"Je n'a pas besoin de le voir, je le sais, c'est tout !

Aller en bas

"Je n'a pas besoin de le voir, je le sais, c'est tout ! Empty "Je n'a pas besoin de le voir, je le sais, c'est tout !

Message par etienne lorant le Lun 29 Nov 2010 - 10:52

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 8,5-11.
Jésus était entré à Capharnaüm ; un centurion de l'armée romaine vint à lui et le supplia :
« Seigneur, mon serviteur est au lit, chez moi, paralysé, et il souffre terriblement. »
Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir. »
Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri.
Ainsi, moi qui suis soumis à une autorité, j'ai des soldats sous mes ordres ; je dis à l'un : 'Va', et il va, à un autre : 'Viens', et il vient, et à mon esclave : 'Fais ceci', et il le fait. »
A ces mots, Jésus fut dans l'admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n'ai trouvé une telle foi.
Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l'orient et de l'occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des cieux

Dans le film de Zeffirelli, le centurion ajoute quelques mots qui rendent sa foi tout à fait explicite. Bref, il dit : "Moi qui suis soumis à une autorité, j'ai des soldats sous mes ordres ; je dis à l'un : 'Va', et il va, à un autre : 'Viens', et il vient, et à mon esclave : 'Fais ceci', et il le fait. » et il ajoute (dans le film): "Je n'ai pas besoin de le voir, je le sais, c'est tout."


"Je n'a pas besoin de le voir, je le sais, c'est tout ! 18700-17637



J'essaie de me représenter l'éclair d'admiration et le sourire de Jésus que l'Évangéliste Matthieu suggère, mais la réponse de Jésus est éclatante: elle ne se limite pas à souligner publiquement la foi du soldat romain, mais elle va plus loin, elle prophétise à partir de l'événement: "Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l'orient et de l'occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des cieux."

Le centurion ayant plaidé pour son serviteur, ce matin, ayant ressenti un froid très vif, j'ai songé aux personnes qui sont dans la rue et qui ont faim. Mon esprit s'est ouvert et j'ai déjà laissé un mot en réponse à Mireille, membre d'un forum, qui me l'a inspiré. Le voici:

'Dans le home où résident nos parents âgés, il y a, chaque visite de dimanche, des corbeilles remplies de gâteau sous cellophane (frangipane, tranche de pain d'épices, chocolats, spéculoos, etc.) qui sont toujours dans les dates de consommation. Je vais commencer une collecte un jour par semaine. Il y a aussi quelques oranges ou mandarines, laissées par les pensionnaires, car lorsqu'on les leur a servi à table, ces fruits sortaient du frigo. Elles ont attendu, mais oublié de les consommer. Certains de ces fruits feraient le bonheur de personnes qui ont faim en ville. Pour ma part, j'ai des réserves de spaghettis, de saucisses en boîtes, du thon et autres. (C'était avant que je prenne goût à me cuisiner quelque chose). Et encore, à l'étage, à présent quel je suis le seul à l'occuper, il y a l'un ou l'autre vêtement d'hiver. Rien ne sera vraiment perdu cet hiver lorsque je sortirai de ma boutique, je vais oublier l'un ou l'autre objet sur mon chemin - mais à l'abri de l'humidité.'

Si quelqu'un a des idées à proposer, afin de rendre au prochain Noël le caractère de venue du Royaume au milieu de nous, qu'il songe à ouvrir un petit fil de suggestions.

Puissions-nous entrer dès aujourd'hui dans le temps de Noël, avec un petit feu qui s'allume dans notre cœur envers les plus démunis.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

"Je n'a pas besoin de le voir, je le sais, c'est tout ! Empty Re: "Je n'a pas besoin de le voir, je le sais, c'est tout !

Message par abbaruah le Lun 29 Nov 2010 - 12:49

Merci Etienne Lorant pour ce rappel de l'entrée en Avent, chacun d'entres nous pouvons en effet agir comme ça silencieusement parce que l'hiver rend " les choses " tellement plus visibles, tellement plus injustes, ainsi à Paris une femme parfaitement inconnue est venu mourir dans le hall d'un immeuble, la tête appuyée sur la première marche des escaliers en guise de supplication, le corps posé sur un paillasson. Les " maraudes ", ne la connaissait pas, et personne ne la jamais remarquée dans le quartier. Pourtant comme je viens de le dire, la misère est tellement visible en cette saison. Devant les porches de l'Eglise, tous ces miséreux sont aglutinés, chacun posssède sa place. Oui, une paire de gants fourrés, un bonnet de laine, amener un thermos de boissons chaudes, c'est si facile pour nous. Je me rappelle de ce clochard, Michel, qui ne voulait rien, je suis contente de parler de lui aujourd'hui parce qu'il est mort dans son squat brûlé dans son sommeil par le réchaud d'alcool qui s'est renversé. Chaque dimanche, il voulait que je l'embrasse sur les joues parce que je sentais bon. Si vous saviez comme je répugnais à cette marque d'affection, il m'est arrivé de changer de porte d'entrée dans la Collégiale pour échapper à ce baiser; le dimanche d'après il me le faisait remarquer alors je devais l'embrasser deux fois pour que son regard s'illumine comme un enfant.
Etienne, lorsque vous serez petit Poucet dans la froidure de cet hiver, je prierai pour vous comme nous devons tous prier les uns pour les autres trés particulièrement parce qu'internet cache parfois bien cette autre misère qu'est la solitude.
abbaruah
abbaruah

Féminin Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 67
Localisation : Bretagne

http://www.cite-catholique.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum