Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif

Aller en bas

Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif Empty Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif

Message par Rémi le Jeu 4 Nov 2010 - 13:52

Le prêtre et médecin argentin Juan Claudio Sanahuja...Ce prêtre est devenu un spécialiste de l’ONU (dans le sens d’observateur de l’ONU). Il a évoqué récemment le sujet avec le journaliste Luis Losada Pescador de l’hebdomadaire catholique espagnol Alba.


« Le Nouvel Ordre Mondial recherche la disparition de l’Église Catholique » dit un spécialiste de l’ONU, qui étudie depuis des années ce qu’on appelle le Nouvel Ordre Mondial (NOM), et l’intention que poursuivent les agences de l’Organisation des Nations Unies de chambouler l’ordre naturel.

- L’unique ennemi de l’idéologie du "genre " est l’Église qui affirme de façon catégorique des vérités en opposition totale avec la nouvelle idéologie, et la nouvelle éthique sans principes ni valeurs immanentes et immuables. L’éthique chrétienne est incompatible avec les nouveaux paradigmes de la NOM et la déclaration de Benoît XVI sur les principes non négociables est un défi pour les lobbies féministes, homosexuels et pro-avortements.


Question : Quel est le lobby le plus dangereux ?
Réponse : Le lobby gay, qui agit à l’intérieur de l’Église.

Q : Le gouvernement espagnol se présente lui-même comme le meilleur élève en ce qui concerne la promotion du mariage homosexuel (ndt: sans guillemet pour rester dans l’esprit du gouvernement espagnol qui a permis sa promotion), de l’avortement et de l’Alliance des Civilisations.
R : Il s’agit de thèmes géopolitiques qui étaient déjà dans le cadre international avant Zapatero (ndt: au pouvoir en Espagne depuis 2004). Mais il y a une différence entre une ONG ou une directive politique d’un organisme international, et une suggestion politique de l’Espagne, qu’on ne voit pas (ndt : en Argentine, plus largement pour les pays de l’ancien empire espagnol, et d’une manière générale toute l’Amérique latine) comme les centres du pouvoir anglo-saxon.

Q: On la voit comme la mère patrie.
R : Bon, c’est un concept un peu passé de mode, mais comme un pays ami, oui, et qui a beaucoup d’affinités avec nous. Et si l’Espagne le fait, pourquoi pas nous ?

Q: L’ONU a donné l’impulsion à des politiques pro-avortements, féministes et roses (ndt : dans le sens homosexualité). Pensez-vous qu’il soit préférable de les améliorer, ou bien de les annuler ?
R : Nous devons participer, parce qu’on ne peut pas abandonner des domaines entiers sans essayer d’y avoir une influence, même s’ils ont été créés par l’ennemi. Cela oui, mais en faisant attention à ne pas être des complices.

Q: Par exemple?
R : En donnant notre consentement à des choses qui paraissent inoffensives, mais qui ont un fond et un message pervers. Les fameux euphémismes (ndlr : la « novlangue »).

Q: Pourquoi cette pression pour faire sortir le Saint Siège des Nations Unies? (ndlr : qui n’y est, il me semble, qu’à titre d’ « observateur »).
R : Parce qu’il complique la tâche des pays qui veulent imposer des politiques déterminées. Face à la contraception, à l’avortement, la perversion des droits humains, le Saint Siège est un obstacle.

Q : Venons-en à l’avortement. Il y en a qui considèrent que le terme « santé sexuelle et reproductive » est un terme qui peut être racheté, bien qu’il ait toujours été utilisé à la façon d’un euphémisme, comme synonyme d’avortement.
R : On n’a jamais pu donner un sens "bon" au terme santé reproductive. Il est né comme euphémisme pour "contraception" et même "avortement chimique". La santé sexuelle est venue après et au Canada non plus, on n’a pas dit clairement que la santé sexuelle et reproductive inclut l’avortement.
(..)
Q: Parlons des nouveaux droits, les droits dits de seconde ou troisième génération. C’est toujours cette tentative des tenants du progrès d’étendre leur idéologie, mais n’y a-t-il rien qui puisse être sauvé ?
R: Parmi les huit Objectifs du Millénaire pour le Développement, il y en a deux qui font référence au genre et à la santé sexuelle et reproductive, clairement anti-vie. Mais les autres aussi, parce qu’ils s’interprètent tous selon une explication féministe, abortive ou de culture de mort.

Q: Pourquoi tout le monde s'est-il rallié aux Objectifs du Millénaire?
R : Une minorité, par complicité; la majorité parce que c’est politiquement correct, c’est ce que commande la mode.

Q : Les théories du genre sont-elles la dernière rébellion contre Dieu?
R : Cela dépend de la part de qui. Dans le cadre des Nations Unies, c’est une rébellion ouverte contre Dieu. Mais pour la majorité c’est quelque chose qui est une marque de notre temps.

Q: Oui, mais ce ne sont pas ceux-là qui l’inscrivent sur leur agenda.
R : Non, pour ceux qui l’inscrivent sur leur agenda, la destruction de l’Église Catholique est un impératif parce qu’elle est l’unique frein.

Q: Changeons de façon d’aborder le sujet. Croyez-vous que la nouvelle religion mondiale prétende substituer au Décalogue un nouveau paradigme éthique ?
R : Oui. Une religion du subjectivisme, du relativisme qui combat tout type de vérité non négociable. Et ils infiltrent les religions. L’Église Catholique aussi. (ndt on peut supposer que cet homme nouveau, homme des mode et des suggestions variées, sera aussi un très malléable homo economicus, enfin tant qu’il existera sur terre, car cela n’aura qu’un temps, ne serait-ce que par l’extinction contraceptive de cette matière première, actuellement recherchée par ce nouvel ordre mondial émanation de la Supérieure Classe Sociale).

Q: Terminons avec l’avenir. Qu’est-ce qui va nous arriver?
R : Une persécution de l’Église Catholique ou des derniers de ceux qui resteront fidèles à la doctrine de l’Église. Pour le Nouvel Ordre, la disparition de l’Église Catholique est un impératif.

Q: Croyez –vous que l’Église est prête pour cette bataille?
R : Humainement je crois qu’une grande partie de l’Église n’est pas prête pour cette bataille. Mais l’Église est avant tout l’Épouse du Christ, et une réalité surnaturelle. C’est pourquoi le nombre de fidèles et de hautes autorités préparés pour la bataille importe peu. Ce que nous savons c’est que nous finirons par gagner, car le triomphe est promis"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif Empty Re: Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif

Message par Francesco le Lun 8 Nov 2010 - 1:11

« Le Nouvel Ordre Mondial recherche la disparition de l’Église Catholique » dit un spécialiste de l’ONU, qui étudie depuis des années ce qu’on appelle le Nouvel Ordre Mondial (NOM), et l’intention que poursuivent les agences de l’Organisation des Nations Unies de chambouler l’ordre naturel.

Pour moi,c'est clair et je m'explique.Je pense que les FM ou puissants de ce monde ont une vision des choses qui entre en conflit direct avec la foi catholique.Pour eux,l'homme doit etre autonome et doit se développer jusqu'au bout de ses limites...et elles sont illimitées selon eux....C'est leur vision des choses qui fait défaut...Ils pensent sincerement etre ds le vrai et le bien en agissant contre l'église.Mais ,ils sont ds l'erreur et ne le savent pas car aveugles ils sont n'ayant pas recu la grace de la foi(qui est un vrai don de Dieu ).


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif Empty Re: Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif

Message par Francesco le Lun 8 Nov 2010 - 1:13

Ils sont dans les ténebres et ne le savent pas....D'ou le drame...


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif Empty Re: Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif

Message par MichelT le Lun 8 Nov 2010 - 3:02

Article tres intéressant.

Il n`y a qu`a regarder le Québec actuel et ses médias - TV-journaux- radio pour voir l`étendu des dommages.

Le lobby gay, qui agit à l’intérieur de l’Église. - terrible parceque cela attaque la crédibilité des pretres et donne des munitions aux ennemis de l`église - oui Satan a inflitré l`Église...

L’ONU a donné l’impulsion à des politiques pro-avortements, féministes et roses (ndt : dans le sens homosexualité). - Au Québec - c`est l`idéologie dominante - Médias-Éducation - politique, ect.

Par exemple reportage a Radio-Canada sur la visite du Pape en Espagne - Gros plan sur le lobby gay qui s`embrassait lors du passage du Pape - 15 personnes sur 10,000 - bien sur mention des nouvelles avancées sociales pour l`Espagne selon Radio-Canada - avortement - mariage gay et autres.....

Croyez-vous que la nouvelle religion mondiale prétende substituer au Décalogue un nouveau paradigme éthique ?

Au Québec il y a belle lurette que le décalogue n`est plus enseignée comme base éthique et morale pour l`enfant et l`individu a l`école, et moi je suis certain que cela a une influence sociale sur les moeurs dans le sens du pire......ce n`est pas pour rien que la génération de mes parents - celle des années 50 étaient bien meilleure moralement et plus polie et civilisée.

En perdant la bataille de l`éducation religieuse a l`école l`Église perdait tout - D`abord la connaissance des jeunes de leur foi - ensuite la chance de recruter de bons pretres ou d`intéresser les jeunes, la chance d`avoir un lobby politique et social capable d`appuyer politiquement et socialement l`église - c`est exactement ce que voulaient les ennemis de la foi.......

D`ailleurs c`est une inversion satanique - pourquoi - parceque de tout temps l`Église a christianisée par le bas et par le haut - le haut est le meilleur quand les plus instruits et talentueux sont chrétiens - les rois - les riches - les lois et l`argent et les bons candidats affluent vers l`Église.

L`inversion est faite - les plus riches, les plus talentueux et instruits sont déchristianisés donc - anti-Église ou indifférents - donc moins d`argent, moins de soutien, moins de pretres et des lois contre la morale chrétienne.

A l`époque les familles riches étaient heureuses de donner beaucoup d`argent pour faire batir une église et de nos jours alors que jamais les riches n`ont été aussi riches - pas un sous pour les églises.......qui manque d`argent. Mais malgré tout ces malheurs, cette incompétence et ces revers de fortunes - Dieu va provoquer éventuellement un fomidable retournement pour monter sa Puissance et l`Église vaincra- c`est écrit et cela va arriver éventuellement.


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif Empty Re: Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum