Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Francesco le Ven 7 Mai 2010 - 0:12

Voici un texte rafraichissant:

Voici un article très intéressant sur la commission d'enquête, copié du site :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne lecture,
Anne ocds

Mercredi 5 mai 2010 3 05 /05 /2010 18:50
Ils sont beaux, mes fruits, ils sont beaux

Merci à Edmond Prochain pour le titre

C’est une info qui, sans passer tout à fait inaperçue, n’a guère provoqué de commentaires dans la presse généraliste. Le 17 mars dernier, le Vatican a confirmé la création d’une commission d’enquête sur les apparitions de Medjugorje. On comprend que l’info n’ait pas, en dehors du cercle assez réduit des pro- et anti-Medjugorje, soulevé l’enthousiasme des foules. Mais la création de cette commission est exemplaire de la façon dont Benoît XVI est décidé à s’attaquer à tout ce qui peut créer le scandale dans l’Eglise. On l’a vu avec la pugnacité dont il a fait preuve dans l’épouvantable dossier des Légionnaires du Christ, même au prix d’une tourmente telle que l’Eglise n’en avait pas connue depuis des années.

Petite parenthèse pour un rappel des faits. En juin 1981, six gamins de la petite ville de Medjugorje vont se cacher pour fumer (ce qu’ils ont reconnu sous serment). A leur retour, ils disent avoir vu une Dame (Gospa en croate). Les franciscains qui tiennent la paroisse les soutiennent. La nouvelle se répand. Les messages de la Dame, qui révèle être la Sainte Vierge, se suivent, bizarres, contradictoires, et pour tout dire bien peu orthodoxes. L’apparition incite en effet à désobéir à l’évêque, demande à ce qu’un chauffeur de taxi jette un mouchoir ensanglanté à la rivière pour éviter la fin du monde, manque faire tomber l’Enfant Jésus, etc. Les voyants se contredisent à maintes reprises. Des religieux qui les entourent sont convaincus de mensonge, voire pire (deux au moins ont eu des enfants). La totalité des mensonges, semi-vérités, bizarreries et bourdes théologiques de la Gospa ne tiendrait pas en 100 pages ; ceux qui veulent aller plus loin, consulteront avec profit l’excellent site de Michel Leblanc Vitam Impadere Vero.

Revenons-en plutôt à la commission, dont on peut consulter la liste exhaustive ici. Pourquoi est-elle exceptionnelle ? Tout d’abord parce qu’en matière d’apparitions, Rome ne se prononce jamais. Ou du moins pas avant l’ordinaire du lieu. En l’espèce, les évêques successifs de Mostar, Mgr Zanič tout d’abord puis son successeur Mgr Perić, ont dénié aux apparitions de la Gospa tout caractère surnaturel.

Ensuite, parce que la composition de cette commission est extrêmement intéressante si l’on y regarde de plus près. Un certain nombre de ses membres, en effet, à commencer par son président, ne croit pas aux apparitions de la Gospa.

Commençons justement par le président, Mgr Camillo Ruini. Cet ancien vicaire de Rome, ex-président de la Conférence épiscopale italienne, est un fin politique. Estimé de Benoît XVI, il n’avait pas hésité à faire de la CEI une voix importante du débat politique italien. A la retraite depuis peu, il avait à plusieurs reprises manifesté de sérieuses réserves quant à l’authenticité des apparitions de Medjugorje, notamment lorsqu’il avait été chargé par le cardinal Ratzinger de trancher l’affaire de la Madone de Civitavecchia, une statue de la Gospa qui pleurait des larmes de sang. L’évêque du lieu avait alors réuni à la hâte une commission qui s’était prononcée en faveur du constat de supernaturalitate (i.e. « cause surnaturelle ») le 19 avril 1995, par sept voix pour, une voix contre et trois abstentions, dans une ambiance fort œcuménique (le maire communiste de cette petite cité, imaginant déjà les retombées économiques de l’affaire, avait offert de l’argent à l’église locale pour la construction d’une basilique), à peine assombrie par le fait que le sang sur la statue était masculin et que son propriétaire avait fait appel à la Cour constitutionnelle italienne pour s’assurer de son droit à ne pas faire les examens sanguins requis par l’évêque. Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, avait décidé de casser la décision de supernaturalitate en créant à son tour une commission, présidée déjà par Ruini, qui a conclu à un constat de non-supernaturalitate.

On trouve également dans cette commission le cardinal Angelo Amato. Un autre fidèle de Benoît XVI avec lequel il a travaillé à la Congrégation pour la doctrine de la foi avant de devenir préfet de la Congrégation pour la cause des Saints. Il y remplace depuis 2008 un adversaire déclaré de Medjugorje, le cardinal Saraiva Martins (voir son interview ici), atteint par la limite d’âge. Mgr Amato est lui aussi extrêmement réticent devant les prétendues apparitions. En voici pour preuve l’instruction qu’il a donnée à la Conférence épiscopale de Toscane en 2007, où il invite les évêques toscans à diffuser la position de l’évêque de Mostar.

Parmi les autres cardinaux, le cardinal Julian Herranz, membre de l’Opus Dei, président émérite du Conseil pontifical pour les textes législatifs et président de la Commission disciplinaire de la curie romaine. On sait que l’Opus Dei, comme beaucoup de mouvements classés à droite de l’échiquier romain, n’est pas grandement fan de Medjugorje ; et le fait qu’un spécialiste de la discipline ecclésiastique soit compté dans la commission est assez révélateur. Surtout lorsque l’on sait que plusieurs franciscains proches des voyants, le père Tomislav Vlasic, le père Vego, le père Zovko, le père Prusina, ont été lourdement sanctionnés par l’Eglise ; le père Vlasic, par exemple, a été suspendu a divinis pour hérésie, schisme et actes scandaleux contra sextum (contre le 6e commandement) – en raison de l’enfant qu’il a eu avec une religieuse.

Du côté des autorités locales, c’est le cardinal Vinko Puljic, archevêque de Sarajevo, président de la Conférence épiscopale de Bosnie-Herzégovine, qui siège à la commission, et non l’évêque de Mostar, Mgr Peric. Cela semble assez malin : le pauvre Mgr Peric a subi tant d’injures de la part des partisans de Medjugorje qu’une décision invalidant les apparitions apparaîtrait aussitôt, s’il était membre de la commission, comme l’œuvre de Satan au sein du Vatican. S'ajoute à ceci un point de droit: il ne peut être à la fois juge et partie. Quant à Mgr Puljic, il s’était plaint en 2004 de ce que les phénomènes de Medjugorje étaient « source de divisions dans l’Eglise » ; s’appuyant sur la décision de la Commission épiscopale bosniaque, qui avait dénié en 1991 tout caractère surnaturel aux apparitions, il affirmait en novembre dernier : « Le problème doctrinal du phénomène de Medjugorje est résolu, mais sa signification pastorale doit encore être pris en compte ».

Deux franciscains dans la commission. C’était incontournable : il est probable que l’affaire Medjugorje n’aurait jamais pris une telle ampleur sans la complicité des franciscains du lieu, en guerre ouverte contre les évêques successifs de Mostar depuis des années. Il faut savoir que la Bosnie a été pour une immense part évangélisée par les disciples de Saint François ; que ceux-ci y sont devenus une véritable élite économique et politique, et que lorsque Rome a nommé pour la première fois, en 1980, un évêque qui n’était pas issu de leurs rangs et qui a eu l’outrecuidance de demander à ce que les paroisses sous contrôle franciscain soient rendues au diocèse, ce fut un tollé et le début d’une guerre de tranchées entre le diocèse et les frères locaux. Les voyants de Medjugorje n’obtenant pas de soutien – bien au contraire – de la part de Mgr Zanic, ils s’allièrent aux franciscains rebelles et l’on vit la Gospa fustiger l’évêque et appeler à la désobéissance. Depuis, de nombreuses sanctions sont tombées sur les frères rebelles ; mais il aurait été de fort mauvaise politique d’écarter l’Ordre des frères mineurs de cette commission. On va voir que le choix des deux franciscains dans cette commission est loin d’être anodin.

Tout d’abord, le père David Jaeger. Un spécialiste des dossiers ultra-sensibles. De nationalité israélienne, il a suivi pour le Vatican pendant des années le dossier ô combien épineux et complexe de l’application, toujours lettre morte à ce jour, de l’Accord fondamental entre le Saint-Siège et Israël.

Le deuxième franciscain est le père Zdzisław Józef Kijas. Encore un profil intéressant : recteur de l’Université pontificale de Théologie Saint-Bonaventure à Rome, il n’est membre de la Congrégation pour la Cause des Saints que depuis janvier de cette année. Un mois de janvier riche en événements dans l’affaire qui nous intéresse ; convocation du Cardinal Schönborn (voir infra) et volte-face aussi subite qu’étrange du principal thuriféraire de la Gospa, René Laurentin. On peut se demander si cette nomination n’a pas été justement faite en vue de la création de la commission.

On le voit, cette commission ne paraît guère devoir s’occuper du caractère surnaturel ou non des apparitions ; la religion de ses membres semble faite, si j’ose dire. Ajoutez à cela que le pape actuel a lui-même réduit à l’état laïc le père franciscain Vlasic ; que le cardinal Schönborn, après une visite-surprise à Medjugorje, a été convoqué précipitamment à Rome (en général, pour des félicitations, on ne hâte pas les choses ainsi) ; que Benoît XVI alors cardinal Ratzinger, a fermement démenti (voir ici avec photocopie de la lettre originale) les histoires apocryphes qui courent sur une soi-disant vénération par lui-même ou son prédécesseur de la Gospa, et l’on voit que si Benoît XVI est bien décidé à s’attaquer au dossier Medjugorje, ce n’est probablement pas pour reconnaître les apparitions.

Il faut sans doute plutôt y voir la continuation d’une opération de purification d’un Benoît XVI décidément étonnant. Après s’être attaqué au dossier des intégristes, puis des Légionnaires du Christ, le voilà qui continue à lever un à un les dossiers sensibles. Et Dieu sait que celui-ci l’est. Parce que Medjugorje, ce n’est pas uniquement une affaire d’apparitions ou pas. C’est également une affaire de fruits.

« Les fruits de Medjugorje »… L’argument principal des défenseurs des apparitions. Des millions de pèlerins qui se rendent sur les lieux depuis 30 ans. Des conversions, des gens qui retrouvent le chemin de la prière et des sacrements. C’est indéniable. Ces gens-là ont droit à une parole claire de l’Eglise. Cette parole existe, depuis que l’évêque de Mostar suivi par la Conférence des évêques bosniaques a rendu son verdict. Mais les partisans de Medjugorje n’ont cessé de dénigrer ces décisions en arguant que c’était à Rome de trancher, et ils l’ont si bien fait que la voix des évêques locaux est devenue inaudible ou suspecte pour beaucoup. Aujourd’hui, beaucoup de pèlerins sincères sont persuadés que l’Eglise ne s’est pas prononcée. Il fallait donc que Rome se saisisse du dossier pour mettre un terme à la controverse.

Il faut aussi que l’Eglise puisse accompagner en discernement et en vérité les fidèles sur place. Ce qu’elle fait déjà – mais la tâche n’est pas aisée ; là-bas, vous pouvez assister aux « visions » des voyants, puis vous confesser à un prêtre qui pense que ces visions sont une supercherie. Et il y a l’implication d’une partie non négligeable du Renouveau charismatique à Medjugorje - partie totalement absente de la commission vaticane par ailleurs – qui pose un problème supplémentaire : on sait que beaucoup de communautés nouvelles ont le vent en poupe et voient affluer beaucoup de convertis. On le voit, la comparaison avec la gestion du dossier des Légionnaires du Christ (que Joachim Bouflet avait déjà faite) n’est pas fortuite : un mouvement qui recrute énormément, qui suscite des vocations nombreuses, cela ne vaudrait-il pas la peine de fermer les yeux sur les irrégularités que l’on y constate ?

Et puis il y a tout un volet politique à cette affaire. Quand on sait que les pèlerinages à la Gospa constituent la principale source de devises étrangères de la Bosnie Herzégovine, on comprend pourquoi la commission vaticane comporte autant de diplomates et de fins politiques.

La commission a décidé de prendre son temps. On ne peut que l’en féliciter. Sortir de ce sac de nœuds ne se fera pas en quelques jours. Mais quand même… Quel début de pontificat. Chapeau Benoît XVI.


Dernière édition par Francesco le Ven 7 Mai 2010 - 3:45, édité 1 fois


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Rémi le Ven 7 Mai 2010 - 0:34

J'ai hâte de voir le résultat de cette commission qui clarifieront les choses.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Francesco le Ven 7 Mai 2010 - 1:50

Personnelement,pour avoir lu bcp sur ce sujet,je pense qu'il est impossible que l'église reconnaisse ces apparitions.

Imaginez avec la crise que les pretres pédophiles ont causé a l'église ainsi que la question de la communauté des Légionnaires du Christ....L'Église a perdu des millions ds ces affaires....

N'oublions pas que les dits voyants auraient 10 secrets cachun a dévoiler.....Déja,ils avaient annoncé en 1981 au 5e jour des apparitions qu'il ne restait que 3 autres apparitions.Et c'est enregistré sur cassetes audio....Comment pourrait il supporter tout ces mensonges...J'ai bien hate d'avoir la nouvelle.

Mais,je vous annonce déja en primeur que plusieurs catholiques vont refuser cette décision et vont continuer a croire en Medjugorje....

Regardons juste le cas Vassula,Maria Valtorta,Garabandal ,san Damiano qui ont toutes été condamné par l'église...Et combien de cathos se nourissent de ca????C'est un virus pathologique qui a créé une pandémie.....
.


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Francesco le Ven 7 Mai 2010 - 3:42

ZF10041309 - 13-04-2010
Permalink: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Composition de la commission d’enquête sur Medjugorje


Une théologienne nommée « expert »




ROME, Mardi 13 avril 2010 (ZENIT.org) - Le Vatican publie officiellement la liste des membres, dont 5 cardinaux, de la Commission d'enquête sur les phénomènes d'apparitions mariales présumées de Medjugorje (Bosnie Herzégovine), et révèle aussi le nom de quatre experts.

La Commission internationale d'enquête sur Medjugorje que le pape Benoît XVI vient de confier à l'autorité du cardinal Camillo Ruini, vicaire émérite du pape pour le diocèse de Rome, a tenu sa première réunion le 26 mars dernier, indique le Saint-Siège, sans autres précisions. Le communiqué confirme une liste non-officielle qui circule déjà depuis plusieurs semaines.

Le porte-parole du pape avait indiqué, le 17 mars : « Cette commission, composée de cardinaux, évêques, experts, travaillera de façon réservée, en soumettant le résultat de son étude aux instances du dicastère ».

Le Vatican confirme aujourd'hui que la commission travaillera dans « une rigoureuse réserve » et ses conclusions « seront soumises aux instances de la congrégation pour la Doctrine de la Foi ».

Le psychanaliste français et spécialiste en psychiatrie sociale, Mgr Tony Anatrella, est nommé membre de cette commission. Mgr Anatrella reçoit en consultations et enseigne la psychologie à Paris. Il est consulteur des conseils pontificaux pour la Famille et pour la Pastorale des services de santé.

Le secrétaire est le P. Achim Schütz, professeur d'Anthropologie théologique à l'université pontificale du Latran. Mgr Krzysztof Nykiel, official de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, est secrétaire adjoint.

Une femme fait partie des quatre experts, soeur Veronica Nela Gašpar, professeur de théologie Rijeka (Croatie).

La commission rassemble quatre cardinaux aux côtés du cardinal Ruini :

Jozef Tomko (Slovaquie), préfet émérite de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, Vinko Puljić, archevêque de Sarajevo (Bosnie), président de la conférence épiscopale de Bosnie-Herzégovine, Josip Bozanić, archevêque de Zagreb, vice-président du conseil des conférences épiscopales d'Europe, Julián Herranz, président émérite du Conseil pontifical pour les textes législatifs.

Cinq théologiens, dont deux franciscains (la paroisse de Medjugorje est confiée aux soins pastoraux des Franciscains), s'ajoutent à eux:

Mgr Angelo Amato, S.D.B., préfet de la Congrégation pour les causes des saints, Mgr Pierangelo Sequeri, professeur de théologie fondamentale à la faculté théologique d'Italie septentrionale ; les PP. A. Maria David Jaeger, O.F.M., consulteur du Conseil pontifical pour les textes législatifs, Zdzisław Józef Kijas, O.F.M.Conv., rapporteur de la Congrégation pour les causes des saints, Salvatore M. Perrella, O.S.M., professeur de mariologie à la faculté pontificale de théologie « Marianum ».

Les trois autres experts accompagnent les travaux de la Commission, dont deux jésuites : le P. Franjo Topić, professeur de théologie fondamentale à Sarajevo, le P. Mijo Nikić, s.j., professeur de psychologie et de psychologie des religions à l'Institut philosophique et théologique de la Compagnie de Jésus à Zagreb, et le P. Mihály Szentmártoni, s,j., professeur de spiritualité à l'Université pontificale grégorienne.

Avec la création de cette commission, l'affaire passe de la juridiction de l'évêque local, aujourd'hui Mgr Ratko Peric, sous celle de la congrégation romaine.

Les phénomènes de Medjugorje remontent à 1981, lorsque six jeunes ont dit voir la Vierge Marie et recevoir d'elle des « messages » dans cette petite ville du diocèse de Mostar-Duvno. Depuis, des millions de personnes se sont rendues à Medjugorje.

Mais en avril 1991, la conférence des évêques avait conclu qu'ils ne constataient pas dans ces événements de phénomène « surnaturel » [ ]. Ils avaient demandé que l'on n'organise pas de pèlerinages officiels, tout en recommandant aux prêtres d'accompagner les pèlerinages privés pour permettre aux pèlerins de bénéficier des sacrements.

La possible mise en place d'une commission avait été évoquée par le cardinal Vinko Puljićc, archevêque de Sarajevo, président de la conférence des évêques de Bosnie.

Elle avait été confirmée dans une interview accordée à l'agence catholique autrichienne « Kathpress » par le cardinal Christoph Schönborn le 22 janvier dernier - à l'occasion de ses 65 ans : l'archevêque disait avoir fait part à « Rome » de ses « impressions » après son voyage privé à Medjugorje, le 31 décembre 2009. Le président de la conférence des évêques d'Autriche a en effet été reçu par le pape le 15 janvier dernier.

Le cardinal Ruini a été pour trois mandats le président de la conférence épiscopale italienne, nommé par le pape Jean-Paul II puis par le pape Benoît XVI.

Anita S. Bourdin


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Francesco le Lun 10 Mai 2010 - 3:15

Voici un texte que j'ai trouvé sur un foum.Il dément la rumeur voulant que JPII croyait bcp en Medjugorje(la preuve contraire se trouve sur le site du Vatican):

Plus haut dans ce fil, X fait dire à Jean-Paul II ceci : "Medjugorje est une clé pour la compréhension de ce qui se passe dans le monde et pour l’avenir" (Jean Paul II, lors de la conférence épiscopale de l’Océan Indien le 24 nov. 93).

Il se trouve que le discours en question est disponible sur le site du Vatican ici en intégralité : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... na_fr.html

Nulle part il n'y est fait mention de Medjugorje. J'ajoute à ceci, une source importante, que met en lien Natalia Trouiller dans son article, accessible ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cette source indique ceci :

Citer:
La propagande en faveur de Medjugorje multiplie les témoignages de ce genre, jusqu’à ce que, le 22 juillet 1998, le cardinal Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, mette définitivement les choses au point. Ayant demandé à un de ses correspondants allemands un mémorandum sur les faits de Medjugorje, et ayant relevé dans ce document (rédigé par Peter Clausen) de nombreuses citations en faveur des « apparitions », que les propagandistes tels sœur Emmanuel Maillard, le père Daniel Ange, l’abbé René Laurentin etc. attribuaient au Saint Père ou à lui-même, le cardinal répondit textuellement :

« Très Cher Monsieur

D’abord je m’excuse pour le retard de ma réponse à votre lettre. Les dernières semaines, j’avais tant de travail que ma correspondance privée fut mise de côté. À présent, au début des vacances, je m’efforce de répondre aux lettres les plus importantes.

Je vous remercie beaucoup pour l’envoi du mémorandum de Mr Peter Clausen, qui m’est bien connu comme auteur de “Schwarze Brief”. Je dois vous dire que toutes les déclarations (positives) sur Medjugorje, que certaines personnes attribuent au Pape ou à moi-même, sont de pures inventions.

Mes meilleurs vœux pour vos nombreuses activités. Avec mes salutations cordiales je reste votre

+ Joseph card. Ratzinger. »


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Philippe-Antoine le Lun 10 Mai 2010 - 7:02

Merci bien Francesco pour cette info importante qui remet les pendules à l'heure!

Par contre, ton premier lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... na_fr.html ne fonctionne pas pour accéder à la rubrique.

Dans le même sens, je viens également de trouver ceci sur Wikipedia
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ph-Antoine
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 66
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Francesco le Mer 12 Mai 2010 - 1:36

Dans le livre "La vraie biographie du vénérable Jean-Paul II", le postulateur Oder prétend que Jean-Paul II aurait souhaité se rendre à Medjugorje et qu'il était en faveur des prétendues apparitions.
À ce propos, voici ce que dit l'abbé Dominique Rimaz dans son blog :

"L'Osservatore Romano n'a pas dédié une seule ligne à la "vraie" biographie du vénérable Jean Paul II réalisée par le postulateur Oder. L'ancien rédacteur en chef du journal Gianfranco Svidercoschi ne croit pas non plus à certaines révélations. Il reproche qu'un homme chargé de la cause puisse publier les témoignages reçus lors de l'enquête, ce qui ne s'est jamais vu dans l'histoire. Il n'arrive enfin pas à croire que le futur saint usait d'une simple ceinture pour la flagellation, du cilice et dormait parfois à même le sol. Enfin, les lignes sur Medjugorje semblent laisser entendre que Jean Paul II était en faveur des apparitions.

L'Osservatore n'est pas le journal du Pape

Il faut tout d'abord savoir que le journal de l'Osservatore Romano n'est pas un organe officiel du Saint Siège tout comme il n'est pas non plus le journal du Pape. Chacun a aussi le droit de s'exprimer.

Les âmes ont soif de Dieu

Un lecteur de la biographie du postulateur n'est tout de même pas sans discernement et reste capable de réfléchir par lui-même. Ce sont des témoins qui ont rapporté les paroles de Jean Paul II sur les apparitions mariales. A la simple lecture de la biographie, il en ressort d'ailleurs nullement que Jean Paul II ai donné son assentiment. Mais on ne peut pas passer sous silence le fait que des millions de personnes reviennent à la foi, fréquentent la messe, se confessent, aussi dans le petit village de l'Herzègovine. L'évêque du lieu pense avec raison que c'est la fréquentation de ces sacrements qui est à la source de toutes les grâces. Cela ne prouve donc nullement l'authenticité des apparitions. Ce sont surtout les paroisses qui devraient mettre l'accent sur la dévotion mariale, sur le recours au sacrement du pardon, sur l'adoration de l'Eucharistie. C'est cela dont les gens ont soif. Or, les paroisses sont devenues parfois des lieux arides où l'organisation et les conflits de pouvoirs règnent parfois. Aussi, les gens vont simplement voir ailleurs... " (...)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Francesco le Mer 12 Mai 2010 - 2:53

Voici la position du 1er éveque de Medjugorje.Notons que le 2e éveque einsi que la commission des éveques de Yougoslavie ont partagé cette position...:
Citations datant de1983



L’opposition éclairée et persévérante de Mgr Zanic puis de Mgr Peric, évêques de Mostar, contre les apparitons de Medjugorje, fait honneur à l'Église, malgré l'attitude de Rome.





Tout d’abord bienveillant vis-à-vis des apparitions et des voyants de Medjugorje, l’évêque de Mostar, Mgr Zanic, constituait le 11 janvier 1982 sa commission d’enquête canonique pour examiner les faits et les paroles de l’apparition et des voyants. Dans les semaines qui suivirent, il se rendit compte que les voyants lui mentaient. Il s’agissait pour eux de lui cacher les propos de la Gospa en faveur de deux franciscains rebelles à ses directives légitimes, à celles de leurs supérieurs et aux ordres du Pape lui-même. Ainsi de janvier à mai 1982, sa conviction se forgea définitivement. Il décida aussitôt, en accord avec les membres de la commission d’enquête, de publier sa sentence canonique de condamnation de ces apparitions au titre de simagrées de Satan. Sa conviction était alors que les adolescents voyaient bien un être préternaturel, mais que c’était Satan. Mgr Zanic ne songea dès lors qu’à mettre en garde les autorités romaines contre cette désorientation diabolique qui risquait de couvrir l’Église de honte.




PROFESSION DE FOI MARIALE DE MGR ZANIC

« J’en appelle à Vous, Immaculée Vierge et Mère, Mère de Dieu et Mère de l’Église, Mère de ce peuple qui Vous cherche, qui Vous prie et Vous aime. J’en appelle à Vous, moi, votre serviteur, évêque de Mostar, et à la face du monde j’exprime ma profonde et inébranlable foi dans tous les privilèges dont Dieu Vous a comblée, privilèges qui font de Vous la première et la plus éminente des créatures. J’exprime ma profonde et inébranlable foi en votre intercession qui fait de Vous la Médiatrice auprès du Dieu Tout-Puissant pour tous les besoins de vos fils en cette vallée de larmes. J’exprime ma profonde et inébranlable foi en votre amour envers nous pécheurs, en cet amour que Vous nous avez manifesté par vos apparitions et par le secours que Vous nous avez accordés. J’ai moi-même conduit des pèlerinages à Lourdes.

« Vraiment, c’est avec la force de cette foi, que moi, votre serviteur, évêque de Mostar, devant toutes les foules qui Vous ont invoquée, je découvre et accepte votre grand signe, devenu sûr et évident au terme de ces six années. D’un signe spécial, moi-même je n’avais pas besoin, mais il a été nécessaire à tous ceux qui ont cru à des choses qui n’étaient point vraies. Ce signe consiste dans le fait que depuis six ans, Vous êtes toujours demeurée silencieuse, malgré l’annonce répétée que Vous alliez donner un signe. Les “ voyants ” disaient déjà en 1981 : “ II y aura un signe visible et durable sur la colline des apparitions, il va venir, on le verra dans peu de temps ; attendez encore un peu, un peu de patience ”. Et encore : “ Le signe aura lieu pour la fête de l’Immaculée Conception de 1981, pour Noël, pour le 1er de l’an ”, etc.

« Je Vous remercie, ô Notre-Dame, d’avoir montré suffisamment, par votre silence de six années, si Vous avez vraiment parlé ou non, si Vous êtes vraiment apparue, si Vous avez donné des messages et des secrets, si Vous avez promis oui ou non un signe particulier.

« Vierge très Sainte, Mère du Christ et notre Mère, daignez intercéder pour la paix dans cette turbulente province ecclésiastique, dans ce diocèse de Mostar : Intervenez spécialement en faveur de ce pays et pour cette paroisse où, une infinité de fois, on s’est servi de votre saint Nom pour répandre des messages qui n’étaient pas de Vous. Daignez faire que l’on cesse d’inventer de tels messages présentés comme venant de Vous. Ô Vierge très Sainte, daignez enfin accepter, en réparation, les prières sincères des âmes pieuses qui demeurent éloignées du fanatisme et de la désobéissance envers l’Église. Accordez-nous de tous retrouver l’authentique vérité. Ô Vierge bien-aimée, humble et obéissante servante du Seigneur, daignez faire que notre Medjugorje chemine d’un pas sûr derrière le Pasteur de cette Église locale, et que tous ensemble nous puissions Vous glorifier et Vous prier dans la Vérité et dans l’Amour. Amen ! »

† Pavao Zanic, évêque de Mostar


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Francesco le Mer 12 Mai 2010 - 2:54



in "Medjugorje en toute vérité"
F Michel de la Sainte Trinité
1991

MGR ZANIC SAUVE LA VÉRITÉ, ROME ENTRETIENT L’HYPOCRISIE

La commission d’enquête rendit son rapport définitif en novembre 1990, mais Rome en interdit la publication.

Mais Mgr Zanic enfreint l’interdiction, et le publie sous le titre : « Les évêques déclarent : II n’y a pas de surnaturel à Medjugorje. » Voici la triple conclusion :

« 1° Au regard des faits, apparitions, extases, etc., les évêques ont déclaré que “ sur la base des examens effectués jusqu’à présent le caractère surnaturel des apparitions n’est pas assuré ”. (...)

« 2° Au regard des problèmes survenus entre les frères de la Province franciscaine et le diocèse [de Mostar], ils [les évêques] s’en remettent aux autorités compétentes, l’affaire ne relevant pas de leur attribution. » C’est ici le triomphe de Mgr Zanic, en ce point comme dans le premier.

« 3° L’afflux constant des pèlerins de diverses parties du monde retient l’attention et le soin des évêques, lesquels, dans l’esprit de communion ecclésiale, veulent aider l’évêque du lieu dans l’organisation du travail pastoral à Medjugorje, pour favoriser la ligne de conduite liturgique et pastorale. »

Si les faits ne sont pas surnaturels, selon le premier point, pourquoi ce troisième point le contredit-il en acceptant la venue des pèlerinages ?! Ce langage épiscopal, imposé par le pape Jean-Paul II, allie deux contradictoires. Il reconnaît d’une part l’impossibilité théologique d’approuver les apparitions. Mais il permet les pèlerinages au nom de la pastorale postconciliaire et charismatique qui ne cherche pas la vérité, et déclare “ respecter ” les sensibilités religieuses des fidèles.

Ainsi, Rome pourra continuer de favoriser les pèlerinages, l’argent rentrera toujours dans les caisses du charismatisme, mais ce sera dans un mensonge toujours plus obstiné.

L’imposture de Medjugorje, si vulgaire et ridicule, ne cesse de gagner comme une lèpre dans l’Église pour faire pièce à l’œuvre sublime, immense et proprement divine de Fatima. Medjugorje est à la fausse religion conciliaire ce que les apparitions et le message de Fatima sont à la vraie et irréformable religion catholique


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Francesco le Mer 12 Mai 2010 - 2:57



Vous avez le droit de ne pas y croire à titre personnel, mais toute emphase négative à ce sujet est disproportionnée, là je vous vois mal face au million de pèlerins dont certains sont sans doute plus proche de Dieu que vous et moi.


Après enquête canonique, l'ordinaire du lieu s'est déjà prononcé en 1983 :
Voir supra

La commission d'enquête romaine nommée par Jean-Paul II a rendu son rapport défavorable en 1990 comme je l'ai retranscrite ci-dessus !
Ci-dessus
Son successeur, Mgr Peric, confirme les conclusions de Mgr Zanic :


Pourtant, aujourd’hui encore, la vérité catholique demeure. L’actuel évêque de Mostar, Mgr Ratko Peric, se montre aussi ferme et avisé que son héroïque prédécesseur, Mgr Zanic. Il connaît à fond le dossier de Medjugorje, car il fut, durant de longues années, le principal correspondant et le soutien de Mgr Zanic à Rome, où il était le supérieur du séminaire croate.


Le nombre de pèlerins ne fait rien à l'affaire : La Vérité n'est pas un produit démocratique.
Et jusqu'à preuve du contraire, ce sont les Pasteurs de l'Eglise qui ont charge de la communiquer. Pas les organisateurs de pèlerinage ni les agences de voyage qui font leur beurre !
Quant à leur qualité de bons catholiques, je ne crois pas l'avoir mise en doute.
"Un arbre seul n'arrête pas le vent dans la plaine" comme disait Mamine (si vous ne connaissez pas, ce n'est pas important) mais sa résistance à la tempête (des millions ...) est la preuve que tout n'a pas été emporté !

Non, avec ces informations, je n'ai pas le droit de croire ou de ne pas croire, même à titre personnel ! Et mon devoir de chrétien est de relayer cette Vérité (du moins tant que cette Vérité est officielle).

La nouvelle commission d'enquête, dont j'ai appris l'existence ici rendra son rapport quand elle le pourra ou voudra !
Aurons nous alors à découvrir une autre "Vérité" ? C'est à voir !
Mais si cette Vérité était confirmée, devrions nous la taire sous le fallacieux prétexte que des millions de pèlerins auraient été abusés depuis trente ans que cela dure ?
Je conçois que ce soit une crainte de la hiérarchie ! Car il faudra alors gérer une crise intérieure et extérieure avec courage et fermeté (cette crise a été pressentie dès 1984 au cas où ces apparitions se révèleraient une supercherie).

Pour le reste, je vous renvoie à l'excellent livre cité dont une grande partie est consacrée au "discernement des esprits"


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje Empty Re: Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum