Le sombre avenir de l`Europe

Aller en bas

Le sombre avenir de l`Europe Empty Le sombre avenir de l`Europe

Message par MichelT le Mer 16 Fév 2011 - 13:06

PARIS - Dans un quartier du nord de Paris, une brave marchande, Marie-Neige Sardin, garde son magasin de journaux comme un fort militaire. Comme femme blanche, elle est une minorité dans ce secteur à majorité musulmane de langue arabe.

Sardin a été victime de dizaines d'actes criminels : elle a été violée, elle a été volée, et de l’acide a été lancé sur elle parce que les résidents veulent l’inciter à partir. Fille d’un soldat français, Sardin appelle sa petite boutique « un morceau de terre française dans un territoire occupé » et elle dit qu’elle ne partira pas : « Je ne peux pas supporter l’idée de dire à mes futurs petits-enfants que je n’ai rien fait pour préserver nos valeurs françaises. Rester ici, c’est marquer notre territoire ».

La chancelière allemande Angela Merkel a récemment admis que le multiculturalisme a échoué, ainsi que le Premier ministre britannique David Cameron. Ils parlaient spécifiquement des immigrants du monde musulman.

Le rêve multiculturel de la gauche voulait donner à l'islam une place particulière dans la société, sans exigence d’assimilation. Mais plutôt que l'harmonie sociale, le multiculturalisme a encouragé le radicalisme et la propagation de la charia. Et il crée un nouveau tribalisme organisé en fonction des ethnies et des religions.

Des « zones interdites » aux Européens de souche

Dans des villes à travers l'Europe, seule une présence policière massive empêche la guérilla urbaine ouverte entre les groupes. La police de Paris doit garder une vigilance constante comme ses homologues en Suède, au Danemark et en Grande-Bretagne. La France a quelques 751 « Zones interdites ». Le gouvernement français parle de «zones urbaines sensibles » où il est dangereux d'aller pour les blancs et les non-musulmans.

L'écrivain français Guy Millière dit que même les autorités locales n’entrent pas dans ces zones : « Cela signifie que c'est la partie du pays où la police ne va pas. Les pompiers n’y vont pas et même les médecins et les ambulances n’y vont pas, sauf s’ils n’ont pas le choix. Et c'est comme ça parce que ces parties du pays sont aux mains de trafiquants de drogue, de gangs et d’imams ».

Cela a conduit à la formation de groupes qui veulent s'opposer à l'islam et protéger les Français de souche blancs. A Nice, Philippe Vardon dirige l’un de ces groupes appelé Bloc Identitaire. Il a dit à CBN News que les membres sont formés au combat corps-à-corps : «Notre gouvernement, nos politiques nous mènent à la guerre ». Vardon dit que le gouvernement traite la majorité en France comme une minorité. Ils ont été marginalisés politiquement et sont victimes de la criminalité des immigrants. « Il y a, d'une part, le discours politique qui dit, 'Oh, tout va bien. C’est génial de sentir la différence, de vivre ensemble, tout est fantastique. Nous vivons en harmonie. C'est la communion. C’est parfait', explique Vardon. Et d'autre part, il y a la réalité de ce que les gens ressentent. Ils se sentent comme des étrangers dans leur propre pays ».

Des mesures « anti-islamisation » purement cosmétiques ?

Le gouvernement français a adopté des mesures de haut niveau contre l'islamisation, comme l’interdiction du voile. Mais à Marseille, CBN News a vu des femmes musulmanes portant le voile intégral devant des officiers de police français qui n'ont pas réagi. L’équipe de CBN News a également vu des musulmans bloquant les rues illégalement pendant la prière du vendredi.

Marseille est la deuxième ville de France et aujourd'hui, environ le quart de sa population est musulmane. Mais des parties de Marseille sont complètement musulmanes. En fait, certaines « zones interdites » fonctionnent comme des micro-États régis par la charia ou sous son influence.

Le sombre avenir de la France

Le journaliste et écrivain français Alexandre del Valle dit que la société se divise lentement et fait face à un avenir sombre : «Nous constatons que notre société se divise entre les musulmans, les Noirs et les Blancs. Au lieu que l’État rapproche les gens, les gens se divisent. C'est la guerre civile. Ce ne sera pas une guerre civile comme en Espagne sous Franco. On aura des sortes de guerres civiles locales. En fait, je pense qu’un jour ce sera tellement insupportable que l'État sera obligé d'envoyer l'armée.»

Aujourd'hui l'Europe compte de nombreuses victimes du multiculturalisme comme Sardin – des personnes sans voix politique qui ont peur de quitter leur maison. Mais elle jure de ne pas céder : « Voulons-nous un avenir où nos filles portent le voile ? Voulons-nous vivre sous la charia ? Voulons-nous que la lapidation soit pratiquée ? Non, ce n'est pas possible. Je veux être le symbole du « Non », le symbole du « Stop ».

Source : Europe's Multiculturalism Leading to Civil War?, CBN News, 12 février 2011

voir le reportage TV a cette adresse

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le sombre avenir de l`Europe Empty Re: Le sombre avenir de l`Europe

Message par Philippe-Antoine le Mer 16 Fév 2011 - 13:41

LES RUES DE PARIS NE SONT PAS SURES

Les rues de Paris ne sont plus sûres. Dans certains quartiers chauds de la capitale, les arabes n'osent plus sortir tout seuls le soir. Tenez, mon nouvel épicier, M. Rachid Cherquaoui, s'est fait agresser la nuit dernière dans le XVIIIème.
J'aime bien M. Rachid Cherquaoui. Il est arrivé dans le quartier il y a six mois.Il venait de racheter le fonds de commerce de M. et Mme Lefranc qui périclitait.Il faut dire que, pendant les heures d'ouverture de l'épicerie, Mme Lefranc se faisait pétrir par le boulanger.Tandis que M. Lefranc en profitait pour aller boucher la bouchère.Le reste du temps l'épicier se ratatinait sur des enfilades de ballons de muscadet, au Rendez-vous montmartrois de la rue Caulaincourt, en compagnie de M. Leroy, le boucher.Les deux hommes s'estimaient mutuellement.
Outre qu'ils vaquaient aux mêmes trous, ils avaient en commun une certaine idée de la France faite à la fois de fierté municipale, de foie régional et de front national.
Une haine tenace pour les grandes surfaces, les étrangers et l'eau minérale les rapprochait encore.
Chaque soir, quand M. et Mme Lefranc réintégraient enfin leur commerce à l'heure de Collaro, ils se dépêchaient de fermer la boutique pour ne pas rater Bouvard.
Tant et si bien que les clients, lassés de poireauter aux poireaux, avaient fini par reporter leurs instincts légumiers crépusculaires vers le supermarché.
"Femme, dit un soir M. Lefranc, sur un ton solennel qui ne lui était pas coutumier, nous sommes pris à la gorge par les gros à la solde de l'étranger. Nous allons devoir vendre l'épicerie."
Mme Lefranc opina du sous-chef car c'était une femme réservée.
Hélas, l'épicerie, forcément, personne n'en voulait.
A quelque temps de là, alors qu'il glougloutait ses petits blancs en maudissant le Maghreb, Vichy St-Yorre et les établissements Mammouth, M. Lefranc vit venir à lui un petit homme bien mis, quoique de style relativement basané.
"Bonjour, monsieur, dit le petit homme. Vous êtes bien M. Lefranc?
- Qu'est-ce qu'il veut, ce melon? lança M. Lefranc, prenant la salle à témoin de l'outrecuidance de l'intrus.
- Je vous prie de m'excuser, mais je ne suis pas un melon. Je suis épicier, dit le petit homme. Je m'appelle Rachid Cherquaoui. J'ai vu que vous cédiez votre bail. Ça m'intéresse.
- Merde alors, dit M. Lefranc en tapant sur la table. Ça me ferait vraiment chier de voir un fainéant de bicot dans mon magasin. Plutôt crever."
Après s'être ainsi brillámment exprimé, M. Lefranc se dit qu'il ne tomberait jamais deux fois sur pareil gogo.Le lendemain, en toute discrétion, il signait la cession de son bail à M. Rachid Cherquaoui.Puis il prit le train à Montparnasse pour aller finir ses jours en Morbihan dans sa villa, Ker Mein Kampf en compagnie de Mme Lefranc qui se consolait de son ultime étreinte dans le pétrin en caressant déjà le projet de baratter le crémier de la rue du Varech de Quimperlot-les-deux-crêpes.On n'entendit plus jamais parler d'eux.
Dans le quartier, nous sommes très contents du nouvel épicier.
Pour des fainéants, c'est incroyable de voir à quel point les épiciers arabes se lèvent tôt et se couchent tard. C'est à se demander quand ils regardent les jeux de 20 heures.
Pour nous, c'est vraiment pratique.
Le dimanche soir, par exemple, M. Rachid ne ferme jamais l'épicerie tant que le quartier n'est pas rentré de week-end, Dimanche dernier, je suis allé chercher une salade et un pain de mie à 9 heures du soir passées. C'était encore ouvert.
Il était en train de jouer aux dominos avec un autre Marocain qui lui ressemblait beaucoup.
"C'est mon frère Mohamed. Mohamed, je te présente un client très gentil." (Je suis très gentil.)
Je dis : "Bonjour monsieur Mohamed. Vous êtes aussi du quartier ?
- Oui, monsieur. Je viens de racheter la boucherie de la rue Lamarck.
- La boucherie de M. Leroy ?" Je m'étonnais que M. Leroy, qui avait la même fierté, le même foie et le même front que M. Lefranc, ait consenti lui aussi à céder son commerce à un individu de type non gaulois vachement prononcé.)
"Au début, il a fait des difficultés, reconnut M. Mohamed. Il a dit qu'il ne traitait pas avec les melons.
" Je lui ai dit : "Monsieur Leroy, on vous aura mal renseigné; je ne suis pas un melon, je suis blanchisseur."
" Il a gueulé : "Quoi, ma boucherie ? Pour en faire un pressing ? Y sont pas bien, ces ratons !"
" Et moi j'ai dit : "je ne suis pas un raton, monsieur Leroy, je vous dis que je suis blanchisseur. Raton laveur, à la rigueur si vous y tenez..." Alors bon, il m'a foutu dehors.
" On a signé le lendemain."
Je me rappelle que ce dimanche soir-là, avant de me laisser repartir avec mon pain et ma laitue, M. Rachid avait tenu à nous faire goûter un petit sancerre blanc de l'année, qu'il venait de recevoir. Encore un peu vert, mais très fruité.
Lui-même ne s'en était servi qu'un tout petit fond de verre, par politesse, pour trinquer.
Comme il dit : "Faut que je fasse attention.
Je suis moitié musulman, moitié diabétique."
Mais moi, je sais bien qu'il préfère les bordeaux rouges...
Ce matin, pour la première fois depuis six mois, le rideau de fer de l'épicerie Cherquaoui est resté baissé.
M. Mohamed, dans tous ses états, m'a appris que son frère venait d'être hospitalisé avec dix points de suture au visage.
Il avait été attaqué au couteau, à la nuit tombée. Par des inconnus.
Alors, M. Mohamed et moi sommes allés chez le fleuriste d'à côté faire l'acquisition d'une poignée d'anémones.
Et je l'ai accompagné à l'hôpital.
Les rues de Paris ne sont plus sûres...

Pierre Desproges

rendeer
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 66
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Le sombre avenir de l`Europe Empty Re: Le sombre avenir de l`Europe

Message par admin2 le Jeu 17 Fév 2011 - 0:40

Michel a écrit:
La France a quelques 751 « Zones interdites ». Le gouvernement français parle de «zones urbaines sensibles » où il est dangereux d'aller pour les blancs et les non-musulmans.

Je pose la question aux membres de ce forum habitant la France.Connaissez vous une de ces zones pres de chez vous?Sont elles bien connues en France?
admin2
admin2
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Le sombre avenir de l`Europe Empty Re: Le sombre avenir de l`Europe

Message par admin2 le Jeu 17 Fév 2011 - 0:41

Les rues de Paris ne sont plus sûres...

C'est triste a lire...
admin2
admin2
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Le sombre avenir de l`Europe Empty Re: Le sombre avenir de l`Europe

Message par mick le Jeu 17 Fév 2011 - 1:07

une de ses zones!?! des zones tu veux dire francesco!!!
allez sur lyon et sa banlieu
minguette,
vaux en velin
la duchere
le mat du taureau
place du pont (lyon 3eme)
givors
a savoir que pour enrayer le fenomene les politicien lyonnais,detruise
les "barres"d immeuble....le probleme est qu au lieu que les bandes se tapent dessus dans leurs quartier,il sviennent tous au centre de lyon...
et pour marseille un petit apercu..............
Wink [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

mick

Masculin Date d'inscription : 31/07/2009
Localisation : sud est

Revenir en haut Aller en bas

Le sombre avenir de l`Europe Empty Re: Le sombre avenir de l`Europe

Message par admin2 le Jeu 17 Fév 2011 - 1:20

le probleme est qu au lieu que les bandes se tapent dessus dans leurs quartier
Qui sont ces bandes?Est ce que ce sont des bandes associées a une culture ou une race particuliere?
admin2
admin2
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Le sombre avenir de l`Europe Empty Re: Le sombre avenir de l`Europe

Message par mick le Jeu 17 Fév 2011 - 12:57

bande de delinquant,a majorité musulman, a marseille il y a deja des mort tuer par balle,(kalachnikof),comme a paris,pour l instant cela reste entre eux,pour des affaires de trafic de drogue de drogue....
je te chercherais un lien sur se fenomene...

mick

Masculin Date d'inscription : 31/07/2009
Localisation : sud est

Revenir en haut Aller en bas

Le sombre avenir de l`Europe Empty Re: Le sombre avenir de l`Europe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum