes de Toulon, puis chez les Jésuites de Brest, suite à une mutation de son père. Il rejoint finalement le séminaire des Carmes en 1946. Il est ordonné prêtre le 27 mars 1948 par Mgr Caillot, évêque de Grenoble.
À la fin de ses études, le jeune abbé de Nantes prépare une thèse dans laquelle il propose ce qu’il appelle une « métaphysique relationnelle » selon laquelle la personne humaine se définit moins par son individualité que par ses relations de filiation et d’appartenance à des communautés familiales, sociales, nationales, de civilisation et naturellement, ecclésiales. Son projet intellectuel est de donner un fondement anthropologique Chrétien aux choix politiques et sociaux Contrerévolutionnaire de Charles Maurras.

L’abbé de Nantes enseigne la philosophie et la théologie au noviciat des Frères missionnaires des campagnes. En même temps, sous le pseudonyme d’Amicus, il rédige des écrits polémiques et politiques dans l’hebdomadaire maurrassien ASPECTS DE LA FRANCE, dont il tient la rubrique religieuse.

Lors de la Guerre d'Algérie, l'Abbé de Nantes prend ouvertement position pour l'Algérie Française, écrivant sous son nom dans la revue L'Ordre Français, revue maurassienne ayant paru de 1956 à 1980, fondée par Philippe Roussel, à laquelle ont notamment participé Pierre Debray, Dominique Ancelle, Georges Lacheteau et Maurice Jallut. Il est alors, comme Jean Ousset et la Cité Catholique, sur une ligne « National-Catholique » qui voit dans la Guerre d'Algérie un combat de la civilisation Chrétienne. Proche des milieux Royalistes Providentialistes, Jean Ousseyt est l’un des auteurs majeurs de l’école du Catholicisme Contrerévolutionnaire.
Avec sa communauté composée d'anciens élèves, il s'installe malgré la défense de son évêque à Saint-Parrès-les-Vaubes (Aube) dans une postion Contrerévolutionnaire de défense de la Royauté Sociale du Christ.
Or, c’est le temps où l’évolution de la pensée dans l’Église, qui aboutit au Consile Vativcan II, met en valeur la dignité de l'individu et le "culte de l'Homme" (par opposition au culte dû à Dieu) et aboutit à la reconnaissance du droit à la liberté religieuse et des droits de l’Homme en général. Georges de Nantes s’engage dès lors dans une sévère critique : grand penseur traditionaliste, et défenseur de la primauté des institutions Légitimes, Catholiques et Royales, sur le sentiment individuel, il critique donc d'abord et surtout le concile Vatican II, auquel il reproche d'encourager le dialogue œcuménique et la mauvaise réforme de l'Église qui aboutira, 50 ans plus tard, à une baisse très forte de la pratique religieuse Catholique en Europe.

Dans ses Lettres à mes amis, qu'il publie à partir de 1956, il développe une pensée apocalyptique fondée sur le conflit entre l'Antéchrist et l'Église. Il accuse notamment le pape Paul VI, en 1965, de faire de l'Église moderniste et conciliaire un « Mouvement d'Animation Spirituelle de la Démocratie Universelle » voulant mélanger toutes les religions à travers un oeucuménisme universel. MAIS A LA DIFFERENCE DE MRG LEFEBVRE, L'ABBE DE NANTES RESTERA DANS L'UNION AU SAINT PERE. La CRC se veut d'ailleur aujourd'hui proche du pape François I°.

L'Abbé de Nantes condamne enfin la Démocratie « fille de la Révolution » qui n'est qu' "une oligarchie dirigée par la franc-maçonnerie pour détruire l'Eglise" et milite pour une Monarchie de droit Divin avec un Roi choisi par Dieu qui ait un véritable amour de son pays et qui ne soit pas là pour se faire réélire comme de nombreux politiques actuels. Il entend défendre cette droite historique, Monarchiste et Catholique traditionaliste, qui va de Joseph de Maîstre à Charles Maurras, et qui est défendue aujourd'hui par Marion Maréchal le Pen.

Mais on connait l’Abbé de Nantes pour ces 150 point de la Phalange, Catholique, Royaliste, Communautaire (communautarisme Chrétien, s'entend) qui définissent une action Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste, laissant humblement à Dieu le choix du Roi avenir car “discuter du Prétendant, chosir son Prince, c'est déjà être républicain” :

-Un jour se lèveront des phalanges de toute nations, de toute classe, pour la renaissance de l’Eglise et le salut du monde. Leur action s’inspirera nécessairement du patrimoine de sagesse que récapitulent nos 150 Points de RELIGION CATHOLIQUE, d’ACTION FRANCAISE, de VIE COMMUNAUTAIRE. On aura beau voir et dire, on ne reconstruira rien en dehors ou au rebours de ces principes que nous tenons de nos pères.

POINTS 1 à 50: CATHOLIQUE !

-Notre Catholicisme est intégral. Il embrasse avec vertu toute la foi, la discipline de sacrement, la morale de l’Eglise Romaine sous leur forme la plus traditionnelle et la plus épanouie. Il rejette par conséquent tout ce qui lui est contraire ou par trop étranger ou ennemi. Il s’agit de “chercher le Royaume de Dieu avant tout et sa justice”, assuré de recevoir “le reste de surcroit”. ce qui n’empêche pas mais nous commande au contraire, de travailler au Bien Commun de nos familles, de nos métiers et communes, de notre Nation, dans un amour du prochain éclairé et fort, tout motivé par l’Amour de Dieu qui est Père de tous. Tel est notre “théocentrisme” si fort opposé au libéralisme au laïcisme, au sécularisme de ce temps. C’est le “Omnia instaurare in Christo” de saint-Paul (Ephésiens 1:10), choisi par Saint-Pie X, et c’est aussi la devise de Sainte-Jeanne d’Arc, qui est Patronne de la France: “Dieu premier servi!”.

POINTS 51 à 100: ROYALE !

-Notre nationalisme intégral est une autre face, pas du tout contradictoire, mais complémentaire, de notre charité. Elle considère en effet les choses humaines, les réalités temporelles où elle veut que règnent la grâce et la loi Divine, dans leurs natures et leurs fonctions, par expérience et raison. C’est une autre sagesse et un autre art. La science et l’art politiques ont pour objet la tranquillité de l’ordre temporel et la sauvegarde di Bien Commun qui sont le voeu profond de toute nation: en France, tout ce qui est national est royal, et notre Royalisme vient de notre patriotisme.

POINTS 101 à 150: COMMUNAUTAIRE !

-Notre écologie spontanéiste, beaucoup moins connue, rarement bien comprise , renferme dans son harmonie naturelle tout le secret des paisibles  bonheurs humains: membre d’une famille à laquelle il se doit le phalangiste se voue naturellement et quotidiennement à la prospérité de cette famille, tant corporelle que spirituelle, où le sort de chacun dépend de tous. La science et l’art de cette vie commune familiale, intrefamiliale, humaine, devrait s’appeler l’économie communautaire.

C'est en 1970, que l'Abbé de Nantes donne à son mouvement le nom de LIGUE DE LA CONTRE-REFORME CATHOLIQUE, plus communément appelée Contre-Réforme Catholique (CRC), un mouvement consacré au Coeur Douloureux et immaculé de Marie : La restauration de l’autorité Royale, en vue de la restauration de la Monarchie Très Chrétienne, pourra être la création spontanée d'un peuple exédé, dans l'instant soulevé en Contrerévolution... mais elle sera avant tout l’œuvre du Cœur Immaculé de Marie, puisque même le grand œuvre commencé en 1900 par l'Action Française de Charles Maurras et de tant d'autres admirables patriotes, Catholiques pour la plupart, Légitimistes et Néo-Légitimistes -Survivantistes, Parmoistes, Providentialistes- sans peur et sans reproche, N'A PAS ABOUTIE FAUTE DE VRAIE DEVOTION AU SACRE-COEUR DE JESUS, d'où la volonté de l'Abbé de Nantes de consacrer la CRC au Coeur Douloureux et Immaculé de Marie : A JESUS PAR MARIE !

Dans l'attente de la Divine surprise que nous fera notre Mère Immaculée en nous redonnant un Roi qui sortira du Coeur Sacré de Jésus (voir le profil de Louis XVI dans la tache de sang sortant du flanc de N.S. Dans le Linceul de Turin), le Phalangiste, Royaliste parce Catholique et Français, laissera humblement à Dieu le choix du Roi à venir et se placera dans les pas de N.D. De Fatima pour applanir les chemins du Seigneur tout en défendant l'intéret national d'une “France sans qui l'invocation au Dieu qui aima les Français est un concept dégénéré (Charles Maurras) !”.

Charles Maurras avait anticipé l’action Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste, de l’Abbé de Nantes :

-Une Action Française se reverra par la force des choses. Notre façon de combattre sera reprise, par le simple effet de la volonté intéressée de la France, de la nôtre, qui durera en elle et qui sera précisément ce que les naufrageurs ne veulent pas. Nous avons falli leur ôter de la bouche leur sale gagne pain (le 6 Février 1934), le sale butin qu’il en tirait ! Or si tout passe, tout revient. Leur précautions ont beau être serrées comme des chaines. L’espérence est reine de tout politique : le désespoir est «la sottise absolue» . En sus de l’espérance il existe, au surplus, des assurances et des confiances qui, sans tenir à la foi religieuse, y ressemble sur le modeste plan de nos certitudes terrestres : je ne cesserai de répéter que les Français ont deux devoirs naturels , compter sur le patriotisme de leur pays, et se fier à son intelligence. Ils seront sauvés par l’un et par l’autre, celle-ci étant pénétrée, de plus en plus, par celui-là. Il sera beaucoup plus difficile à ces deux grandes choses Françaises de se détruire que de durer ou de vivre. Leur disparition simultanée leur couterait plus d’effort que la plus âpre des persévérances dans l’être que les plus pénibles maïeutique du renouveau (Charles Maurras, Pour un jeune Français, Editions Amiot-Dumont, p.222).

Le MARQUIS André Le Sage DE LA FRANQUERIE ne s’y était pas trompé, qui écrivit dans les années 70 du XX° siècle un livre magistral : MAURRAS, GRAND DEFENSEUR DES VERITES ETRNELLES (Editions de Chiré).

Ainsi, partir des enseignements de l’Abbé de Nantes, il est possible à des ROYALISTES PROVIDENTIALISTES d'agir en CHRETIENS et en PATRIOTES, prenant contact avec des organisations Royalistes ou non, sous la forme d'un cartel d'organisations patriotes autant qu'identitaires, recommandant ses pas et ses actions à Jésus, Marie et Saint-Michel, les trois vainqueurs de Satan comme les trois Lys de France, priant avant toute rencontre avec d’autres Royalistes ou d'autres Français de bonne fois.

Comme tout Royaliste, le Providentialiste visera pour commencer un double objectif :

-Faire d’une part connaître autour de lui les nombreuses activités Catholiques et Royalistes de sa province et en rendre compte: Université d’été, Marche pour la Vie, Veillée pour la Famille, Sessions de jeunes, pèlerinages de Chartres, de Paray-le-Monial, de Tilly et de Pontmain, Conférences, Fêtes du livre, etc…

-Traiter d’autre part de l’actualité et livrer les informations à la lumière de sa foi Catholique et dans la fidélité à sa tradition nationale.

Il travaillera à construire une réflexion sur l'actualité politique et religieuse -Défense de l'identité Chrétienne de “la nation des Francs qui a Dieu pour fondateur”, de la famille Chrétienne, combat pour la Vie, salubrité morale, école, culture- sur le patriotisme, le soldat, l'armée, le drapeau, Sainte-Jeanne d'Arc, les morts pour la France, et le culte des morts-le soldat inconnu.

Confiant en la Providence, les Phalangistes, Royalistes Providentialistes, tout en restant CHACUN A SON POSTE, prieront et agiront pour un ordre naturel qui serve de socle à la Royauté Sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ et de Son Sacré-Coeur. Il suivront la Voie Blanche et défendront l'Eglise Catholique, la Royauté du Christ et de Son sacré-Coeur, le Drapeau Blanc, l'Union du Trône et de l'Autel. Et comme Jésus est Roi, Sa mère Marie est Reine : les Phalangistes demenderont l'intercession du Coeur Immaculé de Marie et, comme nos amis de Vendée, prendront pour emblème les Coeurs-Unis de Jésus et de Marie, leur combat étant POUR DIEU, LE ROI ET LA FRANCE.

Alors Dieu donnera la victoire.

Dès maintenant, il faut donc mettre en place une véritable action Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste, car choisir son Prince, c'est déjà être républicain !

La Restauration sera le beau fruit d'une Croisade spirituelle, intellectuelle et morale, sur le modèle de l’Abbé de Nantes, et c’est à cette œuvre Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste, consacrée au double COEUR DE L'AMOUR surmonté de la CROIX DU SACRIFICE, et à Saint-Michel Archange aussi, que s’appliquera la prophétie du Saint pape Pie X aux Monarchistes Français : « cette œuvre aboutira ! » .

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum