La Passion de madame R

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Passion de madame R

Message par Amazone le Mar 24 Mai 2011 - 17:36

«La Vierge Marie m'a fait comprendre ce que, jusqu'ici je n'avais pas compris en profondeur. C'est que, pendant la Passion, le Saint Esprit s'est comme incarné en Marie. Par Lui, le Père et Marie se rejoignaient intimement et ne faisaient qu'Un.

La Passion de Jésus était aussi la Passion du Père, la Passion du Père était vécue dans Marie. Le Père, Lui, a emprunté, pour ainsi dire son coeur humain pour souffrir en Elle, avec Elle, par Elle, la Passion de leur Fils, de leur enfant, dans une seule fusion d'amour. La Passion du Père et la Passion de Marie n'étaient plus qu'une seule Passion humanisée, vécue en Marie dans un amour et une intensité infinie, celle du Père Lui-même.

Pendant toute la Passion de Jésus, le Saint-Esprit était le lien, la communication entre Jésus et Marie et le Père en Elle. C'est la Trinité qui était en Passion avec Marie. Tout ce que Jésus souffrait, tout ce qu'Il ressentait dans Son corps, dans Son âme, dans Son coeur humain, le Saint-Esprit le transmettait dans Marie qui éprouvait aussitôt les mêmes souffrances, les mêmes sentiments de désolation, d'amour pour le Père, de pardon pour les hommes. Au pied de la Croix, Sa maternité, Son amour pour Jésus ont atteint le sommet de la plénitude car, en Elle, le Père vivait et lui faisait partager la plénitude, la perfection l'infini de Sa paternité à Lui.

De même, pour nous, parents (combien est faible la comparaison), c'est à la mort d'un de nos enfants, ou dans sa plus grande souffrance, que notre amour pour lui atteint son plus haut degré. Alors le père et la mère se rapprochent l'un de l'autre, même si leur union humaine n'est pas parfaite, dans un seul et même amour, dans une seule et même douleur, dans une seule fusion de paternité et de maternité ?
[...]
Il y avait aussi la présence invisible de saint Joseph qui partageait tout avec Marie. Marie avec Jésus, en même temps que Lui, disait, tout bas : «'ai soif». Elle avait soif avec Lui, et pas seulement de cette soif physique, atroce, dans son corps meurtri, vidé de sang, brûlant de fièvre. Marie a sûrement essayé de soulager cette soif-là. Mais combien fortement elle éprouvait avec Jésus cette soif spirituelle, cette soif de nous tous qu'Il voulait sauver par Sa mort.

Ce que vivait Jésus, Marie le vivait avec Lui. Dans sa maternité qui connaissait sa plus intense plénitude, Elle rassemblait en Elle ses enfants, absolument tous les enfants de Dieu, ses enfants de tous les temps depuis le commencement jusqu'à la fin du monde. Pas un seul ne manquait, bons et mauvais. Avec son Jésus bien-aimé, elle disait aussi : «Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font».

Ce n'était pas seulement pour ceux qui, au Calvaire, faisaient souffrir Jésus. Mais pour les hommes pécheurs de tous les temps. Avec Lui, son coeur disait inlassablement : «Père pardon, Père pardon, Père pardon !»

Elle présentait aussi à son Fils tous ceux qui L'ont aimé, attendu, tous ceux qui L'aiment actuellement, nous étions là, présents, ainsi que tous ceux qui L'aimeront jusqu'à la fin des temps, rassemblés dans une même unité dans le coeur de la Vierge où brûlait le coeur du Père. Notre amour a été le suprême réconfort de Jésus mourant».

LA PASSION DE MADAME R. Plon 1993, p. 207-208
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Madame R a toujours voulu garder l'anonymat durant sa vie pour la consacrer à Dieu.
Ce n'est qu'à sa mort que nous avons appris son nom : Rolande Lefebvre.



La mystique Madame « R »

Madame R, qui se dénomme ainsi pour préserver son anonymat, n'a rien bus et rien mangé depuis des années.

Selon Madame R, elle aurait entamé se jeune à la demande du seigneur qui lui aurait demandé.

Madame « R » et sa famille affirme qu'elle n'a ni bu ni manger depuis près de vingt ans.

Médicalement un être humain ne peut pas survivre au-delà de six jours sans manger ni boire.

Baliverne ? Et pourtant !

En mai 1980, Madame « R » a été hospitalisée à l'hôtel dieu où elle a subi un contrôle médical très sévère.

Seul les médecins et les religieuses sont autorisées à lui rendre visite dans une chambre où elle est enfermée à clef jour et nuit.

Le contrôle du jeune se fait dans les règles les plus strictes, la sœur vérifie chaque jour qu'aucun aliment ni aucun liquides ne sont introduit dans la chambre.

Tous les passages de la toilette de Madame « R » sont vérifiées par la religieuse pour bien s'assurer qu'elle ne boit pas.
Rien n'est laissé dans la chambre.

Au 36 ème jour de contrôle, Madame « R » est comme à son habitude.

Ce jeune défit toutes les lois du corps humain et les médecins n'ont aucune explication à délivrer sur le fait que cette femme de 69 ans soit encore en vie.

Madame « R » passe ses journées à prier et dit que c'est dieu qui lui a demandé ce sacrifice.

Le docteur Philippe Loron, Neurologue, explique qu'il y a eu des contrôles rigoureux et qu'il n'y a pas d'explication naturelle de cet événement.

Mais qui est cette femme ?

Madame « R » devient orpheline de sa mère à l'âge de trois ans, son père se remarie quatre ans plus tard avec une femme qui va s'occuper d'elle.

Une marâtre qui l'a maltraite et un père qui se plit aux exigences de sa femme, Madame « R » n'est pas heureuse chez elle.

Madame « R » déclare que cela marquera toute sa vie jusqu'à ce qu'elle atteigne l'âge adulte.

Déjà enfant Madame « R » déclare avoir fait une relation entre sa souffrance d'enfant et la souffrance de Jésus.

Pierre Babin, psychologue, explique que le père n'a rien empêché et que c'est à ce père défaillant qu'elle veut trouver un « remplaçant » au-dessus de tout soupçon.

Très tôt, Madame « R » se réfugie dans la foi et y trouve ses seuls instants de bonheur.

A la veille de sa communion, Madame « R » va vivre une expérience inoubliable.

La petite fille très aimée qui attend ce moment depuis très longtemps, va voir Jésus.

Madame « R » déclare avoir vu le visage de Jésus qui l'a regardé avec beaucoup d'amour, elle se rappelle l'avoir clairement vus comme s'il était devant elle.

C'est à ce moment-là qu'elle a compris que c'était une grâce que Jésus lui faisait à elle seule.

Six années plus tard, Madame « R » qui est dans son adolescence, n'a pas oublier cette vision et cela lui permet de tenir bon face aux cruautés de sa belle-mère.

Madame « R » c'est fait un ami, le curé de la paroisse.

Elle se confesse à lui, il l'a comprend et lui porte une oreille attentive.

Chaque matin Madame « R » se rend à l'église pour y être réconforté.

Ces visites matinales sont alors découvertes par sa belle-mère qui lui interdira toutes visites à l'église.

Madame « R » devient l'esclave de la maison est doit y accomplir toutes les tâches ménagères.

Dorénavant c'est au lavoir que Madame « R » se rendra chaque matin, pour y faire la lessive.

Un jour Madame « R » va y voir une surprenante vision.

Établie à ses tâches au lavoir, elle va ressentir une étrange sensation, elle relève la tête et voit jésus en croix apparaitre devant elle.

Elle le voit dans la souffrance, il s'adresse à elle et lui dit qu'il est là et qu'il l'aime.

À partir de ce jour Madame « R » décide de vouer sa vie a dieu.

Dès sa majorité Madame « R » essaye de rentrer dans les ordres, mais sa santé précaire l'empêche d'être admise dans un couvent. Depuis plusieurs années Madame « R » souffre d'un problème cardiaque, les médecins l'ont condamné.

Elle est de plus en plus faible et un jour est terrassée par une attaque.

Elle sera hospitalisée, mais les médecins n'ont aucun espoir.

En Aout 1938, l'un des médecins qui s'occupe d'elle décide de tenter une ultime tentative. Madame « R » est menée à Lourdes.

Arrivée à la fameuse grotte de Lourdes, La grotte de Massabielle, Madame « R » revient à elle, elle ressent une force incroyable dans son corps et sent heureuse.

Est-ce une guérison miraculeuse ?

Madame « R » n'a jamais fait les démarches pour le savoir ou le faire reconnaitre.

Mais pour Madame « R » il n'y a aucun doute, la vierge Marie l'a guérie.

À partir de ce moment la jeune fille va enfin pouvoir vivre une vie normale. Madame « R » se marie et met au monde trois enfants.

Pendant toutes ses années Madame « R » reste très pieuse.

Trente années passent, les enfants ont grandi et ont quittés la maison.

Madame « R » décide qu'elle peut enfin se consacrer à dieu et à la prière.
C'est le 5 novembre 1975 que commence pour Madame « R », ce phénomène incroyable où elle arrête totalement de s'alimenter.

Pour sa famille la situation est absolument folle, Madame « R » refuse totalement de s'alimenter.

Pour Madame « R » le jeune est une réponse d'amour à une demande d'amour de dieux.
Madame « R » explique que quand elle s'alimente sous la pression de sa famille elle était malade.

Quelques mois après son jeune totale Madame « R » va ressentir de violentes douleurs, pour elle ce sont les attaques de Satan.

Un prêtre exorciste est appelé à ses côtés et l'aide en priant avec elle.

Le prêtre reviendra auprès d'elle à chaque attaque démoniaque.

Madame « R » pense que le diable fait tout pour l'empêcher de jeuner et de montrer son amour pour dieu.

Le prêtre exorciste qui l'assiste depuis des mois est persuadé que Madame « R » vit quelque chose d'incroyable.

Il l'a persuade de coucher dans un journal tous ses moments incroyables qu'elle traverse.

Madame « R » s'abandonne totalement à dieu.

Les conclusions du contrôle médical qu'à subit Madame « R » en 1980 sont irréfutables, rien n'explique un tel jeune.
L'émission Mystère sur madame R est visible sur ce lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Rémi le Mar 24 Mai 2011 - 21:28

Je ne connaissais pas l'histoire de cette dame, c'est vraiment surprenant.

Voici le livre sur elle. Il est écrit par le père Laurentin, et la préface est du cardinal Coffy.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Francesco le Mar 24 Mai 2011 - 23:42

Ce livre est intéressant.C'est l'histoire du cheminement spirituel d'une femme vers l'union avec Dieu.C'est un témoignage encouragant pour tout laic....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Catherine de Jésus le Lun 8 Déc 2014 - 3:29

J'ai bien connu Madame R et son prénom et patronyme ainsi que le lieu où elle habitait. Je l'ai rencontrée 3 fois chez elle avec son mari présent qui m'avait ouvert la porte. Il n'a jamais été présent lors de nos entretiens qui furent privés. Il était très discret sur ce que vivait sa femme.
J'atteste que la voix enregistrée dans la vidéo est bien la sienne. Que ce qui est dit sur sa vie est vrai. J'ai aussi rencontré le père exorciste qui l'a accompagnée, ai pu échanger avec lui. Elle m'a offert en raison de nos échanges un livre important où figure son prénom et nom écrit de sa main. Ce livre fut un important guide sur le chemin de sa sainteté. C'était son propre livre où certains passages sont soulignés...
Le titre: "Je Veux Voir Dieu" du père carmélite Marie-Eugène de l'Enfant Jésus déclaré Vénérable depuis...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voilà j'ai aussi rencontré Marthe Robin, Guy Gaucher, Père Victor de la Vierge( Victor SION) qui fut mon père spirituel, Daniel-Ange,  etc...
Donc Madame R mérite tout le respect et le sérieux de son engagement de vie vouée à Dieu. Dieu soit béni...
Je souhaite si c'est le désir de Dieu et de l'église, qu'elle soit donnée au chrétiens afin de découvrir sa sainteté par l'engagement du mariage où elle a souffert aussi , vous pouvez aisément le penser...
avatar
Catherine de Jésus

Féminin Date d'inscription : 28/11/2014
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Rémi le Lun 8 Déc 2014 - 16:11

Oui il s'agit de madame Rolande Lefebvre comme mentionné plus-haut. J'ai lu ce livre du père Eugène, c'est un livre d'une très haute spiritualité et qui est très remarquable, c'est à lire absolument.

En passant vous devriez faire votre présentation dans la section du même nom, et bienvenue.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Catherine de Jésus le Mar 9 Déc 2014 - 2:11

Merci REMI, je viens de le faire.
avatar
Catherine de Jésus

Féminin Date d'inscription : 28/11/2014
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Amazone le Mar 9 Déc 2014 - 6:39


Merci Catherine de Jésus pour ce témoignage.
Si vous avez quelques détails de cette rencontre ou autres faits à nous rapporter, n'hésitez pas Wink

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Catherine de Jésus le Mer 10 Déc 2014 - 0:32

Merci Amazone je ne manquerais pas.
Que Dieu vous bénisse...
CDJ
avatar
Catherine de Jésus

Féminin Date d'inscription : 28/11/2014
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Anne Blandine le Dim 8 Fév 2015 - 5:33

Amazone a écrit:«La Vierge Marie m'a fait comprendre ce que, jusqu'ici je n'avais pas compris en profondeur. C'est que, pendant la Passion, le Saint Esprit s'est comme incarné en Marie. Par Lui, le Père et Marie se rejoignaient intimement et ne faisaient qu'Un.

La Passion de Jésus était aussi la Passion du Père, la Passion du Père était vécue dans Marie. Le Père, Lui, a emprunté, pour ainsi dire son coeur humain pour souffrir en Elle, avec Elle, par Elle, la Passion de leur Fils, de leur enfant, dans une seule fusion d'amour. La Passion du Père et la Passion de Marie n'étaient plus qu'une seule Passion humanisée, vécue en Marie dans un amour et une intensité infinie, celle du Père Lui-même.

Pendant toute la Passion de Jésus, le Saint-Esprit était le lien, la communication entre Jésus et Marie et le Père en Elle. C'est la Trinité qui était en Passion avec Marie. Tout ce que Jésus souffrait, tout ce qu'Il ressentait dans Son corps, dans Son âme, dans Son coeur humain, le Saint-Esprit le transmettait dans Marie qui éprouvait aussitôt les mêmes souffrances, les mêmes sentiments de désolation, d'amour pour le Père, de pardon pour les hommes. Au pied de la Croix, Sa maternité, Son amour pour Jésus ont atteint le sommet de la plénitude car, en Elle, le Père vivait et lui faisait partager la plénitude, la perfection l'infini de Sa paternité à Lui.

Je me sens très mal à l'aise avec cela. Je ne crois pas à l'incarnation de l'Esprit Saint en Marie, je trouve cela même hérétique. Il n'y a jamais eu de double nature en Marie, elle a toujours été uniquement humaine. Elle a énormément souffert pour son Fils, mais c'était sa souffrance de mère qui voit son Fils se faire crucifié. Dans sa douleur, elle a certes communié à la douleur de son Fils, comme nous qui pouvons offrir nos douleurs pour Lui, mais ce n'est pas elle qui a porté tous les péchés du monde, c'est le Christ qui l'a fait et il a pu le faire car il est Dieu. Marie n'est pas Dieu, elle n'est pas une incarnation divine.

Je ne veux pas dire que la personne qui avait ses révélations n'était pas une très bonne personne, mais même la plus sainte des personnes peut être victimes d'illusions et il faut toujours soumettre les révélations à la vérité du Magistère.
La Bible dit, en Actes 4:12 "Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés."

Il faut aimer Marie de tout notre coeur, mais c'est bien mal l'aimer que de voler à son Fils sa couronne de Sauveur du monde pour la lui donner. Marie ne la veut pas, elle a sa couronne de Mère du Christ et en tant que notre Reine, elle veut que nous regardions à son Fils.
avatar
Anne Blandine

Date d'inscription : 04/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Amazone le Dim 8 Fév 2015 - 18:28

"Comme incarné", ce n'est pas forcément la même chose.

Peut-être doit-on le voir comme une Union d'Amour.  


Dans tous les cas, autant être toujours très prudent, que ce soit avec les mystiques ou toute Apparition, même reconnue officiellement. Rien ne nous force jamais à y croire, surtout si ça dérange notre coeur.


Au sujet des Douleurs et des Larmes de la très Sainte Vierge Marie, il y a ceci :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Anne Blandine le Dim 8 Fév 2015 - 20:44

Amazone a écrit:"Comme incarné", ce n'est pas forcément la même chose.

Peut-être doit-on le voir comme une Union d'Amour.  



Je veux bien vous accorder que "comme incarné" ce n'est pas exactement "incarné". Toutefois elle dit clairement que par Marie, la passion du Père n'était plus qu'une seule passion "humanisée". Voir le paragraphe ci-dessous :

"La Passion de Jésus était aussi la Passion du Père, la Passion du Père était vécue dans Marie. Le Père, Lui, a emprunté, pour ainsi dire son coeur humain pour souffrir en Elle, avec Elle, par Elle, la Passion de leur Fils, de leur enfant, dans une seule fusion d'amour. La Passion du Père et la Passion de Marie n'étaient plus qu'une seule Passion humanisée, vécue en Marie dans un amour et une intensité infinie, celle du Père Lui-même."

Prétendre que Dieu le Père a eu besoin du coeur humain de Marie pour souffrir en elle la passion du Fils est complètement farfelu : Le Père et le Fils ne font qu'un (cf. Moi et le Père nous sommes un, Jean 10.30). Le Père n'a pas besoin d'un médium humain pour rejoindre son Fils et communier à lui. "Qui m'a vu a vu le Père" dit aussi Jésus à Philippe (Jean 14.9)

Dans ce seul paragraphe il y a beaucoup de confusion:

Confusion en ce qui concerne la nature de la Trinité. Les personnes de l'unique Dieu sont bien dites "personnes" et non "individus". Nous n'avons pas trois dieux mais un seul Dieu. En chacune des personnes réside la plénitude de la divinité, donc en Christ réside la plénitude de la divinité. Lorsque nous prenons l'eucharistie, vrai corps du Christ, nous communions également au Père et au Saint-Esprit. Mais dans le texte de cette dame, elle en parle comme de trois individus (donc trois dieux) Par ailleurs, on se demande bien pourquoi il faut que le Père ait besoin de l'Esprit Saint qui s'incarne en Marie pour pouvoir utiliser le coeur de Marie comme siège à son "humanisation". Tout cela est bien incohérent.

Il y a aussi une confusion sur la nature de Marie, qui se retrouve de fait une déesse égale au Père. (voir les termes utilisés : "le Père... par Elle... la passion de LEUR fils)
Marie est totalement, uniquement humaine. Elle n'est appelée épouse du Saint-Esprit (et non du Père) que dans le sens où chaque âme humaine est destinée à l'union à Dieu. Lorsque nous parlons de l'âme humaine qui est divinisée, ce n'est que par participation et non par essence. (cf. 1 Pi 3.4 : celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine,)
avatar
Anne Blandine

Date d'inscription : 04/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Passion de madame R

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum